Auteur : Patrice

La sagesse peut-elle être radicale ? #onenparle

Le coeur et la déraison. C’est le titre d’un édito, le dernier avant l’été, que publie CB News en ce lundi matin, signé par Frédéric Roy. Entre l’amour et la haine, il a choisi. Doit-on te dire Frédéric que nous aussi ? Mais le sujet du jour est ailleurs et me vient en tête (et non au coeur) en écoutant à la fois Cyndie et Pierre. Pierre qui met fin à une aventure de 30 de chef d’entreprise comme on décide de ne pas aller au bureau mais de prendre le chemin de traverse et de s’assoir sur la pelouse d’un parc ombragé. Allez au cinéma un lundi au lieu de se présenter à la réunion de la semaine pour y présenter des résultats sans saveur des campagnes emails et autres suivi des leads transmis aux équipes commerciales n’est pas simple. Pas du tout ! Il ne s’agit pas ici de minimiser la douleur inouïe d’une mort d’entreprise. Il s’agit de rendre hommage à tous ceux qui, un jour, un matin, et pourquoi pas un …

Faut-il conserver la culture des chiffres ? #KPI

Hier j’ai bavardé en terrasse. En l’installant face à David, je me suis fixé une limite de temps imaginaire : une heure de conversation ! Et puis en partageant un Perrier tranche, nous avons abordé le métier de marketer sous le double point de vue, de celui qui est tributaire d’un Comex ou d’un patron, et de celui qui parfois leur prodigue un conseil. Je dois te dire que nous n’avons pas tenu l’horaire prévu. J’en ai trop dit ! Pour le dire autrement, le sujet est vaste et nous conduit tant sur les chemins de la Lead Generation, ce terrible fardeau qui épuise et écrase le marketer d’entreprise BtoB que sur ceux des programmes de fidélité à la papa, d’un ridicule achevé. Je pourrais être plus virulent, tu le sais. Mais le Marketing ZERO est un espoir de changement. Une volonté de faire bouger les lignes de la performance. Une performance qui n’est pas dans les chiffres mais dans le coeur des clients. Des clients qui aiment qu’on prenne soin d’eux et qu’on leur …

L’olfactif au service de l’expérience et de la performance artistique

J’ai déjà évoqué cette société qui conseille les entreprises sur leur signature olfactive, et qui travaille beaucoup pour un marketing sensoriel. Natarom est une société dynamique, et lors d’une riche conversation avec Geneviève Renou, nous avons exploré une autre dimension de nos expériences sensorielles. Car toute expérience n’est pas seulement une recherche de mémorisation. Si nos sens jouent en faveur de notre capacité à nous souvenir, des choses, des gens et des lieux, bref des moments de vie les plus joyeux comme les plus tristes, ils ont un rôle essentiel pour notre imagination. Alors lorsque Geneviève m’explique comment elle a conçu (avec des parfumeurs) un dispositif pour une exposition artistique à Marseille, je l’interroge sur l’intention initiale : s’agi-il de lier un parfum, une senteur, à une oeuvre précise, voire à un artiste ? Est-il question de créer une ambiance susceptible de favoriser le partage futur de l’expérience du visiteur, en lui donnant autre chose à partager que des oeuvres pas forcément faciles à décrire ou à) expliquer ? Et l’idée qui est à la …

Stop au #washing des marques !? merci #Babel

Vous partez au soleil ou vous êtes sur le point de partir ? Cool ! Mais avant cela, pensez bien aux marques que vous emmenez avec vous et que vous n’abandonnerez pas sur un aire d’autoroute ! Depuis 3 ans on assiste, comme à chaque fois, à une débauche de communication pour laver les marques des soupçons honteux et frisant le complotisme, que leur ont collé les consommateurs invoquant leurs tromperies récurrentes ! (oui j’ai mis un maximum de principes actifs en forme de mots clés dans cette phrase un peu longue mais qui devrait te rincer la topette, chère lectrice.teur). Bim bam boum ! Une agence met la machine à laver en marche et une très charmante femme (naturellement chargée des tâches ménagères – tu lis ces deux mots et tu comprends 50 de manipulation marketing d’un seul coup), nous explique comment rendre les marques plus transparentes que jamais. Non pas seulement plus blanches que blanches, transparentes ! Quelle élégance, quelle douceur, quelle précision dans le geste et le mot, soigneusement exposés ! J’adore …

Les amis et la fidélité #respect

Depuis longtemps je lis avec beaucoup d’intérêt tous les articles ou commentaires qui nous invitent à traiter nos clients comme nos amis. C’est du reste, l’un des conseils que je présentais dans le livre sur la fidélité, que j’ai écrit il y a déjà 4 ans (à commander ici). Et puis, comme souvent, je remets en question ce principe social de notre morale communautaire : les amis sont-ils fidèles ? Ne sont-ils pas comme les autres, parfois fidèles parfois volages, et sans aucun doute à un moment ou un autre, porté disparus ? L’humain étant un être de désir, selon Spinoza, ce désir étant une tension née du vide émotionnel entre bonheur et ennui, selon Comte-Sponville, est-il seulement possible qu’il soit un ami fidèle ? Et surtout qu’est-ce que cela signifie pour la qualité de la relation que nous entretenons au fil du temps ? Avons-nous vraiment des amis de 30 ans ? Nous sont-ils restés fidèles comme une femme à son parfum ? Seront-ils encore là demain ? Je crois finalement que la fidélité …

Stratégie du chocolat responsable ? #onenparle

Les carrés de chocolat doivent-ils être carrés ? Non ce n’est pas un sujet de philo pour le bac 2022. Non plus qu’une question de gourmandise ou de rationalisation de l’outil de production des marques de chocolat. Alors pourquoi ? En découvrant (une deuxième fois) les tablettes de Tony’s Chocolonely grâce à mes amis de #Freshworks (merci Angelica et Hugo) j’ai appris quelque chose d’incroyable et je me devais de te le raconter ici… Tout petit déjà, je mangeais du chocolat ! Oui tu t’en fous, mais. Il m’aura fallu attendre plus de 50 ans pour réaliser que j’ai cru trop longtemps qu’il y avait un rite magique dans la distribution des carrés de chocolat. Oui je pensais que le nombre de carrés dans une tablette permettait de partages équitables, en fonction du nombre de gourmands réunis pour l’occasion. Car face à la gourmandise avoir des lignes de partage claires peut s’avérer utile. Et puis les lignes et les colonnes de séparation facilitent grandement le découpage et réduisent ainsi les pertes de petits morceaux… Alors …

Retour sur le #ONfest, avec Aude, Raphaël et Augustin…

Que ça fait du bien ! Vraiment ! Enfin des gens en vrai, là, juste devant moi, qui fait partie d’une petite audience de privilégiés invités à une après-midi d’inspiration proposée par Freshworks : le #ONFest. Merci Hugo et Angelica pour cette belle invitation ! Au-delà du plaisir d’être assis à côté de vrais gens et de pouvoir leur parler (certes derrière un masque) et lire dans leurs regards tour à tour, étonnement, attention, gentillesse et amusement, le moment d’échange est irremplaçable. Alors quand, en prime, tu vis la même expérience à Paris, à Londres à Amsterdam, via la technologie et la synchronisation de toutes les scènes, ça donne le sentiment d’être et de vivre pleinement. Soyons clairs, la qualité des intervenants et de leurs propos est décisive et hier, nous avons été particulièrement gâtés. Je ne reviens pas ici sur les présentations brillantes des dirigeants de cette société d’origine indienne, et implantée partout dans le monde, mais je sens à souligner une volonté de diffuser du bonheur, de créer les conditions d’un bien-être partagé …

Cet été le camping de mémé fait sa promo ! #marketingzero

Vu à la télé, comme le disait les jolis publicitaires des années 80, qui semblent encore sévir dans les territoires ! Je regarde 5 minutes d’un reportage sur les astuces commerciales ou marketing de certains départements français qui espèrent attirer le touriste en mal d’exotisme et de budget pendant la saison estivale 2021, et j’en ai la larme à l’oeil… Ben oui, qu’est-ce que tu crois, j’ai fait du camping quand j’étais enfant, aussi voir des gens faire la queue aux sanitaires, me renvoie immédiatement aux tables et chaises pliantes de mes grands-parents… De belles images dans des campings en Bretagne ou même parfois en Autriche (et non je n’illustrerai pas cet article avec une photo en culotte tyrolienne !)… Alors le camping aujourd’hui, c’est un vrai secteur industriel du tourisme sur lequel de gros acteurs ont mis la main. Ils ont compris qu’un mobile home, c’est plus rentable et plus attrayant pour les familles aux moyens limités, qui veulent tout de même visiter la Somme, l’Indre ou pourquoi pas le Nivernais… Ils louent des …

La philosophie du marketing – saison 4 #tadikoi

Retour du bac philo dans notre actualité libérée et hop un sujet incroyable qui tombe dans mes news : sommes-nous responsable de l’avenir ? Attends un peu… Responsable ? Mais pas coupable alors ?… Et puis incidemment cela pose la question d’un éventuel avenir pour le marketing ? Or c’est exactement la ligne que nous avons tenté de suivre dans Marketing ZERO, en imaginant que le Héros que tu es peut encore tout changer. Laissons cet essai de réflexion métier de côté et revenons à la philo ! Ambition ou illusion d’une pensée profonde ? Comment commencer par l’avenir ? Il me parait agréable de se projeter ainsi en avant et, en conséquence, de se dire que la passé est derrière nous, loin, tut là-bas dans un siècle précédent dont nous nous sommes détachés aussi rapidement que nous avons tombé le masque, hier. Or tout ce qui est derrière n’existe plus en réalité, sauf à considérer les traces émotionnelles, pour certaines des blessures, des stigmates, qui nous rappellent à nos erreurs ou à ces événements …

Ce que les femmes apportent à la stratégie des marques…

Ce matin lors d’un webinar passionnant avec Xavier, le leader com externe de Decathlon United (autrement dit Decathlon monde, une marque présente dans 70 pays et qui rassemble près de 100 000 collaborateurs passionnés de sport), nous avons évoqué en toute humilité les progrès que la marque a encore à réaliser pour l’avenir. Il faut bien l’avouer, il est très rare d’entendre un leader de communication exprimer aussi clairement ce que son entreprise pourrait mieux faire, va mieux faire, et met déjà en place pour progresser. L’un des axes de progrès évoqués par Xavier, est la parité femme / homme au sein des comités de direction de l’enseigne préféré des français.es. Ah ? Je me souviens pourtant avoir démarré une collaboration avec une directrice de magasin et un directeur-adjoint rencontrés à Annemasse (si vous passez par ici Sébastien et Caroline je vous embrasse). Alors quand je reçois un magnifique communiqué soulignant l’apport des femmes dans la vision stratégique des marques, je me dis que le sujet est bien réel. Ouvrons le bal avec Kara Trent, …