Auteur : Patrice

Marketing automation : le coeur des #Pods !

« Oui mais tu sais, moi je ne suis que dans des pods humains ! » Ouf ! Tu me rassures Gontran, j’ai cru que tu étais une machine ! Ben oui, avec tes commentaires en format : « j’adore et merci pour ton post inspirant » ou tes likes qui surgissent à la seconde même ou parait une publication te posant question parfois de manière impertinente, j’avais comme un doute. Mais qu’est-ce qu’un pod si ce n’est un cercle de camarades, de potes de la com, qui ont pris la décision collégiale de se soutenir sur les réseaux sociaux ? Dans quel but précisément ? Se sentir moins seul.e.s ? Exister un peu plus, au moins pour les algorithmes ? Montrer leur gentillesse, leur compassion attentionnée, leur emphatie bien pensante ? Tu ne le croiras pas mais j’apprends en plongeant dans l’océan du web qu’un pod est un groupe de cétacés qui chassent ensemble, groupe dont la composition est stable au demeurant… #ahahah ! de quoi se marrer comme une… baleine ! Tu les imagines, remontant des profondeurs …

Paradis insoutenable : pourquoi je fais encore du marketing ! #oupas

Alors tu vas me dire : on s’en fout ! Mais pas du tout ! Grégory, cet enfant caché dans un arbre pour mieux s’endormir loin des regards ou des bruits du monde extérieur, cet homme lumineux et chaleureux qui portait haut la vision d’un marketing responsable et humain, le dit clairement : il ne fait plus du marketing. Imagine la claque quand tu lis cela bien au chaud, un dimanche après-midi ! Et moi ? Et toi ? Et nous, dans tout ce bordel ? Parce que la question posée par Grégory est celle de l’utilité du job, de la sincérité de la mission, face au péril immense, bien plus haut et plus puissant qu’une grosse vague façon Tsunami, qui menace notre civilisation de Sapiens, incapable de prendre soin de sa planète. Prenant le temps d’une longue respiration de Yoga (à propos j’aurais peut-être dû commencer mon dimanche lecture par ce nouvel opus d’Emmanuel Carrère, que je pressentais pourtant légèrement anxiogène), je réfléchis à mon parcours… Oui tu as raison, à mon âge, j’aurais …

L’Engagement des marques, faut-il y croire ? #oupas

Quand on aime doit-on en faire la preuve ? Les fameuses preuves d’amour, sont importantes pour qu’on les voit, pour que les autres puissent les apprécier, les recevoir comme telles. Mais qu’en est-il de nos croyances ? Ainsi lorsqu’on demande aux marques de faire la preuve de leur engagement, n’est-ce pas signe que nous ne leur faisons pas vraiment confiance ? Lorsque j’affirme être un marketer engagé, est-ce que vous pourriez me croire ? Sans doute pas davantage que si j’affirme que l’une de mes valeurs clés est l’impertinence. Mais pas moins non plus ! Ah ! Tu es dans le doute cher.e lectrice.teur et c’est bien normal. Avoir publié 852 articles sur ce blog, est-ce une preuve de ma passion pour le marketing, de mon engagement à aider les autres, ma communauté ou simplement toi, à devenir meilleurs (dans cette discipline en tout cas) ? Fallait-il en arriver là, d’ailleurs ? Est-ce qu’il faut encore continuer à publier pour que tu puisses me croire ? En lisant Seth Godin ce matin, sur son blog, …

Bienvenue à bord moussaillon ! Oh le beau bateau ! #minimondes

Tu sais bien que le mercredi je pense encore comme un enfant ! Je m’émerveille d’une image, d’un conte ou même d’une libellule bleue qui survole mon jardin. Je regarde en l’air et j’y trouve toujours l’inspiration. Alors hier, j’ai pris une minute de mon temps de mentor du marketing émotionnel pour regarder un film proposé par une marque pour enfants : les mini mondes. Et en prime, j’ai eu le bonheur d’y voir le marin préféré des français : François Gabart. François est navigateur, mais aussi entrepreneur. Il a créé MerConcept, une entreprise qui désigne des bateaux (évidemment !) mais qui est aussi une écurie de course en mer. Il a gagné le Vendée Globe, battu de nombreux records de vitesse, gagné aussi la Transat Jacques Vabre, la Transat Anglaise et la route du rhum. Bref, il a tout gagné comme un grand ! Alors, c’est beau de le voir sur un grand bateau entre les fondateurs des mini mondes, pour présenter un maxi bateau qui est tout minuscule. Un bateau jouet pour que …

Au fait, à quoi ça sert le marketing émotionnel ? #branding #story

Aujourd’hui je voudrais vous raconter une histoire de marque. Une histoire qui rassemble des équipes venues de différentes cultures, une communauté de 350 personnes qui porte avec enthousiasme des valeurs au service de toutes les entreprises en France (et aussi ailleurs dans le monde). Mais l’histoire n’a pas réellement besoin d’être racontée par mes mots, puisqu’elle est transcrite en images dans un film inspirant… Et puis quand j’ai lu cette déclaration de Xavier, qui a cru fermement à la puissance d’une histoire de marque, de l’expression de la raison d’être de Cision, j’ai eu envie de l’embrasser ! Merci Xavier ! « La recherche de croissance est un objectif évident pour une entreprise, mais clarifier sa raison d’être représente bien plus : un acte fondateur. » précise Xavier Simon, DG de Cision France. « Cision c’est avant tout 350 femmes et hommes qui venaient de sociétés différentes et qu’il nous a fallu rassembler autour d’une seule et même mission : celle d’être des éclaireurs de marques… » Merci à Frédéric et Cyndie d’avoir eu l’audace de réunir un …

Expérience clients : quand Céline rencontre mamie Zazou ! #CX

Céline Forest est une personnalité de l’Expérience Clients ! Elle a écrit un livre pour nous inspirer à être meilleur dans ce domaine et c’est une bonne nouvelle. Enjoy ! Mais Céline a aussi fait paraitre ce livre chez Editions Kawa avec une préface de l’ami David Abiker. Et là, je dois te dire cher.e lectrice.teur, que je trouve ça un peu limite ! Pas toi ? Non je plaisante.. Tout de même, ça me rappelle mon livre sur la fidélité préfacé par le même David et publié par la même maison ! Ah ! Alors quand le tendre et joliment plumé David, nous raconte comment il était accueilli par Mame Zazou, cela me renvoie à son cher (hélas disparu depuis) et fidèle chien, toujours présent à ses cotés. Et figurez-vous que Mamie Zazou était déjà un personnage de la Fidélité, du chaos à la zone de confort ! Surprise ? Révélation ? Oui Céline, si David est resté fidèle aux boulettes de Mamie, ce n’est pas seulement pour leurs qualités gustatives, ni en hommage …

Et si vous adoptiez la lessive qui lave plus vert ? #marketingresponsable

Il faut tout changer, vraiment tout ! Surtout à Paris ! Alors Hubert et Victor ont décidé de commencer par la lessive. Pourquoi pas ? Comme Justine avant eux pour sa marque de cosmétique #Respire, ils ont voulu proposer aux parisiens et parisiennes, une lessive verte. Et ce n’est pas du #greenwashing puisque tout est fabriqué à Paris, mis en bouteille en verre consignée et livré à vélo. Zéro camion, zéro empreinte carbone et surtout zéro délocalisation donc un soutien à l’économie locale. La Lessive de Paris est née. Il ne vous reste plus qu’à passer commande sur un site internet qui vous le promet : ce n’est pas du bidon ! Au moment où je termine l’écriture d’un cours d’introduction au marketing, et où je tente d’expliquer que les marchés sont faits pour être secoués par des marques qui vont oser aller vers une vraie responsabilité sociale et sociétale, tu avoueras cher.e lectrice.teur que cette découverte ne tombe pas dans l’eau de la Seine. La raison d’être de cette jeune pousse est claire : …

Il signe de la pointe de son club, d’un X qui veut dire… #Decathlon #DX

La rentrée c’est toujours à fond la forme ! Je ne sais pourquoi ni comment cette enseigne se débrouille pour être dans mon actualité marketing, mais c’est une fois de plus le cas, au moment où chacun se dit qu’il faudra s’y remettre. Au sport aussi ! Alors le nouveau magasin prototype de l’enseigne sportive préférée des français (et ailleurs en Europe ou dans le monde), a été conçu pour nous faire vivre des expériences XXXL ! En réalité, le défi permanent d’un magasin du retail est simple à exprimer : comment réduire au strict minimum les tâches d’aménagement, de préparation des linéaires, d’encaissement, et de reporting (par exemple) afin de libérer le temps des conseillers / vendeurs dans les rayons ? Vous me direz que l’idée n’est pas neuve. Certes ! Mais d’autres l’ont interprétée comme un moyen de réduire les coûts, au sens où la machine remplace l’humain et donc réduit le nombre de collaborateurs à payer pour une surface donnée. Erreur ! Partout où l’on supprime des postes de conseiller clientèle, on …

Et si changer de vie changeait le monde #DreamComeTrue

Je finis de déjeuner avec Laura et comme toujours, je suis surpris par les idées, les perspectives de changement que nous avons évoquées avec frugalité autour d’un traiteur italien… Incroyable percussion qui fait résonner des connections neuronales profondes : il faut tout changer tout le temps, si l’on ne veut pas devenir « so boring ». Ce n’est pas une révolution comme l’annonçait Steve, mais la recherche du neuf, de l’inédit, de l’inattendu qui guide nos vies de Sapiens. Et si l’on ne vendait pas pour gagner plus mais pour créer un impact autour de nous ? Si finalement on ne travaillait que pour des gens que nous aimons vraiment, serait-il responsable de leur faire payer le maximum ? Un point clé dans le changement demeure notre capacité à y croire et à obtenir cette croyance d’un nombre suffisant (minimum) de personnes. Sans un groupe engagé dans le partage de l’histoire que nous racontons, il ne se passera rien et l’innovation restera invisible. Sans impact pas business devenant un peu trop tôt, sans business pas d’impact ! …

L’engagement est-il le nouveau #bullshit #word du marketing ? #oupas

Il fallait se douter que la parution de la remarquable étude de Cision France sur l’engagement des marques provoque quelques réactions contradictoires ! C’est chose faite depuis hier, et j’ai préféré attendre quelques commentaires aventureux pour te livrer, cher.e lectrice.teur, mon analyse ici. Première réflexion pour rappeler que l’engagement avec un E fait partie des 4E, composantes indissociables du marketing émotionnel (Emotion, Exclusivité, Expérience et donc Engagement – relire Tout savoir sur le marketing émotionnel). Une marque qui combine judicieusement les 4E dans ses messages, son histoire et ses offres, a toutes les chances de séduire et de rendre fidèle ses clients (mais aussi ses collaborateurs). Tout le monde y va de son avis sur l’émotion à déclencher, des expériences à faire vivre, et désormais de l’engagement de la marque, traduite par sa raison d’être et/ou sa mission. C’est une bonne chose, viens-je de répondre à Sandra qui se demande si ce soudain engouement n’est pas une simple posture de façade. Si la prise de conscience est là, pourquoi pas ! Mon ami Yann, quant à …