Tous les articles classés dans : interview émotionnelle

Interview émotionnelle Alex Jubien #1to1Biarritz

Lorsque Alex (@AlexJubien) répond à mon message privé sur Twitter, je ne m’attends pas à ce qu’il m’invite à surfer des vagues le lendemain après la table ronde qu’il animera ici au 1to1Biarritz autour de l’innovation et de l’écologie, avec pour témoins quelques belles entreprises. Surprenant cette aisance à me mettre au défi ! Mais lorsqu’il arrive dans la salle de presse, je me souviens que nous avons déjà partagé des conversations ailleurs, là-haut dans la montagne, où le surf est un autre moyen de glisser sur la neige. Alex était alors l’un de ces intervenants issus du monde du digital, de la technologie, qui nous connectait à des expériences mobiles. On discutait encore de marketing, d’audiences larges, de moyens de mieux performer dans l’acquisition de nouveaux clients, d’engager des communautés sur les réseaux sociaux, et de plein d’autres sujets liés à l’émergence d’un monde hyper connecté. Ici à Biarritz, Alex est quelqu’un d’autre. Il est infiniment plus humain, en tout cas, c’est ce que je ressens lorsqu’il s’assoit en face de moi dans l’espace presse, …

Interview émotionnelle de Marc Violo @Loop_France #impact #1to1Biarritz

Il nous a séduit lors de sa prise de parole sur la scène du #1to1Biarritz et son engagement dans le projet Loop est fort et inspirant. Rencontrer Marc Violo, son directeur marketing, dans un salon d’hôtel, face à la grande plage de Biarritz, apporte un peu de sérénité à l’écart de l’effervescence des allées du Bellevue. Marc apparait comme un citoyen du monde, calme et engagé à la fois, certain que les choses bougent et qu’il n’y a plus de vérité à déclamer, mais au contraire tout à apprendre encore de chacun, en toute circonstance. Découvrir l’origine de Loop et envisager grâce à lui, les immenses espoirs que ce type d’initiative provoque en nous, est un moment rare. Patrice : « Marc, comment s’engage-t-on dans une entreprise comme Loop ? » Marc Violo : « Déjà, je tiens à dire que je n’ai jamais travaillé en France. Je suis parti en Chine travailler dans le digital pour quelques temps avant de rejoindre Ogilvy à Singapour. J’ai saisi cette opportunité et je me suis bien amusé pendant un ou …

Interview émotionnelle de Gilles Baucher @Biocoop #bio #militant #1to1Biarritz

Il était ce matin sur la table ronde animée par Alexandre Jubien (dont nous reparlerons bientôt dans une autre interview) qui nous annonçait l’écologie comme berceau de l’innovation. Question ou prévision de ce que notre société sera demain ? Gilles Baucher est le directeur national du réseau Biocoop et son engagement est réel, comme notre conversation me l’a confirmé. Si vous n’êtes pas passé au bio, si vous n’êtes pas encore un client des près de 800 points de vente de cette enseigne tout juste âgée de 30 ans, préparez-vous, c’est pour demain ! Patrice : « Vous avez parlé de Biocoop comme d’un acteur alternatif et engagé sur le bio depuis maintenant 30 ans, comment est-ce qu’on peut représenter l’innovation 30 ans après ? » Gilles Baucher : « Déjà parce que nous sommes un groupement économique né du terrain, imaginé par des agriculteurs, qui ont eu cet engagement fort dès le départ. A l’origine de leur mouvement, on est sur un combat, une proposition alternative à la société de consommation à outrance des années 80. Aujourd’hui …

Interview émotionnelle de Thomas Husson de Forrester Research #1to1Biarritz

Il était là ce matin pour donner les tendances du marketing 2020 et son propos a dû faire vibrer quelques oreilles dans la salle et au-delà. Thomas Husson est sympathique et ouvert aux questions les plus diverses. Nul doute qu’il sera bientôt (ou qu’il est déjà) cité par tous les media spécialisés marketing ou communication (pendant que j’écris, assiste à son entretien avec la journaliste de Stratégies). Sa principale réflexion tirée des études et recherches menées par Forrester, est que la fonction du directeur marketing au sens du CMO, est menacée. Non qu’elle soit amené à disparaitre mais plutôt qu’elle nécessite d’être redéfinie. Rares sont les organisations leader qui vont la conserver en l’état. Un Chief Marketing Officer est mort ce soir… Pourrions-nous éviter que de nombreux autres soient engloutis par les rouleaux qui déferlent sur la plage de Biarritz ? Patrice : « Vous dites que la tendance est à une nouvelle définition de la mission du directeur marketing, pourriez-vous préciser ce qui va et doit changer ? » Thomas Husson : « On l’a constaté aux …

La small data sur la route de l’Himalaya ? #IAParis

Disons-le tout de suite, l’Intelligence Artificielle n’existe pas ! #ahahah Voilà ce qu’on pouvait entendre ce matin en conclusion d’une conférence, ou comme réponse à une question impertinente de la salle, l’orateur faute d’argument n’a pas hésité à s’auto-détruire devant nous. L’autre point que mes lecteurs.trices pourraient aisément soulever, c’est la place de l’émotionnel dans cette foire aux savants de l’IA qu’est le salon IAParis. Que diable suis-je venu faire ici ? hé bien, figurez-vous que j’y ai rencontré des gens très sympathiques. Certains que je connais de langue date, tel Yann fervent défenseur des contenus de haut vol et qui m’a annoncé la mort des réseaux sociaux (les augures sont-ils fâchés à ce point avec les algorithmes de Linkedin, Facebook et bien sûr le terrible Google qui non content de gérer 50% du marché publicitaire, alimente 95% de nos recherches sur internet de réponses que seul lui peut considérer comme pertinentes ?, ou encore Jean-Luc, toujours souriant, une galaxie bienveillante à lui tout seul, perdu dans un univers plutôt sinistre et en manque de …

Interview émotionnelle de Elias Ohayon #sailendra

Tout a commencé comme d’habitude, par un arrête sur un stand. Quelque part dans une allée du salon E-Marketing et Stratégie Client 2019, je jette un oeil sceptique sur un logo souligné par une base-line que mon radar détecte immédiatement : prédictive marketing. Houlala ! Je ne peux m’empêcher de répondre à celui qui voudrait me renseigner sur sa boite que cela n’existe pas. Non, je ne crois pas que l’on puisse prédire le comportement ou les achats d’un client. Je n’y arrive pas ! Je veux que l’homme reste imprévisible. Alors Elias (@Elias_Ohayon), le directeur des opérations de Sailendra, prend le relai de son collaborateur (sans doute légèrement agacé) et tente d’expliquer et de répondre à ce visiteur impertinent que je suis. Ma première question, est d’ailleurs inspirée d’une conversation avec Stéphane Amarsy (relaté dans un post précédent : https://wp.me/p3ja7f-3dN ), et consiste à souligner le paradoxe entre « algorithme prédictif » nourri avec des masses de données et décision individuelle d’un client potentiel : que pensez-vous de cette contradiction ? Elias : « Nous ne sommes …

Interview émotionnelle de Stéphane Amarsy – CEO @Inbox

Interview émotionnelle de Stéphane Amarsy  (@amarsy_inbox) – CEO Inbox et auteur de « Mon directeur marketing sera un algorithme » paru en 2017 aux Editions Kawa – Pour tout vous dire, on s’était déjà rencontré il y a deux ans, à Lille, en pleine crise existentielle du monde du marketing face à l’apparition de la menace de l’Intelligence Artificielle et de l’envahissement des robots. Allaient-ils nous remplacer, allions-nous perdre nos jobs de marketer, de promoteurs de marques ou de produits ? Vous imaginez bien que sa participation à une table ronde sur ce sujet des algorithmes capables de produire le marketing du 21èmesiècle, suscitait déjà de nombreux commentaires et interrogations. Et voilà, qu’au Big Data Paris, le même Stéphane, est présent pour nous dire que nous voguons désormais vers un marketing anti-fragile ! L’homme est-il donc toujours en avance d’une théorie ? J’ai voulu en savoir davantage et je lui ai posé question. Ames sensibles s’abstenir ! Patrice : Stéphane, pourrions-nous commencer par une définition de ce terme incongru : « anti-fragile » ? Stephane Amarsy : « Trop de gens font encore des plans marketing et imaginent …

Interview émotionnelle de Jérôme Monange #LabLUXURYandRETAIL

On se connait depuis longtemps déjà et j’avais en tête qu’un jour viendrait où l’on pourrait parler d’expérience client dans le luxe et le retail, tranquillement, en prenant le temps d’aller au bout de nos convictions. Et puis, une interview émotionnelle de Jérôme (@JeromeMONANGE ), c’est un plaisir ! Que j’ai envie de partager avec toi, cher lecteur.trice. Alors profite ! Patrice : Jérôme, tu as commencé dans le retail ou dans le luxe ?  Jérôme : En fait, j’ai longtemps été poursuivi par mes études même si je les ai rattrapées par la suite ! Dans ma famille, on faisait du droit, alors j’ai suivi la tendance, et je me suis vite rendu compte que ça n’allait m’emmener là où je le désirais. Et puis côté grand-père, il y avait un historique dans le mobilier, dans le magasin de meuble avec l’enseigne Mobilier de France. Alors, je me suis plutôt tourné vers ce secteur d’activité, dès la fin de mon service militaire. Je suis rentré dans la vie professionnelle et j’ai appris mon métier …

La nouvelle stratégie de #Hippopotamus : Interview émotionnelle de Elodie Douville, directrice marketing

Pourquoi et comment une marque qui est installée dans le paysage de la restauration française depuis 50 ans, décide de changer de positionnement et de style ? Certes, il y a eu le rachat de Hippopotamus par le groupe Bertrand et cette très belle opportunité était sans doute motivée par des résultats décevants les dernières années. Mais au-delà de ça, j’ai eu envie d’en savoir plus et d’interroger Elodie Douville, nouvelle directrice marketing de l’enseigne. Ma première question est : pourquoi se définir comme un steak-house à la française ? D’où vient cette inspiration et que promet la marque en exprimant ce concept américain ? Elodie Douville : « La marque était en train de vieillir et les restaurants aussi. Le coté un peu enfantin de l’Hippo avait fini par lasser certains de nos clients qui ne venaient plus. Il faut aussi souligner que l’offre n’était pas assez lisible et que la passion pour la viande se ressentait moins. Il était temps de passer à autre chose. La volonté du groupe était clairement de déployer une …

Interview émotionnelle chez #ContentSquare #ParisRetailWeek

Doit-on dire la Paris Retail Week ou le salon du retail ? Nos anglicismes sont-ils un moyen de nous reconnaitre dans cette communauté qui parle marketing, comme pour Content Square ? Proposer un carré de contenus ou un contenu plus carré ?… Hum… J’ai eu envie d’en savoir davantage sur cette société qui connait un très fort développement autour d’une promesse dans l’air du temps pour les e-commerçants : améliorer l’UX pour augmenter la conversion (transformation du visiteur en client). J’étais resté sur une impression très mitigée il y a deux ou trois ans, lorsque John, le boss et fondateur malin de cette entreprise (au fait John dans la bouche des collaborateurs, c’est un truc marketing pour indiquer un degré de coolitude ou bien ?…), présentait une « démo » très chiffrée avec l’Occitane (une marque que j’estime pour les émotions qu’elle réussit à véhiculer partout sur la planète). Aussi, j’ai insisté pour reprendre la conversation, et j’ai eu l’agréable surprise de rencontrer Sonia et Ronny. Sonia est en charge de l’expérience client, tandis que Ronny est …