Tous les articles classés dans : semaine du happy marketing

Le textile responsable est-il le nouveau créneau du green washing ? #BrouteNow

Un jour en 2020 j’ai découvert une marque : #Asphalte qui propose une gamme de vêtements pour homme d’un nouveau genre. Le genre durable. Parce que la marque a sélectionné les meilleurs tissus et repensé les coupes du T-Shirt ou de Chino pour qu’ils soient enfin confortables ! Et puis la marque est engagée, elle fabrique au Portugal et choisit ses fournisseurs avec méthode et rigueur. A l’époque, je critique un peu ironiquement les pétarades des vieilles bécanes et les tours de piste d’une belle mustang qui viennent souligner la virilité du mannequin cinquantenaire qui fait rêver la clientèle (bien plus jeune mais en mal d’image du mâle expérimenté et sur de lui)… Alors Christophe et d’autres me répondent qu’on peut être responsable sans pour autant rouler en vélo. Juste ! Tellement juste que la marque, après une belle conversation que j’ai eue avec son CEO, supprime les moteurs et les remplace par des voiles, des randonnées en montagne et bien sur, des vélos ! Inspiration ? Recadrage marketing ? Nouvelle story !?… Bref ! …

Les marques qui s’engagent pour la jeune génération ! #formidable

Oui on nous parle sans cesse de génération sacrifiée. Et oui, les étudiants en souffrance devraient nous alerter sur les failles de notre société. Mais comment les marques peuvent-elles s’engager, sans tomber dans une facilité mal acceptée ? Faut-il les aider en leur proposant des bons de réduction en échange d’achats dans nos magasins ? Leur envoyer des repas faute de pouvoir les inviter à nos tables de restaurant ? Je crois qu’il y a deux directions possibles : celle de l’aide humanitaire ponctuelle et immédiate qui a un impact concret mais n’engage en rien l’avenir, et celle d’un soutien moral affiché qui fait du bien à entendre et ouvre vers d’autres horizons. Et les marques devraient comprendre que l’engagement d’aujourd’hui doit trouver une continuité pour toute un génération dont le temps n’est pas limité par une pandémie. D’ailleurs il existe des combats qui dépassent des le moment présent. Ainsi par exemple l’acné qui perturbe et parfois détruit les vies de tant d’ados ou de jeunes adultes. Un sujet que l’on peut traiter de mille …

Une première très émotionnelle sur #ClubHouse ! merci Bob !

J’ai vécu ce matin un très bon moment ! Créer cette room du marketing émotionnel sur #ClubHouse était un défi et un opportunité. Je dois pour commencer remercier mon co-animateur, Alexis de Prévoisin, auteur d’un livre sur le retail et les émotions, ainsi que nos deux premiers invités, Sophie pour l’enseigne d’optique Acuitis et Damien pour Butagaz. Vraiment très sympa d’échanger très librement sur les marques, leurs empreintes émotionnelles et la qualité de l’expérience qu’elles proposent pour symbole du passage à l’exécution. Car au-delà des concepts du marketing émotionnel, au-delà d’une vision stratégique des marques et de leurs missions, il y a une certitude que tous ont énoncé avec force : l’exécution dans le détail d’une expérience est ce qui ancre des émotions positives dans le cœur du client. Avoir conçu les magasins comme une maison accueillante, avoir pour mascotte Bob l’ourson bleu signifiant la mission d’apporter le confort dans les foyers, ne peut suffire aujourd’hui. Le client à qui l’on fait ses promesses magnifiques, attend d’autant plus une expérience de qualité irréprochable. C’est d’ailleurs …

L’émotion dans la peau – un nouveau chapitre ! #Sanex

Il y a une semaine, nous étions plongé dans l’histoire de soeurs jumelles allemandes qui doivent Meur santé à la connexion peau contre peau. Cette histoire présentée par Nivéa, certes émouvante, révélait des failles dans le storytelling. Et puis dimanche soir, une autre marque de soin (ou plutôt d’hygiène) de la peau, vous explique comment les contacts peau à peau agissent sur notre cerveau. Nettement plus intéressant, ce nouvel épisode démontrant la force des émotions via notre sens tactile, permet d’explorer différentes situations, différents comportements humains dont nous manquons cruellement d’exemples vécus en ce moment. Le toucher de la peau est un fantastique créateur d’émotion. Selon les civilisations, encore aujourd’hui, toucher un autre individu est courant ou pratiquement interdit, sauf à ce qu’il soit de la « famille ». Pourquoi ? Sans doute parce que certains peuples ont toujours souhaiter communiquer physiquement leurs états émotionnels, quand d’autres préféraient ne rien montrer, et donc ne rien transmettre. Notre pays fait partie de ceux qui ont libéré le contact d’humain à humain. Si nous sommes privés de câlin, de …

Faut-il dire merci à Noël ? #oupas

Tu sais quoi ? Je passe 30 petites minutes sur Linkedin et j’ai déjà deux ou trois envies de meurtre ! Non attends, je vais me calmer ! C’est Noël tout de même ! C’est l’heure de dire à tout le monde combien tu les apprécies, combien tu tiens à eux et elles, et aussi à tous ceux et celles que tu crois faire partie de ton réseau alors que l’ami Stéphane te rappelle, que tes contacts d’il y a 2 ans ont certainement disparu ou changé d’adresse depuis et que leur envoyer tes voeux par mail est aussi absurde que la publicité « Like a Bosch » qui n’en finit pas de me tuer les oreilles ! (dis-moi que toi aussi et je t’envoie un cadeau de non Noël !…) Alors tiens puisque c’est la journée mondiale du merci à tous, prends-en un de ma part ! Sérieusement !? Tu crois qu’il fallait attendre Noël pour dire merci ou je vous aime, à tes clients ou à tes collaborateurs ? Tu fais partie de ces gens …

Et si on passait Noël ensemble ? Tous ensemble ? #oupas

Avouons-le, la perspective des fêtes de Noël en mode confinement ne réjouit personne. Même pas nous ! Et pourtant, à Noël, la famille qui débarque avec des cadeaux pourris, c’est un rien pénible non ? Ou drôle ? Oui on préfèrera souligner les défauts ou les manies des uns et des autres, avec tendresse et humour, cette fois-ci. Parce que quels que soient les goûts musicaux de papa, y compris si il écoute encore Joe Dassin en 2020 (tu le crois ça ? Non sérieusement, rendez-nous les live Insta de Bob !), être ensemble c’est bien. Comme l’indique BETC dans son communiqué de presse, il n’était pas question de jouer l’émotionnel sur la corde sensible et de nous faire pleurer cette année. Heureusement ! Ce qu’il nous faut, c’est retrouver l’envie d’être rassembler, unis dans un même élan de générosité qui fait chaud au coeur. La tribu de Noël, chacun la vivra, souhaitons-le avec indulgence et bienveillance, pour tous. Pour une fois, je pense que la mission de la marque est bien exprimée dans ce …

Et si vous adoptiez la lessive qui lave plus vert ? #marketingresponsable

Il faut tout changer, vraiment tout ! Surtout à Paris ! Alors Hubert et Victor ont décidé de commencer par la lessive. Pourquoi pas ? Comme Justine avant eux pour sa marque de cosmétique #Respire, ils ont voulu proposer aux parisiens et parisiennes, une lessive verte. Et ce n’est pas du #greenwashing puisque tout est fabriqué à Paris, mis en bouteille en verre consignée et livré à vélo. Zéro camion, zéro empreinte carbone et surtout zéro délocalisation donc un soutien à l’économie locale. La Lessive de Paris est née. Il ne vous reste plus qu’à passer commande sur un site internet qui vous le promet : ce n’est pas du bidon ! Au moment où je termine l’écriture d’un cours d’introduction au marketing, et où je tente d’expliquer que les marchés sont faits pour être secoués par des marques qui vont oser aller vers une vraie responsabilité sociale et sociétale, tu avoueras cher.e lectrice.teur que cette découverte ne tombe pas dans l’eau de la Seine. La raison d’être de cette jeune pousse est claire : …

Faut-il prévoir une sortie de crise pour votre stratégie marketing ? #oupas

On y est ! Et cela va durer un certain temps. Alors combien de temps ? Nous n’en savons rien encore. Faut-il se préparer à un après ? Pourquoi pas !… je lis tellement d’articles ou de post exposant les conseils de consultant, de coach, et d’autres marabouts. Enfin, quand je t’affirme que je les lis, tu peux entendre que je les survole, car de toi à moi, il y a une limite humaine et temporelle à ma curiosité ! Alors que va devenir ce plan marketing 2020 que vous aviez établi ? Il va directement dans la corbeille, et vous ne toucherez pas 20000 pour l’avoir écrit, ou alors, votre boss va vous les réclamer d’un instant à l’autre. Et c’est une merveilleuse nouvelle ! Ah comme je souris en écrivant ces mots ! Oui je sens en toi, ma.mon lectrice.teur chéri.e, une sourde colère montant de la prise de conscience que faire des plans n’a aucun sens. Tu ne le savais pas déjà ?… Vraiment tu insistes ? Attends, je ne. dis pas …

#fakenews : sommes-nous les victimes des histoires qu’on nous raconte ?

C’est intéressant de constater que plus la crise est profonde plus les gens se racontent des histoires. Peur ? Souffrance ? Désespoir ? Il y a aussi tous ceux et celles qui tentent de nous faire sourire, de nous remonter le moral, de nous donner leurs conseils à deux balles. Merci pour tout ! Et les informations dans tout cela ? Sont-elles réelles, devons-nous les vérifier ou les prendre avec recul et prudence, comme un geste barrière. face aux fake news ? Dans un excellent podcast sur le storytelling, François prévient pourtant le marketer qui l’interroge (Ludovic) que le récit est préférable à l’histoire, en cela qu’il est plus authentique. En effet, inscrit dans le temps, le récit doit montrer plus que raconter. Il est donc vérifiable, d’après lui, et il sera sans aucun doute vérifié lorsqu’il émanera d’une marque, d’une entreprise ou d’une autorité quelconque, y compris d’un chef d’état. L’histoire, elle, peut parfaitement résider dans l’imaginaire. Lequel imaginaire est différent pour chacun d’entre nous et ouvre donc la porte à des interprétations infinies …

A Tunis pour parler #Digital et #Fidélité #TDA2019

Il faut se rendre à l’évidence, le monde bouge ! A Tunis la semaine dernière, j’ai eu le plaisir de rencontrer une centaine de passionnés par la digitalisation d’un pays encore marqué par le « printemps arabe ». Dynamisme et positivisme ont coloré les débats, ce que certains participants attribuent à ce côté laboratoire que représente le marché tunisien, Il m’a semblé que les idées présentées par certaines agences ou certains annonceurs, n’avaient rien à envier à ce que nous voyons ici, en France. Au contraire même ! Alors naturellement quand on se trouve dans la quête indispensable de clients, dans l’urgence de pénétrer durablement un marché encore très jeune, l’essentiel des Efforst marketing sont tournés vers l’acquisition. Pour autant, il m’a semblé indispensable de délivrer un discours rassurant mais teinté d’exigence sur la fidélité. A Tunis comme ailleurs, il n’y aura pas de business rentable sans clients fidèles ! Et c’est ce qu’ont confirmé deux dirigeants d’agence locales, en racontant des anecdotes inspirantes ur le rôle clé que jouent leurs meilleurs clients dans leur développement, y …