Tous les articles classés dans : semaine du happy marketing

Les marques qui font du bien #ep1

Allez hop ! C’est décidé, tous les mardis je vous présente 4 ou 5 marques qui font du bien. Et si possible du bon marketing, semble-t-il cohérent et responsable, selon les principes du #MarketingZERO. Car oui c’est possible et on en parlera ensemble toute la saison à venir. C’est parti ! Pour débuter ce premier épisode, allons faire un tour du côté de chez Mamie. Mamie Mesure est installée à l’Ouest et sa co-fondatrice Maud Madic est brestoise. Son idée est de réduire les déchets à la maison, et elle a créée un réseau d’épiceries responsables, locales, en prônant le vrac, donc le zéro emballage. Bel engagement de deux femmes qui ont déjà conquis leur région et sans doute au-delà. Merci et bravo ! Si les entreprises sont les plus performantes, ce qu’affirmait au printemps dernier, Emery Jacquillat, le patron de la CAMIF, alors tout va bien pour cette coopérative d’achat ouverte puisque près de 80% des produits qu’elle vend sont d’origine française. Bientôt 100% ? En tout cas, une campagne pour le dire, ça …

Hey Patrice mets ta culotte ! #genre

La dernière fois qu’on m’a dit ça, je pense que j’avais deux ans et demie… Alors quand je reçois depuis plusieurs semaines des emails créatifs et légers comme un slip troué d’une fantastique DNVB (tu sais ces entreprises qui ont enfin tout compris au marketing…), au début je ris et puis à la longue, je craque… Non je n’ai pas acheté mes culottes #Sisters pour ces jours difficiles où je fais la gueule. Pourquoi ? Parce que je suis un mec, avec des couilles et une bite ! Et donc les culottes pour les règles ne me concernent pas. Tu comprends ou je te fais un joli dessin comme quand tu avais 10 ans et que tu te demandais ce qui rendait les garçons différents des filles et inversement… Le marketing doit-il être genré ? La réponse bien-pensante est non. Ok mais prendre en compte le genre pourrait tout de même éviter certains crash lamentables non ? On en est là. On écrit des trucs hypers sympas à n’importe qui ! C’est moche mais tellement …

Anti-Promo une nouvelle stratégie marketing ? #oupas

Tu sais quoi ? En écrivant ce titre, je me fais la réflexion de sa futilité ! Oui nouvelle stratégie a sans aucun doute un impact sur toi, alors que le sujet que je souhaite t’exposer ici est une réflexion sur l’inutilité des promotions. Alors, une fois passé l’effet « promotionnel » de ce biais cognitif qui t’a émoustillé, entrons dans l’univers des #anti. No Logo de Naomi Klein, nous a montré la voie de ceux et celles qui pourraient vivre sans les marques. Tu t’en doutes, si je l’ai lu il y a une quinzaine d’années, je n’ai pas abandonné les marque pour autant, comment le pourrais-je en étant un marketer… bref ! No promo, no soldes, no ventes privées, no marketing agressif portant sur le prix et dénigrant la valeur ! Mais est-ce simplement possible ? Quelle marque peut résister à la tentation d’une campagne promotionnelle basée sur le prix ? Pas l’enseigne DontcallMeJennyfer qui vient de nous sortir un concept piquant en donnant le choix à ses clientes (jeunes et crédules tu crois ?) …

Le temps passe… les oeufs durent ! #ASOM

Oui c’est l’été et la légèreté s’empare aussi des sujets de ce blog… N’est-ce pas une bonne nouvelle ? Finalement, on peut se parler d’autre chose que de marketing responsable, y compris à table. D’ailleurs, lorsque j’en discute à déjeuner avec Yann, adepte patenté du déplacement à bicyclette dans la capitale et même en dehors, inévitablement j’ai du quinoa dans mon assiette, ou plutôt dans mon bol. Alors pourquoi pas des oeufs mayo ? Ah ça, c’est un pur régal ! Et si je n’ai pas couru chez le lauréat du championnat du monde de l’oeuf mayonnaise organisé chaque année par l’Association pour la Sauvegarde de l’Oeuf Mayonnaise, j’ai tout de même la chance de déguster celui présenté par Eve et Corine, non loin de mon bureau. Un plaisir de gastronome, toujours renouvelé, rarement égalé. Un simplicité rehaussée par la finesse de l’assaisonnement de la mayonnaise maison et du choix des petits radis rose finement découpés pour agrémenter une salade de jeunes pousses. Tu vois l’idée ? Miam… Bref ! Pourquoi sommes-nous le pays de …

Retour sur le #ONfest, avec Aude, Raphaël et Augustin…

Que ça fait du bien ! Vraiment ! Enfin des gens en vrai, là, juste devant moi, qui fait partie d’une petite audience de privilégiés invités à une après-midi d’inspiration proposée par Freshworks : le #ONFest. Merci Hugo et Angelica pour cette belle invitation ! Au-delà du plaisir d’être assis à côté de vrais gens et de pouvoir leur parler (certes derrière un masque) et lire dans leurs regards tour à tour, étonnement, attention, gentillesse et amusement, le moment d’échange est irremplaçable. Alors quand, en prime, tu vis la même expérience à Paris, à Londres à Amsterdam, via la technologie et la synchronisation de toutes les scènes, ça donne le sentiment d’être et de vivre pleinement. Soyons clairs, la qualité des intervenants et de leurs propos est décisive et hier, nous avons été particulièrement gâtés. Je ne reviens pas ici sur les présentations brillantes des dirigeants de cette société d’origine indienne, et implantée partout dans le monde, mais je sens à souligner une volonté de diffuser du bonheur, de créer les conditions d’un bien-être partagé …

Le textile responsable est-il le nouveau créneau du green washing ? #BrouteNow

Un jour en 2020 j’ai découvert une marque : #Asphalte qui propose une gamme de vêtements pour homme d’un nouveau genre. Le genre durable. Parce que la marque a sélectionné les meilleurs tissus et repensé les coupes du T-Shirt ou de Chino pour qu’ils soient enfin confortables ! Et puis la marque est engagée, elle fabrique au Portugal et choisit ses fournisseurs avec méthode et rigueur. A l’époque, je critique un peu ironiquement les pétarades des vieilles bécanes et les tours de piste d’une belle mustang qui viennent souligner la virilité du mannequin cinquantenaire qui fait rêver la clientèle (bien plus jeune mais en mal d’image du mâle expérimenté et sur de lui)… Alors Christophe et d’autres me répondent qu’on peut être responsable sans pour autant rouler en vélo. Juste ! Tellement juste que la marque, après une belle conversation que j’ai eue avec son CEO, supprime les moteurs et les remplace par des voiles, des randonnées en montagne et bien sur, des vélos ! Inspiration ? Recadrage marketing ? Nouvelle story !?… Bref ! …

Les marques qui s’engagent pour la jeune génération ! #formidable

Oui on nous parle sans cesse de génération sacrifiée. Et oui, les étudiants en souffrance devraient nous alerter sur les failles de notre société. Mais comment les marques peuvent-elles s’engager, sans tomber dans une facilité mal acceptée ? Faut-il les aider en leur proposant des bons de réduction en échange d’achats dans nos magasins ? Leur envoyer des repas faute de pouvoir les inviter à nos tables de restaurant ? Je crois qu’il y a deux directions possibles : celle de l’aide humanitaire ponctuelle et immédiate qui a un impact concret mais n’engage en rien l’avenir, et celle d’un soutien moral affiché qui fait du bien à entendre et ouvre vers d’autres horizons. Et les marques devraient comprendre que l’engagement d’aujourd’hui doit trouver une continuité pour toute un génération dont le temps n’est pas limité par une pandémie. D’ailleurs il existe des combats qui dépassent des le moment présent. Ainsi par exemple l’acné qui perturbe et parfois détruit les vies de tant d’ados ou de jeunes adultes. Un sujet que l’on peut traiter de mille …

Une première très émotionnelle sur #ClubHouse ! merci Bob !

J’ai vécu ce matin un très bon moment ! Créer cette room du marketing émotionnel sur #ClubHouse était un défi et un opportunité. Je dois pour commencer remercier mon co-animateur, Alexis de Prévoisin, auteur d’un livre sur le retail et les émotions, ainsi que nos deux premiers invités, Sophie pour l’enseigne d’optique Acuitis et Damien pour Butagaz. Vraiment très sympa d’échanger très librement sur les marques, leurs empreintes émotionnelles et la qualité de l’expérience qu’elles proposent pour symbole du passage à l’exécution. Car au-delà des concepts du marketing émotionnel, au-delà d’une vision stratégique des marques et de leurs missions, il y a une certitude que tous ont énoncé avec force : l’exécution dans le détail d’une expérience est ce qui ancre des émotions positives dans le cœur du client. Avoir conçu les magasins comme une maison accueillante, avoir pour mascotte Bob l’ourson bleu signifiant la mission d’apporter le confort dans les foyers, ne peut suffire aujourd’hui. Le client à qui l’on fait ses promesses magnifiques, attend d’autant plus une expérience de qualité irréprochable. C’est d’ailleurs …

L’émotion dans la peau – un nouveau chapitre ! #Sanex

Il y a une semaine, nous étions plongé dans l’histoire de soeurs jumelles allemandes qui doivent Meur santé à la connexion peau contre peau. Cette histoire présentée par Nivéa, certes émouvante, révélait des failles dans le storytelling. Et puis dimanche soir, une autre marque de soin (ou plutôt d’hygiène) de la peau, vous explique comment les contacts peau à peau agissent sur notre cerveau. Nettement plus intéressant, ce nouvel épisode démontrant la force des émotions via notre sens tactile, permet d’explorer différentes situations, différents comportements humains dont nous manquons cruellement d’exemples vécus en ce moment. Le toucher de la peau est un fantastique créateur d’émotion. Selon les civilisations, encore aujourd’hui, toucher un autre individu est courant ou pratiquement interdit, sauf à ce qu’il soit de la « famille ». Pourquoi ? Sans doute parce que certains peuples ont toujours souhaiter communiquer physiquement leurs états émotionnels, quand d’autres préféraient ne rien montrer, et donc ne rien transmettre. Notre pays fait partie de ceux qui ont libéré le contact d’humain à humain. Si nous sommes privés de câlin, de …

Faut-il dire merci à Noël ? #oupas

Tu sais quoi ? Je passe 30 petites minutes sur Linkedin et j’ai déjà deux ou trois envies de meurtre ! Non attends, je vais me calmer ! C’est Noël tout de même ! C’est l’heure de dire à tout le monde combien tu les apprécies, combien tu tiens à eux et elles, et aussi à tous ceux et celles que tu crois faire partie de ton réseau alors que l’ami Stéphane te rappelle, que tes contacts d’il y a 2 ans ont certainement disparu ou changé d’adresse depuis et que leur envoyer tes voeux par mail est aussi absurde que la publicité « Like a Bosch » qui n’en finit pas de me tuer les oreilles ! (dis-moi que toi aussi et je t’envoie un cadeau de non Noël !…) Alors tiens puisque c’est la journée mondiale du merci à tous, prends-en un de ma part ! Sérieusement !? Tu crois qu’il fallait attendre Noël pour dire merci ou je vous aime, à tes clients ou à tes collaborateurs ? Tu fais partie de ces gens …