Tous les articles classés dans : semaine du happy marketing

It’s way more fun ! #waymo

Chaque fois que je me trouve en face de gens à qui je tente d’expliquer qu’il est crucial de raconter des histoires, je me demande ce qui les freine dans la compréhension de l’essentiel. Les bonnes histoires de marque sont celles que nos clients racontent à notre place ! C’est tellement évident ! Et puis, d’un clic, en cherchant tout à fait autre chose, en écrivant sur la mobilité du futur, je découvre le site de Waymo (constructeur américain de véhicules autonomes) qui intègre évidemment une vidéo avec des vrais américains dedans (inside). Get inside the car ! Cela crée un désir immédiat de savoir ce qui peut bien se passer dans cette voiture là. J’adorerais partager cette expérience ! Alors ne pouvant résister à ce « call to action » si séduisant (un extrait de 5 secondes qui boucle et sur lequel on peut lire l’intention d’inclure une communauté de testeurs dans la mise au point du véhicule du futur), je découvre le film qui ne parle que d’eux.. Qui ? Les clients bien sûr ! …

La stratégie de l’incertitude #SocialSellingForum

Quelle semaine ! Courir d’un atelier à l’autre, d’un débat pimenté à une keynote appaisée, voilà le résumé de ma fin de semaine dernière sous l’égide du survolté Loïc Simon et de son équipe (devrais-je écrire armée ?) de social sellers. Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Ok je valide ! A la question de fin de session : « qu’avez-vous appris des autres lors de cet événement ? », je ne sais que vous répondre… Ai-je vraiment appris quelque chose ? #oupas ! Tout me semble incertain !… J’ai appris plusieurs choses que je souhaite partager avec mes lecteurs et qui peuvent s’appliquer à tous les marketers ou pourquoi pas, tous les communicants : 1 – Il faut savoir se taire ! Le stratège connu sous le nom de Simon Sinek, s’est emparé de ce conseil de leader et en a fait le titre d’un livre : « leaders eat last ». Il faut écouter les autres dire ce qu’ils ont à dire et avec une patience infinie, attendre que leur source se …

La Tech est-elle l’avenir de l’Afrique ? #Vivatech

J’aime l’Afrique ! C’est sans conteste le continent qui nous a tout appris en terme de culture et que nous avons encore envie de parcourir pour sa beauté et sa diversité, que nous devrions protéger (et non pas exploiter honteusement comme depuis trop longtemps)… Bref ! La bonne nouvelle, c’est que l’Afrique est aussi un territoire d’innovation et d’une énergie créatrice extraordinaire. ce n’est peut-être pas encore la start-up nation vantée par notre président, mais les projets y sont aussi inspirants et nombreux. Dans mon tour organisé par la BNP Paribas Cardif, j’ai eu le plaisir de découvrir plusieurs projets et j’en ai retenu deux qui m’ont particulièrement touché. D’une part, cette société marocaine MedTrucks, dont le responsable du développement nous explique la mission : « transporter les médecins et les médicaments dans les déserts médicaux en optimisant les parcours via des algorithmes et une bonne exploitation de la data en amont ». J’ai cru que l’idée était aussi de rendre les « camions médicaux » autonomes (et donc de ne plus avoir réellement besoin d’un conducteur, mais ce …

Le tour spécial RSE #Vivatech avec #BNPParibasCardif

Vivatech 2018 c’était sympa mais un peu trop fréquenté et un peu trop chaud ! Evidemment il y avait beaucoup de robots et d’Intelligence Artificielle dans les allées, les stands des entreprises américaines et du CAC40. Faut-il vous expliquer encore après les nombreux articles résumant ce troisième opus organisé par Publicis et Les Echos, que les start-ups louées par notre jeune président étaient partout et sur tous les fronts : réalité augmentée, véhicules électriques et connectés, smart city, recrutement intelligent, développement économique et culturel, etc… Chez BNP Paribas, comme ailleurs, il y a un grand nombre de ces entreprises du futur qui sont présentées dans un amphi naturellement bondé. Il y a aussi des représentants de l’Atelier BNP, de l’échangeur et donc du Cardif Lab, entité qui a eu la bienveillance de m’inviter. Pourquoi faire ? Pour faire un tour ! Ah, la belle idée ! Oui, parce que circuler et s’y retrouver dans ce gigantesque aquarium de l’innovation n’est en rien facile. Trouver une start-up qui pourrait parler des humains plus que du fric …

Et si nous parlions de stratégie positive ?

Vous aimez vos clients et vous ne leur dites pas. Ils vous aiment aussi. C’est déjà ça !… En réalité, votre service client ne s’intéresse pas #oupas assez à ce sujet. Vous avez donner la priorité aux réclamations en tout genre, aux clients râleurs et insatisfaits de tout poil, dans le but non négligeable de traquer les bugs de l’expérience client. C’est bien mais pourriez-vous faire mieux ?… Générer de l’engagement positif est une stratégie marketing gagnante, ainsi que le révèle un excellent article paru dans le dernier magazine HBR France. En appliquant les principes de la psychologie positive, en valorisant et en récompensant les bonnes attitudes (les fameuses good practices), on va beaucoup plus loin et pour plus longtemps. Chaque fois que j’interroge un responsable d’entreprise, il m’avoue ne pas traiter les messages de remerciements que sa société reçoit. Mais pourquoi ? Certes, il est content qu’on lui dise que son produit est très bon, que ses équipes sont sympa, voire parfaitement réactives et efficaces, mais sa préoccupation demeure de traquer les imperfections et …

Happy Experience : l’effet cadeau ! #merci #lovefirst

J’ai les yeux qui regardent vers le haut ! Et là dans le ciel de mon bureau parisien, sortant de cette grosse boite de carton déposée par deux employés de La Poste chez mes voisines, s’élève un joli ballon gonflé à l’azote sur lequel je lis avant que l’émotion ne m’en empêche : « Happy New Year ! ». OMG ! Il y aura bien un autre cadeau, deux même, dans le carton caché dans le carton, qui certes m’oblige à chercher qui est cette personne qui veut mon bonheur de début de semaine. Sa carte est là et j’ai immédiatement envie de la remercier. Merci Caroline ! Voilà ! C’est la démonstration qu’il n’est nul besoin de long discours, ni d’argumentaire pour présenter son activité : Happy Expérience, crée des expériences heureuses pour vos clients. Simple et efficace. Bravo ! L’idée est superbement mise en scène et les clients de Caroline doivent être tellement heureux de travailler avec elle. Si vous êtes une marque qui cherche à faire plaisir à sa clientèle, vous pourriez visiter happyexperience.fr, …

Le cadeau de Noël est-il destiné aux clients #everybitofChristmas

Les enseignes anglaises John Lewis et Sainsbury’s rivalisent depuis 4 ans dans la réalisation d’un film cadeau de Noël pour leurs clientèles. C’est un vrai moment de bonheur de découvrir ces créations qui sont autant d’exemple d’un marketing très émotionnel. #ManOnTheMoon était magnifique d’empathie et de générosité, et je vous en ai longuement parlé dans mes interventions. Celui imaginé par Sainsbury’s cette année me semble proposer autre chose. C’est une vraie expérience qui est proposée à celui qui visionne la vidéo sur Youtube, et il n’est pas impossible que l’envie de chanter et /ou de danser vous surprenne devant votre écran. Non seulement les clients sont mis en scène (au sens propre) mais ils sont les seuls acteurs de la vidéo. C’est leur chanson, leurs moments de vie ou leurs visions de ce qu’est Noël et nous aimons l’idée qu’ils les partagent avec nous, en toute simplicité et non sans humour. Alors si vous analysez ce film sous l’angle des 4 E, vous pourriez vous poser cette question : et l’Engagement dans tout cela ? …

Libérez votre créativité émotionnelle !

C’était mardi ou hier, et ce sera encore ce soir pour les heureux invités de la marque Lefranc Bourgeois. Cette marque qui nous a appris à peindre et à dessiner lors de nos premières années et qui continue de nous accompagner dans le développement de notre expression artistique, a en effet décidé de proposer des rencontres à sa clientèle parisienne. Il faut dire que lorsqu’on est la référence des palettes de couleur depuis bientôt 300 ans, on a toute légitimité à inviter les amateurs de toiles. Et puis cette mission revendiquée me plait forcément : libérez vos émotions ! Au programme des events de cette semaine, il y avait du live painting, des workshops destinés aux amateurs d’art, de la peinture collaborative et un océan de couleurs (sic). Tout cela dans le cadre inspirant de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris (dans le 6ème). Si vous avez raté ce moment d’inspiration, vous pouvez encore vous inscrire sur AnousParis, pour gagner vos places à la soirée. Voilà : http://bit.ly/2z1dCFv Et cette initiative de rencontre qui permet à certains de …

Mission de marque : faut-il tout casser ? #furyroom

Je découvre cela en écoutant l’excellent Guillaume Meurice, chroniqueur de France Inter, et je suis comme lui, tout simplement ébahi ! Jusqu’où peut-on aller pour générer du business en jouant sur les émotions des humains que nous sommes ? Est-ce de la manipulation (douce ?), comme on me le suggère fréquemment ? Imaginez un espace où vous pouvez vous défouler et tout casser ! Incroyable ! Les tarifs varient selon le nombre d’objets et l’espace/temps que l’on vous accorde pour en finir avec votre crise nerveuse et votre incapacité à gérer le stress. Prêts ? Partez ! Une batte de baseball en mains, votre combinaison de sureté enfilée et vous voila en pleine montée d’adrénaline, vibrant de toutes vos pores et hurlant votre haine de tout et de rien. C’est mieux que de taper sur son voisin ! Certes ! Une autre forme de thérapie qui vous sera, elle aussi, facturée ?.. Pourquoi pas ? Quelle est l’idée derrière la Fury Room® ? (question sur le site web) « Vivre dans une ville comme Paris peut …

Saignant pour moi, merci ! #zombie #halloween #whopper

J’ai une pensée pour un autre ami prénommé Philippe qui a importé le concept Halloween en France il y a quelques années. Et si le sang des zombies coulait encore dans les veines des marques en cette veille de jour des morts ? Faire peur est un excellent moyen de créer une attention forte et par réaction de notre cerveau reptilien, de figer sur place ou d’inciter à courir loin. Mais capter les sens d’un consommateur par la peur est-il un moyen de le séduire ? A en croire les statistiques sur Youtube des quelques films référencés cette année par e-marketing (merci pour le sourcing), cela ne semble pas évident ! Je passe sur la pitoyable tentative de Renault via son agence (des films que personne ne verra, fort heureusement), mais je ne suis pas davantage convaincu que le mauvais goût du film de Skittles (groupe Mars) soit à conseiller à nos jeunes marketers. Qu’en pensez-vous ? Jouer avec nos peurs n’est pas forcément ce que l’on peut recommander aux marques. Surtout dans des périodes …