Auteur : Patrice

Etes-vous abonné au marketing émotionnel ? #oupas #stop

Hier nous en avons largement débattu dans une room animée avec Pierre et Philippe, le problème du désabonnement aux newsletters qui envahissent nos boites mails est sujet à controverse. Rien de grave semble-t-il, surtout si l’on prend les chose avec humour, comme notre ami britannique James Veitch dans ses vidéos. Car la meilleure manière de traiter le problème serait, selon James, de répondre avec humour aux envahisseurs. Ou, pourquoi pas d’installer des réponses automatiques, exactement comme le font ceux qui ont tombé dans les outils du marketing automation, désormais aussi fréquemment utilisés que les déodorants 48h en plein été. Mais fort heureusement, nous avons évoqué d’autres pistes… ne serait-il pas raisonnable de ne pas s’abonner du tout ? En manifestant notre intérêt pour un contenu, envoyons-nous un signal de consentement pour la vie ? Si j’embrasse une femme demain, est-ce une demande en mariage qui nous conduira à dialoguer jusqu’à l’entrée au cimetière ? Ouf ! Je crois que nous devrions respecter davantage les gens et leur désirs d’une relation intense mais brève. Ainsi, si …

Le marketing peut-il nous proposer des biens qui font du bien ? #Cogedim

Les gens font des choses bizarre depuis quelques temps. Tu trouves ? Oui ben regarde, j’ai commencé à manger des plats veggie chez Eve et je trouve cela assez sympa finalement… Pourtant, je n’attends pas vraiment d’heureux événement, sauf si tu me parles de la sortie du livre Marketing ZERO dans les librairies aujourd’hui… et encore, ainsi que me le rappelle Philippe instigateur et co-auteur de ce troisième opus, c’est au lecteur d’en décider. Alors lorsque ton métier c’est de construire des habitats comment pourrais-tu raconter une belle histoire de vie ? Exercice passionnant qui trouve écho dans cette campagne tendre et positive présentée (ce jour) par Cogedim. Oui un constructeur immobilier, qui s’intéresse davantage à la vie des gens qu’au prix du m2 (en tout cas dans cette histoire). Alors drôle de vie que la nôtre, comme le chante encore Véronique en accompagnant les interrogations de cette jolie petite fille. Devons-nous adopter un marketing responsable ? Pourrions-nous traiter nos clients comme nos amis ? Serons-nous là quand ils en auront besoin, réellement, et non …

10 ans après Gary V où en sommes-nous de la Thank You Economy ?

2011 c’est à la fois 10 ans après et 10 ans passés à essayer de comprendre ! Et pourtant si ce livre avait été écrit en 1995, son titre aurait annoncé : Pourquoi Amazon va prendre le pouvoir et écraser le retail ? (#teaser) Alors pourquoi faut-il encore publier un post sur Linkedin pour rappeler aux gens l’immense valeur créée par la gratitude exprimée ? Dire merci, écrire merci est un moteur de la passion d’agir, d’aimer, d’entreprendre et même de faire du marketing. Aussi la fidélité est une question de gratitude inversée. Il ne s’agit pas tant de trouver un cadeau à offrir et encore moins une réduction pour le client qui est devenu fidèle, en achetant plus ou plus souvent, que de proposer la meilleure expérience possible dès la première fois. Car si tu te souviens de quelle chose dans la vie, c’est souvent de la première fois ! Et si tu ne donnes pas tout ce que tu as, tout ce que tu peux offrir dès la première expérience, pourquoi crois-tu que …

Faut-il être fier d’être normal ? #Celio

Comment affirmer sa différence lorsqu’on est une marque qui propose plutôt des fringues « normales » ? Oser et être audacieux, est-ce vraiment un sujet aujourd’hui en marketing ? Alors que je suis en plein lancement du livre #marketingZERO, je découvre la nouvelle campagne de Celio, cette marque urbaine qui joue la proximité davantage que le lifestyle (me semble-t-il) et j’avoue que je suis dubitatif… Non par le choix d’une musique qui perce mes oreilles mais qui évoque une certaine rebelle attitude. Pas davantage par le coup de pied dans la porte pour ouvrir le champ de vision de la caméra sur le vrai monde extérieur. Alors quoi ? Je dois t’avouer cher.e lectrice.teur, que la normalité n’est pas trop mon truc. Tu vois le problème ? Etre normal, est-ce accepter la norme ? Faudrait-il un tee-shirt blanc, un pantalon qui ne ressemble qu’à tous les pantalons de la terre, ou encore se promener avec son chien pour être normal ? Je ne sais pas. Autant, les défilés de mode me laissent souvent perplexe et parfois plongé …

Les marques doivent-elles être respectueuses de la normalité ? #TallyWeijl

Le débat est (re) lancé ! Comme à chaque fois qu’une marque ose parler le langage de sa clientèle, avec une impudeur à faire rougir une prostituée suisse, les moralisateurs sortent leurs fourches et crient en enfants de choeur : au bucher ! (Note : Alexis, si tu me lis, confirme moi que l’oxymore putain helvétique est correct – #oupas) Parce que la campagne #FuckExpectations (prudemment traduite par on s’en fout de leurs attentes) est d’une justesse de ton incroyable, c’est réellement choquant. Or c’est toujours le cas, dans ces cas là ! C’est même l’objectif premier. Ne pas tenir compte des haters, de ceux qui ne supportent pas que l’on emploie un mot cru, une phrase qui pique, qui hurle sa différence aux oreilles polies et policées de la majorité normalisée, est un engagement. Tout comme j’expliquais il y a 3 ou 4 ans la force des campagnes de la marque danoise Bianco (lire l’article), je dois, à l’invitation de Philippe, préciser ce que signifie un combat pour une marque : c’est défendre un …

Interview émotionnelle de Julien Rio – AVP pour #RingCentral

On parle de la voix dans la relation client. La voix c’est un vecteur d’émotion que nous maitrisons plus ou moins et qui semble revenir sur le devant de la scène, en ces temps de distanciation. Alors quelle est sa place dans nos échanges avec les marques et les entreprises ? Quel sera l’avenir de la voix du client dans un monde marketing de plus en plus automatisé ? Nous avons abordé ces questions dans un dialogue très ouvert avec Julien Rio, directeur marketing international chez RingCentral – #Interview Patrice : est-ce une vraie tendance que le retour de l’audio ? Julien : Je pense qu’il y a un côté cyclique dans ce retour de la voix. Mes grands-parents utilisaient leur téléphone fixe comme moyen principal de se faire entendre ou de dialogue, y compris avec des entreprises. Donc rien de nouveau, mais sans doute le constat qu’il y a un côté pratique aussi. Aujourd’hui je peux envoyer un message pré-enregistré en audio sur WhatsApp et c’est ce que je faisais déjà quand j’étais en Asie. Cela représentait 90% des …

Pourquoi toi plutôt que nous ? #RelationClient #Ubuntu

La question revient depuis quelques semaines déjà alimenter la réflexion de l’ami Alexandre, fervent défenseur de cet adage africain qui pose le Nous au centre du jeu (et non pas du Je comme tu t’y attendais en lisant cette ligne… décidément tu devrais surveiller un peu ton cerveau et tes intuitions…). Pourquoi faudrait-il soudain se prosterner devant : Je suis car nous sommes ? Je ne suis pas philosophe (contrairement à Vincent qui a adoré le post Linkedin de Alexandre) mais il me semble que le Nous est dépassé… Exactement comme le célèbre et digital qui sommes-nous ? qui vise à rassurer les visiteurs d’un soir, perdus sur la toile, à la recherche d’un prestataire ou d’un fournisseur qu’ils ne connaissent pas. Car vois-tu, toi qui me lit, je n’ose t’inclure dans un Nous. Jamais ! Non pas que nous ne pourrions écrire une histoire ensemble, mais simplement parce que je te crois différent.e, de cette différence qui m’a toujours indiqué qu’on ne mélange pas les choux et les bananes. Tu es autre, mon choux, …

De l’air frais dans les voiles de #PetitBateau !

Je te l’ai annoncé en début de cette semaine, l’air qui souffle dans les campagnes marketing est frais, beaucoup plus frais qu’avant ! C’est une bonne nouvelle ! Et puis franchement, nous avons tous tellement envie de courir sur une plage ou de jouer au foot dans un champ, qu’il serait indécent de passer à côté des belles images que nous proposent une marque emblématique de l’enfance (mais pas que). Alors planter un jolie drapeau bleu et blanc dans le sable pour affirmer les valeurs d’une marque, voilà un message percutant et engagé ! Bravo ! Les enfants jouent, sont naturels et généreux dans ce film sensible mais hyper dynamique. Bref, on retiendra que Petit Bateau c’est d’abord la liberté ! Liberté de mouvement, dont nous manquons tous depuis trop longtemps, liberté de jouer dans le respect de la diversité, des lois du jeu simples et joyeuses, dans la lumière du soleil et la verdeur des jardins d’été. Et s’il n’y a pas vraiment d’histoire racontée par la marque, on suit avec allégresse les tribulations …

Le marketing de demain a besoin d’un peu d’air frais ! #FreshStart

Je regarde un film d’une plateforme de location de camping cars entre particuliers, et puis soudainement je me retrouve devant le film d’une marque qui m’a toujours mis le smile : Extra ! Alors depuis le temps que l’on s’imagine le monde d’après, voilà une vision qui devrait te plaire et te procurer de belles émotions… Faut-il en dire davantage ? Certaines marques ont ce don de nous embarquer dans des expériences incroyables, au-delà des codes et du déjà vu. merci aux marques qui nous font rêver même dans les temps difficiles ! #lovefirst ce hashtag que j’emploie depuis plus de 7 ans ici et ailleurs et qui trouve sa force dans des contenus de marque qui font la différence… PS : A toi qui m’a proposé de regarder un film sur la pomme de terre de Noirmoutiers, certes joliment tourné et m’assurant que l’emballage carton est 100% recyclable, j’ai envie de dire : ne manques-tu pas un peu d’empathie ? Penses-tu vraiment que je rêve de tes patates dans mon assiette au cours d’un …

Conversation avec une banquière : comment séduire avec de belles valeurs ? #ING

Vendredi c’était sur #ClubHouse, mais vous n’étiez pas avec nous. Alexis et moi, avons eu le plaisir de converser avec Charlotte Lédontot, directrice communication de ING France. Comme certains nous l’ont réclamé, je tente ici de résumer nos propos et de ne conserver que l’essentiel, ce qui fait sens, ce qui pourrait vous inspirer. Une sorte de podcast en différé pour lecteur.trice non équipé.e d’un iPhone ou allergique au format radiophonique… Charlotte a été très agréable à écouter, précise, posée dans ses réponses et ses explications, y compris quand deux belges impertinents lui ont fait remarquer que ING au Benelux est très présente dans le monde physique et que la relation client n’y est pas optimale du tout. Oui mais voilà, chers amis, en France, c’est autre chose et ING a bousculé le secteur bancaire en lançant une version totalement digitale. Notre première envolée émotionnelle a pour origine un film voué à recruter de nouveaux collaborateurs en France, en leur montrant quelles sont les valeurs de la marque. Un joli film qui souligne, l’esprit d’équipe, …