Auteur : Patrice

Faut-il joindre l’utile à l’agréable ? #stratégie #marketing #2021

Je lis la tribune de mon amie Cyndie, éclaireur de marque et directrice marketing de Cision France, relayée par le Siècle Digital et qui nous propose en trois points de préparer notre stratégie marketing pour 2021. Et, oh surprise, la première recommandation pour passer à l’après 2020 est d’inviter les marques à faire la démonstration de leur utilité ! Vieux débat économique s’il en est, l’utilité (et même celle d’une marque) existe-t-elle ? Rappelons que ce principe introduit par John Stuart Mill, prescrit d’agir pour tendre vers la maximisation du bien-être collectif. Amusante interprétation contre-intuitive de ce que l’utile pourrait être agréable et contribuer au bonheur ! Alors que dans ce que je crois comprendre de la préconisation de Cyndie, il serait davantage question de montrer ce à quoi sert la marque dans la vie des gens. Est-ce la même chose ? Devons-nous prouver notre utilité afin de nous rendre agréable ? Est-ce que j’achète un objet pour me faire plaisir ou parce qu’il a une réelle utilité ? En tant de crise économique, on …

Comment rester positif dans une période de crise ? #emotions

Une semaine difficile vient de passer. Nous n’irons pas skier à Noël ! Et puis 2021 approche et nous ne savons toujours rien de ce qui nous attend, nous les marketers, nous les entreprises de conseil, nous les citoyens d’un pays plongé dans la plus grande crise que nous ayons jamais eue à affronter depuis les grandes guerres du 20ème siècle. Dur non ? Et vous, ça va ? Vous êtes optimistes pour la suite, pour votre business ? Si j’en crois Jacques Attali, interviewé récemment via Linkedin sur cette notion d’optimisme, il ne faut pas l’être. Ah bon ? Oui, d’après l’ancien mentor de présidents de la République, être optimiste c’est croire que les choses vont se passer comme nous le souhaitons. Or c’est pratiquement impossible, et force est de constater qu’il a raison sur ce point : nos projections dans l’avenir sont rarement vérifiées dans les faits (je laisse de côté tous ceux qui nous l’avaient bien dit, comme à chaque fois…). Non, Jacques préfère que nous soyons positifs. Que face à n’importe …

Et si l’on écoutait des histoires de vieux ? #MemoryLane

Dans deux jours, la France rendra hommage à un grand résistant disparu à 100 ans, et dont nous aurions pu nous inspirer pour bien des raisons. Daniel Cordier est mort mais il aura eu le temps et sans doute l’envie de partager ses mémoires, ses histoires de jeunesse, et c’est tant mieux pour nous. Barak Obama, ancien président comblé par la victoire de Joe Biden autant que par la défaite de Donald Trump, publie à son tour ses mémoires (le premier volume est disponible) et l’on aurait presque hâte de savoir comment il a réussi cet exploit de devenir le premier président Afro-Américain élu. Là encore, les histoire de Barak promettent de nous livrer quelques leçons de vie et de nous conforter dans notre appréciation de ce personnage hors norme. Mais est-ce toujours possible pour tout le monde ? Lorsque l’on pense à l’immense population de seniors qui vivent seul.e.s, on imagine que le confinement actuel les éloigne de tout et surtout des oreilles familiales qui sont d’habitude sollicitées pour écouter les bonnes vieilles histoires …

Et si le e-commerce était chinois ? #stratégie #Alibaba

Je lis depuis plusieurs jours que le grand méchant responsable de la détresse de nos chers petits commerçants est le misérable Amazon ! Rien de bien nouveaux quand on sait que depuis son entrée sur notre territoire (attends une seconde, tu crois encore qu’il y a des barrières sur internet en Europe ou en dehors de la Chine ? non sérieux ?), le géant du e-commerce mondial a construit et élargi ses positions avec l’accord et pour la plus grande satisfaction des français. Enseigne préférée qui serait donc responsable du désert de nos centres villes ! Foutaises et hypocrisie que dénoncent en choeur un grand nombre d’experts du digital comme Olivier Sauvage ou Patrick Robin (pour ne citer qu’eux)… Et puis je lis la newsletter qui relate ce qui se passe sur le marché chinois, et notamment pour les marques de luxe, et j’y lis ceci : « When you buy a product online, chances are it will be through one of just six companies. Unbelievably, almost 60 percent of global e-commerce is concentrated in a …

Il est 5 heures… #longchamp s’éveille au #storytelling

Produire et diffuser un contenu de marque de près de 8 minutes n’est pas donné à toutes les marques. Ni ne viendrait à l’esprit de toutes les agences, dans un monde dominé par les #Reels ou les vidéos de #TikTok, dont le seul intérêt est d’être si tôt consommées si tôt oubliées. Mais pour une marque, et qui plus est une marque mondiale représentant une certaine élégance parisienne, l’audace est de mise, le pari judicieux. Pourquoi Dutronc, pourquoi cette vieille chanson recyclée ? Sans doute parce qu’elle évoque une image d’un Paris nocturne qui vit encore la fête et les folles soirées. Un Paris qu’on aime voir se réveiller au petit matin, les yeux embués, les joues blanchies, le coeur allégé par les rencontres et les rires colorés. Au-delà de la poésie de ce long film, et bien entendu d’un placement produit tout de même très exagéré, je t’avoue cher.e lectrice.teur, que je reste perplexe quant à l’efficacité de cette histoire. Quel audience ? Qu’avons-nous appris après 8 minutes de belles images de belles personnes …

Interview émotionnelle de Benoit Bouteille VP #CX pour #Tinyclues

Deux choses m’ont frappé lorsque l’on m’a proposé d’interviewer Benoit Bouteille, VP Customer Experience chez Tinyclues : d’une part, le nom de cette société française qui sonne si « cute » (de toutes petites clés comme lorsqu’Alice rétrécit en buvant la potion…) et aussi la promesse affichée de « making marketing heroes » ! Tu l’imagines, ce vocabulaire me parle. Comment ne pas être touché par cette mission qui est aussi la mienne : transformer les histoires des marques, et créer des héros dans notre monde marketing. Alors ok, on y va ! Cet entretien ce déroulera via zoom, et c’est aussi bien puisque le bureau de Benoit est à New York ! (encore que j’aurais adoré prendre un avion pour le rejoindre dans une ville qui s’est enfin libéré de Donald)… Patrice : « Vous êtes dans l’analyse des signaux faibles alors ? » Benoit : « Oui c’est tout à fait ça ! Mais si l’on prend l’exemple de la chemise que vous portez (car nous sommes en visio et si j’ai choisi une chemise bleu, celle de Benoit est …

Pourquoi je ne suis pas un gourou marketing ! #oupas

Evidemment lorsqu’on parle d’égo avec l’ami Gabriel, il est difficile de lutter et de s’imaginer une seconde à la hauteur de l’homme créateur de 1mn30… >Est)-il un gourou, lui, si je ne le suis pas ? Et pourquoi pas ? En participant vendredi 13 au lancement du livre Acquisition Strategy Design, je me retrouverai pourtant au sein de la « famille » ou plus exactement la tribu des consultants liés plus ou moins directement à cet ouvrage. J’y ai participé parce que l’on m’a demandé mon point de vue sur le rôle de l’intelligence émotionnelle dans le parcours d’achat. Merci Gabriel ! Il est clair que nos émotions jouent un rôle essentiel au moment où nous entrons en contact avec n’importe quel type d’offre, ou de société qui chercherait à nous vendre quelque chose. Car oui, nous les humains, envisageons nos décisions à partir d’un ressenti. Lequel évolue constamment au fil des interactions avec la marque ou son représentant (qu’il soit un vendeur, un conseiller au sens physique ou une page de site e-commerce). Ainsi tout au …

C’est pas l’homme qui prend la mer ! #tadada #VendeeGlobe

Je ne te l’ai pas annoncé cher.e lectrice.teur mais j’ai pris le large ! Comme plus de 600 000 autres (à l’heure où j’écris ces lignes), je suis désormais sur mon bateau pour environ 80 jours ! Merci au Vendée Globe de me proposer cette très jolie escapade hors du confinement ! Tu noteras que je ne suis pas un débutant en matière de navigation périlleuse, pas plus que les éléments contraires ne m’effraient au moment de passer à l’action ou de prendre la parole. Je suis donc parti pour mon 3ème tour du monde grâce à l’application que tous les amateurs de vent dans les voiles connaissent depuis plus de 15 ans : Virtual Regatta. Voilà bien un exemple parfait de tribu dirigée par sa passion qui a été créée de zéro par des virtuoses du code et des Apps. Alors lorsque 33 skippers professionnels prennent le départ dimanche dernier, depuis les Sables d’Olonne, je suis envahi d’émotions iodées et je me demande comment ils ont réussi à embarquer avec eux tous ces beaux …

Et si on passait Noël ensemble ? Tous ensemble ? #oupas

Avouons-le, la perspective des fêtes de Noël en mode confinement ne réjouit personne. Même pas nous ! Et pourtant, à Noël, la famille qui débarque avec des cadeaux pourris, c’est un rien pénible non ? Ou drôle ? Oui on préfèrera souligner les défauts ou les manies des uns et des autres, avec tendresse et humour, cette fois-ci. Parce que quels que soient les goûts musicaux de papa, y compris si il écoute encore Joe Dassin en 2020 (tu le crois ça ? Non sérieusement, rendez-nous les live Insta de Bob !), être ensemble c’est bien. Comme l’indique BETC dans son communiqué de presse, il n’était pas question de jouer l’émotionnel sur la corde sensible et de nous faire pleurer cette année. Heureusement ! Ce qu’il nous faut, c’est retrouver l’envie d’être rassembler, unis dans un même élan de générosité qui fait chaud au coeur. La tribu de Noël, chacun la vivra, souhaitons-le avec indulgence et bienveillance, pour tous. Pour une fois, je pense que la mission de la marque est bien exprimée dans ce …

Stratégie marketing : être (encore) meilleur demain ! #decathlon

Il y a chez quelques marques cette volonté affirmée et durable de changer le monde pour le meilleur. Il existe des mots et des images pour nous inspirer à être meilleur demain, parce que nous pouvons chaque jour de notre vie imaginer comment nous pourrions faire mieux, à la fois pour nous et pour les autres… Merci Decathlon ! Pourquoi meilleur demain ? Pourquoi ne pas se contenter de continuer à faire ce que l’on fait plutôt bien aujourd’hui ? Définir sa mission de marque, comme pour cette enseigne « rendre le sport accessible à tous », n’est pas une finalité. c’est davantage une direction, une manière de concrétiser dans les actions, une certaine vision du monde. C’est cette mission qui inspire les clients et qui leur donne envie d’aimer la marque. Elle les fédère aussi dans une tribu (de sportifs) qui vit, qui évolue dans un monde incertain, changeant et parfois anxiogène. Alors elle leur dit combien il est important que ses actions aient un sens dans le temps. Que faire des choix responsables aujourd’hui, permettra …