Auteur : Patrice Laubignat

Surprise dans l’expérience client en hôtellerie ! #CX #luxe

L’expérience est-elle devenue le symbole du luxe ? J’aimerais interroger mon ami Jérôme sur la question mais, en attendant, je vais revenir sur une situation réelle et tenter de comprendre comment certains peuvent sous-estimer à ce point le pouvoir du client… Imaginer que vous avez réservé une semaine dans un hôtel de charme dans un île lointaine (en Thaïlande par exemple) et qui vous a promis une vue de rêve pour une chambre spacieuse et plutôt haut dessus du standard de confort d’un 4 étoiles. Vous arrivez et la chambre disponible ce jour-là n’est pas vraiment identique à celle dont les photos présentes sur internet vous ont séduit. Ca démarre mal ! Vous en appelez au manager qui commence par vous répondre qu’il n’y a rien à faire, et que l’hôtel est full. Ensuite, face à votre mécontentement, il vous dit carrément que vous pouvez tenter de vous faire rembourser par la plateforme qui vous a vendu le séjour, ce qui bien entendu n’est possible qu’en acceptant de perdre environ 30% du total que par …

La chasse aux pigeons serait-elle déjà terminée ? #leclerc #monoprix

Je découvre avec un bonheur immense le post sur Linkedin de Régis Schultz, patron de Monoprix, qui fait état d’une décision de justice prononcée contre la campagne des pigeons des centre E.Leclerc ! Incroyable et intolérable exemple de moche marketing, cette tentative de comparer les clients des enseignes concurrentes à des pigeons, était au-delà de la blague infondée et condamnable. Merci Régis ! Oui j’en profite pour redire à mes lecteurs.trices, que la guerre de prix conduit à des horreurs comme toutes les guerres et que la seule réponse qui tienne est l’amour des clients. Rien d’autre ! N’en déplaise à ceux qui sont partisans du moins cher et du toujours moins cher, les valeurs des marques sont ailleurs et celle des français aussi. Aimer une marque pour ce qu’elle nous apporte au quotidien est tout à fait possible et si le marketing doit avoir un seul objectif, c’est celui-là : améliorer la vie des clients afin qu’ils soient plus heureux et qu’en conséquence, ils aiment leurs marques préférées… C’est une question de sens. De …

Quand la distribution ouvre la chasse aux pigeons… #Castorama #Leclerc

Tu arrives à la caisse de ce magasin tellement grand que tu te demandes pourquoi il n’y en a seulement 2 d’ouvertes et tu te rends comptes que tu as oublié d’acheter des piles ! Un classique de trou de mémoire que ton inconscient répare aussitôt en allumant discrètement l’alarme  dans ton cerveau lorsqu’il capte un visuel de piles habilement situé ! Ouf te dis-tu, pour une fois que j’y pense avant d’arriver à l’emplacement de B26 du parking où t’attends sagement ta voiture ! Il faut dire aussi que faire la queue et penser à la suite, te mets généralement en situation de stress (qu’est-ce que j’ai bien pu oublier cette fois ? étant la question que tous tes voisins d’infortune perdus dans leurs parcours du samedi se posent au même instant). Maios le distributeur est là, et, fort de sa science du merchandising et de son sens de l’observation des comportements des consommateurs, il a tout prévu. Aurait-il besoin d’une intelligence artificielle pour affiner la prédiction ? Du tout ! Il a mis …

Un pied dans le design ou la stratégie de la simplicité #tiptoe

Le pied ! Rien d’autre ! Tu n’y crois pas quand tu rencontres Matthieu et Vincent, deux entrepreneurs qui ont une histoire simple à raconter. Comment ces deux grands types ont-ils eu cette idée brillante et évidente de lancer sur le marché du meuble design une gamme de pieds en acier coloré ? Ils ont tous les deux fait une école de commerce, « de la gestion », et ne sont pas architectes d’intérieur ni designers. Et alors ? La famille de Matthieu a un passé industriel et métallurgique, tandis que Vincent a fait le tour du monde et s’en inspire. Est-ce suffisant pour créer une marque ? Invité dans leur loft, un endroit qui prend l’allure d’un havre de partage bienveillant, je me rends compte de leur réelle simplicité dans le discours et dans la posture. Aucune arrogance, aucune vantardise mal déguisée mais une vraie volonté de dire les choses comme ils les vivent et les ressentent au milieu d’une équipe de 14 personnes. Ce qui fait la différence, c’est leur obsession de rendre les autres …

Interview émotionnelle chez #ContentSquare #ParisRetailWeek

Doit-on dire la Paris Retail Week ou le salon du retail ? Nos anglicismes sont-ils un moyen de nous reconnaitre dans cette communauté qui parle marketing, comme pour Content Square ? Proposer un carré de contenus ou un contenu plus carré ?… Hum… J’ai eu envie d’en savoir davantage sur cette société qui connait un très fort développement autour d’une promesse dans l’air du temps pour les e-commerçants : améliorer l’UX pour augmenter la conversion (transformation du visiteur en client). J’étais resté sur une impression très mitigée il y a deux ou trois ans, lorsque John, le boss et fondateur malin de cette entreprise (au fait John dans la bouche des collaborateurs, c’est un truc marketing pour indiquer un degré de coolitude ou bien ?…), présentait une « démo » très chiffrée avec l’Occitane (une marque que j’estime pour les émotions qu’elle réussit à véhiculer partout sur la planète). Aussi, j’ai insisté pour reprendre la conversation, et j’ai eu l’agréable surprise de rencontrer Sonia et Ronny. Sonia est en charge de l’expérience client, tandis que Ronny est …

Dagobear a mis le marketing à l’envers ! #storytelling

Un jour de découverte dans cet immense espace d’exposition que je ne fréquente que rarement au Nord de la capitale, et certainement un jour d’inspiration pour le décor, l’ambiance, le contexte dans lequel une marque ou des clients pourraient évoluer… Et puis boum badaboum, je tombe sur Dagobear ! Une marque française de caleçons qui m’a littéralement mise sur le cul ! Laissez-moi vous en raconter l’histoire… Comme moi, vous imaginez d’abord que Dago Bear fait référence à un ours sympathique ; et comme moi vous avez faux, quand bien même une tête d’ourson figure en lieu et place du O dans le logo de la marque. Ou alors le « bear » serait pour ce symbole masculin de ce début de siècle, renvoyant à la capillarité exhibée des hommes fashion, tel le mannequin qui pose en caleçon pourrait le laisser croire ? Faux encore, me répond un jeune homme avec patience. Non, Dagobear est bien le lointain cousin de ce roi qui a mis sa culotte à l’envers comme nous le chantions il y a des …

Interview émotionnelle de Thomas Solignac #golem

On s’était déjà vu avant l’été et puis finalement, je crois que j’ai bien fait d’attendre un peu pour réaliser cette interview. Il faut être en pleine forme pour suivre les propos et la vitesse d’enchainement de Thomas ! Il est brillant et il manie le langage avec une belle précision qui impose le respect. Je me suis dit en rentrant jusqu’à mon bureau que pour une fois, je n’allais pas laisser le temps faire son oeuvre et éroder cet échange pour n’en conserver que l’essentiel. J’ai eu cette envie d’être aussi complet que possible tant la conversation a été passionnante… A vous d’en profiter… Thomas Solignac (@ThomasSolignac ‏) est à l’initiative d’une société, Golem.ai, qui promet la performance pour un Chatbot ou tout autre interface conversationnelle au service d’un client ou d’un citoyen. Il a une formation technique extrêmement pointue issue d’une école d’informatique de référence (Epitech) mais aussi une formation en philosophie, qui semble-t-il, l’a rapproché de l’humain et de son intelligence émotionnelle (et intuitive). J’ai prévu quelques questions (oui cela peut aussi …

Histoire de marque : comment la raconter ? #branding

On se retrouve pour l’indispensable tour de table. Celui où chacun se demande comment il va bien pouvoir se présenter et présenter sa société dont il est sans doute le fier ambassadeur. Se mettre en avant, réussir le Pitch en 1 minute, et imaginer que les autres, qui écoutent sagement ou attendent leur tour avec l’assurance ou l’espoir de faire mieux, aient compris voir retenu quelque chose. Au mieux, celui dont c’est le tour ne ressent pas trop la pression des regards autour de lui, et lorsqu’il admet avoir terminé, recueille avec émotion les signaux bienveillants que lui renvoient les visages ouverts et sympathiques qu’il croit voir. Il pense alors comme chaque fois qu’il a été bon !… Pas vous ? Pourquoi donc ? La première chose qui suit ce tour de table, c’est la volonté de certains participants à vouloir en savoir plus, sur vous et sur ce que vous prétendez faire. Si personne ne vous pose la moindre question, c’est que vous n’avez intéressé personne… Bof ! Vous pensez que les gens sont …

Encore un effort pour l’expérience client ! #decathlon

Juste avant de passer un test d’effort pour bien s’assurer que la rentrée sera sous le signe de la forme, je parle ce matin autour d’un petit-déjeuner à l’AFRC de ce qui manque dans l’expérience client. Ce qui est pour certaines marques encore un concept marketing et qui paraît en conséquence un peu abstrait, c’est le partage d’une histoire vécue. L’expérience est essentielle car elle définit les histoires que nous racontons.  Réussir sa stratégie de marque, c’est proposer aux clients de partager des histoires avec la marque, entre eux et en direction de ceux qui ne la connaissent pas encore. Rien d’autre ! Pour ça, il faudrait savoir raconter des histoires… Sujet sur lequel j’interviens auprès des entreprises de Franc et de Navarre. Mais il y aussi d’autres ressorts à activer, parmi lesquels la volonté de se rencontrer. Pas seulement en magasin, ou sur un site e-commerce, afin de boucler une transaction économique ; la marque doit proposer, organiser la rencontre autour de ce qui crée l’expérience. Aller au devant du client, là où il …

Pourquoi vous ne m’avez pas fêté un bon anniversaire ? #automatisation

Tiens justement, je lis un court article qui évoque cet éternel sujet de relance client : la date anniversaire et qui souligne que, nous proposer tous les jours d’en profiter pour faire signe à certains contacts, est une idée bizarre. Non ? Pourquoi auriez-vous souhaité apparaitre comme une personne attentive à ma date de naissance, alors même que vous ne la connaissez pas et que je ne vous l’ai jamais révélée ? Auriez-vous un cadeau pour accompagner cette délicate attention ? Heu… je ne pense pas non ! Serait-ce pour vous le moyen de me rappeler que je pourrais être votre client, ou mieux encore acheter ou racheter vos produits ? Ridicule ! La réalité, c’est que mon anniversaire tombe (et le mot est bien choisi) en pleines vacances d’environ toute la planète ! Et ceci depuis ma plus tendre enfance… Alors, il n’y tout simplement personne pour y penser. Non, il ne s’agit pas de jouer sur votre corde sensible de bonne âme et d’en appeler à votre légendaire gentillesse, cher.e lecteur.trice (pour tout …