Auteur : Patrice

Comment passer de la raison d’être à la raison de faire ? #storydoing

Le mot clé #Storydoing est prononcé par Grégory Pouy lors de l’une de ses conférences et il raisonne encore ce matin lorsque Nicolas Bordas (TBWA) répond aux questions de Cyrille dans son nouveau format #GiveMe5. Car, il faut bien en avoir conscience, nous sommes plongés dans le grand bain des déclarations d’intention. Soyons plus humain pour le jour d’après ! Soyons plus responsable de nos actes, de la planète, plus solidaire, moins violent dans notre communication avec autrui, plus ouvert, plus généreux, etc… Vraiment ? Quelqu’un ici pourrait m’expliquer ce que signifie être plus humain ? Ah oui, dans le marketing ? Et alors ? Le marketing crée le lien entre l’entreprise et ses clients ; il est même censé améliorer leur vie, d’êtres humains. Et ta raison d’être, ta mission sociale ? Comment pourrait-elle devenir plus humaine ? Elle l’est définitivement. Sinon, tu ne comprends pas l’impact social de tes actions, de ton business ou tu t’en moques délibérément, ce qui vaut pour un certain nombre de bullshit jobs, ou d’entreprises dont le seul …

Un pitch pour l’éternité ! ou comment mettre des mots sur un projet engageant ? #Challenge

Voilà plusieurs semaines que nous réunissons notre groupe de travail pour donner une autre dimension, un nouvel élan au Social Selling Forum. Nous avons mis en œuvre nos intelligences, nos sensibilités, nos envies de changer le « monde », pour exprimer le plus simplement et le plus fortement possible cette passion commune : comment transformer la Vente par le Social Selling ? Nous avons écrit nos valeurs, couvert un large tableau blanc de nos post-it colorés pour donner du sens, du corps à notre mission. Il nous importe réellement de transmettre un message clair à notre éco-système, aux talents qui nous entourent déjà et qui vont nous rejoindre bientôt. Car ce premier cercle puis les suivants, doivent absolument entendre notre voix et comprendre que l’enjeu majeur est justement leur propre engagement. Alors il m’est revenu d’animer un atelier collaboratif, pour faire émerger nos mots. Nos mots clés, nos mots essentiels, nos mots d’amour aussi. Pourquoi sont-ils décisifs pour le succès de notre projet ? Au lendemain d’une exceptionnelle prise de parole de sa majesté Queen Elisabeth II …

Le sport peut-il nous aider ? Quand Adidas en appelle à sa communauté… #Hometeam

Le monde du sport est à l’arrêt depuis déjà de très longues journées… Hier, nous apprenions que Wimbledon était purement et simplement annulé et nous partagions ce sentiment d’être dévasté avec notre ami Roger (Federer). Inquiet comme lui pour son avenir : sera-t-il en capacité de se lancer dans une nouvelle quête l’an prochain et de terminer sa carrière sur un sacre dans le jardin du tennis mondial ? Les JO de Pékin sont également reporté, plongeant l’ensemble des sportifs dans le néant en termes d’objectif et annulant probablement tous les programmes de préparation intensive censés les emmenés sur la plus haute marche du podium olympique. Pape Diouf a perdu la vie dans cette épidémie catastrophique, et Marseille autant que le Sénégal versent de chaudes larmes sur cette disparition d’un président de club médiatique et populaire. Les exemples sont tellement nombreux. Je ne souhaite en aucune façon contribuer aux nouvelles dramatiques qui nous envahissent. Alors parlons du sport à la maison ? Bof ! Toutes les salles de sport de France et d’ailleurs, se sont …

Faut-il prévoir une sortie de crise pour votre stratégie marketing ? #oupas

On y est ! Et cela va durer un certain temps. Alors combien de temps ? Nous n’en savons rien encore. Faut-il se préparer à un après ? Pourquoi pas !… je lis tellement d’articles ou de post exposant les conseils de consultant, de coach, et d’autres marabouts. Enfin, quand je t’affirme que je les lis, tu peux entendre que je les survole, car de toi à moi, il y a une limite humaine et temporelle à ma curiosité ! Alors que va devenir ce plan marketing 2020 que vous aviez établi ? Il va directement dans la corbeille, et vous ne toucherez pas 20000 pour l’avoir écrit, ou alors, votre boss va vous les réclamer d’un instant à l’autre. Et c’est une merveilleuse nouvelle ! Ah comme je souris en écrivant ces mots ! Oui je sens en toi, ma.mon lectrice.teur chéri.e, une sourde colère montant de la prise de conscience que faire des plans n’a aucun sens. Tu ne le savais pas déjà ?… Vraiment tu insistes ? Attends, je ne. dis pas …

Decathlon à fond la forme ? #covid-19 #impression3D

Vous l’avez lu sans doute dans les news qui ne sont pas fake : le masque #Easybreath de Decathlon a été modifié grâce à l’impression 3D pour être branché sur des respirateurs en Italie ! A-t-il sauvé des vies ? Est-il un outil providentiel dans cette crise sanitaire ? Le groupe déclare avec prudence travailler avec des centres de recherche, sur ce sujet, et demande à tout le monde de ne pas tenter de réaliser des expériences qui pourraient mal tourner. Bravo ! Ce produit a connu un succès incroyable en France et en Europe depuis 1 an et demi, au point d’être vu un peu partout sur les plages du monde ; ou plutôt sous les eaux de nos mers et océans. Il est le fruit de la recherche et de l’innovation permanente de cette belle marque, pour le bien et une meilleure pratique d’une activité sportive des clients. L’enseigne numéro 1 aussi bien en termes de satisfaction, de fidélité des clients mais aussi d’entreprise où les collaborateurs aiment travailler, œuvre depuis longtemps pour …

#fakenews : sommes-nous les victimes des histoires qu’on nous raconte ?

C’est intéressant de constater que plus la crise est profonde plus les gens se racontent des histoires. Peur ? Souffrance ? Désespoir ? Il y a aussi tous ceux et celles qui tentent de nous faire sourire, de nous remonter le moral, de nous donner leurs conseils à deux balles. Merci pour tout ! Et les informations dans tout cela ? Sont-elles réelles, devons-nous les vérifier ou les prendre avec recul et prudence, comme un geste barrière. face aux fake news ? Dans un excellent podcast sur le storytelling, François prévient pourtant le marketer qui l’interroge (Ludovic) que le récit est préférable à l’histoire, en cela qu’il est plus authentique. En effet, inscrit dans le temps, le récit doit montrer plus que raconter. Il est donc vérifiable, d’après lui, et il sera sans aucun doute vérifié lorsqu’il émanera d’une marque, d’une entreprise ou d’une autorité quelconque, y compris d’un chef d’état. L’histoire, elle, peut parfaitement résider dans l’imaginaire. Lequel imaginaire est différent pour chacun d’entre nous et ouvre donc la porte à des interprétations infinies …

Allons-nous changer demain ? deviendrons-nous altruistes ? #oupas

Confiné je suis. Mais cela ne m’interdit en rien de poursuivre tout à la fois mes interaction sociales et mes réflexions sur plusieurs sujets marketing ou liés à ce domaine dans lequel j’exerce depuis longtemps. Ainsi, comme toi cher.e lectrice.teur, je prends le temps de lire, de m’instruire. Je participe par ailleurs à une réflexion collective sur l’évolution du Social Selling Forum, et je dois avouer ici que la collaboration avec mes pairs, est extrêmement positive. Non que nous soyons tous du même avis, mais bien parce que nous partageons, me semble-t-il, l’envie, la volonté, la culture de l’altruisme. Nous ne travaillons pas pour nous mais pour un projet et une communauté qui dépassent nos personnes. Pour un bien commun que nous aspirons à transformer certaines composantes de la vie économique, en commençant par la Vente. Alors je relis Matthieu Ricard, comme évoqué dans mon article précédent, et je ne peux m’empêcher de partager ici la réflexion du philosophe André Comte-Sponville : « Vous me dites que si on ne transforme pas d’abord l’homme, on ne …

Quand la compassion sort sur le balcon ! #altruisme #cyrano

Il n’est pas 20h mais j’ai déjà hâte de sortir sur mon balcon et d’applaudir dans le noir, pour célébrer le courage, l’abnégation et le dévouement de ces personnes admirables que l’on dénomme par les personnels soignants. Comme tout le monde, j’en connais certains, y compris dans ma famille et mes amis. Aussi, à l’invitation d’autres, je médite sur cette volonté inédite de participer à un effort collectif sans autre intérêt que d’envoyer des vagues émotionnelles positives dans un air chargé, en direction de tous ceux qui souffrent pour préserver nos vies. Je n’y ai aucun intérêt. Je ne le raconte pas ici pour vous tirer une larme, ni pour inciter à en faire de même. Ceci n’est pas une opération marketing ! Je le fais pour elles et eux. C’est tout !? je le fais par altruisme. Vivre c’est être utile aux autres. Sénèque. Cette citation est la première reprise par Matthieu Ricard dans son livre « Plaidoyer pour l’altruisme », paru en 2013. Alors tant qu’à vous raconter des histoires, je m’efforce de les rendre …

Le partage de contenus crée-t-il le lien social ? #EmployeeAdvocacy

La poule et l’oeuf ! Une sorte d’Eureka à la lecture des commentaires sur un article de mon ami Alexandre à propos d’Employee Advocacy, cet anglicisme quelque peu abscons pour désigner le partage communautaire en entreprise (oui bof pas mieux !). Certes, les efforts sont énormes pour inciter une communauté de collaborateurs à partager des contenus imaginés par le marketing ou la communication interne. Certes, les résultats sont globalement décevants pour beaucoup de sociétés, et il semble évident que le recours à des plateformes de diffusion et d’engagement améliore les scores et réduise les efforts fournir. J’en conviens ! Mais lorsqu’on m’explique que ce sont ces partages qui crée le « liant » (ce que j’interprèterais comme le lien social) entre les collaborateurs et même avec l’entreprise, je suis pris d’un instant de doute. Ah bon ? Comment cela serait-il possible ? Et surtout, cher Alexandre, pourquoi, si cela était réel, les salariés d’une entreprise refuseraient-ils de créer ou de développer ce liant, ce lien ? Les humains sont tous équipés d’un cerveau social (en priorité) et …

Le confinement émotionnel est-il possible ? #lovefirst #RestezChezVous

Il faut que je vous écrive avant midi ! Après, nous serons isolés, le plus loin possible les uns des autres. Alors comment pourrons-nous transmettre nos émotions humaines autrement que par les mots écrits ou prononcés à distance ? Allons-nous perdre tous les efforts faits pour améliorer notre relation affective aux marques qui nous entourent, en plus d’être loin du coeur des gens que nous aimons ? Ah oui, le télétravail ! Tu as envie de rester actif, tu dois montrer à tes clients que tu seras là coûte que coûte, vaillant, solide, plus fort demain après la crise. Vraiment ? Comme toi, cher.e lectrice.teur, je vais prendre le temps de lire, d’écrire et de rester en contact visuel via Zoom.us avec certains : mes amis, mes confrères, mes clients adorés. Mais que vais-je leur raconter ? Des histoires de panique générale, des dialogues irréels entre gens qui tentent de se conseiller, de se rassurer, de rester en vie ? Des histoires de crise que l’on surmonte en s’accrochant au temps, parce qu’un mois dans …