Tous les articles classés dans : l’humain dans le marketing

Un clash avec Victor ou pourquoi j’ai kiffé le #SocialSellingForum

D’abord merci (comme souvent) à mon ami Loïc (@loicsim) de m’avoir invité à ce bel événement qui est devenu un vrai rendez-vous fréquenté par tous les social sellers de France ! Quand @estocadaPhil peut dire tout ce qu’il veut sur la scène du #SocialSellingForum … oui mais en 3 minutes ! Merci @loicsim #enjoy pic.twitter.com/0EeMPAlfCb — Patrice Laubignat (@plaubignat) 2 décembre 2016 Vraiment, de belles interventions et des ateliers très animés ont rythmé cette journée où j’ai eu le plaisir de voir et revoir de très nombreux visages souriants. C’est tellement agréable de discuter de business avec des personnes sympathiques et bienveillantes. Et puis merci à Frédéric (@fredbascunana) pour m’avoir inclus dans un table ronde consacrée à l’éthique, en cette fin d’après-midi : un pur régal ! Oui je vous taquine cher lecteur, j’ai horreur de cet exercice qui consiste à attendre patiemment son tour de parole pour tenter de dire quelque chose d’intelligent tout en étant globalement d’accord avec ceux qui vous ont tendu le micro. Mais j’avais prévenu l’animateur : je ne suis …

Lucy et le darwinisme du partage

Quand Philippe s’est mis à quatre pattes lundi au début de son intervention sur le partage comme moteur de développement du business des start-ups, je me suis fait surprendre ! Oui Lucy, notre ancètre est tombé d’un arbre bien avant la pomme de Newton ! Effectivement lorsque l’humain s’est dressé sur 2 pattes, il a gagné deux mains et plus tard des outils, mais il a perdu un peu d’équilibre et d’agilité. L’évolution de l’humain, lui a permis progressivement de développer son cerveau, son intelligence émotionnelle et sa communication. Après avoir utilisé sa bouche pour transmettre des messages, après la mise au point d’une langue propre à chaque tribu, chaque région, il s’est mis à raconter des histoires. De la tradition orale il en est vite venu à la transmission par l’écrit, et Gutemberg a démultiplié la puissance de l’écrit mais aussi de la lecture. Aujourd’hui le partage est propulsé au rang d’objectif majeur pour les marques mais aussi pour les humains. Or ce partage provient d’un nouvel outil qui prolonge notre main et notre cerveau …

Le patron et la brique de lait : la fin du prix

Quand je pense que j’explique depuis longtemps que le prix n’existe pas ! Oui le client n’achète pas un prix. Jamais ! Il achète soit une expérience (d’où la ruée vers l’expérience client) soit une histoire en laquelle il croit (d’où une autre ruée vers le storytelling), soit enfin, un engagement, une mission sociale (et là il n’y a pas grand monde pour suivre…). Alors quand on interroge les français au sujet du prix du litre de lait, ce produit devenu symbole de la disparition de nos agriculteurs et de l’indécence doublée d’incompétence des commissions européennes ou gouvernementales, ils répondent joyeusement : on veut payer 99 centimes dès lors que l’éleveur de nos vaches en retire 39 centimes pour lui. Et en bonus, on voudrait ajouter 2 centimes pour lui payer des vacances ! Incroyable non ? 12 centimes de plus que l’accord obtenu après des luttes d’un autre siècle avec le numéro un mondial Lactalis ! Oui cela fait près de 40% d’augmentation sur le revenu ! Alors pourquoi ça marche ? Simplement parce …

L’homme est-il un animal augmenté ?

Souvent nous faisons référence à Aristote pour redonner sa dimension sociale à l’être humain que nous sommes tous et pour y trouver une forme de supériorité légitime face au monde animal. Notre volonté de rencontrer puis de partager ce que nous aimons avec ceux qui nous entourent, notre tribu ou notre famille, semble émerger du chaos comme un chemin vers l’intelligence collective. Et pourtant, la question mérite parfois d’être posée : sommes-nous vraiment aussi sociaux que nous l’affirmons ? L’émergence du Social Selling, la communication croissante autour de la nécessité de remettre l’humain au coeur de l’expérience de marque, la place de l’humain (encore) dans la digitalisation du business, sont autant de signaux devenus forts. Mais allons-nous vivre une nouvelle ère de « social bullshit » ? Les « cadors » du marketing vont-ils s’emparer du mot clé « émotion » pour justifier leur habituel carnage dans la chasse aux clients ? L’humilité indispensable à chacun, devrait les freiner (si toutefois le mot ne leur est pas inconnu). L’homme en tant qu’espèce, est-il vraiment supérieur aux autres animaux peuplant la terre (où …

Rencontre avec un patron hors norme #fashiontechdays

Evidemment lorsque finalement tu te décides à monter dans le Nord, à répondre à une très gentille invitation d’Annick (@Hubmode), pour découvrir une journée de FashionTechDays, tu t’attends surtout à entendre parler de digital et d’innovation. Rien d’étonnant à cela, j’en conviens. Alors j’écoute des pitchs plus ou moins inspirés et discute avec les créateurs de start-up parce qu’ils ont cette passion, cette énergie positive qui m’est indispensable et que j’admire chez les gens heureux. Il y a aussi des conférences, des tables rondes. Plus tard, il y aura un jury pour décerner une récompense (plusieurs même) à ceux qui nous ont donné un aperçu de leur talent et que nous voulons remercier et encourager pour la suite. C’est ainsi que je discute avec Agathe, la créatrice de The French Kiss (@TFKParis), quelques minutes avant qu’elle se lance sur la scène face au public. Agathe me dit pour expliquer son projet de création de textiles arborant ses lèvres généreuses, symbole de la passion humaine, que « le monde serait meilleur si les gens s’embrassaient (à pleine …

Des pépites et des hommes ! il est @4h18

Alors que je déjeune avec deux femmes dans un petit restaurant en bordure de la Trinité, je reçois une alerte de Twitter : @4h18 me mentionne ! Intrigué je découvre à peine plus tard que ce blog que vous lisez se retrouve dans une liste très follement intitulée : le top des blogs marketing selon Stéphane Briot (@4h18). OMG ! « J’ai une certaine sensibilité, j’aime ce qui est humain, ce qui est utile, et ce qui peut être joli en terme de design. Toutes les ressources citées ici respectent au moins deux de ces trois conditions et parfois, les trois. » déclare Stéphane pour présenter sa sélection. Admettons que le design ne doit pas être ce qui a retenu ton attention Stéphane, et restons concentré sur l’humain, voire l’utilité !.. Je suis sincèrement flatté. Merci ! Ce qui m’interpelle ici, c’est la conjecture des rencontres et du temps. Car oui, chers lecteurs, j’ai rencontré ces trois belles personnes à Aix, pendant le Shake 16 et j’interagis avec elles, le même jour, quelques 3 mois après, soit …

Retour sur le #G20Summit : rencontre avec des start-upeurs en costume !

C’était le 29 juin et le pavillon d’Armenonville nous accueillait avec ses couleurs estivales pour une journée complète consacrée à la disruption, aux nouveaux acteurs d’un monde économique secoué par les machines. Le Hashtag du jour #sommetsdecideurs faisant quant à lui référence à Décideurs Magazine (@MagDecideurs), publication de notre hôte, le groupe Leaders League (@Leaders_league). 600 participants, un vrai succès pour ce meeting point, placé juste avant le rassemblement géant du Viva Technology d’Orange et de Publicis sur lequel se sont massés près de 5000 start-ups. Trop à mon goût ! Bref pourquoi, comment et qui allais-je rencontrer au fil de la journée ? Pour commencer il suffisait de se rendre devant l’écran géant installé par BliWe (@bliwe4you) et de demander à Naïma une démonstration ! Facile puisque tu peux jouer avec l’écran tactile, ouvrir et déplacer les cartes de visite de chaque start-up présentée ! Cool ! Ensuite, il serait de bon ton d’assister à quelques débats passionnants autour de l’innovation et d’y surprendre une ou deux phrases à tweeter. Hum !.. Quand j’entends Ilan …

De la rencontre au partage… ça continue #Decathlon

Et puis il y a ce moment où nous partageons une bière, François et moi, sur cette terrasse de Besançon, après une journée bien remplie. Revenir ici quelques mois plus tard et commencer mon intervention devant les collaborateurs du magasin, en citant Victor Hugo, était-ce prémédité ? La ville natale du bisontin, considéré comme l’écrivain le plus romantique de notre beau pays, m’accueille à nouveau et j’en suis réellement ému. Bien sûr, ce parcours est extraordinaire et reste imprévisible dans ce que sera la suite. Evidemment, je le dois à la générosité, au talent, et à la passion de l’humain de François et de Sébastien, à qui nous envoyons un selfie souriant. Sébastien est désormais le patron à Annemasse, un magasin qui s’est transformé en prônant une bienveillance et une attention de tous les instants pour les clients. Dans son équipe, Sébastien a vu partir Caroline, sa boss au moment de notre rencontre (devenue RH région Picardie), et voit aussi JC devenir référent des formations à la relation client émotionnelle, Manon expliquer dans la région …

A la découverte du Cardif Lab #echappee16

Dernière partie de mon expérience en immersion dans le monde de l’innovation, j’ai eu le plaisir de visiter le Cardif Lab, lancé en 2014 et déjà porteur de projets magnifiques. Bon, en fait, c’était une visite virtuelle ! J’ai donc mis un casque Occulus pour une plongée augmentée dans cet espace dédié et situé au siège de la BNP Paribas Cardif… Et dois-je vous l’avouer, chers lecteurs, au-delà du parcours fantastique, j’ai eu un peu de mal avec ce truc devant mes yeux… Suis-je trop sensible ou ma vue n’est-elle pas compatible avec ce genre de réalité augmentée ? bref ! Voici la visite guidée version vidéo… Et quels sont le projets géniaux qui étaient présents à Chantilly pour l’Echappée 16, dont BNP Paribas Cardif est un soutien majeur ? L’impression 3D et les robots sont certainement ce qui il y a de plus spectaculaire et en même temps, ce qui nous fait rêver à un futur humain et au-delà. Pensez à toutes les personnes victimes d’un accident (de travail, de la route ou domestique) qui ont perdu …

Pourquoi parlez-vous à des personas ? #nobullshit

En marketing, on fait des progrès ! Si, je vous assure. Tenez désormais vous avez identifié des personas grâce à une meilleure utilisation de votre CRM, ou devrai-je écrire de votre DMP (Ah ! les buzzword du marketing… Data Management Plateform et non pas dossier médical personnel) !… La bonne nouvelle ? Vous savez désormais classer des clients, des consommateurs, selon des typologies plutôt comportementales. Bien ! Vous pouvez ainsi adapter vos messages aux différentes personas et non plus envoyer le même discours lénifiant à tout le monde (voir Lénine dans Wikipedia). Mais est-ce pour autant que vous deviendriez pertinents ? En prenant mon moyen de transport préféré, le sourire aux lèvres en pensant aux automobilistes en panne d’essence dans notre pays au modernisme envié par la planète entière, je m’arrête pour prendre quelques images en couleurs qui montrent bien les limites du concept. Etes-vous vraiment des Picorus, chers jeunes adultes en mal de budget côte de boeuf ? Serez-vous bientôt ces Happyfamilus parfaitement représentatifs de rien du tout mais politiquement corrects et néanmoins largement boboïsés …