Tous les articles classés dans : l’humain dans le marketing

Xprize chez IBM France : l’émotion est-elle dans l’AI ?

Hier matin il fallait être dans la salle chez IBM France. Oui car on y a découvert une très jolie brochette de start-ups qui travaillent à partir de l’Intelligence artificielle sur des domaines extrêmement variés et qui se proposent de sauver l’humanité (ou presque). Oui aussi parce que le challenge Xprize trouve son origine dans le pari lancé à tous les pilotes du monde en 1927, et qui sera remporté par le célèbre Charles Lindbergh le 21 mai lorsqu’il reliera New York à la France en 33 heures à bord du Spirit of Saint Louis. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce défi dont la récompense financière était à l’époque substantielle a généré de multiples vocations, d’une part, et surtout a lancé toute l’industrie de l’aéronautique de « loisirs ». Le transport aérien était né ! Xprize a ce même objectif : stimuler les secteurs les plus innovants du génie humain pour développer les business du futur. Avec de très nombreux grand prix (15 millions), l’organisation mondiale attise la compétition entre les plus grands et reçoit le …

Lettre à Antoine : ceci n’est pas une tactique émotionnelle #linkedin

Si vous testez une campagne de message sur Linkedin, vous êtes tenté de demander leur avis à des « relations / amis » qui peuvent à la fois, amplifier votre audience et donner un point de vue plus ou moins pertinent. C’est ce que viens de faire Antoine David, en me proposant de commenter les 4 posts qui font la promotion de son groupe sur les Tactiques Social Selling et sa « méthode » qu’il vend par ailleurs. « Que penses-tu de ce test de marketing émotionnel », me questionne-t-il ? Ma réponse est immédiate, c’est dire que l’objectif premier est certainement atteint ! Je suis surpris et sans doute aussi un vaguement énervé par ma propre réaction émotionnelle ! Mais au-delà de ce sentiment, je pense aussitôt à modérer (au sens de la correction) le propos d’Antoine. Je ne crois pas qu’il suffise d’introduire un début d’histoire personnelle (ou figurée comme telle) et ni d’insuffler quelques paillettes d’émotion pour qualifier le marketing d’émotionnel ! Je me suis souvent exprimé sur ce point et récemment, je vous ai avoué, chers lecteur.e.s …

Mission de marque : faut-il tout casser ? #furyroom

Je découvre cela en écoutant l’excellent Guillaume Meurice, chroniqueur de France Inter, et je suis comme lui, tout simplement ébahi ! Jusqu’où peut-on aller pour générer du business en jouant sur les émotions des humains que nous sommes ? Est-ce de la manipulation (douce ?), comme on me le suggère fréquemment ? Imaginez un espace où vous pouvez vous défouler et tout casser ! Incroyable ! Les tarifs varient selon le nombre d’objets et l’espace/temps que l’on vous accorde pour en finir avec votre crise nerveuse et votre incapacité à gérer le stress. Prêts ? Partez ! Une batte de baseball en mains, votre combinaison de sureté enfilée et vous voila en pleine montée d’adrénaline, vibrant de toutes vos pores et hurlant votre haine de tout et de rien. C’est mieux que de taper sur son voisin ! Certes ! Une autre forme de thérapie qui vous sera, elle aussi, facturée ?.. Pourquoi pas ? Quelle est l’idée derrière la Fury Room® ? (question sur le site web) « Vivre dans une ville comme Paris peut …

L’homme est-il encore le seigneur des robots ? #IA #BotshoreTrainer

Le HubForum n’est pas seulement une belle scène sur laquelle se succède experts et grands témoins d’entreprise, tels Guillaume Pepy (@SNCF_Digital), Gilles Pelisson(@gillespelisson ‏) ou Jean-Marc Janaillac (@Jmjanaillac ‏). Il y a aussi de très beaux sponsors ! Ils ont payé leur place et on leu a donné un stand et une prise de parole (comme c’est la cas dans à peu près tous les événements du genre). Mais si l’on prend le temps de les écouter et donc de les rencontrer, on découvre de réels trésor d’innovation issus des visions prospectives de certains entrepreneurs armés d’audace et de convictions. Et puis je revois avec bonheur Vanessa (@V_BLestienne), DG de The Social Client, groupe Acticall, qui m’explique après quelques minutes que l’humain peut améliorer les Intelligences Artificielles (ou les robots). En effet, sa société développe un programme d’entrainement des Bots conversationnels par des humains spécialistes de la relation client. Développés pour de nombreux grands acteurs, les bots intelligents répondent et interagissent directement avec les consommateurs, comme par exemple pour Parions Sport de la FDJ. Soudainement les marketers …

Quand Gaylord fait son Meccano au Warm Up ! #SOMDIG18

Annecy et son lac turquoise. Le High Five Festival avec le Sosh Big Air dans le parc Paquier ou s’envoient en l’air les stars mondiales du ski et du snow. Bref un décor de rêve ! Si vous n’êtes pas venu… bref ! Mais depuis que je bosse sur cet event aux côtés de mon ami Xavier et de toute la team, nous avons construit les Sommets du Digital sur une exigence de contenus exceptionnels. Aussi, au lieu de venir pour profiter du cadre et du soleil des Alpes, les participants ont écouté des interventions de haut niveau ; business as usual. Que voulez-vous que j’en retienne ? Le conteur tourne nous a dit Gaylord ! ok ! Les mots se bousculent dans ma mémoire, et c’est en Samouraï de l’émotionnel (oui cher Cyril alias Vinvin (@Vinvin), je suis un combattant du marketing humain avant tout et je ne me laisserai pas vaincre ni convaincre par une Intelligence Artificielle prenant la voix de Scarlette Johansonn ! Non ! Jamais ! Enfin pas tant qu’elle restera …

Et si on parlait de création de valeur pour votre marque ? #lovebrand

L’idée principale du client n’est plus d’en avoir pour son argent, et sauf à considérer comme une cible prioritaire, les 20% de consommateurs qui chassent les prix, il faut dépasser cet attribut du marketing des 4P, afin d’imaginer ce que la valeur signifie. Valoriser son achat, c’est aujourd’hui lui donner du sens. Il n’est pas rare qu’un produit réponde à un réel besoin, mais quand bien même, cela n’est plus suffisant dès lors qu’il serait tatoué d’un logo de marque. Pourquoi ? La première évidence, c’est qu’il existe forcément au moins une copie quasi identique (un générique) de tout produit (de toute offre) et qu’il est probable que le(s) copieur(s) a trouvé un moyen de réduire les coûts et donc le prix de vente. Autrement dit, il y a toujours moins cher quelque part, y compris quand ce n’est pas chez Leclerc. Conséquence pour le client des marques, il attend nécessairement autre chose qu’un prix. Si l’on est désormais convaincu qu’il, achète une expérience et non plus un produit, il est temps pour le marketing de …

Carrefour et la stratégie de l’interdit !

Carrefour annonce simultanément deux informations qui piquent un peu mes yeux de consommateur : d’une part, il faudrait que je signe une pétition visant à autoriser l’enseigne française numéro 2 mondiale de la grande distribution (physique) à enfreindre la loi (ou à la modifier) ; et d’autre part, la même entreprise déclare vouloir fermer une dizaine d’hypermarchés en France, faute de rentabilité suffisante. Il est clair que plus grand monde ne comprend (et ce depuis un long moment) ce qui autorisait la marque à clamer une vision optimiste du monde la grande conso, mais là, on sombre dans le noir ! Lancer le marché des fruits et légumes interdits par la loi, c’est tout de même une bascule du côté obscur ! non ? Alors pourquoi ? Si l’on tient compte de la récente analyse des émotions en tant que catalyseur de décision des consommateurs, on notera que la colère est la plus fédératrice de nos réactions émotionnelles. Aussi en appeler à la colère du consommateur, est sans doute une idée engageante. Je lutte pour …

A day at #Vivatech : part one !

Tout a déjà été dit et écrit sur cette deuxième édition de @VivaTech, l’event consacré aux start-ups françaises et mondiales lancé par Publicis et Les Echos l’an dernier. Alors pourquoi une note de blog de plus ?…  (Note pour l’auteur : quand tu es en retard dans tes publications, peux-tu prétendre à autre chose ? #jenesuispasorganisé) La parole à Maurice et à Francis : J’ai pourtant 2 ou 3 choses à vous raconter, même si, et c’est la bonne nouvelle, je ne ferai pas ici la liste des gens hyper sympas que je connais si bien et que j’ai croisés là-bas ! Je laisse cela aux pros des réseaux qui citent tout leur agenda dans un post pour attirer les likes et les retweets faciles des égos flattés ! Houlala ! Impertinence injustifiée ! bref ! J’ai adoré le robot Hespian (comme beaucoup de visiteurs) ! Il m’a bluffé et je me demande à quel moment, le robot deviendra le meilleur ami de l’homme ! Si j’étais un senior sans trop d’amis à qui parler, je …

La terre serait-elle envahie par la Data ? #Terradata #expo

On peut tout imaginer en entrant dans ce cube consacré à la data. On peut surtout y apprendre quantité d’informations sur ce qui est au centre de toutes les réflexions marketing et de toutes les visions futuristes. Mais les données émises par l’homme sont-elles de nature à le faire disparaitre ? Serions-nous bien trop small face au Big Data ? Avant de plonger dans l’histoire de l’informatisation des données humaines, un mot sur le parcours hyper organisé qu’on nous propose ici. J’aime cette idée d’une structure de l’information dans l’information. Adieu la sérendipité du visiteur indiscipliné que je suis, et vive les cases / tables parfaitement identiques et disposées dans un ordre logique infaillible ! Et si jamais cela ne vous suffit pas, des personnages en version hologramme, sont là pour nous dispenser les savoirs pivots de notre progression temporelle. Ainsi l’entrée dans ce monde glacé et pour le moins limité dans sa représentation graphique, prend un visage humain, volontairement rassurant. Je ne suis pas certain que les nombres immenses qui nous expliquent l’explosion de …

Le sens de la vie selon Mark ! #engagement #Harvard

Grands projets, égalité des chances et création de communautés, forment le triptyque du discours de l’apôtre Mark Zuckerberg devant ses pairs de Havard. La génération Y  aura en conséquence pour mission de trouver du sens à la vie. Alleluia ! Le manque de grandeur dans la vision de la nouvelle génération est-il dû à une forme d’individualisme ? En tout cas, il lui faudra être avant tout idéaliste et prête à être incomprise. C’est le secret de l’entrepreneur : oser se lancer sans savoir si cela marchera un jour ! Mais est-ce suffisant pour qu’un projet soit BIG ? Comme le design thinking nous l’a appris, il s’agit désormais d’imaginer des solutions simples mais totalement inattendues à un ou des problèmes que rencontrent des millions de personnes, ceci au-delà de frontières culturelles ou ethniques. Et Mark de nous rappeler qu’il faut aussi apprendre à accepter l’échec. Un modèle de combativité à l’américaine doit-il être enseigné à nos jeunes élites ? Trouver des solutions pour créer l’égalité des chances est une vraie belle mission ! La chance …