Tous les articles classés dans : vive les marques !

Le sport peut-il nous aider ? Quand Adidas en appelle à sa communauté… #Hometeam

Le monde du sport est à l’arrêt depuis déjà de très longues journées… Hier, nous apprenions que Wimbledon était purement et simplement annulé et nous partagions ce sentiment d’être dévasté avec notre ami Roger (Federer). Inquiet comme lui pour son avenir : sera-t-il en capacité de se lancer dans une nouvelle quête l’an prochain et de terminer sa carrière sur un sacre dans le jardin du tennis mondial ? Les JO de Pékin sont également reporté, plongeant l’ensemble des sportifs dans le néant en termes d’objectif et annulant probablement tous les programmes de préparation intensive censés les emmenés sur la plus haute marche du podium olympique. Pape Diouf a perdu la vie dans cette épidémie catastrophique, et Marseille autant que le Sénégal versent de chaudes larmes sur cette disparition d’un président de club médiatique et populaire. Les exemples sont tellement nombreux. Je ne souhaite en aucune façon contribuer aux nouvelles dramatiques qui nous envahissent. Alors parlons du sport à la maison ? Bof ! Toutes les salles de sport de France et d’ailleurs, se sont …

Decathlon à fond la forme ? #covid-19 #impression3D

Vous l’avez lu sans doute dans les news qui ne sont pas fake : le masque #Easybreath de Decathlon a été modifié grâce à l’impression 3D pour être branché sur des respirateurs en Italie ! A-t-il sauvé des vies ? Est-il un outil providentiel dans cette crise sanitaire ? Le groupe déclare avec prudence travailler avec des centres de recherche, sur ce sujet, et demande à tout le monde de ne pas tenter de réaliser des expériences qui pourraient mal tourner. Bravo ! Ce produit a connu un succès incroyable en France et en Europe depuis 1 an et demi, au point d’être vu un peu partout sur les plages du monde ; ou plutôt sous les eaux de nos mers et océans. Il est le fruit de la recherche et de l’innovation permanente de cette belle marque, pour le bien et une meilleure pratique d’une activité sportive des clients. L’enseigne numéro 1 aussi bien en termes de satisfaction, de fidélité des clients mais aussi d’entreprise où les collaborateurs aiment travailler, œuvre depuis longtemps pour …

Marketing de la Saint-Valentin : moins de sexe et plus d’amour ! #lovefirst

Vous avez déjà lu un tas d’articles sur la Saint-Valentin, et les coeurs en chocolat, ou les roses dont les prix se sont envolés ce jour faste pour le commerce de l’amour. Et maintenant les restaurants sont vides, les chocolatiers désespérés et les gondoliers sans emploi pour quelques mois… #ahahah Fallait-il en faire une fête du slip (y compris français) ? Est-ce encore une fête des amoureux que ce 14 février, et si oui, était-il raisonnable de jouer un peu plus via les loteries de la FDJ ? Quelle marque n’a pas eu cette idée marketing lumineuse d’envoyer une flèche en direction de son coeur de cible ?  Franchement, il y a de quoi s’interroger sur la « créativité » des marketers et autres responsables de la communication. D’accord pour mettre des coeurs un peu partout, car ils provoquent chez nous une émotion positive, mais pourquoi seulement le 14 février ? Après tout, aimer ses clients ne devrait pas être signalé de manière exceptionnelle, comme il est tout aussi ridicule d’avoir une journée nationale de la gentillesse …

La stratégie marketing de Kusmi Tea #lovebrand

Vendre du thé en France est un réel challenge ! Puisque nous sommes dans une tradition du café, du matin au soir, après chaque repas et lors de chaque pause au travail. Depuis des décennies, nous avons tout de même importé la boisson chaude préférée de nos voisins britanniques, via des marques qui portent encore les stigmate de l’empire colonial anglais, comme Lipton (Sir Lipton), Twinnings ou encore Tetley. Pourtant nous aussi, nous avons nos maisons historiques, synonyme d’une qualité supérieure dans l’approvisionnement comme Mariage Frères ou Dammann Frères. Depuis le début de ce nouveau siècle et grâce à la facilité de distribuer via internet, le marché français est en plein essor et de nouvelles marques tentent de percer, de nous séduire. Kusmi Tea, dans ce contexte s’est imposée comme une marque plutôt « tendance », empruntant des codes des marques fashion ou du luxe. Pourquoi ce succès ? D’origine russe, la marque a sorti ses produits de l’étroitesse des références anglaises, et si nous connaissions depuis toujours, Earl Grey, English breakfast et Darjjeeling, les jolis noms …

Quel futur pour le retail ? #Hubday #cx

Une journée toute entière à écouter des témoignages d’enseignes du retail français nous expliquer quelles innovantes solutions elles ont adoptées. Les événements du Hub Institute sont toujours une source de réflexion et l’on y croise nombre de décideurs avides d’éviter pour leur marque la disparition ou l’oubli. Cette édition semble placée sous le signe positif de certains succès et renouveaux qui pourraient en sauver beaucoup. Ainsi Renault par exemple, qui annonce peu après la nomination d’un remplaçant à l’encombrant Carlos, avoir enfin trouvé le moyen de répondre pratiquement dans l’instant à un me demande / recherche de client / prospect. Terminée l’attente peu probable d’un rappel 8 jours après avoir signalé un intérêt pour une voiture ! Bonne nouvelle le fameux ROI dont hélas nous n’arriverons pas à nous soustraire a donné raison à l’intrépide manager du digital ! Or Samuel Avenel nous l’a avoué sans fard sur la scène, il a dû mettre en place ce projet sans accord de l’état-major Renault ! Il a désobéi ! Comme c’est beau ! Quelle belle démonstration …

Haribo contre Carambar ! Le marketing, ce n’est pas que pour les enfants !

Si comme beaucoup tu penses encore que les bonbons c’est mal, alors tu dois lutter en permanence contre l’incroyable arsenal de séduction que les géants de la friandise déploient partout où tu passes (avec tes enfants). Or ce matin dans Les Echos, je réalise (enfin) que Carambar a quitté depuis belle lurette la maison de Mondelez, faute de rentabilité et d’image mondiale, pour être reprise par un fonds d’investissement et donc à terme être revendu. Mais pas seulement ce caramel mou mythique et ses blagues à deux balles, puisque Krema et d’autres sont dans le même panier. Et puis forcément tu penses à ta fraise Tagada ! Ou encore aux crocos de toutes les couleurs, bref à tous ses sachets en plastique contenant de bonbons acidulés plutôt goût produits chimiques qui ont fait ton bonheur après tant de revers d’infortune dans ta vie de gosse. Comme c’était bon d’être irresponsable ! Bonnes résolutions obligent, c’est terminé ! Depuis l’an dernier le marché français de la confiserie est (enfin) en recul ! Haribo est allemand ! …

La stratégie marketing sous l’angle du pollueur payeur #courage

En 1972 l’OCDE adopte le principe de « Pollueur payeur » qui sera ensuite repris par des lois européennes sous l’impulsion du commissaire européen et français Michel Barnier en 1995. L’idée est que la prévention, la réduction et la lutte contre la pollution seront désormais à la charge du pollueur. Simple et efficace comme Total s’en souviendra lors du naufrage désastreux de l’Erika au large de nos côtes. Mais peut-on appliquer ce principe au marketing et si oui comment ? Cette question est née d’une discussion avec Damien, qui m’a expliqué comment le service de la relation client, ce centre de coûts pour encore trop d’entreprises, pouvait facturer en interne les erreurs ou les actions du service marketing suscitant des réactions de la part des consommateurs / clients. Lorsqu’une campagne  pour conséquence une forte incompréhension ou une réaction négative face à une offre promotionnelle exclusivement réservée aux nouveaux clients (un exemple très courant chez certains annonceurs comme les assureurs), pourquoi ne pourrait-on pas facturer la suractivité (et donc le surcout) subie par le centre de relation client …

Le made in France est-il un argument marketing ? #oupas

Le made in France n’est pas un nouveau concept marketing. Je crois que nous sommes d’accord sur ce point. Sans en revenir aux années (préhistoriques) de Manufrance et du France (hélas chanté par le ringardissime Michel), il faut se rendre à l’évidence, nous avons toujours eu quelques fleurons de notre industrie pour nous enorgueillir d’être des génies créatifs ! Désormais le secteur du luxe est incontestablement drivé par les acteurs tricolores et le monde entier nous regarde sous le prisme de LVMH, de Hermès, et d’autres maisons de prestige. Mais quid du prêt à porter, du vêtement abordable pour vous et moi ? Lacoste, bel exemple de popularité d’une marque française, produit-elle en France ? Non pour la très grande majorité des 30 millions de pièces vendues chaque année. Mais oui tout de même pour un tout petit 2% de sa production (600 000 pièces) que vous trouverez sous le label du made in France sur son site ou dans ses boutiques. Lacoste est par ailleurs une marque très engagée sur la RSE, à la …

Et si on retrouvait l’envie de rire ? #LaVacheQuiRit

Ce matin vous avez entendu comme moi que l’on bat en ce moment des records d’absence de soleil ! Alors forcément cela n’incite pas à sourire, et encore moins à sourire. Est-ce le génie d’un planeur stratégique d’une agence de communication ou l’impertinence née d’un marque que l’on n’attendait pas forcément en cette période de grisaille ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, cher.e lectrice.teur, tu vas retrouvé ce qui fait ta force, ce qui donne envie aux autres de t’aimer davantage encore : ton rire ! Et au-delà de la performance du film que nous partagerons sans doute avec bonheur autour de nous, j’ai envie de célébrer l’idée que ta mission de marque, peut justement dépasser des engagements moraux ou bien-pensants. Evidemment on peut souhaiter manger autre chose comme fromage qu’un morceau de pâte à fromage cuite et stérilisée… Mais rire en mangeant un bout de formage mou et tartinable, c’est tout de même autre chose ! Alors merci La Vache Qui Rit de réussir à nous faire rire et dans le même temps à nous rendre …

Le marketing des gens qui osent #AdetemFactory

En écho à mon article d’hier sur les moutons du marketing, j’étais ce matin dans la salle de conférence de l’espace Saint-Martin à l’invitation de l’Adetem ! L’ #AdetemFactory avait chois pour thème cette année, le marketing qui ose, ou comment osez un marketing différent et je dois dire que les interventions ont été très intéressantes. Merci à tous les intervenants pour la qualité de leurs présentations. Que retenir de cette très belle matinée ? Voici une sélection de mes tweets matinaux ! #enjoy #lovefirst     et enfin un tweet que j’aurais aimé faire à l’occasion de notre prochain #AfterEmotionnel si seulement Pascal Demurger avait pu se joindre à nous, tant il incarne aujourd’hui à merveille ce que seront les entreprises qui osent, celles de demain : Voilà ! Merci à tous ! C’était court mais intense ! Continuons à oeuvrer pour un marketing qui ose et qui se propose de changer en mieux la vie des clients ! #lovefirst