Tous les articles classés dans : vive les marques !

Et si vous adoptiez la lessive qui lave plus vert ? #marketingresponsable

Il faut tout changer, vraiment tout ! Surtout à Paris ! Alors Hubert et Victor ont décidé de commencer par la lessive. Pourquoi pas ? Comme Justine avant eux pour sa marque de cosmétique #Respire, ils ont voulu proposer aux parisiens et parisiennes, une lessive verte. Et ce n’est pas du #greenwashing puisque tout est fabriqué à Paris, mis en bouteille en verre consignée et livré à vélo. Zéro camion, zéro empreinte carbone et surtout zéro délocalisation donc un soutien à l’économie locale. La Lessive de Paris est née. Il ne vous reste plus qu’à passer commande sur un site internet qui vous le promet : ce n’est pas du bidon ! Au moment où je termine l’écriture d’un cours d’introduction au marketing, et où je tente d’expliquer que les marchés sont faits pour être secoués par des marques qui vont oser aller vers une vraie responsabilité sociale et sociétale, tu avoueras cher.e lectrice.teur que cette découverte ne tombe pas dans l’eau de la Seine. La raison d’être de cette jeune pousse est claire : …

Il signe de la pointe de son club, d’un X qui veut dire… #Decathlon #DX

La rentrée c’est toujours à fond la forme ! Je ne sais pourquoi ni comment cette enseigne se débrouille pour être dans mon actualité marketing, mais c’est une fois de plus le cas, au moment où chacun se dit qu’il faudra s’y remettre. Au sport aussi ! Alors le nouveau magasin prototype de l’enseigne sportive préférée des français (et ailleurs en Europe ou dans le monde), a été conçu pour nous faire vivre des expériences XXXL ! En réalité, le défi permanent d’un magasin du retail est simple à exprimer : comment réduire au strict minimum les tâches d’aménagement, de préparation des linéaires, d’encaissement, et de reporting (par exemple) afin de libérer le temps des conseillers / vendeurs dans les rayons ? Vous me direz que l’idée n’est pas neuve. Certes ! Mais d’autres l’ont interprétée comme un moyen de réduire les coûts, au sens où la machine remplace l’humain et donc réduit le nombre de collaborateurs à payer pour une surface donnée. Erreur ! Partout où l’on supprime des postes de conseiller clientèle, on …

L’engagement est-il le nouveau #bullshit #word du marketing ? #oupas

Il fallait se douter que la parution de la remarquable étude de Cision France sur l’engagement des marques provoque quelques réactions contradictoires ! C’est chose faite depuis hier, et j’ai préféré attendre quelques commentaires aventureux pour te livrer, cher.e lectrice.teur, mon analyse ici. Première réflexion pour rappeler que l’engagement avec un E fait partie des 4E, composantes indissociables du marketing émotionnel (Emotion, Exclusivité, Expérience et donc Engagement – relire Tout savoir sur le marketing émotionnel). Une marque qui combine judicieusement les 4E dans ses messages, son histoire et ses offres, a toutes les chances de séduire et de rendre fidèle ses clients (mais aussi ses collaborateurs). Tout le monde y va de son avis sur l’émotion à déclencher, des expériences à faire vivre, et désormais de l’engagement de la marque, traduite par sa raison d’être et/ou sa mission. C’est une bonne chose, viens-je de répondre à Sandra qui se demande si ce soudain engouement n’est pas une simple posture de façade. Si la prise de conscience est là, pourquoi pas ! Mon ami Yann, quant à …

Le jour où #Renault a appris à raconter une histoire… #storytelling

Je voulais vous parler des chevaux, de ceux qui galopent depuis l’aube de notre humanité, et sans lesquels nous n’existerions probablement pas, nous les Sapiens. Parce que l’ignorance crasse qui touche certains, les plonge dans des actes d’une barbarie sans nom, et que cet animal noble et indissociable de notre évolution sur la planète, devrait nous inspirer le plus profond respect. Certes il a accepté d’être notre domestique, mais il a surtout participé de toutes nos conquêtes. Et même si depuis un peu plus d’un siècle nous avons trouvé moyen de lui substituer des véhicules à moteur, quiconque se balade quelque part sur le dos d’un cheval voit le monde autrement. Et puis, j’ai découvert un autre hommage au progrès de l’humain, aux changements que notre société enregistre au fil des générations, dans un nouveau chapitre d’une longue histoire… Un très joli film proposé par le constructeur automobile français Renault, qui vante (enfin) les :modèles hybrides. Entre le moment qui voit Max marquer son premier but sous les yeux fiers de sa maman et celui …

Ta belle mer à la plage ! une #stratégie pour prendre le large ?

« Ton why mon gars ! Soigne ton why ! » hurle le maitre nageur du marketing en direction de cette marque qui se noie à quelques encablures du bord de la plage. En vain ! Après quelques battements de main ou de pied (on ne sait plus très bien distinguer qui est quoi au milieu de l’écume mousseuse), la marque sombre et touche le fond, engloutie par la spirale du manque de sens. Alors je vois passé « ta belle mer », sur mon fil d’actu, et tu l’imagines en maillot de bain, la peau tannée par déjà quelques jours au soleil, sautillant légèrement comme pour échapper à la brulure du sable chauffé à blanc par l’été. Mais non, tu n’y es pas du tout ! Ta belle mer est une marque. Une marque qui nait dans l’esprit vert de Conny, aventurière qui a géré la communication d’une goélette de 36 mètres, et qui a versé de nombreuses larmes en constatant les dégâts subis par nos océans. Des océans et des mers dans lesquelles nous déversons depuis trop …

Proche des clients pour les comprendre ? Une stratégie pour #monsieurbricolage

La marque est une conversation. Depuis 40 ans ? Pas si sûr lorsque certains confondent encore histoire racontée et authenticité dans la promesse de l’offre ou du produit. Difficile certainement de comprendre que le client se construit lui-même son histoire à partir des élément et de la stratégie narrative fournis par la marque. Aucune réalité là-dedans ! Une représentation que la marque doit tenter de rendre aussi conforme que possible à la présentation qu’elle donne d’elle. Un exemple ? Faites-le vous-même mais pas tout seul ! nous dit Monsieur Bricolage depuis 40 ans (et là tu peux me rétorquer que cela ne fait pas si longtemps que cette enseigne a élaboré ce message – peu importe, c’est ce qu’elle dit aujourd’hui qui construit mon histoire avec elle…)… Vidéo ! C’est exactement ça ! Bravo ! Nous ne parlons pas forcément la même langue lorsqu’il s’agit de décrire un outil, un objet, un problème rencontré à la maison. Evident ?! Le dire c’est mieux. Enfin une marque qui ne parle pas de son point de vue, …

Miam ! la stratégie du cadeau chez #BurgerKing

Inutile de vous le dire, #Buzzman est une agence remarquable qui ose pour des marques tout aussi passionnantes à suivre dans leurs histoires. Par exemple, vous l’avez remarqué, la marque Burger King est dans beaucoup de conversations autour de sa communication « décalée ». Pourquoi ? Sans doute parce que nous aimons les burger et aussi parce que nous aimons parler de ce que nous mangeons. Culture française oblige ! Rien d’extraordinaire à ce que nous en discutions sans cesse alors ? Pas si sur ! Pourquoi une marque plus qu’en autre ? Le fast-food peut sembler peu engageant et très éloigné d’un savoir-vivre, d’une qualité de vie que nous prétendons tous rechercher avec constance. Pour autant, c’est cette légèreté avec laquelle Burger King nous raconte une histoire à chaque instant de l’expérience fait toute la différence. D’ailleurs, ce constat vaut aussi pour les marques de luxe, comme l’indique Daniel Langer dans un excellent article paru dans Jing Daily, et évoquant les risques majeurs pris par certaines marques peu soucieuses de leur storytelling : « The main mistake …

Le vivre ensemble peut-il devenir le pain quotidien des marques ? #Boulanger

« La vie nous révèle parfois la portée de ce que l’on fait. Ces derniers mois, chaque jour, chaque heure, nous avons redoublé d’efforts pour vous servir, préserver nos collaborateurs et nos clients, aider les Français à vivre au mieux un nouveau quotidien et accompagner le monde de la santé en première ligne face à la pandémie de Covid-19. Ensemble, on peut vraiment changer les choses et s’engager pour un monde plus solidaire et plus humain : rester en liens, changer le quotidien, innover et s’inventer d’autres lendemains, se rassembler, partager, protéger, …«  Ce texte est celui qui décrit le formidable film de l’enseigne Boulanger, que vous avez peut-être déjà aperçu sur un écran. Je me suis surpris à être captivé par le récit, sans doute parce que je n’aurais pas imaginé l’associer à cette belle marque du retail. Alors le débat peut s’installer entre vision opportuniste et affirmation d’un changement, sur la profondeur de l’intention cachée ou révélée par ce bau travail de storytelling. Il y aura certainement des détracteurs, et je les entends déjà …

Avant / Après ! Quand tu envoies ta mustang à la casse ! #Asphalte

Il y a eu un avant. Mais ça c’était avant comme le disait une marque en affirmant sans le savoir une vision claire d’un monde qui change. Depuis 7 ans, je l’écris ici, il y a eu un avant Simon Sinek. D’autres, et ils sont bien moins nombreux (hélas cher Clément) peuvent considérer qu’il y a aussi eu un avant marketing émotionnel. Tu le sais, toi qui me lis avec ferveur et constance, cette vision d’un marketing qui prend en compte la dimension émotionnelle unique de l’humain, cette vision que je qualifie de romantique en ceci qu’elle n’accepte pas l’ordre établi, peut avoir un impact extraordinaire pour les marques. Voudrais-tu une (nouvelle) preuve de sa pertinence ? Je prends ta présence ici pour un oui. Alors je te renvoie à ma série d’articles sur la marque Asphalte (les liens en fin d’article). Ces articles que tu reliras avec plaisir, lorsque tu découvriras, comme un enfant ébahi qu’on l’ait écouté pour une fois, les deux nouveaux films que la marque a publiés sur sa chaîne Youtube …

Le goudron et la plume : une rencontre qui aurait pu mal tourner ! #Asphalte

« Nous avons imaginé notre marketing sans vraiment nous plonger dans une analyse aussi poussée des implications en termes de valeurs ou d’engagement. Nous travaillons beaucoup à l’intuition et cela nous réussit plutôt bien » – William, CEO Asphalte Etre ouvert à la conversation critique, solliciter un avis extérieur, sont des signes d’une intelligence rare, aujourd’hui. Dans un contexte trop évident de bashing des marques, je reconnais humblement que William m’a surpris et peut-être même retourné comme on le dit au Bureau des Légendes. Comment est-ce possible ? Pas moi !?.. Je t’assure, cher.e lectrice.teur, que j’ai été très heureux de notre échange et que cela a créé cette envie de reprendre ma plume, légère, pour parler de goudron. Parce qu’au fond la seule question qui vaille, et je remercie William de me l’avoir soumise, c’est bien celle de l’existence d’une marque au nom d’Asphalte dans notre monde d’après. Est-ce qu’on peut symboliser le goudron et pour autant, avoir une vision moderne et responsable de notre société et donc de nos consommations ? Quand tu es goudron, …