Tous les articles classés dans : vive les marques !

Le sport féminin monte sur le ring avec #FDJ et #SponsoriseMe

Déjà quand tu as rendez-vous à Aubervilliers – les 4 chemins, tu te doutes que l’on y parlera pas du Grand Prix de Diane ou de la Ryder Cup ! Et puis tu rentres dans une salle de boxe, attenante au théâtre de la Commune, et un parfum de combat au quotidien t’accompagne. Oui, le sport féminin a besoin d’éclairage, de mise en lumière autrement que par des images de corps, au-delà de l’esthétisme relatif et discutable dont on voudrait absolument le recouvrir. Faire du sport en France, c’est un vrai combat ! Alors que dire des efforts fournis par des athlètes féminines pour financer leurs projets sportifs ? Heureusement, FDJ (@FDJ) et SponsoriseMe (plateforme de cross founding dédiée au sponsoring sportif lancée par Loïc Yviquel @YVIQUEL), se sont associées pour valoriser au mieux les initiatives du genre. Nous étions réunis ce mardi soir pour écouter Sarah Ourahmoune (championne du monde et vice-championne olympique à Rio @SarahOurahmoune) mais aussi Delphine Mancini (@DelphineMancini) nous expliquer comment et pourquoi une plate-forme de crowdfounding est indispensable pour garantir un projet …

La stratégie Adidas pour le e-commerce en 3 clés #CX

Dans un excellent article de fond, Frenchweb publiait il y a déjà quelques jours, une vision stratégique du développement d’Adidas, très axée sur la jeune génération, autrement nommée les « Millenials ». Non que cette « cible » soit originale dans le marketing d’aujourd’hui, puisque presque toutes les marques tentent de séduire les 15/25 ans. Un réel défi d’ailleurs ! 3 points essentiels se détachent à l’évidence et méritent d’être repris ici, où l’on évoque un marketing partant du ressenti et des expériences du client versus la vision classique et industrielle d’un marketing imposant les vues de la marque à sa clientèle : la nécessité d’un parcours client « unifié » : aveu, si cela était utile, que les jeunes sont comme tout le monde : certes, ils consomment encore plus que les autres les outils digitaux (et surtout leur smartphone) mais ils aiment vivre des expériences In Real Life (voir en réalité augmentée). Problématique actuelle de toutes les équipes marketing, la fluidité du parcours client, alternant le digital et la rencontre physique : comment proposer une relation fiable, souple, durable …

Un café pour les amoureux ! Merci #SanMarco (ou pas ?)

La renommée du café italien SanMarco n’est sans doute plus à faire en France, mais l’occasion était trop belle pour cette marque de valoriser sa clientèle lors d’une campagne très love brand. C’est ainsi que depuis hier, le 25 avril étant la Saint Marc dans le calendrier catholique et romain, San Marco invite tous les amoureux à profiter de café gratuit (capsules remboursées). Une idée d’opération promotionnelle plutôt Smart et émotionnelle (en prime) ! Sur la page Facebook de la marque, on peut suivre tous les San y compris celui de mardi 24, la San Fidèle. Bonne idée même si je n’ai rien trouvé de tel sur Twitter. Après lecture des « petites lignes », vous pourrez constater qu’il s’agit d’un remboursement différé (4 semaines) de 10 capsules (environ 3 euros) et qu’il vous faudra envoyer votre RIB, le code barre et le ticket de caisse, comme dans l’ancien temps de la promo ! Bref ! Jouer avec les émotions des clients, vouloir les « célébrer » ainsi que l’affirme le Communiqué de Presse, est tout à fait louable. On pourrait …

Battre la campagne à tour de bras ! #desbrasenplus

Nous y sommes presque ! Dimanche au lieu d’arpenter les champs verts du printemps, nous irons dans l’isoloir pour vérifier les pronostics les plus fous de l’histoire de la cinquième république. Et surtout ceux de mon ami Jérémie, visionnaire utilisant la technologie de MakeMeStats (@Make_Me_Viral) qui montre une dynamique particulièrement inattendue… bref ! Mais je souhaite vous laisser toute la liberté possible, aussi je vous propose la campagne imaginée par l’entreprise de déménagement qui répond au nom de DesbrasenPlus ! Alors allez-vous remplir un bulletin avec vos émotions ? Serez-vous tenter de prendre vos jambes à votre cou si toutefois le résultat était un peu trop sombre ?.. A vous de voter !

Le printemps fait la fête !

Allez c’est le printemps et il fait beau ! Profitons-en pour faire un tour dans cette très belle enseigne et découvrir ce que l’émotionnel peut déclencher comme réaction chez les clients. Naturellement on prendra plaisir à plonger dans le coeur du magasin pour déguster les chocolats Marcolini, idéalement mis en scène et tellement tentant. N’est-ce pas mon gros lapin ? Souvent, on me demande quels sont les résultats d’un marketing émotionnel, d’une expérience client qui prendrait en compte le ressenti émotionnel. Souvent, je suis dans l’obligation de répondre que l’essentiel dans la démarche, comme en philosophie, est d’y croire ! Et de prendre le temps qu’il faut pour mesurer la fidélité de la clientèle selon les bons critères : pourquoi revient-elle et que raconte-t-elle lorsqu’elle partage autour. C’est la fête du printemps ! Profitez-en !  

Rendez-vous au château de la belle au bois dormant…

Le bonheur est-il dans la littérature ? Question que mon éditeur favori devrait méditer après son passage sur le Livre Paris (Salon du Livre 2017) et qui fleurit avec le printemps dans la presse bon marché comme dans les salons marketing. Le bonheur fait-il vendre serait une meilleure question ! Bizarrement les vendeurs de bonheur que sont Disney et Coca-Cola depuis des décennies en profitent pour nous proposer une bouteille collector célébrant les 25 ans de l’ouverture du parc Disney en Europe, chez nous à Marne la Vallée ! Quelle belle idée marketing ! Une certaine idée du bonheur à l’américaine dont les marques françaises pourraient, une fois de plus, s’inspirer. Rendre heureux ses clients devraient être un objectif de toutes les marques et de toutes les entreprises. Pour y parvenir, il faudrait ce fixer cet objectif comme une priorité absolue, et non comme un slogan publicitaire sans réalité. On peut rêver !… En relisant Albert Camus, comme nous le conseille A nous Paris, cette semaine, qui écrit “Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y …

L’amour passe à la caisse ! #Intermarché

Il y a quelques semaines, j’avais fustigé la communication d’Intermarché autour de la compagne réinventant la fidélité. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’être porteur d’éloge ! Oui, il faut oser dire à ses clients qu’on les aime ! Et c’est une très belle histoire d’amour que l’enseigne des mousquetaires (amoureux ?) nous propose depuis 5 jours via Youtube (et même en tv). La rencontre est toujours magique ! Elle l’est encore davantage à la caisse d’un supermarché (ou d’un hyper)… Enfin, dans la vraie vie, me font remarquer mes étudiants déjà désabusés (hélas !), on ne rencontre pas forcément une jolie caissière en faisant ses courses ! Et pourtant … En prime, la rencontre développe un talent de cuisinier chez un jeune qui passe ainsi de la pizza et des surgelés à la préparation de plats savoureux élaborés avec des produits frais ! Une belle leçon de marketing émotionnel dans le monde de la grande distribution française. Merci ! Voilà comment faire plus de 2 M sur Facebook et près de 400 K sur Youtube – de …

Et puis tout à coup Innocent vous dit merci ! #lovefirst

Depuis plusieurs années, je compte le nombre de merci que je peux dire dans une journée. C’est un exercice sans limite et sans objectif. Un pur bonheur ! Alors l’autre soir, je m’arrête une minute pour lire une affiche dans le métro sur laquelle il est écrit Merci ! Innocent, est cette marque qui a inventé l’engagement total de ses clients dans la célèbre campagne des petits bonnets. Inutile de vous présenter le principe, je suis certain que vous le connaissez et que nous en avons déjà débattu. La générosité se partage bien mieux que toute autre histoire de marque. Mon point d’aujourd’hui est d’insister sur cette faculté que la marque a de me surprendre encore. Comment est-ce possible ? Je me suis posé cette question durant une semaine, avant d’arriver à cette pénible conclusion : si je vous en parle une nouvelle fois, si j’ai pris cette affiche en photo avec mon smartphone, c’est tout simplement parce que c’est pratiquement la seule à oser le faire. Dire merci à ses clients est évidemment un …

Monoprix : stratégie du beurre ou de la carotte ? #fidélité

Après la désastreuse tentative d’une enseigne nationale d’indépendants de réinventer la fidélité, voici que la plus citadine des marques de la distribution nous propose sa nouvelle carte. Pourquoi pas ? Après tout, l’enjeu est de taille : contrer les offensives sur son territoire naturel des petits malins qui ont perçu (ouf il était temps) que les clients aimaient autant faire leurs courses près de chez eux et dans des magasins à taille humaine et plus souriant… Alors la marque de proximité, celle qui nous a ravi par un sens de l’humour inédit dans ce milieu et qui ose sortir des codes de la communication du secteur, se lance dans une campagne d’affichage urbaine (évidemment). Et là… malheureusement, c’est un peu la consternation qui prend le pas sur l’heureuse surprise. Certes, les jeux de mots sont encore présents, mais sur le fond, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent ! Ainsi l’innovation en matière de carte de fidélité résiderait dans les 10% à mettre dans sa cagnotte ? Je ne crois …

En mode confiance #MAIF

Oui la confiance est indispensable ! Oui elle est profitable à qui la partage, la donne et la reçoit. Oui elle est au cœur des enjeux de la relation client parce que nous sommes d’abord des humains dotés de cerveaux sociaux. La dernière fois que j’en ai parlé à mes étudiants, il a fallu plus de 4 heures de débat intense pour leur faire comprendre le bénéfice de la confiance a priori. Alors je ne peux que remercier la MAIF (@MAIF) de nous fournir ce joli témoignage de ce que la science permet de confirmer, comme nos intuitions sociales, comme l’évidence née du bon sens commun : faire confiance est un état d’esprit et une volonté à portée de tous. Pour tous ceux qui se demandent encore ce que fidélité signifie, j’ajoute que confiance et croyance sont les deux piliers d’une relation fidèle ; la sémantique est effectivement essentielle ici. Elle prend une place de plus en plus importante en marketing, mais surtout dans l’économie du futur, qui sera certainement celle de la connaissance, comme le prétend …