Tous les articles classés dans : vive les marques !

L’expérience étudiante peut-elle transformer nos universités en marques digitales ? #AfterEmotionnel

C’était hier et si les débats n’ont pas été aussi houleux que dans un amphi de la Sorbonne, il n’en reste pas moins que de nombreuses questions sont posées : quel avenir pour la marque université ? L’exposé de Nadia fut très documenté et riche en exemples montrant la prise de conscience puis l’évolution de la communication (pour ne pas dire du marketing) des universités françaises. Mais pourquoi n’ont-elles pas encore pris la direction d’un réel storytelling à l’instar du MIT de Boston ? Comment utiliser les codes d’une génération habituée à vivre des aventures extraordinaires via des héros de légende, qui accessoirement font le démonstration d’un monde sous l’emprise de la technologie ? Il est important de préciser ici à mes lecteurs.trices que les universités ont entamé depuis 2010, leur transformation numérique et que de nombreuses start-up spécialisées, dites EdTech, tentent de contribuer à ce changement profond dans les usages et les attentes de la population étudiante. Ainsi l’expérience devient largement digitale, tant dans la diffusion des savoirs (dont l’élaboration demeure le territoire des …

Quand c’est mieux, c’est pas plus cher ? #mortduprix

Enfin ! Oui il y aura ceux qui sont morts avant de connaitre ce moment où E Leclerc avoue enfin que le prix n’a pas tant d’importance que la qualité de l’expérience (ou pour les retardataires de la qualité du produit). RIP guys, vous avez vécu en paix dans un monde dominé par la guerre des prix dans la distribution française. Oui la qualité c’est ce que veulent les clients ! « Mais quand c’est mieux, c’est pas plus cher ? » demande le gars qui fait semblant de savoir lire… « Bah oui » répond le décérébré qui avait pourtant prévenu que « c’est mieux quand c’est mieux ! »… Dans la deuxième version on verra des joueurs en maillot verts prendre le dessus sur les rouges (vraiment ?), ce qui autorisera notre héros hirsute à proclamer : « les gens veulent des produits verts » et plus tard de nous gratifier d’un mémorable : « c’est mieux quand on sait ce qu’on veut ». Je sais bien qu’on peut rire de tout, surtout en ce 30ème anniversaire de la disparition regrettable de Pierre …

Faut-il haïr ses non clients ? #engagement #bianco

J’interviens souvent cette année pour expliquer pourquoi « l’amour des clients » devient un très net facteur de différenciation des entreprises sur leurs marchés (qu’ils soient BtoC ou BtoB n’y change rien). Mais il m’arrive aussi d’affirmer haut et fort, que l’on ne peut être aimé par tous ni même aimer tout le monde… Ce bon sens posé comme une pierre angulaire de toute stratégie marketing, il n’est pas inutile de s’interroger sur ceux qui ne nous aiment pas. Voire d’explorer le territoire dangereusement inconnu de ceux qui nous haïssent. Qui sont-ils ? Et en quoi faudrait-il les considérer dans notre réflexion ? Si j’en crois la vidéo publiée par Bianco, les « haters » sont une forme de tendance de notre monde moderne. Il devient presque de bon goût de haïr quelque chose, quelque(s) marque(s), et probablement quelques gens (au passage). La haine est devenue l’expression ultime de nos émotions. Il devient fréquent de « basher » une marque dès qu’elle ne respecte nos valeurs, nos codes, ou simplement dès qu’elle semble ne pas s’adresser à nous correctement (ni avec …

Interview émotionnelle de Régis Schultz, président de #Monoprix au #HubDay

Il est des rencontres qui inspirent et celle-ci en est une, sans aucun doute ! Régis Schultz, le président de Monoprix, était ce matin sur la scène du HubDay, organisé par le Hub Institute et animé par Vincent Ducrey. J’ai eu l’immense plaisir de lui poser quelques questions à propos de l’expérience client en magasin, dans cette enseigne qui plaît tant aux parisiens et où j’ai fait quelques courses hier soir, pour l’AfterEmotionnel consacré (lui aussi) au futur du retail. Qui me parlera encore de hasard dans la rencontre ? Les français aiment encore les magasins. On en parle avec Régis et c’est passionnant. Bref, nous sommes là dans les couloirs de la Mutualité et hop, c’est parti ! Interview : Patrice : « On vient de dire que Décathlon passe devant Amazon dans le cœur des français, qu’en pensez-vous ? » Régis Schultz : « On s’en fout un peu des classements mais c’est tout de même un signal que lorsqu’on fait bien son travail le client s’en souvient – et que le contact physique est encore …

Carrefour leader du E-Commerce dans 5 ans : faut-il y croire ? #oupas

J’aime le débat et la contradiction. Vous le savez, cher lecteur.trice, il m’arrive d’être impertinent et de dénoncer l’absence de vision stratégique de certains de mes confrères marketers de grandes marques. Aussi lorsque Bruno m’interpelle dans un commentaire un peu trop « énervé » pour le citer, je retiens sa critique : je n’ai pas été assez loin dans l’analyse ! (cf mon post précédent) Alors revenons sur le sujet : la stratégie marketing de Carrefour est-elle lisible et surtout crédible pour les clients de l’enseigne désormais numéro 9 mondial (et non 2ème comme on le pensait encore il y a quelques mois) ? Posons-nous cette question préalable : qu’est-ce qu’une marque ? Si 70% des marques sont amenées à disparaitre dans les 10 ou 15 prochaines années (et ce sera sans doute le cas pour Carrefour), c’est pour une raison simple à comprendre : elles ne seront plus dans la conversation ! Or une marque n’est rien d’autre que l’ensemble des conversations qu’elle provoque. C’est écrit dans un manifeste publié en 1999, et c’est désormais un …

Au Carrefour de l’indécence : la stratégie du renoncement

Oui je pourrais hurler avec les loups ce matin en lisant l’article des Echos ou les tweets qui surenchérissent sur le nombre d’employés qui vont être virés par le plus grand distributeur français (encore en vie). Oui je pourrais vous écrire ici, comme je le dis ailleurs, que je vous avais prévenu ! Carrefour est en faillite depuis des années. Faillite marketing, faut-il le préciser. Pourquoi ? Si j’écoute les experts-crétins qui sévissent sur les ondes radiophoniques ou dans la presse, c’est parce que les clients de l’enseigne pensent qu’elle est un peu trop chère par rapport à ses concurrentes… Ah ah ah ! Rions un peu, ça nous détendra ! C’est évident que quand tu as cassé ta tirelire pour reprendre DIA (qui voudrait manger des yaourts Dia ?), c’est déjà un aveu que tu ne comprends rien aux évolutions des consommateurs. Alors donc, l’expert-crétin du jour nous explique sérieusement que l’écart de 2% sur les prix doit être rattrapé et que la seule bonne manière d’y parvenir c’est de virer 2500 personnes (du …

L’expérience exceptionnelle d’un Cartier de Paris #zonedeconfort

Il faut y aller ! Il n’y a aucun doute sur l’extraordinaire niveau d’expérience que propose la marque phare de la joaillerie française en ces fêtes de Noël à Paris (76, rue des Saints-Pères – 75007). D’ailleurs, si jamais vous avez un peu de mal à trouver cette boutique (que je n’ose qualifier d’éphémère tant elle devrait devenir un modèle du genre), suivez les grooms qui vous guideront sur le chemin. C’est une incroyable démonstration grandeur nature de ce concept que je défends dans mon livre sur la fidélité (voir ici) : la zone de confort ! Construite autour des 4 piliers : amour, temps, espace, argent. C’est aussi la preuve que la générosité est indispensable dans le marketing. Décryptage ! Réglons tout de suite la question de la générosité : la dimension de ce lieu magique, le nombre de personnes dédiées à nous y accueillir, nous divertir, nous renseigner, nous gratifier de souries et de cadeaux personnels, la qualité du décor, les verres et autres viennoiseries offertes, sont gratuites et totalement déconnectées de toute notion …

Le cadeau de Noël est-il destiné aux clients #everybitofChristmas

Les enseignes anglaises John Lewis et Sainsbury’s rivalisent depuis 4 ans dans la réalisation d’un film cadeau de Noël pour leurs clientèles. C’est un vrai moment de bonheur de découvrir ces créations qui sont autant d’exemple d’un marketing très émotionnel. #ManOnTheMoon était magnifique d’empathie et de générosité, et je vous en ai longuement parlé dans mes interventions. Celui imaginé par Sainsbury’s cette année me semble proposer autre chose. C’est une vraie expérience qui est proposée à celui qui visionne la vidéo sur Youtube, et il n’est pas impossible que l’envie de chanter et /ou de danser vous surprenne devant votre écran. Non seulement les clients sont mis en scène (au sens propre) mais ils sont les seuls acteurs de la vidéo. C’est leur chanson, leurs moments de vie ou leurs visions de ce qu’est Noël et nous aimons l’idée qu’ils les partagent avec nous, en toute simplicité et non sans humour. Alors si vous analysez ce film sous l’angle des 4 E, vous pourriez vous poser cette question : et l’Engagement dans tout cela ? …

Pour en finir avec le black friday ! #sauvonslesmarques

C’est vraiment pénible de constater que l’édition du 20 minutes du jour a gonflé de volume (et donc tué des arbres supplémentaires… ok je plaisante) pour accueillir des publicités les plus nulles du moment : l’annonce du Black Friday ! Magique pour nous les clients qui avons sagement attendu la prochaine « promotion prix » que les marques ou les distributeurs en déroute ne manqueraient pas de nous proposer. Catastrophique pour les marques et les distributeurs qui n’ont toujours pas compris que la dernière des choses à faire, consiste à se jeter dans la mer morte du marketing : le prix cassé comme tout le monde ! Autant vous dire que personne ne viendra vous tirer de là ! C’est réellement pitoyable, et lorsque je vois qu’une marque comme Nespresso y va de sa réduction de 20% alors même qu’elle est statutaire et que ses clients font parti du club, j’ai envie de hurler : stop au moche marketing ! et vive les robots ! Il faut avoir le cerveau d’un robot pour « imaginer » que le Black …