Tous les articles classés dans : vive les marques !

Rendez-vous au château de la belle au bois dormant…

Le bonheur est-il dans la littérature ? Question que mon éditeur favori devrait méditer après son passage sur le Livre Paris (Salon du Livre 2017) et qui fleurit avec le printemps dans la presse bon marché comme dans les salons marketing. Le bonheur fait-il vendre serait une meilleure question ! Bizarrement les vendeurs de bonheur que sont Disney et Coca-Cola depuis des décennies en profitent pour nous proposer une bouteille collector célébrant les 25 ans de l’ouverture du parc Disney en Europe, chez nous à Marne la Vallée ! Quelle belle idée marketing ! Une certaine idée du bonheur à l’américaine dont les marques françaises pourraient, une fois de plus, s’inspirer. Rendre heureux ses clients devraient être un objectif de toutes les marques et de toutes les entreprises. Pour y parvenir, il faudrait ce fixer cet objectif comme une priorité absolue, et non comme un slogan publicitaire sans réalité. On peut rêver !… En relisant Albert Camus, comme nous le conseille A nous Paris, cette semaine, qui écrit “Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y …

L’amour passe à la caisse ! #Intermarché

Il y a quelques semaines, j’avais fustigé la communication d’Intermarché autour de la compagne réinventant la fidélité. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’être porteur d’éloge ! Oui, il faut oser dire à ses clients qu’on les aime ! Et c’est une très belle histoire d’amour que l’enseigne des mousquetaires (amoureux ?) nous propose depuis 5 jours via Youtube (et même en tv). La rencontre est toujours magique ! Elle l’est encore davantage à la caisse d’un supermarché (ou d’un hyper)… Enfin, dans la vraie vie, me font remarquer mes étudiants déjà désabusés (hélas !), on ne rencontre pas forcément une jolie caissière en faisant ses courses ! Et pourtant … En prime, la rencontre développe un talent de cuisinier chez un jeune qui passe ainsi de la pizza et des surgelés à la préparation de plats savoureux élaborés avec des produits frais ! Une belle leçon de marketing émotionnel dans le monde de la grande distribution française. Merci ! Voilà comment faire plus de 2 M sur Facebook et près de 400 K sur Youtube – de …

Et puis tout à coup Innocent vous dit merci ! #lovefirst

Depuis plusieurs années, je compte le nombre de merci que je peux dire dans une journée. C’est un exercice sans limite et sans objectif. Un pur bonheur ! Alors l’autre soir, je m’arrête une minute pour lire une affiche dans le métro sur laquelle il est écrit Merci ! Innocent, est cette marque qui a inventé l’engagement total de ses clients dans la célèbre campagne des petits bonnets. Inutile de vous présenter le principe, je suis certain que vous le connaissez et que nous en avons déjà débattu. La générosité se partage bien mieux que toute autre histoire de marque. Mon point d’aujourd’hui est d’insister sur cette faculté que la marque a de me surprendre encore. Comment est-ce possible ? Je me suis posé cette question durant une semaine, avant d’arriver à cette pénible conclusion : si je vous en parle une nouvelle fois, si j’ai pris cette affiche en photo avec mon smartphone, c’est tout simplement parce que c’est pratiquement la seule à oser le faire. Dire merci à ses clients est évidemment un …

Monoprix : stratégie du beurre ou de la carotte ? #fidélité

Après la désastreuse tentative d’une enseigne nationale d’indépendants de réinventer la fidélité, voici que la plus citadine des marques de la distribution nous propose sa nouvelle carte. Pourquoi pas ? Après tout, l’enjeu est de taille : contrer les offensives sur son territoire naturel des petits malins qui ont perçu (ouf il était temps) que les clients aimaient autant faire leurs courses près de chez eux et dans des magasins à taille humaine et plus souriant… Alors la marque de proximité, celle qui nous a ravi par un sens de l’humour inédit dans ce milieu et qui ose sortir des codes de la communication du secteur, se lance dans une campagne d’affichage urbaine (évidemment). Et là… malheureusement, c’est un peu la consternation qui prend le pas sur l’heureuse surprise. Certes, les jeux de mots sont encore présents, mais sur le fond, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent ! Ainsi l’innovation en matière de carte de fidélité résiderait dans les 10% à mettre dans sa cagnotte ? Je ne crois …

En mode confiance #MAIF

Oui la confiance est indispensable ! Oui elle est profitable à qui la partage, la donne et la reçoit. Oui elle est au cœur des enjeux de la relation client parce que nous sommes d’abord des humains dotés de cerveaux sociaux. La dernière fois que j’en ai parlé à mes étudiants, il a fallu plus de 4 heures de débat intense pour leur faire comprendre le bénéfice de la confiance a priori. Alors je ne peux que remercier la MAIF (@MAIF) de nous fournir ce joli témoignage de ce que la science permet de confirmer, comme nos intuitions sociales, comme l’évidence née du bon sens commun : faire confiance est un état d’esprit et une volonté à portée de tous. Pour tous ceux qui se demandent encore ce que fidélité signifie, j’ajoute que confiance et croyance sont les deux piliers d’une relation fidèle ; la sémantique est effectivement essentielle ici. Elle prend une place de plus en plus importante en marketing, mais surtout dans l’économie du futur, qui sera certainement celle de la connaissance, comme le prétend …

Rejoignez la rébellion !

Rogue One sera-t-il un échec à la hauteur du précédent épisode de la saga Star Wars ? Evidemment, nous les fans, nous espérons bien que non ! Quant à ceux qui comme E. Leclerc ont misé gros sur leur partenariat pour la sortie du film, ils comptent sur de belles retombées et on peut les comprendre… Au passage (en caisse), on vous remettra des jetons à collectionner et vous pourrez gagner un voyage à Shanghai (ben tu comprends pour l’instant, partir sur l’étoile noire c’est encore un peu compliqué…) ! Quelle force et quel super pouvoir ont-ils été déployés pour aboutir à ces mécanismes promotionnels ?.. bref ! On peut, en revanche, trouver plutôt habile la production des films mettant en scène un client « habité » par la force et son parcours en magasin – une mini saga qui claque ! Mais mon message du dimanche est-il à destination de ceux qui planchent sur des idées de partenariat ? Faut-il voir un quelconque lien entre les valeurs de l’enseigne la plus populaire en France et le …

Bienvenue au MAIF Social Club ! #maif

La semaine dernière j’ai eu l’immense plaisir de découvrir cet endroit que la MAIF a dénommé le Social Club. Un peu caché de l’extérieur, cet espace est destiné avant tout à créer des rencontres et donc, du lien social. Pourquoi ? Comme vous le savez, la MAIF est un assureur militant, dont les actionnaires sont les clients eux-mêmes (et sans oublier les personnels). Cet engagement de la mutuelle dans une vision collaborative de l’économie, cette mission sociale assumée de venir en aide et d’apporter en premier lieu un soutien moral et financier aux victimes d’accident, trouve un prolongement naturel dans un lieu d’accueil et de dialogue. Bien entendu, la rencontre IRL (In Real Life) peut paraître un peu désuète à l’heure de la transformation numérique. Il me semble au contraire, qu’elle demeure essentielle pour la vie des marques. Créer de la rencontre physique, humaine, sans aucun intérêt commercial, ne sera évidemment pas rentable, au sens du traditionnel ROI. Mais là n’est pas le problème. Ce lieu d’échange qui proposera aussi des découvertes culturelles est un …

Le patron et la brique de lait : la fin du prix

Quand je pense que j’explique depuis longtemps que le prix n’existe pas ! Oui le client n’achète pas un prix. Jamais ! Il achète soit une expérience (d’où la ruée vers l’expérience client) soit une histoire en laquelle il croit (d’où une autre ruée vers le storytelling), soit enfin, un engagement, une mission sociale (et là il n’y a pas grand monde pour suivre…). Alors quand on interroge les français au sujet du prix du litre de lait, ce produit devenu symbole de la disparition de nos agriculteurs et de l’indécence doublée d’incompétence des commissions européennes ou gouvernementales, ils répondent joyeusement : on veut payer 99 centimes dès lors que l’éleveur de nos vaches en retire 39 centimes pour lui. Et en bonus, on voudrait ajouter 2 centimes pour lui payer des vacances ! Incroyable non ? 12 centimes de plus que l’accord obtenu après des luttes d’un autre siècle avec le numéro un mondial Lactalis ! Oui cela fait près de 40% d’augmentation sur le revenu ! Alors pourquoi ça marche ? Simplement parce …

David et les cadors… de la relation client #afrc

Quelle divine surprise que d’assister aux Palmes de la Relation Client 2016 lorsque la cérémonie est présentée par David Abiker (@DavidAbiker)! Vraiment, c’est autrement plus enlevé et réjouissant ! Merci ! Et sinon ? Air France, pour l’esprit de service, GRDF pour la relation collaborateurs, EDF pour la relation client, Transdev (@transdev) pour sa démarche baptisée « l’obsession client », la Redoute pour la voix du client (une voix qui renait ?), et je ne saurais oublier l’apparition de clôture de ce show magique : Céline Sarrazin la Directrice Client de l’année pour Bouygues Immobilier (@Bouygues_Immo) ! Un festival de bonnes intentions rythmé par quelques tours de passe-passe et quelques chiffres lancés à la foule massée dans le beau Théâtre de Paris (nouvelle propriété de Ventes Privées). C’était beau et ça sentait bon la récompense méritée qui ferait jaillir des larmes de joie sur les visages enchantées des équipes de collaborateurs concernés. Certes, comme l’a répété David, la relation client n’est pas toujours facile ! Le client est exigeant et affirmer le mettre au coeur de l’entreprise n’est pas suffisant. Encore …

Rencontre avec un patron hors norme #fashiontechdays

Evidemment lorsque finalement tu te décides à monter dans le Nord, à répondre à une très gentille invitation d’Annick (@Hubmode), pour découvrir une journée de FashionTechDays, tu t’attends surtout à entendre parler de digital et d’innovation. Rien d’étonnant à cela, j’en conviens. Alors j’écoute des pitchs plus ou moins inspirés et discute avec les créateurs de start-up parce qu’ils ont cette passion, cette énergie positive qui m’est indispensable et que j’admire chez les gens heureux. Il y a aussi des conférences, des tables rondes. Plus tard, il y aura un jury pour décerner une récompense (plusieurs même) à ceux qui nous ont donné un aperçu de leur talent et que nous voulons remercier et encourager pour la suite. C’est ainsi que je discute avec Agathe, la créatrice de The French Kiss (@TFKParis), quelques minutes avant qu’elle se lance sur la scène face au public. Agathe me dit pour expliquer son projet de création de textiles arborant ses lèvres généreuses, symbole de la passion humaine, que « le monde serait meilleur si les gens s’embrassaient (à pleine …