Tous les articles classés dans : vive les marques !

Le retour de la promo avec la Mini Lidl !

Michel Biero est un directeur marketing qui a des idées. Ou qui les prend quand on les lui sert sur un plateau en courant lui faire un bonne blague. Il a raison. Faire gagner une voiture aux clients d’une enseigne de grande distribution n’est certes pas très innovant. J’ai dû en faire gagner quelques unes entre les années 90 et 2000. Souvent avec un partenaire, rarement en la re dessinant complètement aux couleurs de la marque. Or chez Lidl, quand on aime, on porte les couleurs les plus criardes et promo qui existent. Leur, rouge et jaune. Les codes de la promo depuis 70 ans. Un coup de génie de plus pour la marque ? Prends une respiration et demande toi, comme moi, qui pourrait bien rouler avec une voiture bariolée. Tu ne vois pas ? Pourtant les baskets de Michel, les speakers Lidl, aussi moches qu’elles te paraissent ont fait le plus gros carton du marché et, bonus pour les geek qui me lisent, ce ne sont pas des NFT… Donc, il y a …

Le client et la règle de trois #UX

Alors que nous entrons dans le dernier et troisième quadrimestre, que ce profile le trimestre automnal, je suis fasciné par la puissance du trois, comme ombre fondateur de nos histoires. Tiens, d’ailleurs, tu te souviens que j’ai longtemps expliqué le marketing émotionnel avec le triptyque : Desire – Love – Share. De même que l’expérience est construite en un « avant », un « pendant » et un « après », autre trilogie temporelle qui nous permet de nous situer. Nous vivons dans cette fascination pour tout ce qui est construit sur trois piliers. Est-ce parce que nous appréhendons la vie sous le prisme du passé, du présent et de l’avenir ? Aimons-nous les trois mousquetaires (même s’ils sont réellement quatre), les trois petits cochons, le bon, la brute et le truand, Cendrillon et ses deux soeurs, le mari, sa femme et l’amant ou la maitresse qui font ménage à trois, parce qu’ils sont trois ? L’arc narratif le plus simple reste celui que nous avons appris à l’école : début – milieu – fin / introduction – développement – conclusion …

Les marques qui font du bien #ep30

A la rentrée, tu as d’autres soucis en tête que de t’intéresser aux marques. On est d’accord ! Mais elles, continuent de s’intéresser à toi, à nous. Normal. Et puisque depuis ce matin, nous sommes en deuil de The Queen, j’ai envie de partager avec toi des initiatives plus heureuses. Rien de fou mais des trucs qui font du bien. 1 – Heinz vend des taches avec ThredUp Tu te souviens ? C’était peut-être hier… et tu as fait une grosse bonne tache sur ton top tout neuf, ta chemise ou ta cravate spéciale rendez-vous client, ta jupe, ton short, bref, la loose… Alors une tache de ketchup (je te dirais bien que tu n’as que pas en mètre sur tes frites ou dans to burger… mais je sais que tu aimes ça), et là c’est vraiment très mal. Parce que ça se voit trop. Parce que tu as beau mettre de l’eau, frotté énergiquement, ça se verra encore à la réunion de 17h ou à l’apéro avec tes potes. C’est mort ! Alors imagine …

Marketing de plage : don’t call me beach ! #Jennyfer

Il fait tellement chaud aujourd’hui que j’ai l’impression d’être ce petit garçon sur la plage à qui on a interdit d’aller dans l’eau. C’est cruel ! J’adore les vagues de l’océan, la liberté de nager vers le large sans regarder derrière moi avant que les centaines de personnes allongées sur leur serviette ne deviennent de minuscules insectes. Et puis je suis encore au bureau, et brutalement, innocemment, j’ouvre un mail qui me dit sans détour aucun : don’t call me beach ! Wahou ! Aussitôt je comprends que cette marque qui hante les nuits et le week-end de mon ami Laurent, a poussé l’audace un peu plus loin pour aller chercher sur les plages son public de jeunes filles rougies par le soleil caniculaire de juillet. Quelle idée ! Laurent, toi qui pensait pouvoir faire un break pendant les vacances d’été, voilà que la marque préférée de ta fille vient jusque dans le sable pour te martyriser. Loose ! Pourtant, je suis certain que d’autres trouveront l’idée sympathique. Un van fraichement coloré, gentiment installé en …

Les marques qui font du bien #ep29 #vivatech

Je l’ai entendu de plusieurs bouches : cette édition de Vivatech 2022, était un peu bizarre. Entre la grande messe de l’innovation technologique et la foire / kermesse organisée par les membres du CAC40 pressés de montrer leur soutien aux entrepreneurs et start-upeurs français et venus d’ailleurs. Alors, y trouver des marques qui font du bien était-il possible, à l’heure où les mots levée de fonds et quick money sont plus souvent prononcés que ceux du respect de l’autre et de la planète ? Si tu élimines de ton champ d’investigation les constructeurs automobiles et les fournisseurs d’énergie, voire quelques acteurs de nos vies comme La Poste, la SNCF ou Orange et les toujours là GAFAM, pourquoi pas. Visite au coeur de la tech qui pourrait changer notre monde : c’est parti ! 1 – Interstellar : la ferme, c’est tout ! Agriculture responsable, respectueuse de la nature, un thème fort pour notre avenir. Produire des récoltes sans saccager nos espaces naturels pourtant limiter, sans dépendance au dérèglement climatique que nous subissons déjà. Un projet …

Le marketing sans les poils #Veet

Je me demande ce qu’il se passe dans la tête des créatifs d’agence lorsque je découvre ce genre de campagne. Pas toi ? De l’air, de la nature, de la liberté de mouvement, de la fraicheur, d’accord. Sur deux boules d’un rose saumoné pour évoquer ce qui donne aux hommes à la fois force et faiblesse, pourquoi pas… Mais les boules doivent-elles être rasées de leurs poils pour retrouver leur liberté ? Vous avez 4 heures, c’est un sujet pour le bac philo de cette année (option communication / marketing). J’ai mieux pour toi cher.e lecteur.trice. Le film de la marque Veet (qui d’habitude est associée à l’épilation féminine) s’intitule : Odyssey. Wahou ! Quel voyage intrépide ! Avoir les couilles bien lisses te reconnecte avec la nature et, cerises sous la queue, te permets de voyager d’un lieu préservé à l’autre, y compris sur le dos d’une biche (l’animal et non l’évocation pseudo romantique de celle qui voudrait les caresser). Comme c’est léger. Comme c’est merveilleux de prendre l’air, sans même y toucher. Allez, …

Les marques qui font du bien #ep28

Tu les croyais disparues, et puis non. Les marques qui font du bien reviennent avec ce temps plus beau qu’à l’habitude et c’est un rayon de soleil dans la communication (plagiat éhonté de mes amis de Culture RP)… Oui à cette météo qui nous rend libre de respirer enfin à l’air libre, et où grâce à laquelle nous reprenons du plaisir au bord des vagues bleues. Que c’est bon ! Alors partons ensemble vers le beau et le bien. 1 – IKEA t’invite à construire ta plage D’abord pour vous qui l’attendiez à Nice (5e ville de France) depuis si longtemps, c’est le moment. IKEA débarque sur la côte et on sent frémir les tournevis et les clé à 6 pans. Pour réussir ce lancement de magasin, la marque a imaginé avec l’aide de l’agence Ubibene, une drôle d’opération marketing afin d’aller à la rencontre du public. Une quarantaine de plages en kit seront proposées aux habitants et aux habitués de la promenade des anglais, afin qu’ils puissent organiser leur espace selon leurs envies. Un …

De l’autre coté du vase : la marque et le territoire #GrandSoissons

Il se passe un truc bizarre dans ma tête lorsque je lis ce message sur la nouvelle identité du Grand Soissons. Je ne saurais te l’expliquer mais une sorte de tourbillon d’images, entre le vase, les histoires de l’histoire de France racontées par une maitresse d’école primaire, cette idée que la France a commencé là, que la richesse d’une ville est aussi celle des communautés qui l’entourent, un courant, une rivière qui nous réunit, m’envahît l’esprit. Et surtout je me demande comment l’équipe GrandSoissons Agglomération peut imaginer que je vais t’en parler. Pourquoi ? Pourrais-tu apprendre quelque chose dans la narration de la création d’un logo ? Si tu regardes la vidéo dans un instant, vas jusqu’au bout. Tu y verras et écouteras un monsieur le maire de Seches t’expliquer ce que ce logo évoque pour lui, et en principe pour nous. Avant ça, laisse-moi te dire qu’on retrouve dans cette identité, à la fois l’Histoire, l’environnement paysager, et le renouvellement. Alors, le savais-tu, à une heure de Paris (quelle importance ?), il se passe …

Comment franchir la ligne en marketing ? #BougeToi

Oui il fait beau, le ciel est bleu et tu as envahi les terrasses pour bien profiter en ce mois d’avril. C’est bien. Mais ne serait-ce pas aussi le moment de faire un peu (plus) de sport ? Allez on s’y (re)met ? Tu me suis ? Je discute de sport avec Moko qui me fabrique avec constance et bonne humeur des burgers frites pas forcément allégés, car lui et moi partageons cette passion depuis longtemps. Cela nous semble naturel. Elle est en nous pour la vie. Pourtant, il faut bien te l’avouer, cher.e lectrice.teur, plus les années passent et plus la motivation nous échappe, nous laisse trouver des excuses faciles lorsqu’il s’agit de renoncer au footing matinal. Mais toi, qui est jeune, pourquoi ne trouvez-tu pas cette énergie ? Pourquoi refuses-tu de te fixer de nouveaux challenges, de t’élancer dans la performance, la satisfaction de sensations inconnues, du frisson de la sueur qui te coule dans le cou ? En questionnant des étudiantes, alors que nous évoquons ensemble le marketing comportemental, je vérifie la …

Le marketing qui vous fera marcher sur Mars #WalkOnAmazing

Depuis le temps que certains me font rêver avec leurs aventures spatiales, imaginées, fantasmées ou presque à portée de nos vaisseaux, il fallait bien que ça arrive. Oui j’ai ressenti cette incroyable émotion que Scott nous transmet dans cette histoire présentée par une marque portugaise : Amorim Cork Flooring. Attends une seconde, je te donne quelques infos indispensables pour la suite de l’aventure. Scott Kelly est un ancien astronaute, qui a passé près d’un an en orbite quelque part dans l’espace dans la station internationale (un peu comme notre jeune Thomas). Il n’ira pas sur Mars. Il n’a pas été non plus l’un de ceux qui ont marché sur la lune (et ce n’est pas non plus le capitaine Haddock). Mais il aurait aimé ça. Il aurait adoré découvrir des sensations uniques, inconnues, inexplicables, et revenir les raconter à sa femme et peut-être à nous. Ce que je trouve exceptionnelle dans cette histoire, c’est la facilité avec laquelle nous sommes transportés avec lui dans cet imaginaire. On oublierait presque que la démonstration se fait en …