Tous les articles classés dans : vive les marques !

Les marques qui font du bien #ep1

Allez hop ! C’est décidé, tous les mardis je vous présente 4 ou 5 marques qui font du bien. Et si possible du bon marketing, semble-t-il cohérent et responsable, selon les principes du #MarketingZERO. Car oui c’est possible et on en parlera ensemble toute la saison à venir. C’est parti ! Pour débuter ce premier épisode, allons faire un tour du côté de chez Mamie. Mamie Mesure est installée à l’Ouest et sa co-fondatrice Maud Madic est brestoise. Son idée est de réduire les déchets à la maison, et elle a créée un réseau d’épiceries responsables, locales, en prônant le vrac, donc le zéro emballage. Bel engagement de deux femmes qui ont déjà conquis leur région et sans doute au-delà. Merci et bravo ! Si les entreprises sont les plus performantes, ce qu’affirmait au printemps dernier, Emery Jacquillat, le patron de la CAMIF, alors tout va bien pour cette coopérative d’achat ouverte puisque près de 80% des produits qu’elle vend sont d’origine française. Bientôt 100% ? En tout cas, une campagne pour le dire, ça …

Hey Patrice mets ta culotte ! #genre

La dernière fois qu’on m’a dit ça, je pense que j’avais deux ans et demie… Alors quand je reçois depuis plusieurs semaines des emails créatifs et légers comme un slip troué d’une fantastique DNVB (tu sais ces entreprises qui ont enfin tout compris au marketing…), au début je ris et puis à la longue, je craque… Non je n’ai pas acheté mes culottes #Sisters pour ces jours difficiles où je fais la gueule. Pourquoi ? Parce que je suis un mec, avec des couilles et une bite ! Et donc les culottes pour les règles ne me concernent pas. Tu comprends ou je te fais un joli dessin comme quand tu avais 10 ans et que tu te demandais ce qui rendait les garçons différents des filles et inversement… Le marketing doit-il être genré ? La réponse bien-pensante est non. Ok mais prendre en compte le genre pourrait tout de même éviter certains crash lamentables non ? On en est là. On écrit des trucs hypers sympas à n’importe qui ! C’est moche mais tellement …

Quand le luxe prend le melon ! #PSG #Dior

Tu l’auras sans doute déjà vu lorsque tu tomberas dans la surface de ce blog, et je te préviens, il n’y aura pas penalty ! Non, plus certainement une simulation de partenariat entre une marque qu’on aimerait savoir au-dessus des crampons maléfiques des joueurs les mieux payés de la planète (et pour certains financer par l’argent des émirats). Je n’ai rien contre le PSG, et rare sont celles est ceux qui savent quelles équipes sont dans mon coeur depuis des décennies (dois-je ajouter que l’on peut parfaitement être un marketer émotionnel et avoir jouer avec un ballon pendant une trentaine d’années ?). Bref ! Les marques de luxe peuvent-elles se retrouver dans le bus des footeux ? Evidemment, tu pourrais me répondre que l’arrivée du prodige argentin dans la capitale de la France, pays leader du luxe mondial, élargit encore un peu la panoplie multicolore d’une armada qui ne s’est pourtant pas encore imposée aux autres géants européens. Certes ! vendre un million de maillots de foot chaque année est un beau résultat. De là …

Allez viens, on prend une bière (arrivée jusqu’ici en bateau à voiles) ! #tadikoi

Il fait beau à Paris et pourtant c’est l’heure de rentrer. En classe, au boulot, dans des réunions et même des événements avec des vrais gens. Alors vendredi, tu te dis que prendre un bière en terrasse ce sera cool. Vrai ! Et puis dans un quartier vivant où les parisiens alternent entre trottinette et tenues estivales légères et bariolées, tout le monde est en terrasse. La bière c’est sympa, d’autant plus que désormais elle est l’objet de tous les fantasmes des gens qui croient pouvoir envoyer un message aux autres. Si tu bois une blonde légère qui es-tu ? Si tu préfères une bière brassée localement, dans le village d’à côté, c’est parce que tu es un buveur responsable. Est-elle meilleure au Mont Blanc où dans les rues de Cabourg ou d’Anglet ? Si boire une bière devient autre chose qu’un plaisir simple, c’est parce que nous sommes entrés dans un cycle vertueux (oupas) de la responsabilité de chacune de nos actions, de chacun de nos actes. Alors pourquoi pas de la bière d’importation …

Dream Team de la rentrée chez Tiffany’s avec Jay-Z, Beyoncé et JM Basquiat

Comme tu le sais la marque emblématique de la joaillerie américaine est passé sous les fourches caudines de l’empire du luxe LVMH. Oui on peut lancer ensemble un cocorico de rentrée si tu le souhaites… Mais Bernard qui a mis sous le joug de la french touch les équipes de Tiffany’s, veut surtout relancer l’enseigne et la rendre plus proche d’une clientèle « mondiale ». Après avoir repeint certaines boutiques en jaune en Chine, voilà donc la marque en quête de stars universelles mais symboles de la réussite absolue de la culture des Etatts-Unis : Beyoncé et son charmant husband Jay-Z se prêtent ainsi au jeu des ambassadeurs. Et si Beyoncé pousse la chansonnette (comme à la fin de tous les repas de nos amis gaulois) c’est en reprenant un titre légèrement daté et déjà propulsé bien haut dans le ciel par Sinatra en son temps : Moon River. Rien de farouche, mon cher Bernard ! Alors pour rappeler le goût du maître et sans doute transformer la campagne en coup de maître, Bernard 1er s’est dit …

Stop au #washing des marques !? merci #Babel

Vous partez au soleil ou vous êtes sur le point de partir ? Cool ! Mais avant cela, pensez bien aux marques que vous emmenez avec vous et que vous n’abandonnerez pas sur un aire d’autoroute ! Depuis 3 ans on assiste, comme à chaque fois, à une débauche de communication pour laver les marques des soupçons honteux et frisant le complotisme, que leur ont collé les consommateurs invoquant leurs tromperies récurrentes ! (oui j’ai mis un maximum de principes actifs en forme de mots clés dans cette phrase un peu longue mais qui devrait te rincer la topette, chère lectrice.teur). Bim bam boum ! Une agence met la machine à laver en marche et une très charmante femme (naturellement chargée des tâches ménagères – tu lis ces deux mots et tu comprends 50 de manipulation marketing d’un seul coup), nous explique comment rendre les marques plus transparentes que jamais. Non pas seulement plus blanches que blanches, transparentes ! Quelle élégance, quelle douceur, quelle précision dans le geste et le mot, soigneusement exposés ! J’adore …

Le marketing peut-il nous proposer des biens qui font du bien ? #Cogedim

Les gens font des choses bizarre depuis quelques temps. Tu trouves ? Oui ben regarde, j’ai commencé à manger des plats veggie chez Eve et je trouve cela assez sympa finalement… Pourtant, je n’attends pas vraiment d’heureux événement, sauf si tu me parles de la sortie du livre Marketing ZERO dans les librairies aujourd’hui… et encore, ainsi que me le rappelle Philippe instigateur et co-auteur de ce troisième opus, c’est au lecteur d’en décider. Alors lorsque ton métier c’est de construire des habitats comment pourrais-tu raconter une belle histoire de vie ? Exercice passionnant qui trouve écho dans cette campagne tendre et positive présentée (ce jour) par Cogedim. Oui un constructeur immobilier, qui s’intéresse davantage à la vie des gens qu’au prix du m2 (en tout cas dans cette histoire). Alors drôle de vie que la nôtre, comme le chante encore Véronique en accompagnant les interrogations de cette jolie petite fille. Devons-nous adopter un marketing responsable ? Pourrions-nous traiter nos clients comme nos amis ? Serons-nous là quand ils en auront besoin, réellement, et non …

Faut-il être fier d’être normal ? #Celio

Comment affirmer sa différence lorsqu’on est une marque qui propose plutôt des fringues « normales » ? Oser et être audacieux, est-ce vraiment un sujet aujourd’hui en marketing ? Alors que je suis en plein lancement du livre #marketingZERO, je découvre la nouvelle campagne de Celio, cette marque urbaine qui joue la proximité davantage que le lifestyle (me semble-t-il) et j’avoue que je suis dubitatif… Non par le choix d’une musique qui perce mes oreilles mais qui évoque une certaine rebelle attitude. Pas davantage par le coup de pied dans la porte pour ouvrir le champ de vision de la caméra sur le vrai monde extérieur. Alors quoi ? Je dois t’avouer cher.e lectrice.teur, que la normalité n’est pas trop mon truc. Tu vois le problème ? Etre normal, est-ce accepter la norme ? Faudrait-il un tee-shirt blanc, un pantalon qui ne ressemble qu’à tous les pantalons de la terre, ou encore se promener avec son chien pour être normal ? Je ne sais pas. Autant, les défilés de mode me laissent souvent perplexe et parfois plongé …

De l’air frais dans les voiles de #PetitBateau !

Je te l’ai annoncé en début de cette semaine, l’air qui souffle dans les campagnes marketing est frais, beaucoup plus frais qu’avant ! C’est une bonne nouvelle ! Et puis franchement, nous avons tous tellement envie de courir sur une plage ou de jouer au foot dans un champ, qu’il serait indécent de passer à côté des belles images que nous proposent une marque emblématique de l’enfance (mais pas que). Alors planter un jolie drapeau bleu et blanc dans le sable pour affirmer les valeurs d’une marque, voilà un message percutant et engagé ! Bravo ! Les enfants jouent, sont naturels et généreux dans ce film sensible mais hyper dynamique. Bref, on retiendra que Petit Bateau c’est d’abord la liberté ! Liberté de mouvement, dont nous manquons tous depuis trop longtemps, liberté de jouer dans le respect de la diversité, des lois du jeu simples et joyeuses, dans la lumière du soleil et la verdeur des jardins d’été. Et s’il n’y a pas vraiment d’histoire racontée par la marque, on suit avec allégresse les tribulations …

Le marketing de demain a besoin d’un peu d’air frais ! #FreshStart

Je regarde un film d’une plateforme de location de camping cars entre particuliers, et puis soudainement je me retrouve devant le film d’une marque qui m’a toujours mis le smile : Extra ! Alors depuis le temps que l’on s’imagine le monde d’après, voilà une vision qui devrait te plaire et te procurer de belles émotions… Faut-il en dire davantage ? Certaines marques ont ce don de nous embarquer dans des expériences incroyables, au-delà des codes et du déjà vu. merci aux marques qui nous font rêver même dans les temps difficiles ! #lovefirst ce hashtag que j’emploie depuis plus de 7 ans ici et ailleurs et qui trouve sa force dans des contenus de marque qui font la différence… PS : A toi qui m’a proposé de regarder un film sur la pomme de terre de Noirmoutiers, certes joliment tourné et m’assurant que l’emballage carton est 100% recyclable, j’ai envie de dire : ne manques-tu pas un peu d’empathie ? Penses-tu vraiment que je rêve de tes patates dans mon assiette au cours d’un …