Tous les articles classés dans : histoire et contenu de marque

Les warriors du bricolage relèvent le défi de #BricoDepot

Je suis admiratif. Un vendredi où je découvre une campagne imaginative, ludique et sans aucun doute passionnante à suivre pour celles et ceux qui adorent le bricolage. Et pourtant ce n’est pas mon truc. Nous avions à coeur d’offrir aux bricoleurs amateurs comme aux plus aguerris, un concept novateur bienveillant et positif, en nous appuyant sur l’engagement d’influenceurs qui adhèrent complètement à l’ADN de Brico Dépôt. Cette compétition, imaginée et déployée en partenariat avec Newscreen, est une opportunité de créer du lien avec notre communauté YouTube et de recruter à terme de nouveaux abonnés », indique Lucie Thomas, Directrice marketing opérationnel et communication chez Brico Dépôt (via e-marketing.fr). Et ça me semble plutôt bien réussi. Eric le Carreleur et Mickael aka Passion Renovation, sont face à face, et se livrent à fond dans des épreuves très bien mises en scène. Normal, me diras-tu, puisqu’ils sont Youtubers chevronnés, adulés par des centaines de milliers de bricoleurs.euses du dimanche. Ne me cherche pas sur la présence des femmes dans ce challenge, il y en a et c’est aussi …

Experience immersive à la MaddyKeynote #MKN21

Ground Zero to major Tom : it’s gonna be a nice day ! Ground Zero ?? Oui un lieu plutôt garage pour recevoir la MaddyKeynote cette année et pour tout te dire, cher.e lectrice.teur, je me suis demandé un instant s’il y avait un lien avec Marketing ZERO ? #oupas Sinon, tu connais le principe de cet événement qui invite des speakers d’horizons très variés à converser sur leur vision de l’avenir. Un avenir plus responsable, plus optimiste ou plus effrayant, c’est selon ton niveau de confiance dans l’humain. Que l’on écoute Benoit Raphaël ou Laurence Devillers, il est clair que nous avons toutes les possibilités de créer « a better future » : utilisons mieux notre intelligence collective et procréons ! (ahahah ce n’est pas moi qui le dit mais tu te doutes que si tu veux un avenir pour l’Homme, il faudrait penser aux enfants…). Alors quand je débarque sur la planète Maddyness organisée en une multitude de points de rencontre, extérieurs ou intérieurs, dans des décors végétaux ou métallo-industriels, je ressens vite une ambiance …

Stratégie du chocolat responsable ? #onenparle

Les carrés de chocolat doivent-ils être carrés ? Non ce n’est pas un sujet de philo pour le bac 2022. Non plus qu’une question de gourmandise ou de rationalisation de l’outil de production des marques de chocolat. Alors pourquoi ? En découvrant (une deuxième fois) les tablettes de Tony’s Chocolonely grâce à mes amis de #Freshworks (merci Angelica et Hugo) j’ai appris quelque chose d’incroyable et je me devais de te le raconter ici… Tout petit déjà, je mangeais du chocolat ! Oui tu t’en fous, mais. Il m’aura fallu attendre plus de 50 ans pour réaliser que j’ai cru trop longtemps qu’il y avait un rite magique dans la distribution des carrés de chocolat. Oui je pensais que le nombre de carrés dans une tablette permettait de partages équitables, en fonction du nombre de gourmands réunis pour l’occasion. Car face à la gourmandise avoir des lignes de partage claires peut s’avérer utile. Et puis les lignes et les colonnes de séparation facilitent grandement le découpage et réduisent ainsi les pertes de petits morceaux… Alors …

Etes-vous abonné au marketing émotionnel ? #oupas #stop

Hier nous en avons largement débattu dans une room animée avec Pierre et Philippe, le problème du désabonnement aux newsletters qui envahissent nos boites mails est sujet à controverse. Rien de grave semble-t-il, surtout si l’on prend les chose avec humour, comme notre ami britannique James Veitch dans ses vidéos. Car la meilleure manière de traiter le problème serait, selon James, de répondre avec humour aux envahisseurs. Ou, pourquoi pas d’installer des réponses automatiques, exactement comme le font ceux qui ont tombé dans les outils du marketing automation, désormais aussi fréquemment utilisés que les déodorants 48h en plein été. Mais fort heureusement, nous avons évoqué d’autres pistes… ne serait-il pas raisonnable de ne pas s’abonner du tout ? En manifestant notre intérêt pour un contenu, envoyons-nous un signal de consentement pour la vie ? Si j’embrasse une femme demain, est-ce une demande en mariage qui nous conduira à dialoguer jusqu’à l’entrée au cimetière ? Ouf ! Je crois que nous devrions respecter davantage les gens et leur désirs d’une relation intense mais brève. Ainsi, si …

Le marketing peut-il nous proposer des biens qui font du bien ? #Cogedim

Les gens font des choses bizarre depuis quelques temps. Tu trouves ? Oui ben regarde, j’ai commencé à manger des plats veggie chez Eve et je trouve cela assez sympa finalement… Pourtant, je n’attends pas vraiment d’heureux événement, sauf si tu me parles de la sortie du livre Marketing ZERO dans les librairies aujourd’hui… et encore, ainsi que me le rappelle Philippe instigateur et co-auteur de ce troisième opus, c’est au lecteur d’en décider. Alors lorsque ton métier c’est de construire des habitats comment pourrais-tu raconter une belle histoire de vie ? Exercice passionnant qui trouve écho dans cette campagne tendre et positive présentée (ce jour) par Cogedim. Oui un constructeur immobilier, qui s’intéresse davantage à la vie des gens qu’au prix du m2 (en tout cas dans cette histoire). Alors drôle de vie que la nôtre, comme le chante encore Véronique en accompagnant les interrogations de cette jolie petite fille. Devons-nous adopter un marketing responsable ? Pourrions-nous traiter nos clients comme nos amis ? Serons-nous là quand ils en auront besoin, réellement, et non …

De la raison d’être à la plateforme de marque en 5 clés ! #RATP #Picard

Aujourd’hui c’est jour de fête ! Deux belles marques, deux marques sans qui nos vies parisiennes seraient totalement différentes, nous font plaisir et installent une autre mission, au why différent qui nous donnerait envie de les aimer encore longtemps. Oui je sais que le lien entre les deux marques n’est guère évident ! La première incarne sans aucun doute un moyen de transport que tu ne trouves pas toujours fun et l’autre une vision de la cuisine, que tu espères ne pas rencontrer dans un restaurant, ni chef Top chef. Et pourtant, comment ferions-nous sans elles ? Et pourtant, nous leur sommes fidèles depuis de nombreuses années. Pour Picard, c’est une réelle relation de confiance, pour la RATP, c’est davantage par habitude, commodité, ou obligation que dans un partage idéal de vision du monde. Encore que… Alors comment fait-on pour définir ou redéfinir sa plateforme de marque ou sa raison d’être ? Plutôt qu’une longue analyse, je t’offre ici l’opportunité de voir ce travail de l’intérieur dans un film produit et magnifiquement mis en image …

Le marketing émotionnel dans la peau ! #Nivea

La raison d’être de Nivea serait donc devenue #LeContactHumainEstUneForce ! Et pourquoi pas ? Sauf que non, ce n’est pas une raison d’être mais une croyance. Certes, elle est appuyée par une jolie histoire racontée par deux soeurs jumelles mais cela ne suffit pas… Et pourtant, Morgane Jouot, la directrice marketing de Beiersdorff interrogée par INfluencia nous déclare ceci :  » le message est bien plus qu’un slogan. C’est notre nouvelle raison d’être. Nous avons mené deux enquêtes à l’échelle mondiale qui révèlent que le contact humain serait la clé du bonheur et de la santé pour 9 personnes sur 10. Le contact humain réduit la douleur physique, renforce le système immunitaire, améliore le rythme cardiaque, régule la tension artérielle, augmente les chances de survie des nouveau-nés prématurés et réduit l’agitation chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Il réduit également la production d’hormones de stress, diminue le sentiment de solitude, atténue l’anxiété et les symptômes de dépression. 88% des Français pensent même que le contact humain est un élément clé pour mener une vie …

Les idées naissent-elles dans la mobilité ? #Inspired by #Kia

Tu vois Joselito, ce qui me motive le lundi matin, c’est la découverte d’une marque qui comprend ce qu’est sa mission et comment elle peut la raconter dans une histoire inspirante. Et surprise, c’est le cas aujourd’hui encore ! Parce que donner du sens à nos actions, réfléchir à un nouveau marketing, prend du temps et contracte nos respirations intellectuelles, l’ouverture agile que l’on peut pratiquer seul ou à plusieurs, nous mène le plus souvent vers l’inattendu. Cette balade dans la ville, au bord de l’océan, au milieu des forêts, chacun peut la vivre dans sa tête mais aussi en se déplaçant et en ouvrant les yeux, en regardant dans le ciel ou vers l’horizon bleu au-delà des vagues. J’ai le sentiment que de belles pages sont à écrire pour les marques, confinement ou pas. J’ai lu et relu les copies rendues par mes étudiants au sujet de Renault, et si je sens bien que le sujet est bien compris, je n’ai que trop rarement perçu un élan créatif pour créer un mouvement derrière le …

Une brève histoire de Lucy #HumanKind

On en parlait ce matin dans un webinar consacré aux tendances marketing pour 2021 et au-delà, avec Philippe, Gabriel et Mickael, le récit est au coeur des enjeux relationnels pour les marques. Activer et maintenir une relation préférentielle avec les clients, passe et passera encore plus, par la qualité des récits que les marques proposeront à leurs publics. Certes, la qualité des contenus de marque doit primer sur leur quantité, mais cela ne signifie pas que leur impact ne puisse être boosté ou démultiplié par des campagnes finement orchestrées. Le marketing doit trouver les moyens, les idées pour à la fois mieux nous raconter ce que nous aimons, et moins nous polluer de tout ce que nous trouvons inutile et irritant. Un vrai challenge qui remonte à l’origine de l’homme, si l’on s’en tient à Sapiens, doté d’un langage puis d’autres moyens de propager un message. Alors, lorsque je reçois un communiqué de presse de l’agence BETC pour m’annoncer la sortie d’un nouveau jeu vidéo, je me sens un peu envahi, presque pollué par un …

Il est 5 heures… #longchamp s’éveille au #storytelling

Produire et diffuser un contenu de marque de près de 8 minutes n’est pas donné à toutes les marques. Ni ne viendrait à l’esprit de toutes les agences, dans un monde dominé par les #Reels ou les vidéos de #TikTok, dont le seul intérêt est d’être si tôt consommées si tôt oubliées. Mais pour une marque, et qui plus est une marque mondiale représentant une certaine élégance parisienne, l’audace est de mise, le pari judicieux. Pourquoi Dutronc, pourquoi cette vieille chanson recyclée ? Sans doute parce qu’elle évoque une image d’un Paris nocturne qui vit encore la fête et les folles soirées. Un Paris qu’on aime voir se réveiller au petit matin, les yeux embués, les joues blanchies, le coeur allégé par les rencontres et les rires colorés. Au-delà de la poésie de ce long film, et bien entendu d’un placement produit tout de même très exagéré, je t’avoue cher.e lectrice.teur, que je reste perplexe quant à l’efficacité de cette histoire. Quel audience ? Qu’avons-nous appris après 8 minutes de belles images de belles personnes …