Tous les articles classés dans : histoire et contenu de marque

La stratégie marketing de Kusmi Tea #lovebrand

Vendre du thé en France est un réel challenge ! Puisque nous sommes dans une tradition du café, du matin au soir, après chaque repas et lors de chaque pause au travail. Depuis des décennies, nous avons tout de même importé la boisson chaude préférée de nos voisins britanniques, via des marques qui portent encore les stigmate de l’empire colonial anglais, comme Lipton (Sir Lipton), Twinnings ou encore Tetley. Pourtant nous aussi, nous avons nos maisons historiques, synonyme d’une qualité supérieure dans l’approvisionnement comme Mariage Frères ou Dammann Frères. Depuis le début de ce nouveau siècle et grâce à la facilité de distribuer via internet, le marché français est en plein essor et de nouvelles marques tentent de percer, de nous séduire. Kusmi Tea, dans ce contexte s’est imposée comme une marque plutôt « tendance », empruntant des codes des marques fashion ou du luxe. Pourquoi ce succès ? D’origine russe, la marque a sorti ses produits de l’étroitesse des références anglaises, et si nous connaissions depuis toujours, Earl Grey, English breakfast et Darjjeeling, les jolis noms …

Quel futur pour le retail ? #Hubday #cx

Une journée toute entière à écouter des témoignages d’enseignes du retail français nous expliquer quelles innovantes solutions elles ont adoptées. Les événements du Hub Institute sont toujours une source de réflexion et l’on y croise nombre de décideurs avides d’éviter pour leur marque la disparition ou l’oubli. Cette édition semble placée sous le signe positif de certains succès et renouveaux qui pourraient en sauver beaucoup. Ainsi Renault par exemple, qui annonce peu après la nomination d’un remplaçant à l’encombrant Carlos, avoir enfin trouvé le moyen de répondre pratiquement dans l’instant à un me demande / recherche de client / prospect. Terminée l’attente peu probable d’un rappel 8 jours après avoir signalé un intérêt pour une voiture ! Bonne nouvelle le fameux ROI dont hélas nous n’arriverons pas à nous soustraire a donné raison à l’intrépide manager du digital ! Or Samuel Avenel nous l’a avoué sans fard sur la scène, il a dû mettre en place ce projet sans accord de l’état-major Renault ! Il a désobéi ! Comme c’est beau ! Quelle belle démonstration …

Rennes c’est beau ! #IMF20 #InboundMarketing

Oui j’aurais bien voulu vous livrer un résumé de ma journée passée à Rennes (#IMF20) au milieu de plus de 1000 participants à ce qui est devenu l’événement incontournable de l’Inbound Marketing, sous l’impulsion de Michel Brébion, son organisateur dynamique. Et puis j’ai déjà lu plein de choses, ici ou là, publiées par d’autres et j’ai passé aussi beaucoup de temps à répondre à des gens sympathiques sur Linkedin, à propos d’une vidéo tournée dans ce magnifique couvent… (merci Loïc). Alors voilà ! Je vais faire court : j’ai beaucoup aimé ! C’est tout ! Trop court ?… Mais ce contenu ne fera rien vendre, j’en suis certain, alors pourquoi voudriez-vous que je vous en donne davantage ? Par passion ? Par plaisir, que j’espère vous envoyer et vous faire ressentir ? Je ne suis qu’un marketer, soyez-en sûrs ! Et je ne suis pas rémunéré par quiconque pour faire la promotion de l’événement ou même des speakers (autant que certains sont des « amis »). Idée 1 : Tu peux écrire un article simplement parce que …

Haribo contre Carambar ! Le marketing, ce n’est pas que pour les enfants !

Si comme beaucoup tu penses encore que les bonbons c’est mal, alors tu dois lutter en permanence contre l’incroyable arsenal de séduction que les géants de la friandise déploient partout où tu passes (avec tes enfants). Or ce matin dans Les Echos, je réalise (enfin) que Carambar a quitté depuis belle lurette la maison de Mondelez, faute de rentabilité et d’image mondiale, pour être reprise par un fonds d’investissement et donc à terme être revendu. Mais pas seulement ce caramel mou mythique et ses blagues à deux balles, puisque Krema et d’autres sont dans le même panier. Et puis forcément tu penses à ta fraise Tagada ! Ou encore aux crocos de toutes les couleurs, bref à tous ses sachets en plastique contenant de bonbons acidulés plutôt goût produits chimiques qui ont fait ton bonheur après tant de revers d’infortune dans ta vie de gosse. Comme c’était bon d’être irresponsable ! Bonnes résolutions obligent, c’est terminé ! Depuis l’an dernier le marché français de la confiserie est (enfin) en recul ! Haribo est allemand ! …

Fallait-il être moche avant ? Analyse de la stratégie #Skoda vs #Liebig

Dans les années 90 le marketing c’était moche non ?! Et vous, vous étiez comment ?! moche aussi ?… En regardant cette publicité pour une célèbre marque automobile qui avoue sans hésiter qu’elle est plus attractive aujourd’hui qu’hier, je m’interroge sur le concept marketing qui tente de renverser le triste et trop souvent entendu : « c’était mieux avant » ! Bel effort ? #oupas Avant, c’était moche ! me semble plus adapté à tout ce que nous faisions en marketing… avant ! Oui mais avant quoi ? et pour combien de temps ? faut-il croire que le marketing sera plus beau ? plus engagé ? plus utile ? Lorsqu’une marque n’a pas d’histoire à raconter, elle nous immerge dans son historique comme pour démontrer qu’elle a fait quelques progrès… mais qui voudrait d’un Minitel avec un écran 4K ou d’une soupe Liebig sans colorants artificiels ?.. Et nous remercier d’avoir râlé, d’avoir exprimé notre mécontentement face à des offres de produit industriels peu responsables ou carrément inacceptables lorsqu’on les examine sur le plan de la santé, …

Les voyages forment la jeunesse ! #ThomasCook #RIP

Il y a fort fort longtemps le paysage du tourisme était très différent de celui d’aujourd’hui. Lorsque j’allais encore à l’école ma maman travaillait chez Via Voyages, un groupe d’agences dédiées au voyage d’affaires, qui culmina bientôt à 2,7 milliards de CA pour 120 agences environ. Un peu plus tard, j’ai même eu le plaisir de découvrir le métier de coursier en job d’été, ou d’accompagnateur de groupes, autre activité de la marque. Les gens faisaient alors confiance aux agences pour les conseiller, les guider, les accompagner dans leurs démarches et les entreprises s’en remettaient à ses spécialistes pour préparer les voyages des cadres ou des dirigeants, dans tous les coins de la planète. Souvenir, souvenirs. J’ai même imprimé des billets de train ou d’avion ! Mais hier Thomas Cook a fait faillite et naturellement, c’est la faute à Internet ! #oupas Il me semble que c’est surtout la faute des dirigeants de ce genre de groupe, qui finissent par être rattrapés par les dettes abyssales qu’ils ont cru bon de creuser pour aller de …

Comment transformer un salarié en ambassadeur ? #Lovefirst

Tu sais que c’est la rentrée lorsque tu regardes les minutes affichées sur les cadrans des quais de métro, et que tu calcules combien de station il te reste pour arriver à destination. Tu le sais aussi, lorsque tu crois être à l’heure en arrivant 5 minutes après le début de la matinée consacrée à l’Employee Advocacy (à laquelle tes amis Alexandre (@AlexDurain) et Caroline (@Carolinelavaret) t’ont gentiment convié) et qu’en ouvrant la porte de la salle « Mère Teresa » tu découvres que toutes les places sont prises et que la séance est sur le point de commencer ! Tu le sais enfin, quand tu n’as pas vu le temps passé, et que soudain, il est 13h et que tu penses à tout ce que tu devrais avoir déjà fait pour te remettre à jour avant que la foule des vacanciers ne débarque à son bureau lundi prochain ! Incroyable comme tu oublies vite les bienfaits de ces semaines passées sans penser aux enjeux professionnels ! Bref ! C’était hier, et la salle était pleine de personnes extrêmement …

Saut quantique : comment passer de la finance aux funérailles ? #storytelling

Et puis la question revient encore : peut-on raconter une histoire à partir de n’importe quel produit ? Les histoires ne sont-elles pas réservées à des personnages, des marques sexy ou des produits que l’on partage dans la convivialité ? Eh bien non ! On le sait depuis toujours, tout peut être le sujet d’une histoire. Même dans le monde de la finance. Oui, même pour toi, Gwenaelle,  qui vient de chez Mazars ! Je te sens un peu coincée par le « sérieux » du secteur économique et sans doute aussi, il faut bien l’avouer, par la peur d’une sanction, d’une censure de la hiérarchie que l’on appellera ici, tes patrons. Pourtant à la fin de l’atelier, après une heure d’échange très convivial et respectueux, la conversation se poursuit et ce ne peut pas être une question de pantalon saumon ou de robe rose. Le sujet n’est pas la connexion mais bien l’histoire que nous pourrions raconter. Alors j’évoque en effet, l’idée que même en étant concentré sur des activités positives, sur des émotions joyeuses que …

L’IA va-t-elle sauver la distribution française du naufrage ? #oupas #IA #Intermarche

Pendant que nous protestons vainement contre l’envahissement de l’Europe (et donc de la France) par les GAFAM, certains pensent qu’ils peuvent jour les sauveurs en débarquant fièrement de l’Amérique de Donald ! Après tout pourquoi pas ! Au point de désespoir où se trouve la grande distribution française, il faut bien tente quelque chose, quitte à ce qu’il est des apparences diaboliques. Quand je lis le post d’Alexandre Bompard sur Linkedin, obligé de nous rappeler que Carrefour existe depuis 1959 et que sa volonté de l’époque d’aider les gens à s’équiper devrait nous émouvoir, tandis que l’enseigne ère dans un vide marketing angoissant depuis une décennie, je suis presque triste pour lui. Oui Alexandre, ta marque va disparaitre, comme 70% des marques sans que personne ne s’en soucie. A part moi peut-être et encore… Mais non, j’exagère, te dis-tu cher.e lecteur.trice !  Il faut sauver la distribution et si les mousquetaires n’y sont pas parvenus, appelons alors l’oncle Sam ! C’est ainsi que Monoprix a goulument sauté sur Amazon (oui tu peux aussi croire que …

Pixminds présente ses médailles du CES à #Vivatech 19

La rencontre est au coin du lounge ! Alors que je tourne un #fridayvideo dans la bulle du media lounge de Vivatech, une équipe emmenée par Roger est dans la salle pour une conférence de presse. Quelle impertinence ! Ces gens viennent nous raconter, en tout cas aux journalistes qui veulent bien les écouter, que leurs innovations destinées aux gamers (principalement) ont conquis l’Amérique ! Rien que ça, me dis-je, en détournant mes oreilles de cette performance orale de premier de la classe ! La caméra tourne. C’est dans la boite, et au moment, où je m’extirpe de la bulle de silence, décor du tournage, ils sont déjà partis… Trois minutes plus tard, nous ressortons du lounge (je sais, tu te dis cher.e lecteur.trice, que j’abuse un peu du mot pour t’impressionner avec mon badge presse sur le mode fanfaron du blog… excuse-moi !) et dès le premier coin tourné, nous tombons nez à nez avec Roger ! Ouf, quelle surprise ! Le directeur général de Pixminds est là en personne, pour démontrer aux visiteurs …