Tous les articles classés dans : Intuitions

Réflexions et idées

Interview émotionnelle avec Yohann Lavialle #Natarom

L’un de nos sens touché par la pandémie mondiale dans laquelle nous sommes plongés depuis plus d’un an, est l’odorat. Difficile d’imaginer vivre sans les parfums, les odeurs de la vie, de la nature et des personnes qui nous entourent. Chacune de nos activités, chaque pièce, chaque lieu que nous avons fréquentés sont chargés d’odeurs uniques, et parfois reconnaissables. Les marques se sont emparées de cette extraordinaire lien inconscient que notre cerveau produit en enregistrant une fragrance et ont adopté le marketing olfactif. Souvent d’ailleurs, lorsque j’évoque la marketing émotionnel, on me renvoie au marketing sensoriel, celui qui fait appel à nos sens. C’est pourtant autre chose, et Yohann Lavialle, le dirigeant dynamique de Natarom, vous le confirme dans cette interview (très) émotionnelle ! #enjoy Patrice : « Bonjour Yohann, comment se porte votre business dans ces temps difficiles ? » Yohann : « C’est effectivement une année compliquée puisque nombre de points de ventes ou de lieux ont fermé au moins partiellement ou sur certaines périodes. Nos clients sont principalement des lieux qui reçoivent de la clientèle, …

En finir avec la symétrie des attentions ! #CX

Damien réagit avec sa bienveillance naturelle à un tweet dans lequel je refuse de confondre harmonie et symétrie des attentions en réponse à la mise en avant du livre de Angélique Gérard (cf mon article précédent). Et si nous nous réconcilions en affirmant qu’il n’y a pas d’harmonie sans symétrie (me propose-t-il) ? Avant de te répondre sur le fond, Damien, je précise que je ne crois pas (encore) être dans la nécessité de me réconcilier avec… hum… bref ! Chaque fois qu’un « expert » évoque cette fameuse symétrie des attentions (et tu voudras bien m’en excuser cher Thierry), je fais un bond hors de mes chaussettes ! Non ! Stop ! Arrêtons d’évoquer ce serpent de mer, ce monstre du Loch Ness, cette sirène dévoyée, s’il vous plait ! Je sais que tu vas trouver que j’exagère, que j’en fais trop et qu’après tout, ce n’est pas la mer à boire (comme dirait Jean Le Cam revenu à « la place du con » mais grandi d’un 5ème Vendée Globe). Tu as raison ! Et pourtant… Sans …

Et si on se retrouvait sur #ClubHouse ? #oupas

Quand on dit que le monde bouge trop vite, ça peut paraître un peu trop cliché. Quand on exprime notre ras le bol des GAFAM, c’est certainement parce que nous n’aimons pas les géants qui pompent nos données. Un marketing plus responsable devrait nous permettre d’en sortir. Et pourtant, dès qu’une nouvelle solution apparait, c’est la ruée, la frénésie générale qui s’empare de nous. Pourrions-nous ne pas en être ? Hier, j’ai donc reçu mon invitation à entrer sur ClubHouse et je dois t’avouer que je suis tenté d’essayer. Est-ce ridicule ? Pourquoi créer une « room » pour chatter avec des « contacts » et surtout avec quel objectif (autre que celui d’exister là où l’on ne m’attend pas) ? Alors je te pose la question, puisque tu n’as pas du tout apprécié ma tentative de podcast sur les histoires de marque, serais-tu prêt.e et disponible pour un talk avec moi autour du marketing émotionnel ? Imagine que l’on se retrouve tous les matins à 11h30 ou tous les soirs à 19h pour un talk d’une heure (ou …

Le marketing dont nous sommes le héros : marketing zéro !

Demain matin, on remet les compteurs à zéro ! Promis, nous allons changer en mieux. Nous les marketers ! Hum… Comment réussir ce qui semble impossible (même en s’entrainant pour affronter Mike) ? Comment proposer aux marques un marketing vraiment responsable, au sens du respect des clients, des collaborateurs, de l’environnement, d’une décroissance assumée de la consommation, de la prise en compte réelle des intérêts des fabricants, des artisans, de ceux qui font les objets ou nous rendent service avec passion, avec leurs tripes, tout en racontant une histoire intense, inspirante et que l’on aimerait vivre ensemble ? Un programme ambitieux qui nous a été suggéré par Philippe et auquel nous vous proposerons de réfléchir (avec Christophe et Gabriel). Nous ne sommes pas des experts du marketing zéro. Mais nous envisageons d’évoluer vers cet objectif sublime de ne produire ou de faire que l’essentiel, le strict minimum afin d’engager nos clients dans une relation durable et équitable. Est-ce possible ? Restons positif et croyons-y avec force et détermination ! La première des questions que j’ai …

Et si je lançais un nouveau #hashtag ? Merci #Buzzman ! #BoxeLikeMike

Je me lève et… je suis de mauvaise humeur ! Oui, tu ne le sais pas (et tu t’en fous) mais cela arrive plus souvent que prévu ! Pas assez d’inscriptions pour l’#AfterEmotionnel de ce soir (tiens c’est là si jamais tu voulais me faire plaisir : https://www.billetweb.fr/afteremotionnel-s5e4), un ressenti négatif sur certains messages restés sans réponse (oui je sais tu es occupé.e en ce début d’année de vaccination mais bon…), la pluie sur le toit, le gris du ciel qui a envahi mes yeux… bref ! Et puis j’ouvre mon ordi, je file sur Linkedin et je découvre des commentaires drôles et sincèrement touchants de certains sur mon post d’hier soir (que je pensais être un flop de plus….) ! A comme vous êtes gentils, les gens ! Je vous aime ! Les études prétendent que les réseaux sociaux sont déprimants… pfff ! Si tu valorises les interactions, même rares, comme des cadeaux venus du ciel, alors c’est autre chose ! Oui la dernière pub imaginée par #Buzzman pour Boursorama m’a fait rire ! …

Faut-il dire merci à Noël ? #oupas

Tu sais quoi ? Je passe 30 petites minutes sur Linkedin et j’ai déjà deux ou trois envies de meurtre ! Non attends, je vais me calmer ! C’est Noël tout de même ! C’est l’heure de dire à tout le monde combien tu les apprécies, combien tu tiens à eux et elles, et aussi à tous ceux et celles que tu crois faire partie de ton réseau alors que l’ami Stéphane te rappelle, que tes contacts d’il y a 2 ans ont certainement disparu ou changé d’adresse depuis et que leur envoyer tes voeux par mail est aussi absurde que la publicité « Like a Bosch » qui n’en finit pas de me tuer les oreilles ! (dis-moi que toi aussi et je t’envoie un cadeau de non Noël !…) Alors tiens puisque c’est la journée mondiale du merci à tous, prends-en un de ma part ! Sérieusement !? Tu crois qu’il fallait attendre Noël pour dire merci ou je vous aime, à tes clients ou à tes collaborateurs ? Tu fais partie de ces gens …

Evasion : un bien grand mot pour sortir de 2020 ! #courage

Après le surprenant succès du mot #cufinement (cf l’article précédent), revenons à ce qui aura marqué une année pas comme les autres, grâce au travail formidable de Delphine (dont on a déjà parlé ici) rassemblé dans un ouvrage essentiel : Un Bien Grand Mot (#UBGM). Et tout d’abord, affirmons ensemble qu’il nous faut « redonner le goût de ces nuances qui permettent de traduire la subtilité de la pensée, et surtout ne pas gommer la complexité de la langue française ». Car « les mots ne feront chair qu’au moment où ils seront réciproques, c’est-à-dire lorsqu’ils seront entendus de tous. Sans compréhension mutuelle, il subsistera toujours une fracture, celle qui met à mal l’unité et la construction d’un avenir commun« . Et quel plus joli mot pour ouvrir cette réflexion sur notre langue que cette évasion dont nous rêvons tous ! Certes, il est loin ce moment où nous fûmes subjugué par les images de Carlos Gohsn jouant les filles de l’air, se faisant la malle, prenant la fuite provoquant le désarroi risible chez ses ennemis japonais. Mais avouons-nous …

5 tendances marketing pour 2021 ! #sayswho ?

Vendredi 11 est la date retenue pour un webinar qui évoquera les tendances marketing 2021, selon 4 personnes principalement orientées marketing, avec une expérience conséquente, du vécu et des conseils partagés avec leurs clients. Mais pourquoi ? Oui, j’en serai et je préfère te prévenir tout de suite, en écrivant ici ce que je dirai (#oupas) vendredi, je n’imagine pas une seule seconde que mes « tendances » seront tendances en 2021 ! Comme l’a fait remarquer l’intervenant précédent (j’adore cette phrase introductive, nettement plus subtile que le fameux « je voudrais rebondir »), je suis davantage dans l’incantation que dans la prévision. Ah ah ! Tu crois ça Philippe ?… bref ! passons en revue mes pseudo tendances, si tu veux bien ! 1 – La taille compte, surtout quand elle est petite ! Les vidéos doivent être courtes, les textes sont désormais formatés par les plateformes et réduits à quelques mots, à un vocabulaire tellement standardisé que l’on pourrait dire n’importe quoi avec les mêmes mots… Note de la rédaction : cela permet à certains de croire …

Faut-il joindre l’utile à l’agréable ? #stratégie #marketing #2021

Je lis la tribune de mon amie Cyndie, éclaireur de marque et directrice marketing de Cision France, relayée par le Siècle Digital et qui nous propose en trois points de préparer notre stratégie marketing pour 2021. Et, oh surprise, la première recommandation pour passer à l’après 2020 est d’inviter les marques à faire la démonstration de leur utilité ! Vieux débat économique s’il en est, l’utilité (et même celle d’une marque) existe-t-elle ? Rappelons que ce principe introduit par John Stuart Mill, prescrit d’agir pour tendre vers la maximisation du bien-être collectif. Amusante interprétation contre-intuitive de ce que l’utile pourrait être agréable et contribuer au bonheur ! Alors que dans ce que je crois comprendre de la préconisation de Cyndie, il serait davantage question de montrer ce à quoi sert la marque dans la vie des gens. Est-ce la même chose ? Devons-nous prouver notre utilité afin de nous rendre agréable ? Est-ce que j’achète un objet pour me faire plaisir ou parce qu’il a une réelle utilité ? En tant de crise économique, on …