Tous les articles classés dans : Intuitions

Réflexions et idées

Comment passer de la raison d’être à la raison de faire ? #storydoing

Le mot clé #Storydoing est prononcé par Grégory Pouy lors de l’une de ses conférences et il raisonne encore ce matin lorsque Nicolas Bordas (TBWA) répond aux questions de Cyrille dans son nouveau format #GiveMe5. Car, il faut bien en avoir conscience, nous sommes plongés dans le grand bain des déclarations d’intention. Soyons plus humain pour le jour d’après ! Soyons plus responsable de nos actes, de la planète, plus solidaire, moins violent dans notre communication avec autrui, plus ouvert, plus généreux, etc… Vraiment ? Quelqu’un ici pourrait m’expliquer ce que signifie être plus humain ? Ah oui, dans le marketing ? Et alors ? Le marketing crée le lien entre l’entreprise et ses clients ; il est même censé améliorer leur vie, d’êtres humains. Et ta raison d’être, ta mission sociale ? Comment pourrait-elle devenir plus humaine ? Elle l’est définitivement. Sinon, tu ne comprends pas l’impact social de tes actions, de ton business ou tu t’en moques délibérément, ce qui vaut pour un certain nombre de bullshit jobs, ou d’entreprises dont le seul …

Allons-nous changer demain ? deviendrons-nous altruistes ? #oupas

Confiné je suis. Mais cela ne m’interdit en rien de poursuivre tout à la fois mes interaction sociales et mes réflexions sur plusieurs sujets marketing ou liés à ce domaine dans lequel j’exerce depuis longtemps. Ainsi, comme toi cher.e lectrice.teur, je prends le temps de lire, de m’instruire. Je participe par ailleurs à une réflexion collective sur l’évolution du Social Selling Forum, et je dois avouer ici que la collaboration avec mes pairs, est extrêmement positive. Non que nous soyons tous du même avis, mais bien parce que nous partageons, me semble-t-il, l’envie, la volonté, la culture de l’altruisme. Nous ne travaillons pas pour nous mais pour un projet et une communauté qui dépassent nos personnes. Pour un bien commun que nous aspirons à transformer certaines composantes de la vie économique, en commençant par la Vente. Alors je relis Matthieu Ricard, comme évoqué dans mon article précédent, et je ne peux m’empêcher de partager ici la réflexion du philosophe André Comte-Sponville : « Vous me dites que si on ne transforme pas d’abord l’homme, on ne …

Quand la compassion sort sur le balcon ! #altruisme #cyrano

Il n’est pas 20h mais j’ai déjà hâte de sortir sur mon balcon et d’applaudir dans le noir, pour célébrer le courage, l’abnégation et le dévouement de ces personnes admirables que l’on dénomme par les personnels soignants. Comme tout le monde, j’en connais certains, y compris dans ma famille et mes amis. Aussi, à l’invitation d’autres, je médite sur cette volonté inédite de participer à un effort collectif sans autre intérêt que d’envoyer des vagues émotionnelles positives dans un air chargé, en direction de tous ceux qui souffrent pour préserver nos vies. Je n’y ai aucun intérêt. Je ne le raconte pas ici pour vous tirer une larme, ni pour inciter à en faire de même. Ceci n’est pas une opération marketing ! Je le fais pour elles et eux. C’est tout !? je le fais par altruisme. Vivre c’est être utile aux autres. Sénèque. Cette citation est la première reprise par Matthieu Ricard dans son livre « Plaidoyer pour l’altruisme », paru en 2013. Alors tant qu’à vous raconter des histoires, je m’efforce de les rendre …

Le confinement émotionnel est-il possible ? #lovefirst #RestezChezVous

Il faut que je vous écrive avant midi ! Après, nous serons isolés, le plus loin possible les uns des autres. Alors comment pourrons-nous transmettre nos émotions humaines autrement que par les mots écrits ou prononcés à distance ? Allons-nous perdre tous les efforts faits pour améliorer notre relation affective aux marques qui nous entourent, en plus d’être loin du coeur des gens que nous aimons ? Ah oui, le télétravail ! Tu as envie de rester actif, tu dois montrer à tes clients que tu seras là coûte que coûte, vaillant, solide, plus fort demain après la crise. Vraiment ? Comme toi, cher.e lectrice.teur, je vais prendre le temps de lire, d’écrire et de rester en contact visuel via Zoom.us avec certains : mes amis, mes confrères, mes clients adorés. Mais que vais-je leur raconter ? Des histoires de panique générale, des dialogues irréels entre gens qui tentent de se conseiller, de se rassurer, de rester en vie ? Des histoires de crise que l’on surmonte en s’accrochant au temps, parce qu’un mois dans …

L’hypertinence est-elle dans la réflexion ? #content #marketing

Le débat a été lancé par Antoine et son article sur l’impérieuse nécessité d’être davantage que pertinent dans nos contenus publiés, partagés à destination d’une sphère professionnelle que d’autres appellent encore leur cible. Hyper pertinence réduite à hypertinence comme un concept marketing pour nous inviter à aller plus loin. Pourquoi pas cher Antoine !? Si nous devions être plus précis, plus rigoureux, devrais-je écrire ici sur un blog marketing, plus scientifique dans nos discours, serions-nous plus pertinents pour autant ? Cela me rappelle aussi une conversation avec Bruno autour de son exaspération grandissante face à ce qu’il considérait, à l’époque, comme du bullshit, cad des affirmations souvent chiffrées sans source de référence. Certes, et j’en convenais avec lui à ce moment-là, être précis peut parfois créer l’impression du sérieux de la prise de parole. Mais à force de lire des études, des publications qui racontent tout et son contraire avec les mêmes intentions de sérieux, j’en suis venu à la conclusion que rien n’est moins crédible qu’un propos appuyé par des chiffres ! Vraiment ? …

Arrête ça tout de suite ! Faut-il dire non au #ghosting ?

Franchement si tu me réponds Jean-Denis, c’est que ta bonté est immense et mérite toute mon admiration ! Ton post est encore brulant ce matin, au point que le fantôme de Joselito est sorti de l’ombre pour nous parler de sa nièce ! #ahahah Là, tu te doutes, que je cherche l’embrouille non ? Tu te dis, il y va un peu fort et ça va lui attirer quelques piques bien acérées de certains manieurs de plume à forte réactivité !… Mais le sujet de la non-réponse est fort justement exposé par tous ceux qui la vivent mal. Lorsque tu ne me réponds pas, cher.e lectrice.teur, je ne m’en offusque pas, heureusement. Tu imagines dans quel enfer émotionnel je serai plongé si je devais tenir compte des gens qui ne disent, ou n’écrivent rien, à la suite de la lecture généreuse et attentive de mon blog ou de mes post sur Linkedin et ailleurs ! Non, sois tranquille. Je préfère évidemment que tu aies quelque chose à ajouter, que tu commentes ou que tu partages. …

Est-il encore possible d’admirer les gens ? et vos clients ?

J’écoute une interview de l’admirable Edouard Bear pour Konbini, relayée par Maurice, et tout à coup Edouard nous dit que nous sommes en train de perdre notre capacité à admirer certaines personnes. C’est sans doute une partie de notre âme d’enfant qui disparait, engloutie par l’usage des réseaux sociaux où nous déversons des tonnes de like et de « bisous bisous » lorsque nous ne sommes pas pris par les affres de la jalousie (au passage merci Instagram et Facebook d’arrêter le comptage affiché des likes – enfin un retour à la normale ?). Il est tellement juste Edouard. Je l’ai toujours admiré. Sa simplicité dans l’expression est incroyable. Cela va bien au-delà de l’éloquence, des trucs d’orateur ou d’acteur que nous peinons à apprendre ou à singer. Il pense en parlant. Il dit lui-même qu’il ne pense pas ; au sens où il n’a pas réfléchi à l’avance, calculé sa phrase, ses mots clés, son style. Il parle pour exprimer ce qu’il a envie de dire sur un sujet qui lui vient en tête ou qu’on …

Les 5 trucs gagnants du small business

C’est curieux mais je sens que le débat sur la taille n’est pas clos. Non pas en terme de choix, mais en terme de performance, il y a beaucoup à dire. Et j’ai découvert grâce à mon robot Flint un article du formidable auteur de Marketing Rebellion, Mark Schaefer, que les entreprises de petite taille, ont des avantages certains, dans le monde féroce de demain. Je vous laisse découvrir l’article dans sa version originale, et je vous propose mon analyse des 5 points clés évoqués par Mark : 1 – Le marketing est réalisé par le client J’y vois l’éloge du bouche à oreille et de la création de contenus à l’initiative du client, ou de l’ambassadeur de votre marque ou entreprise. Et je crois en effet, que rien ne vaudra jamais un contenu produit par un tiers et faisant la démonstration de vos talents, forces et valeurs ajoutées. L’interview, le portrait du dirigeant, en media (presse, radio, tv et bien entendu web) n’a pas d’équivalent en impact. A condition que la prise de parole …

La stratégie du rebond en question ! Et si c’était le combat de trop ? #tyson #ko

A l’heure où certains publient des Top 50 de personnalités du marketing, et d’autres des médailles en chocolat, je ne peux que constater combien ils ont raison et combien je me suis trompé ! Créer l’attention, comme dirait le liégeois, est devenu si difficile qu’il est évidemment préférable de publier beaucoup et si possible au sujet des autres (ce qui les implique par rebond dans le partage et in fine la visibilité de l’auteur original). Stratégie du rebond, que beaucoup intitulent marketing d’influence, et qui consiste pour moi à demander aux autres de faire votre communication… Bref ! Comment rebondir après un échec cuisant ? Une question qui n’était pas au programme de votre… stratégie ! C’est parti ! J’en ai pris une belle ce matin ! Une droite en pleine face ! Etendu pour le compte ! KO pour de bon. Incapable de rejoindre mon coin sans gémir, sans maugréer, sans avoir mal jusqu’au bout de mes orteils. Il me faut avouer que je ne le l’avais pas vu venir ! C’est d’ailleurs ce …

L’art est-il soluble dans la coopération ? #maddykeynote #TechForGood

Elle entre sur la scène avec élégance et porte son ordinateur portable jusqu’au pupitre. Certaine de l’impact de ses images projetées sur grand écran, elle nous parle en anglais (d’origine chinoise, elle vit à New York) et choisit ses mots pour éviter tout risque d’incompréhension. L’artiste contemporain nous raconte l’histoire d’une famille avec laquelle elle crée des œuvres inédites et pas forcément simples à décoder. Cette famille a pour nom DOUG ! iOS sont trois nés les uns après les autres. Ce sont des robots ! DOUG 1 nous dit-elle, est me muscle. Il a appris à co-créer des œuvres en copiant les gestes de l’artiste. Il reproduit des lignes, des courbes, des variations dans l’intensité du geste en analysant ceux de celle qui se penche en face de lui, sur la toile. DOUG 2 est conçu pour être le cerveau de la bande. Nourri de data, il imagine, il anticipe la suite des coups de pinceau de l’artiste et prend alors la liberté de proposer d’autres chemins. DOUG 3, le dernier né de la …