Tous les articles classés dans : les livres qui m’inspirent

Le marketing est-il fait par des cons ? Et si oui, que faudrait-il faire d’eux ? #MaximeRovere

J’ai regardé ce matin une vidéo de l’ami Cyrille – alias VinVin, et je dois te dire, que j’ai été absorbé par la polémique que tu entretiens sur un mode taquin ! Je me suis posé la question comme tout le monde : qui est devenu le con de l’autre ?… Car savoir si le brainstorming est une géniale technique de communicants ou de marketers ou tout au contraire, un genre de truc bidon qui illusionne ceux à qui on propose d’y participer, n’a strictement aucun intérêt. Voilà c’est posé là, cher Cyrille, et chère Julia, votre débat sur ce point est ridicule, tant il se résume à la question de savoir ce qui en sort. A moins qu’on y prenne plaisir (comme nous tous, camarades du concept et de la créativité), avouons-le, la résultante de la réflexion collective est tout de même majoritairement la médiocrité et le politiquement correct, tant qu’il n’est pas affirmé et admis que tout expression sera perçue comme pertinente par principe et non soumise au jugement d’autrui. Alors pourquoi Julia …

Pourquoi vous devriez faire du marketing comme un artiste ?! #sethgodin

Dans un excellent livre intitulé « Linchpin : êtes-vous indispensable ? », Seth Godin nous expliquait déjà en 2010, que nous avons un choix unique et vital devant nous : devenir indispensable ou courir le risque de disparaitre dans la masse des exécutants (remplaçables par des machines, évidemment).  Il y a quelques jours, je me suis posé cette question de la confiance en moi. Suis-je confiant en tant que professionnel du marketing et si oui pourquoi ? Alors j’ai relu Seth… Et vous ? Vous êtes-vous posé cette question ? Tout à commencer à l’école pour vous comme pour moi, et vous vous en souvenez encore, il vous a fallu faire (exécuter) ce que l’on vous disait de faire et ce qu’on attendait de vous. Résoudre une équation mathématique ou reproduire le texte d’une dictée ou une leçon d’histoire, n’est finalement qu’une question de technique, voire de méthode. En revanche, lorsque vous avez eu 5/20 à une dissertation de philo ou pour un dessin pourtant inspiré, vous vous êtes demandé pourquoi tant d’injustice (pourquoi tant de haine …

Désobéir est un impératif du marketing ! Pourquoi ?

Comme souvent je me réveille avec cet esprit de rébellion qui va faire ma journée ! Oui, il m’est indispensable de trouver quelque chose à contester, quelque sujet de révolte ! Alors, je revis cet échange avec un jeune étudiant hier, pour un constat de désolation : le marketing ne fait pas tellement rêver nos futurs héros. Pourquoi ? Certainement parce qu’ils ont l’impression de lire un peu partout que le marketing va disparaitre ou, au mieux, devenir le territoire des robots. Peut-être aussi parce que nous, les soit-disants leaders d’opinion d’un secteur créatif, ne sommes pas capables de les inspirer au changement. Le changement, l’évolution qui est pourtant le propre de l’homme, n’est pas au goût des éditeurs de solution. Au contraire, chaque nouvel acteur qui arrive sur le marché propose une industrialisation d’un outil, d’une technique, voire d’une pseudo méthode. C’est la volonté dictée par la finance de mettre à l’échelle (de devenir scalable diraient nos amis nord-américains) qui induit cette vision systémique. L’emprise de l’algorithme sur nos métiers est un désastre. Reproduire …

Quand mon commercial vient d’ailleurs ! #SocialSeller

Merci Philippe ! Tu m’as gentiment dédicacé son livre dans sa deuxième édition (mon commercial est mort, vive le Social Seller !) et je suis ravi de partager ces quelques lignes avec mes lecteurs.trices qui cherchent à se renouveler ou à se réinventer dans l’exercice le plus exigeant qui soit. Je ne serai pas surpris que tu viennes commenter cet article qui tente maladroitement mais sincèrement de te rendre hommage. Tu as un vrai sens du rebond et une couverture exceptionnelle du terrain. La balle est toujours dans le camp de l’autre ! Bravo ! Ce livre recèle de nombreuses réflexions hyper pertinentes sur l’évolution de ce métier que je refuse de pratiquer mais que la vie professionnelle nous impose à un moment ou à une autre : vendre. Certes, l’ère digitale nous donne accès à bien d’autres moyens que le rendez-vous en face à face ou l’appel téléphonique et si cela semble une bonne nouvelle, il faut aussi admettre que cela rend la tâche bien plus compliquée. La vente est devenue complexe pour tout …

L’homme est-il encore le seigneur des robots ? #IA #BotshoreTrainer

Le HubForum n’est pas seulement une belle scène sur laquelle se succède experts et grands témoins d’entreprise, tels Guillaume Pepy (@SNCF_Digital), Gilles Pelisson(@gillespelisson ‏) ou Jean-Marc Janaillac (@Jmjanaillac ‏). Il y a aussi de très beaux sponsors ! Ils ont payé leur place et on leu a donné un stand et une prise de parole (comme c’est la cas dans à peu près tous les événements du genre). Mais si l’on prend le temps de les écouter et donc de les rencontrer, on découvre de réels trésor d’innovation issus des visions prospectives de certains entrepreneurs armés d’audace et de convictions. Et puis je revois avec bonheur Vanessa (@V_BLestienne), DG de The Social Client, groupe Acticall, qui m’explique après quelques minutes que l’humain peut améliorer les Intelligences Artificielles (ou les robots). En effet, sa société développe un programme d’entrainement des Bots conversationnels par des humains spécialistes de la relation client. Développés pour de nombreux grands acteurs, les bots intelligents répondent et interagissent directement avec les consommateurs, comme par exemple pour Parions Sport de la FDJ. Soudainement les marketers …

De la conjecture au théorème #marketing ?

La lecture d’un livre sur les mathématiques est source de plaisir mais évidemment d’inattendu ! Celui de Mickaël Launay n’échappe pas à la règle et vous devez absolument le découvrir. Pourquoi ? D’abord parce que si l’on avait eu la chance ou l’obligation de lire « Le grand roman des maths » aux enfants avant leur entrée au collège, nous aurions de bien meilleurs résultats. Mais je ne suis pas là pour réformer l’enseignement. D’éminents penseurs s’en chargeront, à moins que ce ne soit simplement la puissance du digital qui prenne la main, ainsi que la chaîne Youtube de Mickael le sous-entend. Mon propos ici est relatif à nouveau au problème de la causalité en marketing. Etrange non ? Quel rapport entre les maths et le marketing ? Certains voudraient nous faire croire que le Big Data est la nouvelle potion magique et que tout va s’expliquer à grand renfort d’algorithmes en tout genre (n’est–ce pas mon JP). C’est aller un peu vite sur le dangereux chemin de la conjecture, me diriez-vous, si vous étiez un tant soit peu rigoureux. Car …

2017 : l’année de la fidélité ?

Nous y voilà ! C’est le moment où le livre 2 est prêt ! Certes il existait déjà des bouquins de marketing vous expliquant les programmes de fidélisation, les avantages pour une marque ou une enseigne de maitriser la connaissance client dans sa base de données ou même que fidéliser coûte moins cher que conquérir. Mais avouez-le, rien de nouveau à l’horizon ! Vous ne pourrez plus vous plaindre de ce désert littéraire autour de la fidélité des clients ! Dans ce livre, vous apprendrez comment élaborer et développer une Zone de Confort et comment guider vos clients vers celle-ci. Car si vos clients vous aiment et vous sont fidèles, c’est avant tout pour cela. Vous découvrirez ainsi quelles sont les marques qui émergent, comme par enchantement (du client). Pourquoi sont-elles devenues les marques préférées des Français ? Pourquoi la MAIF, Decathlon, Amazon, Netflix, Evian, Air France ou encore, Blablacar, Michel & Augustin, et d’autres, ont-elles construit des Zones de Confort ? Leurs dirigeants vous l’expliqueront dans les interviews qu’ils m’ont donnés. Je vous propose de le …

Vos victoires seront-elles nos défaites ?

Pendant l’été vous avez lu tout plein de livres sur le marketing… ou pas ! Vous êtes partis loin du tumulte des agités de la blogosphère, loin des newsletters surchargées en informations déjà périmées, et moi aussi ! Bravo ! J’ai même réussi ma détox : 12 jours sans connexion internet ni smartphone ! Pas non plus de cette musique internationale considérée comme pop et pourtant tellement pauvre d’inspiration… quel bonheur de respirer sans ces airs pollués ! Bref… Aussi je vous conseille de plonger vos yeux lavés par la mer bleue dans les pages du dernier roman de Laurent Gaudé : « Ecoutez nos défaites », sublime écriture et formidable réflexion sur le monde dans lequel nous nous débattons. Débat que j’aimerai vous proposer autour de ces victoires annoncées à grand renfort de statistiques sur les performances des campagnes marketing prometteuses de conquête et de domination de marché : combien de morts inutiles dans ces boucheries organisées ? Un propos un peu abrupte, j’en conviens, surtout pour une rentrée… Mais tout de même, il y a …

La fidélité est-elle une question de temps ?

Alors que je voulais écrire un mot pour Julien, rencontré dans un TGV de Annecy à Paris, la semaine dernière, alors que je viens de lire le dernier livre de Jean d’Ormesson, quelques fous ont semé la terreur chez nos amis belges. Je me faisais cette réflexion en prenant l’avion dimanche, que le temps avait passé depuis le tragique 13 novembre parisien et que cette année entrant dans son printemps nous laisserait plus d’espace pour vivre en paix… Mais le temps n’existe pas ! Et ce n’est pas l’académicien, le journaliste, le directeur du Figaro ni surtout l’écrivain amoureux de la vie et de ses beautés qui me contredira, puisque reprenant pour lui-même la vision de Spinoza et surtout celles des mathématiciens physiciens de toutes les époques, Jean d’Ormesson termine son faux procès contre lui-même (et non pas ses mémoires – quelle belle idée !) par cet aveu que si l’amour est tout, le temps n’est rien.. Alors affirmant une fois de plus, ici, mon optimisme et ma foi dans l’humain, je me permets de …

Expérience client : mind your STEPPS ! #UX

Un jour tu lis Jonah Berger (@j1berger) et tu te dis : j’aurai pu y penser plus tôt ! Lire Contagious est indispensable à tous ceux qui veulent enfin comprendre ce qui transforme une idée utile en une idée que tout le monde partage et veut transmettre aux autres. Non, on ne parle pas dans ce livre de faire le buzz en montrant son chat ou sa dernière chorégraphie, mais bien de business ou de succès marketing. STEPPS est un acronyme pour résumer les 6 clés de la véritable vitalité d’une idée positive et sociale : S pour Social Currency (valeur sociale) – T : pour Triggers (déclencheurs) – E : pour Emotion (évidemment ! ) – P : pour Public (au sens de rendre publique / visible par le public) – P : pour Practical (au sens de l’usage pour les autres) et enfin S pour Stories (parce que toute idée mérite d’être racontée dans une belle histoire et surtout parce que les humains ne pas faire autrement). J’y reviendrais sans doute dans un prochain …