Tous les articles taggés : stratégie marketing

Et si on passait Noël ensemble ? Tous ensemble ? #oupas

Avouons-le, la perspective des fêtes de Noël en mode confinement ne réjouit personne. Même pas nous ! Et pourtant, à Noël, la famille qui débarque avec des cadeaux pourris, c’est un rien pénible non ? Ou drôle ? Oui on préfèrera souligner les défauts ou les manies des uns et des autres, avec tendresse et humour, cette fois-ci. Parce que quels que soient les goûts musicaux de papa, y compris si il écoute encore Joe Dassin en 2020 (tu le crois ça ? Non sérieusement, rendez-nous les live Insta de Bob !), être ensemble c’est bien. Comme l’indique BETC dans son communiqué de presse, il n’était pas question de jouer l’émotionnel sur la corde sensible et de nous faire pleurer cette année. Heureusement ! Ce qu’il nous faut, c’est retrouver l’envie d’être rassembler, unis dans un même élan de générosité qui fait chaud au coeur. La tribu de Noël, chacun la vivra, souhaitons-le avec indulgence et bienveillance, pour tous. Pour une fois, je pense que la mission de la marque est bien exprimée dans ce …

Stratégie marketing : être (encore) meilleur demain ! #decathlon

Il y a chez quelques marques cette volonté affirmée et durable de changer le monde pour le meilleur. Il existe des mots et des images pour nous inspirer à être meilleur demain, parce que nous pouvons chaque jour de notre vie imaginer comment nous pourrions faire mieux, à la fois pour nous et pour les autres… Merci Decathlon ! Pourquoi meilleur demain ? Pourquoi ne pas se contenter de continuer à faire ce que l’on fait plutôt bien aujourd’hui ? Définir sa mission de marque, comme pour cette enseigne « rendre le sport accessible à tous », n’est pas une finalité. c’est davantage une direction, une manière de concrétiser dans les actions, une certaine vision du monde. C’est cette mission qui inspire les clients et qui leur donne envie d’aimer la marque. Elle les fédère aussi dans une tribu (de sportifs) qui vit, qui évolue dans un monde incertain, changeant et parfois anxiogène. Alors elle leur dit combien il est important que ses actions aient un sens dans le temps. Que faire des choix responsables aujourd’hui, permettra …

Faut-il continuer à manger des burgers comme papa ? #oupas

Juste avant qu’ils ne ferment boutique pour cause de confinement, on m’envoie une information sur Les Burgers de Papa qui propose désormais une version mobile de son programme de fidélité. Ouf ! Il était temps ! Pendant ce temps-là, notre ami Fred le pilote de ligne polyglotte, fait plusieurs apparitions d’une drôlerie propre à #Buzman et bizarre coïncidence, je découvre aussi Bioburger, une autre jeune enseigne du burger. Embouteillage dans ma tête gourmande, comment vais-je choisir ma prochaine commande ? Faut-il privilégier le fun comme le pense nos amis de #BurgerKing ? ou au contraire viser la qualité des ingédients français et la responsabilité comme tentent de nous le dire les deux marques challengers citées plus haut ? Deux missions qui pourraient cohabiter si j’en crois Les Burgers de Papa, mais qui sont totalement remises en question, justement, par ce que leur responsable marketing croit être un programme de fidélité (pour le coup à la papa, est parfaitement choisi pour le qualifier). « La satisfaction client est au cœur de notre stratégie. Les chiffres de mise …

Avons-nous (vraiment) le goût des choses simples ? #Herta

Il était une fois l’histoire de ce bon sandwich au jambon ! Ah comme elle commence bien cette histoire, me suis-je dit en regardant ce père et sa fille assis au bord d’un rivière, en tenue de randonnée. Et puis j’ai vite compris que le narrateur, celui qui nous a ramené aussitôt dans les années 60, allait nous parler de la marque Herta à travers les âges. Alors l’agence a pensé au décor, so sixties, puis au costume du narrateur qui prend toute la place dans l’écran, comme pour ceux reléguer le consommateur à l’arrière-plan. Ce n’est pas tant l’histoire d’un sandwich qu’on sent vainement de nous narrer, que les évolutions successives, dois-je réellement écrire les prises de consciences de la marque, que Hertaman nous explique avec une condescendance qui frise le cynisme. Et c’est dommage ! Car qui se souvient (et se souviendra) que Herta fut la première marque à emballer le jambon sous un film plastique ? Etait-ce bien utile au discours sur la simplification, de nous rappeler que Herta a aussi diversifié …

Et si vous choisissiez des vêtements qui nettoient l’océan ? #Ankore

Décidément regarde vers l’océan est source d’inspiration ! Ankore, est une marque nantaise, imaginée par Lola Moy et qui peut nous aider à changer un peu le cours des choses, et en particulier sauver les mers et les océans dans lesquels nous nageons et nous voyons quelques petits poissons multicolores. Merci Lola pour cette heureuse initiative ! Oui, je te sens sceptique cher.e lectrice.teur, et tu pourrais arrêter là ta lecture, si jamais te venait l’impression qu’une fois encore, il s’agit de green washing pour une marque, une entreprise dont l’objectif est de te faire sortir ton portemonnaie sous couvert de bonne cause à défendre. Trop facile penses-tu ! Mais à regarder de plus près, tu comprendras que ce projet est vertueux à plusieurs égards : 1 – Te sensibiliser sur la situation dramatique du niveau de pollution par le plastique dans les mers et océans du monde entier et donc dans ceux ou se baignent les français ! Or je ne crois pas que nous n’ayons décidé de retrousser nos manches de terriens pour …

Optimisation ou innovation ? Quelle stratégie marketing pour 2021 ?

Parmi les nombreuses questions que se posent les marketers pour demain (car oui il y a toujours un jour d’après ou un monde d’après), il me semble que la question principale est de choisir entre optimisation et innovation. Pourquoi est-ce une question difficile (au moins aussi difficile que la question posé par ce gamin à ses parents de savoir ce qu’on mangera ce soir) ? Après 30 ans de marketing, de longues et magnifiques années à me battre pour les marques, pour le sens qu’elles peuvent apporter à nos vies, pour les histoires qu’elles devraient nous raconter pour que nous les aimions davantage, devrais-je vous délivrer mes best practices, mes recettes, mes trucs et astuces qui feront vos prochains succès ? heu… non en fait ! Ah bon ?… Mes recettes ? Non sérieusement ! Je n’en ai jamais eu… Je fais absolument ce que je veux et quand les autres m’inspirent c’est davantage leurs idées que j’apprécie, que leurs résultats. Vraiment ! Les autres sont la source de mes propres évolutions, et ce n’est …

Bienvenue à bord moussaillon ! Oh le beau bateau ! #minimondes

Tu sais bien que le mercredi je pense encore comme un enfant ! Je m’émerveille d’une image, d’un conte ou même d’une libellule bleue qui survole mon jardin. Je regarde en l’air et j’y trouve toujours l’inspiration. Alors hier, j’ai pris une minute de mon temps de mentor du marketing émotionnel pour regarder un film proposé par une marque pour enfants : les mini mondes. Et en prime, j’ai eu le bonheur d’y voir le marin préféré des français : François Gabart. François est navigateur, mais aussi entrepreneur. Il a créé MerConcept, une entreprise qui désigne des bateaux (évidemment !) mais qui est aussi une écurie de course en mer. Il a gagné le Vendée Globe, battu de nombreux records de vitesse, gagné aussi la Transat Jacques Vabre, la Transat Anglaise et la route du rhum. Bref, il a tout gagné comme un grand ! Alors, c’est beau de le voir sur un grand bateau entre les fondateurs des mini mondes, pour présenter un maxi bateau qui est tout minuscule. Un bateau jouet pour que …

Ta belle mer à la plage ! une #stratégie pour prendre le large ?

« Ton why mon gars ! Soigne ton why ! » hurle le maitre nageur du marketing en direction de cette marque qui se noie à quelques encablures du bord de la plage. En vain ! Après quelques battements de main ou de pied (on ne sait plus très bien distinguer qui est quoi au milieu de l’écume mousseuse), la marque sombre et touche le fond, engloutie par la spirale du manque de sens. Alors je vois passé « ta belle mer », sur mon fil d’actu, et tu l’imagines en maillot de bain, la peau tannée par déjà quelques jours au soleil, sautillant légèrement comme pour échapper à la brulure du sable chauffé à blanc par l’été. Mais non, tu n’y es pas du tout ! Ta belle mer est une marque. Une marque qui nait dans l’esprit vert de Conny, aventurière qui a géré la communication d’une goélette de 36 mètres, et qui a versé de nombreuses larmes en constatant les dégâts subis par nos océans. Des océans et des mers dans lesquelles nous déversons depuis trop …

La marque peut-elle être authentique dans sa stratégie marketing ? #oupas

Sincèrement ? Sérieusement ? Lorsque Sylvain m’interpelle sur la question de l’authenticité proclamée qui pose problème à l’essayiste et journaliste Anne-Cécile Robert, je m’interroge sur ma légitimité à répondre. Oui mais, l’auteure de plusieurs ouvrages évoque la « stratégie de l’émotion » (que je n’ai pas lu) en écho à « la stratégie du choc » écrit en son temps par Naomie Klein (que j’ai lu). Or il y a là une réflexion sur la dimension politique de la montée des émotions dans nos conversations sociales, et dans leur sur utilisation dans les media. On est semble-t-il loin des préoccupations marketing et même personnelles, l’idée ici étant de dénoncer ce recours à l’émotion comme une stratégie visant à manipuler les foules, les opinions et in fine les élections donc la représentation du pouvoir. Néanmoins, la phrase retenue par Sylvain s’applique elle, avec pertinence au grouillant monde de Linkedin et revient une nouvelle fois sur ce que nous y disons. A mon humble avis, nous y racontons des histoires ! Mais est-ce pour autant que nous ne sommes pas authentiques …

La marque et l’histoire #tadikoi ?

Faut-il y voir un défaut de langage ? Une avarie dans nos cerveaux engloutis par les mots du marketing qui jouent avec nous comme on frappe une balle de baseball à la recherche de ce homerun qui mettra KO l’équipe adverse. Une fois encore, nous ne sommes des marques que lorsque nous en faisons quelque chose. Une marque n’est pas une enseigne placée là pour attirer les chalands ni pour aider ceux qui se sont perdus au milieu de nulle part. Une marque est une raison de croire, une communauté, une conversation, et une zone de confort (une préférence qui réduit positivement nos choix en nous évitant des décisions difficiles). Une marque existe par ses actions, ses engagements, qui démontrent certaines valeurs. Une marque existe par ses clients, ses fidèles qui l’aiment, la défendent et parfois la revendiquent. Une marque est d’autant plus belle qu’elle a de la profondeur, de l’esprit, une âme qui nous émeut, nous éblouit, nous illumine et nous inspire. Une marque rend notre vie meilleure, plus intense, plus évidente, plus jolie, …