Tous les articles taggés : expérience client

Les 4 D de la recommandation selon #Soyooz #CX

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de rencontrer Séverine et Antoine, sur leur stand au Big Data Paris. Je me demandais comment cette boîte au nom daté de la conquête spatiale soviétique, pouvait apporter quelque chose d’innovant dans l’expérience client, en incorporant un soupçon « d’intelligence artificielle ». Sceptique, j’interrogeais deux personnes et alors que Séverine est directrice marketing, c’est plutôt Antoine qui m’a accordé le temps d’une démonstration. En commençant par ses 4 D ! Car la promesse de Soyooz est forte : proposer enfin un vendeur augmenté qui soit le meilleur pour donner la bonne réponse au futur client. Your best Salesperson ! Antoine entre très vite dans le vif du sujet, et m’affirme que le prédictif cela ne fonctionne pas ! Wahou ! Enfin un type qui reconnait que me recommander un produit selon ce que Mamie Jacqueline a acheté ou selon la taille et la couleur de ma voiture, est totalement idiot et conduit le plus souvent à me proposer ce qui ne me convient pas. Il ajoute au passage …

Plus d’humain dans la stratégie d’innovation de Butagaz #CustomerExperience

Partout, hier et aujourd’hui, on est prêt à dire que l’essentiel est de remettre le client au coeur et de l’humain dans le digital. Pourquoi pas ? Chez Butagaz aussi, on nous promet que l’innovation est centrée sur cet humain client qui nage dans le bonheur de ses émotions positives d’expérience heureuse en innovations souriantes. Bob a même eu son garage ! Primé par les professionnels du marketing, s’il vous plait ! Né sur la plateforme Zagatub, qui crée du lien entre la marque et ses clients, sans oublier l’éco-système innovation (dis-moi Bob, tu peux m’expliquer cet éco-système ?…). Bref ! Ainsi on peut participer avec de nouvelles idées apportant du confort ou créant des économies, on pourra ensuite voter et commenter une idée brillante émise par la communauté et finalement la marque y trouvera des sources d’inspiration issues e l’intelligence collective. Propulsée par mes amis de Fanvoice, Zagatub est un succès ! 😉 Mais puisque les français placent le secteur de l’énergie en deuxième position de ceux qui innovent le plus et créent le …

Le premier jour de Singh à Odessa ! #CX

Ce type est incroyable ! Sourire et flegme, indolence peut-être ? je me suis installé en terrasse pour profiter de ce soleil de février qui transforme les parisiens en méditerranéens de circonstance, pauvres victimes du réchauffement climatique inconscientes ! Singh, puisque c’est son prénom, sera mon serveur (comme disent les américains du Nord) pour ce déjeuner. Son hésitation quant à la disponibilité de telle ou telle table de deux, me laisse perplexe, mais il est prompt à prendre une commande et semble naviguer à son aise entre les maigres espaces qui séparent les convives de cette brasserie en haut de la rue d’Odessa. L’expérience qui va suivre est révélatrice de cette fameuse « culture client » qui semble nous faire défaut ici même, dans la capitale d’un pays fortement touristique et supposé accueillant. Nous allons attendre un peu trop longtemps pour un plat du jour et une salade César, et il ne nous sera pas possible de ne pas le remarquer, puisque nos voisines arrivées longtemps après, seront servies avant nous (des mêmes plats) !.. Singh s’en …

Leila revient et c’est plutôt une bonne nouvelle ! #CX #Sixt

Ce matin, on croirait vraiment que le printemps s’est installé ! Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai eu l’immense plaisir d’avoir une conversation avec la princesse Leila, de Sixt !… Oui, vous qui avez lu les précédents épisodes de notre histoire, vous savez qu’après avoir vécu une expérience client hors du commun grâce à cette charmante et efficace personne, à Nice, j’ai connu d’autres aventures beaucoup moins réussies à Biarritz puis à Annecy. Des hauts et des bas comme il en arrive dans la vie, et qui sont d’autant plus marquants d’un point de vue émotionnel que l’on vit la relation avec affection et bienveillance. La Princesse Leila est bien vivante et j’en suis heureux ! revivre les épisodes précédents ici : https://wp.me/p3ja7f-2KG et https://wp.me/p3ja7f-38N C’est l’initiative de Leila mais aussi de sa manager, Isabelle, directrice régionale de la marque pour le Sud-Est de la France. Merci à toutes les deux d’apporter une nouvelle preuve de votre engagement sans faille au service de vos clients. Mais comment en sommes-nous arrivés là, Sixt …

Le mystère de la place perdue – épisode 2 #TGVInoui

J’ai sans doute été un peu trop rapide pour le CM de #Inoui hier ! Je lui présente mes excuses ici, tant il est vrai qu’il a d’autres conversations que la mienne à entretenir. En même temps, lorsqu’on me demande de poursuivre nos échanges ne mode MP, je pense naïvement que l’on va se répondre dans la foulée… Erreur ! Mais finalement j’ai reçu une réponse, une fois encore navrée, que j’ai envie de publier ici : Alors on m’assure avoir pris en compte ma réclamation concernant la place 25 de la voiture 11, celle qui n’existe pas sur les nouvelles rames. Tant mieux ! On y met un brin d’humour et c’est une bonne idée… Sur le fond, vous admettrez avec moi que la phrase qui conclut  : « on ne peut rien faire de plus pour vous » aussitôt suivie d’un « navrés » collégial, est une déception douloureuse. Malgré tout, j’attendais un autre geste. Je ne sais quoi précisément mais une intention agréable, une surprise. Vous pourriez penser à une contrepartie financière mais cd n’est évidemment …

Le mystère de la place disparue … ou l’expérience ultime en #TgvInoui

J’aime bien prendre le train ! Enfin surtout le TGV et surtout quand il est à l’heure. Je ne fais pas le malin mais c’est généralement le cas. Pas toujours me dirais-tu cher lecteur.trice, et tout le monde n’étant pas parfait, il m’arrive aussi de vivre des aventures hors du normal, totalement à côté des horaires minutés de la fameuse SNCF. Rien d’inouï justement ! Donc, alors que j’ai prévu un aller/retour rapide dans le sud de la France, mon trajet aller est perturbé par une panne électrique survenue avant le départ, ce qui nous oblige, une fois gentiment installés dans nos places d’en sortir rapidement et de traverser toute la gare de Lyon pour monter à bord d’un autre TGV qui sera prêt à partir avec 45 minutes de retard ! Jusque là, rien de fou, j’en conviens. Le lendemain, ce matin, je monte à bord du TGV pour retourner sur Paris, et celui-ci entrant en gare à l’heure, tout devrait bien se passer pour ce voyage. Excès de confiance ? Quelle n’est pas …

Le marketing à l’école du biathlon : ou comment monter sur le podium ?

Martin Fourcade est cet athlète hors norme qui gagne et qui gagne encore. Toutes les saisons, nous nous posons cette question : comment fait-il pour s’imposer dans tous les formats de course et dans toute les conditions de neige, de parcours ou d’imprévus ? Hier, au cours d’un déjeuner sympathique avec un client, nous en venons à cette interrogation fondamentale : comment faire la différence dans un marché devenu hyper concurrentiel ? Faut-il privilégier l’offre produit ou au contraire imaginer des solutions service qui créeront un engagement plus fort et plus durable de nos clients ? Ce matin, en enregistrant un podcast sur les bonnes pratiques du Social Selling, on en vient à un moment à cette clé de toute philosophie commerciale (et oui, je sais bien que les deux mots ne devraient sans doute pas être associés) : si tu montres que tu as besoin d’un client, tu envoies automatiquement un message qui fait peur, qui crée de la distance, qui donne cette impression que tu es prêt à tout pour conclure ; or …

Wesh gros, ketchup ou mayo ? Quand McDo dépasse les bornes ! #CX

C’est vrai : je n’y vais pas souvent ! Alors lorsque l’enseigne la plus connue du fast-food mondial met en place un programme de fidélité à points, je me dis qu’un Big Mac par an n’est pas une épreuve insurmontable… Je plaisante ! Mais déjà pourquoi faudrait-il mettre en place un programme de fidélité de ce genre (dépassé et sans aucun impact sur la fidélité des clients comme toutes les études récentes l’ont démontré) ? Cela va si mal ? Est-ce le symbole d’une perte de confiance dans la légendaire attractivité du concept « venez comme vous êtes » ? Je ne sais que vous dire, si ce n’est que m’offrir un burger ou une barquette de potatoes de plus me parait bien éloigné de mes attentes ! D’ailleurs, si l’on va sur ce sujet, il est clair que la gestion des files d’attente en restauration rapide (comme dans tous les points de vente physique) est nettement plus importante dans l’expérience client. Attendre pour un Big Mac, est-ce encore possible pour le commun des affamés ? S’ils …

Les cinq marques les plus émotionnelles en 2018 ! #oupas #palmares

Oui, vous avez aimé les marques cette année et je vous félicite pour cet amour parfois cruel, parfois éblouissant, chers lecteurs.trices (tiens, pour une fois j’utilise le pluriel, ça me donne l’impression que vous êtes plusieurs à me lire… #ahahah). Oui, vous avez lu ici les articles qui ont mis en lumière leurs réussites ou leurs errances, et c’est rassurant. Alors sans plus tarder, place au palmarès 2018 ! 1 – la Fnac ! Oh my god ! Encore ce fleuron de la culture française en tête de liste, un peu comme si l’on avait quelque désir inassouvi à avouer au Père Noël. Non la Fnac n’est plus cet agitateur d’intelligence et ce centre culturel ouvert à tous et symboles de belles rencontres tout en musique, en images ou en textes choisis. Sa relation client est certes devenue digitale mais à quel prix. Oublier ainsi que les collaborateurs sont le fer de lance de la fidélité, et les réduire à presque rien, les cacher derrière des ordinateurs peu connectés à nos envies, à nos passions, …

La tête dans les plumes ! ou comment Dumas nous vend du rêve…

Dumas, vous connaissez ? Non ? Ni père, ni fils, aucun Alexandre à l’horizon de cette PME originaire de Tonnerre, en Bourgogne. Je découvre lors de l’Usine Extraordinaire, cette marque centenaire, symbole d’un bien vivre français que beaucoup nous envient et qui s’exporte un peu partout dans le monde, notamment celui de l’hôtellerie de luxe. Mais pourquoi diable être présent sous cette verrière immense pour quelques jours consacrée à la mise en valeur du savoir-faire industriel de notre pays ? Alors Cédric, le secrétaire général de l’entreprise Dumas, me vole dans les plumes, et se met en tête de m’expliquer comment on fabrique un oreiller digne de porter le nom de Dumas. Et cet ancien financier de formation (doit-on encore dire DAF ?) est d’une gentillesse à faire fondre le foie d’un canard ! Il me montre les différentes qualités de plume, et l’énorme différence entre le synthétique et le naturel. Je prends mon oreiller entre mes mains et pose ma tête dessus… un instant de pure bonheur ! La marque a une renommée mondiale …