Tous les articles taggés : relation client

Le premier jour de Singh à Odessa ! #CX

Ce type est incroyable ! Sourire et flegme, indolence peut-être ? je me suis installé en terrasse pour profiter de ce soleil de février qui transforme les parisiens en méditerranéens de circonstance, pauvres victimes du réchauffement climatique inconscientes ! Singh, puisque c’est son prénom, sera mon serveur (comme disent les américains du Nord) pour ce déjeuner. Son hésitation quant à la disponibilité de telle ou telle table de deux, me laisse perplexe, mais il est prompt à prendre une commande et semble naviguer à son aise entre les maigres espaces qui séparent les convives de cette brasserie en haut de la rue d’Odessa. L’expérience qui va suivre est révélatrice de cette fameuse « culture client » qui semble nous faire défaut ici même, dans la capitale d’un pays fortement touristique et supposé accueillant. Nous allons attendre un peu trop longtemps pour un plat du jour et une salade César, et il ne nous sera pas possible de ne pas le remarquer, puisque nos voisines arrivées longtemps après, seront servies avant nous (des mêmes plats) !.. Singh s’en …

Leila revient et c’est plutôt une bonne nouvelle ! #CX #Sixt

Ce matin, on croirait vraiment que le printemps s’est installé ! Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai eu l’immense plaisir d’avoir une conversation avec la princesse Leila, de Sixt !… Oui, vous qui avez lu les précédents épisodes de notre histoire, vous savez qu’après avoir vécu une expérience client hors du commun grâce à cette charmante et efficace personne, à Nice, j’ai connu d’autres aventures beaucoup moins réussies à Biarritz puis à Annecy. Des hauts et des bas comme il en arrive dans la vie, et qui sont d’autant plus marquants d’un point de vue émotionnel que l’on vit la relation avec affection et bienveillance. La Princesse Leila est bien vivante et j’en suis heureux ! revivre les épisodes précédents ici : https://wp.me/p3ja7f-2KG et https://wp.me/p3ja7f-38N C’est l’initiative de Leila mais aussi de sa manager, Isabelle, directrice régionale de la marque pour le Sud-Est de la France. Merci à toutes les deux d’apporter une nouvelle preuve de votre engagement sans faille au service de vos clients. Mais comment en sommes-nous arrivés là, Sixt …

Le mystère de la place perdue – épisode 2 #TGVInoui

J’ai sans doute été un peu trop rapide pour le CM de #Inoui hier ! Je lui présente mes excuses ici, tant il est vrai qu’il a d’autres conversations que la mienne à entretenir. En même temps, lorsqu’on me demande de poursuivre nos échanges ne mode MP, je pense naïvement que l’on va se répondre dans la foulée… Erreur ! Mais finalement j’ai reçu une réponse, une fois encore navrée, que j’ai envie de publier ici : Alors on m’assure avoir pris en compte ma réclamation concernant la place 25 de la voiture 11, celle qui n’existe pas sur les nouvelles rames. Tant mieux ! On y met un brin d’humour et c’est une bonne idée… Sur le fond, vous admettrez avec moi que la phrase qui conclut  : « on ne peut rien faire de plus pour vous » aussitôt suivie d’un « navrés » collégial, est une déception douloureuse. Malgré tout, j’attendais un autre geste. Je ne sais quoi précisément mais une intention agréable, une surprise. Vous pourriez penser à une contrepartie financière mais cd n’est évidemment …

C’est pas mon job ! Ou comment perdre les clients de la #Fnac !

Un jour sans doute, je n’irai plus à la Fnac ! A force d’expériences particulièrement négatives, je devrais bien me résoudre à tout acheter ailleurs… or je suis un client fidèle, hyper fidèle même. Peut-être par simplicité et par habitude, mais certainement aussi parce que j’aime bien errer au milieu des livres ou des CD (oui ces trucs qui m’encombrent et qui ne sont plus tellement autre chose qu’un témoin de mon âge..). Bref, ce dimanche matin, j’y suis retourné. Incorrigible acheteur à la dernière minute du cadeau d’anniversaire, je me suis obligé à trouver dans l’instant ce que l’on m’avait proposé d’offrir et non pas, de le commande 2 jours plus tôt tranquillement installé dans mon canapé. Horrible rémanence de ma faculté à traiter les affaires banales dans l’urgence, il me reste alors 10 minutes pour boucler l’achat de 3 livres. Heureusement en ce début de journée, il n’y a guère de monde dans le magasin, et je n’hésite donc pas à déranger ces « vendeurs » déjà affairés à ranger les rayons dans lesquels je …

De la place de l’IA dans la relation client ? #emotional #marketing

Mon ami Arnaud poste la semaine dernière, un article pour nous demander quelle serait la place de l’émotion dans l’Intelligence Artificielle. Il s’agit en définitive du relai d’un article paru sur The Conversation qui s’émeut d’ailleurs de ce « talon d’Achille » que serait l’émotion pour l’IA. Est-ce vraiment le cas ? Je lui ai promis d’inverser la vision et, de vous à moi, (ah ah quel robot pourrait écrire ce genre de chose totalement incompréhensible ?), je m’étonne encore que nous ayons besoin d’en débattre : l’Intelligence Artificielle ne laisse aucune part à l’émotion ! En revanche, nous devrions nous interroger sur l’éventualité que notre Intelligence Emotionnelle soit fortement impactée par la machine pseudo intelligente. En quoi est-ce que « Ok Google » va perturber mes émotions ? Comment ce monde aseptisé qui nous est promis par des réponses prédéfinies par un moteur référençant ce qu’il veut, peut-il influer sur notre capacité à imaginer la suite de notre parcours sur la planète, à la rencontre d’autres humains qui pourraient nous aimer ?… Nous avons appris depuis quelques années …

Pourquoi racontez-vous des histoires ?

Le Why est désormais dans toutes les bouches marketing, de même que le storytelling ou le social truc du jour. Expliquer pourquoi on fait quelque chose est-il indispensable ? Il y a peu encore, on pensait que le mystère faisait partie de la marque. Une marque que l’on paye au-delà des prix de la concurrence, est-ce une marque mystérieuse ? Le secret de la recette de Coca-Cola ou de la semelle rouge de Louboutin suffirait à nous inciter à payer un prix, une valeur bien supérieure à la moyenne du marché… Qu’en pensez-vous, chers amateurs de ces biscuits apéritifs au poivre de Madagascar que deux doux dingues ont propulsé au rang d’incontournables sans que l’on ait eu le temps de se retourner ? A peu près dans chaque endroit où l’on tente de me vendre quelque objet ou service, j’aimerais que l’on me dise pourquoi. C’est devenu un réflexe de client. J’aime savoir ce qui motive, ce qui passionne et inspire celui qui souhaite obtenir mon argent ! Alors il me raconte son histoire. Celle …

Ce qui nous lie… #lovefirst

3h de débat avec mes étudiants pour savoir quand et comment mon pourrait se tutoyer, y compris lorsqu’on ne connait pas la personne à qui l’on s’adresse ! Ouf ! Fascinant de constater la force des codes moraux de la société, et d’aboutir à cette interrogation majeure : lequel des deux interlocuteurs devrait commencer ? Est-ce une question d’âge ? ou bien de hiérarchie ? ou de code ne vigueur dans l’entreprise ? est-il plus difficile de tutoyer un client ou un prospect ? et s’il est médecin ou même prof ?… Ce qui nous lie, c’est notre humanité ! C’est notre amour de l’autre et l’envie irrésistible d’être aimé par lui. Que notre client entende notre prénom, et, comme le suggère Axel, il passe très facilement au tutoiement. Aussi, gagnons du temps et tutoyons-nous ! Le question du lien social est au coeur de la réflexion sur la relation client. Evidemment, il y aura toujours quelques prétendus supérieurs pour nous expliquer qu’ils n’ont pas gardé les cochons avec nous… Et alors ? Auriez-vous envie …

Qwesteo à l’écoute des ressentis clients #CX

Dans l’Expérience Client, on mesure chaque moment clé en posant des questions aux intéressés et bien souvent ce questionnaire est administré en différé (le délai influe-t-il sur la qualité de la réponse ?… à lire plus bas). Mais l’émotionnel se cristallise en souvenir (plus ou moins précis) et il est important de de pouvoir recueillir à chaud, sur place, le ressenti du visiteur ou de l’usager, voire du client. Comment ? En installant des bornes interactives (que vous avez déjà rencontrées dans les gares, dans certains magasins ou lieux publics), on prendra la température à chaud et en permanence. Oubliée l’enquête d’un jour, vive les data en continu ! C’est notamment ce que promet Qwesteo, un produit d’une entreprise basée à Montpellier dont j’ai eu le plaisir d’interviewer Karine Peyrichou, la responsable marketing et communication. Quel est l’intérêt principal des bornes Qwesteo ? Les bornes permettent à nos clients d’obtenir des retours en temps réel et surtout de manière continue. Par exemple, je vais savoir s’il y a un souci sur l’accueil dans mon point …

Je ne suis pas Donald !

Et c’est tout !.. Je ne suis pas d’accord avec environ toutes les idées du nouveau président des Etats-Unis, et en particulier, avec toutes celles qui stigmatisent les différences entres les humains que sont les citoyens de ce grand pays. Vous non plus, je m’en doute. De là, à considérer que 58 millions de gens sont des crétins, comme on le lit partout depuis hier, mais aussi bien avant le crash du 9 novembre, il y a un pas que je ne franchirais pas, justement pour l’humanité. Et c’est LA leçon marketing de cette élection. A prendre les gens pour des cons, on finit par perdre le pouvoir (et surtout leur confiance), pourtant si précieusement conservé par une élite bien-pensante et tellement supérieure. Exactement à la manière de tous les gourous du marketing qui s’adressent à des cibles en leur déballant leurs arguments hyper intelligents et irrésistibles. Oui les marketers, les experts, ont toujours cru qu’il était suffisant de créer l’illusion, de s’adresser à la ménagère de moins de 50 ans, ou à son morceau de …

Pour en finir avec la rétention des clients !

Vraiment, il y a des mots qu’on ne devrait plus employer aujourd’hui. Lorsque des sociétés spécialisées dans l’Expérience Client  publient des tribunes, infestées de mots tels que la rétention des clients, j’ai du mal à ne pas bondir de ma chaise. Quand allez-vous arrêter de croire que l’on pourrait « retenir » les clients ? Ou les rendre « captifs » ? Certes, ces articles de fond (qui envahissent nos boites mail ou nos comptes sociaux), proposent d’analyser les données émises par les clients lorsqu’ils visitent un site e-commerce et, qu’en général, ils en partent sans aucune transaction. Certes, on pourrait, voire on devrait se poser la question du pourquoi ont-ils abandonné ou interrompu leur parcours ? Bien sûr, les plus « malins » voudraient plus tard, les retargeter… Voilà ce qu’en disait Antoine Ballerin, le directeur France de Qubit : « Les clients citent les frais de port cachés et un processus de paiement compliqué comme les raisons principales de l’abandon. Cependant, les visiteurs peuvent aussi avoir trouvé une alternative à ce qu’ils cherchent ailleurs, ne pas avoir trouvé suffisamment d’information …