Tous les articles taggés : Africatech

Et si nous étions enfin inspirés par la technologie ? #TechforGood #Vivatech

C’est demain ! oui le déjà aurait été en trop et le enfin est un peu critique ! Alors sobriété oblige restons-en à ce constat primitif : jusqu’ici la technologie, les inventions de l’homme n’ont guère servi la planète qu’il habite. Ironie de l’histoire, l’humain est devenu celui qui pourrait bien faire imploser la sphère bleue qui flotte dans l’espace avant qu’il n’ait eu le temps de s’en enfuir vers d’autres galaxies… Mais tout n’est pas perdu et si nos pas nous mènent demain vers un horizon dégagé, nous osons encore croire que ce serait grâce à la technologie ! Rendons-nous à Vivatech l’esprit ouvert et le copieur léger ! En attendant, le président Macron, subtilement venu de Jupiter, réunissait aujourd’hui des patrons, des visionnaires pour parler de la Tech for Good ! « D’un point de vue micro et macroéconomique, ‘Tech for good’ est aussi bénéfique pour les entreprises que pour la société, résume Eric Hazan, senior partner chez McKinsey, qui a chapeauté l’étude. On peut avoir le beurre et l’argent du beurre : une meilleure croissance …

La Tech est-elle l’avenir de l’Afrique ? #Vivatech

J’aime l’Afrique ! C’est sans conteste le continent qui nous a tout appris en terme de culture et que nous avons encore envie de parcourir pour sa beauté et sa diversité, que nous devrions protéger (et non pas exploiter honteusement comme depuis trop longtemps)… Bref ! La bonne nouvelle, c’est que l’Afrique est aussi un territoire d’innovation et d’une énergie créatrice extraordinaire. ce n’est peut-être pas encore la start-up nation vantée par notre président, mais les projets y sont aussi inspirants et nombreux. Dans mon tour organisé par la BNP Paribas Cardif, j’ai eu le plaisir de découvrir plusieurs projets et j’en ai retenu deux qui m’ont particulièrement touché. D’une part, cette société marocaine MedTrucks, dont le responsable du développement nous explique la mission : « transporter les médecins et les médicaments dans les déserts médicaux en optimisant les parcours via des algorithmes et une bonne exploitation de la data en amont ». J’ai cru que l’idée était aussi de rendre les « camions médicaux » autonomes (et donc de ne plus avoir réellement besoin d’un conducteur, mais ce …