Tous les articles taggés : courage

Evasion : un bien grand mot pour sortir de 2020 ! #courage

Après le surprenant succès du mot #cufinement (cf l’article précédent), revenons à ce qui aura marqué une année pas comme les autres, grâce au travail formidable de Delphine (dont on a déjà parlé ici) rassemblé dans un ouvrage essentiel : Un Bien Grand Mot (#UBGM). Et tout d’abord, affirmons ensemble qu’il nous faut « redonner le goût de ces nuances qui permettent de traduire la subtilité de la pensée, et surtout ne pas gommer la complexité de la langue française ». Car « les mots ne feront chair qu’au moment où ils seront réciproques, c’est-à-dire lorsqu’ils seront entendus de tous. Sans compréhension mutuelle, il subsistera toujours une fracture, celle qui met à mal l’unité et la construction d’un avenir commun« . Et quel plus joli mot pour ouvrir cette réflexion sur notre langue que cette évasion dont nous rêvons tous ! Certes, il est loin ce moment où nous fûmes subjugué par les images de Carlos Gohsn jouant les filles de l’air, se faisant la malle, prenant la fuite provoquant le désarroi risible chez ses ennemis japonais. Mais avouons-nous …

La stratégie marketing sous l’angle du pollueur payeur #courage

En 1972 l’OCDE adopte le principe de « Pollueur payeur » qui sera ensuite repris par des lois européennes sous l’impulsion du commissaire européen et français Michel Barnier en 1995. L’idée est que la prévention, la réduction et la lutte contre la pollution seront désormais à la charge du pollueur. Simple et efficace comme Total s’en souviendra lors du naufrage désastreux de l’Erika au large de nos côtes. Mais peut-on appliquer ce principe au marketing et si oui comment ? Cette question est née d’une discussion avec Damien, qui m’a expliqué comment le service de la relation client, ce centre de coûts pour encore trop d’entreprises, pouvait facturer en interne les erreurs ou les actions du service marketing suscitant des réactions de la part des consommateurs / clients. Lorsqu’une campagne  pour conséquence une forte incompréhension ou une réaction négative face à une offre promotionnelle exclusivement réservée aux nouveaux clients (un exemple très courant chez certains annonceurs comme les assureurs), pourquoi ne pourrait-on pas facturer la suractivité (et donc le surcout) subie par le centre de relation client …