Tous les articles taggés : hippopotamus

Les cinq marques les plus émotionnelles en 2018 ! #oupas #palmares

Oui, vous avez aimé les marques cette année et je vous félicite pour cet amour parfois cruel, parfois éblouissant, chers lecteurs.trices (tiens, pour une fois j’utilise le pluriel, ça me donne l’impression que vous êtes plusieurs à me lire… #ahahah). Oui, vous avez lu ici les articles qui ont mis en lumière leurs réussites ou leurs errances, et c’est rassurant. Alors sans plus tarder, place au palmarès 2018 ! 1 – la Fnac ! Oh my god ! Encore ce fleuron de la culture française en tête de liste, un peu comme si l’on avait quelque désir inassouvi à avouer au Père Noël. Non la Fnac n’est plus cet agitateur d’intelligence et ce centre culturel ouvert à tous et symboles de belles rencontres tout en musique, en images ou en textes choisis. Sa relation client est certes devenue digitale mais à quel prix. Oublier ainsi que les collaborateurs sont le fer de lance de la fidélité, et les réduire à presque rien, les cacher derrière des ordinateurs peu connectés à nos envies, à nos passions, …

La nouvelle stratégie de #Hippopotamus : Interview émotionnelle de Elodie Douville, directrice marketing

Pourquoi et comment une marque qui est installée dans le paysage de la restauration française depuis 50 ans, décide de changer de positionnement et de style ? Certes, il y a eu le rachat de Hippopotamus par le groupe Bertrand et cette très belle opportunité était sans doute motivée par des résultats décevants les dernières années. Mais au-delà de ça, j’ai eu envie d’en savoir plus et d’interroger Elodie Douville, nouvelle directrice marketing de l’enseigne. Ma première question est : pourquoi se définir comme un steak-house à la française ? D’où vient cette inspiration et que promet la marque en exprimant ce concept américain ? Elodie Douville : « La marque était en train de vieillir et les restaurants aussi. Le coté un peu enfantin de l’Hippo avait fini par lasser certains de nos clients qui ne venaient plus. Il faut aussi souligner que l’offre n’était pas assez lisible et que la passion pour la viande se ressentait moins. Il était temps de passer à autre chose. La volonté du groupe était clairement de déployer une …