Tous les articles taggés : Raphaël Enthoven

Retour sur le #ONfest, avec Aude, Raphaël et Augustin…

Que ça fait du bien ! Vraiment ! Enfin des gens en vrai, là, juste devant moi, qui fait partie d’une petite audience de privilégiés invités à une après-midi d’inspiration proposée par Freshworks : le #ONFest. Merci Hugo et Angelica pour cette belle invitation ! Au-delà du plaisir d’être assis à côté de vrais gens et de pouvoir leur parler (certes derrière un masque) et lire dans leurs regards tour à tour, étonnement, attention, gentillesse et amusement, le moment d’échange est irremplaçable. Alors quand, en prime, tu vis la même expérience à Paris, à Londres à Amsterdam, via la technologie et la synchronisation de toutes les scènes, ça donne le sentiment d’être et de vivre pleinement. Soyons clairs, la qualité des intervenants et de leurs propos est décisive et hier, nous avons été particulièrement gâtés. Je ne reviens pas ici sur les présentations brillantes des dirigeants de cette société d’origine indienne, et implantée partout dans le monde, mais je sens à souligner une volonté de diffuser du bonheur, de créer les conditions d’un bien-être partagé …

La marque peut-elle être authentique dans sa stratégie marketing ? #oupas

Sincèrement ? Sérieusement ? Lorsque Sylvain m’interpelle sur la question de l’authenticité proclamée qui pose problème à l’essayiste et journaliste Anne-Cécile Robert, je m’interroge sur ma légitimité à répondre. Oui mais, l’auteure de plusieurs ouvrages évoque la « stratégie de l’émotion » (que je n’ai pas lu) en écho à « la stratégie du choc » écrit en son temps par Naomie Klein (que j’ai lu). Or il y a là une réflexion sur la dimension politique de la montée des émotions dans nos conversations sociales, et dans leur sur utilisation dans les media. On est semble-t-il loin des préoccupations marketing et même personnelles, l’idée ici étant de dénoncer ce recours à l’émotion comme une stratégie visant à manipuler les foules, les opinions et in fine les élections donc la représentation du pouvoir. Néanmoins, la phrase retenue par Sylvain s’applique elle, avec pertinence au grouillant monde de Linkedin et revient une nouvelle fois sur ce que nous y disons. A mon humble avis, nous y racontons des histoires ! Mais est-ce pour autant que nous ne sommes pas authentiques …