Tous les articles taggés : Veet

Top 5 du marketing émotionnel 2022 #onenparle

Une année se termine et une autre s’ouvre sur l’incertitude : pourrons-nous faire mieux en 2023 ? Mieux que quoi exactement ? Parce qu’avec la succession de tornades annoncées sur les métiers de la communication et du marketing, on se demande ce qu’il faut écrire pour garder une vision positive. Pas d’inquiétude, puisque les chiffres dominent le monde des marketers, je m’en tiens aux indicateurs les plus qualitatifs et je t’annonce que dans les 5 articles qui suivent, aucun ne représente une tendance à suivre. Rien ne justifie le choix du lecteur, les réactions de la communauté, rien ne laisse prévoir qu’un sujet plaira davantage qu’un autre. Le top 5 que je représente ici, est le tien. Alors ne sois pas surpris ! 1 – Le vase de Soissons ! Comment ? Oui, tu as aimé cette histoire de territoire mis en valeur dans une communication originale. Certes toutes les villes ne sont pas inscrites dans nos mémoires d’écoliers mais Soissons a réussi à marquer les esprits avec cette idée magique de nous emmener de …

Le marketing sans les poils #Veet

Je me demande ce qu’il se passe dans la tête des créatifs d’agence lorsque je découvre ce genre de campagne. Pas toi ? De l’air, de la nature, de la liberté de mouvement, de la fraicheur, d’accord. Sur deux boules d’un rose saumoné pour évoquer ce qui donne aux hommes à la fois force et faiblesse, pourquoi pas… Mais les boules doivent-elles être rasées de leurs poils pour retrouver leur liberté ? Vous avez 4 heures, c’est un sujet pour le bac philo de cette année (option communication / marketing). J’ai mieux pour toi cher.e lecteur.trice. Le film de la marque Veet (qui d’habitude est associée à l’épilation féminine) s’intitule : Odyssey. Wahou ! Quel voyage intrépide ! Avoir les couilles bien lisses te reconnecte avec la nature et, cerises sous la queue, te permets de voyager d’un lieu préservé à l’autre, y compris sur le dos d’une biche (l’animal et non l’évocation pseudo romantique de celle qui voudrait les caresser). Comme c’est léger. Comme c’est merveilleux de prendre l’air, sans même y toucher. Allez, …