l'humain dans le marketing, le plaisir et la fidélisation
1 commentaire

Why do we kiss ? ou la théorie du lien affectif de Michael Stevens

Michael Stevens est un génie de la présentation. Il pose des questions et pose encore des questions, jusqu’à poser la question du pourquoi se demande-t-on pourquoi ?…

Il fait des scores sur Youtube que bon nombre de marques (mais aussi de comiques ou de soit-disant stars du web) aimeraient seulement approcher une fois dans leur vie. Normal, puisqu’il compte plus de 7 millions d’abonnés à sa chaîne Youtube. De quoi probablement en faire un business, mais là n’est pas la question !

Dans cet exemple, partant d’une question plutôt banale mais attrayante « why do we kiss ? », Michael nous emmène dans ses réflexions et rebondit d’un concept à l’autre avec une agilité de virtuose de la sérendipité. Plus fort encore, il le fait en s’appuyant sur la connaissance, sur des études ou des rapports d’experts scientifiques de tous les domaines abordés. Naturellement drôles, ces interventions face caméra, donnent vraiment envie de l’écouter jusqu’au bout, pour comme dans une enquête policière connaitre le fin mot de l’histoire.

Ainsi en comprenant que si nous embrassons, c’est pour tester la compatibilité de l’autre, nous découvrons aussi que le lien affectif, la relation amoureuse, est beaucoup plus forte lorsqu’elle est vécue comme incertaine, voire imprévisible. C’est d’ailleurs cet état de stress émotionnel que l’on ressent au début, qui rapidement disparait… (notons que l’on se pose alors beaucoup trop de questions…).

On le savait déjà ? Si l’on applique cette théorie au marketing de la fidélisation, on devrait alors prendre conscience que les systèmes à points introduisent une routine et des micro-récompenses qui finissent par être dérisoires ou oubliées, ouvrant ainsi la porte à la concurrence simplement par l’envie d’autre chose, par ennui. Les marques feraient mieux de nous proposer une liberté totale et des (cadeaux) surprises. Comme des enfants, nous préférons ne pas savoir à quoi nous attendre ! Rien n’est plus émotionnel que l’inattendu et c’est sans doute pour cela qu’on en a toujours envie (et que le souvenir en est plus fort aussi). C’est évidemment le rôle de l’innovation, et l’on pourra constater que les marques les plus surprenantes (par leur capacité à innover) sont celles qui fidélisent le mieux…

Embrasser est un test préalable à la relation. Nourrir la relation par l’incertitude est une garantie de la rendre inoubliable et surtout durable…

Et maintenant, comme le propose Michael, just go out and kiss a stranger !

images-1

 

Cette entrée a été publiée dans : l'humain dans le marketing, le plaisir et la fidélisation
Avec les tags :

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

1 commentaire

  1. Anne Marie Vandenelsken dit

    L’inattendu fait palpiter les cœurs. Les surprises sont toujours mémorables uniquement parce qu’on ne sait pas à quoi s’attendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s