Intuitions, le plaisir et la fidélisation
2 commentaires

Ecrire le dimanche c’est cool !

Les statistiques sont faites pour conforter nos intuitions. Enfin, en principe ! Ainsi tous les gourous des réseaux sociaux vous le diront : il faut publier le mardi et si possible vers 13h30 sur Twitter comme via votre newsletter. D’ailleurs, tout le monde le fait, c’est dire si la stratégie est efficace … ou pas ! Et si il y avait aussi des lecteurs du dimanche ?

Un peu comme the place to be, the day to publish devient tout de suite moins pertinent lorsque tout le monde s’y retrouve. Etre cool ce serait dans ce domaine là aussi, proposer une respiration, apporter un peu de fraîcheur dans un air étouffant (et pourquoi pas au milieu d’un début de mois de juillet encombré par le foot et la finale de Wimbledon !).

Par ailleurs, on fera remarquer à tous les auteurs du dimanche, qu’écrire c’est un plaisir ! Ecrire le dimanche, ce serait alors, écrire quand on en a le temps et l’envie. Vous pourriez me répondre qu’avec la technologie, on peut parfaitement écrire le dimanche et publier le mardi. Vrai ! Mais ne serait-ce pas servir du réchauffé (voire du surgelé passé rapidement au micro-ondes) ? Et puis, si mes idées et mes réflexions sont éphémères, l’écriture et le digital me permettent de les partager…immédiatement ! Libre à celui qui parcourt ce blog de se plonger dans une exploration à contre-temps vers les archives fournies de mes écrits d’hier.

Etre cool, c’est s’exprimer librement et sans (trop) se soucier de ce qu’en pense les autres. Et quand on est cool, on exprime bien mieux ses idées, non ?… Alors pourquoi pas un dimanche ?

Après tout, si vous avez l’intuition que vos lecteurs seraient d’accord pour vous lire aussi un dimanche, vous devriez leur faire ce plaisir ! Si on n’écrit pas pour « avoir » des lecteurs, on écrit tout de même pour les autres. Aucune statistique, aucun chiffre de fréquentation ou de ventes, ne pourra altérer le plaisir de partager…

Un grand merci à mes lecteurs du dimanche ! Soyez cool (même demain…)

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions, le plaisir et la fidélisation
Avec les tags :

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

2 commentaires

  1. Anne Marie Vandenelsken dit

    Le plaisir de partager ses idées ne doit pas être lié à une quête du plus grand nombre de vues. Personnellement, je ne suis pas les blogs et sites, spécialement le mardi à 13h30, mais de manière plus régulière, si ces derniers m’offrent du contenu original.
    Quelle pure torture de devoir être conditionné à subir l’attente pour satisfaire des stats (qui, en somme, ne prouvent pas un engagement plus fort mais au mieux une certaine disponibilité)!!!!

    Bon dimanche et merci pour ces attentions😉

    • Et même : bon lundi !! Bonne remarque : ce qui compte c est pourquoi et ensuite pour qui on écrit. La question combien de lecteurs n’a pas de sens… Ce n’est qu’un constat a posteriori, un résultat que nous ne pouvons prévoir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s