Intuitions
Laisser un commentaire

Emotion au #MarketingDay : part 2 (le futur du marketing est dans l’humain)

Il y avait de très belles découvertes à faire et de très inspirantes déclarations à entendre lors de cette journée consacrée au futurs du marketing. Voici mon débrief ce que mes oreilles sélectives ont enregistré à la fois dans les conférences et lors de discussions plus directes avec certains intervenants…

présentateur marketing day

D’abord Carlo d’Asaro Biondo (@carlodasaro), président des opérations EMEA chez Google, qui rappelle que même en étant un pure player on doit d’abord penser client : « Il faut qu’un produit s’adapte au client, pas que le client s’adapte au produit ». Plus tard il présentera le Google Art Institute, pour montrer l’engagement du grand méchant Google à protéger la culture de chaque pays, dans une utilisation réellement différente du fameux Big Data. Surprise agréable de l’entendre nous dire son attachement à la particularité latine de notre culture française. Parce que finalement la mission de Google c’est d’améliorer la vie des gens en simplifiant l’accès et le partage de l’information et de la culture…

D’ailleurs, comme le dira dans la foulée Philippe Cahen (), la clé de l’innovation,  c’est de rajouter de l’humain, car l’homme n’est pas un algorithme ! Tant il est vrai que le passé être peut-être une ligne droite mais certainement pas le futur. « Ce qui nous empêche de dormir, nous les marketers, c est ce que nous n’avions pas prévu ! » ajoutera même Albert Asseraf de . Alors quel avenir pour le marketing et les marketers ?

table ronde

Le thème de mission, la voie à suivre pour l’entreprise comme pour les clients sera au coeur d’une autre table ronde dans la journée, autour de Sophie Heller (@SophieINGFRANCE), directrice marketing de ING Direct, Nadia Leroy de l’Oréal, et Jérome François, direction marketing de Nestlé France. « Tout est défini et part de notre purpose – notre why – en interne et pour les clients »ce qui explique que « chez ING Direct, on veut donner de l’autonomie au client dans sa gestion de tous les jours et dans ses outils prévisionnels », résume Sophie dans une approche finalement très humaine d’un marketing digital ultra-connecté. J’ai beaucoup aimé aussi l’importance donnée à la formation des équipes marketing et de leurs managers chez L’Oréal, parce que la mission doit être portée d’abord par l’entreprise (et la marque).

Bien sûr, on aura apprécié la belle démonstration de Valérie Dassier (@valdassier), directrice du digital et du E-Commerce pour Comptoir des Cotonniers, avec un retour sur l’opération fast shopping lancée cette année (le 28 mai) en partenariat avec la technologie Powatag (qui permet l’achat en un clic). La suite, encore mieux, encore plus interactive, ce sera le 19 novembre avec une saison 2 du Fast Shopping ! Et pour ceux qui aiment les chiffres, la transformation via cette opération omnicanal aura été 6 fois supérieure à celle observée sur le site web de la marque – sans compter un bouche à oreille très très positif et la création de trafic en direction des boutiques !

Voilà ! Il y a eu d’autres belles rencontres… dans cette belle journée et surtout du changement à venir pour la prochaine édition. On en reparle plus tard…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s