Jour: 21 mai 2015

De la séduction à l’attachement : pourquoi aimons-nous les marques ?

L’idée majeure du marketing aujourd’hui est de rendre sa marque remarquable et même désirable. Aimer une marque n’est pas chose facile, ni à avouer, ni à imaginer sur le long terme. Hier, je découvrais les travaux de recherche de Debbie MacInnis (Professor of marketing at USC Marshall Business School of Los Angeles), présentés dans un séminaire organisé par l’IAE de Paris (@iaeparis), sous la direction de Géraldine Michel (@michelbranding – auteur de différents ouvrages sur la gestion des marques), et j’ai été surpris par l’acuité et la pertinence de certains constats. Pour résumer l’évolution de l’état affectif que nous entretenons avec une marque, il faut distinguer 3 étapes, qui correspondent d’ailleurs à l’attention que nous sommes capable de lui porter : * l’attirance / l’impact (souvent inconscient) de la séduction * la passion / fusion du désir et de l’utilité / recherche du réel * la plénitude / révélation et élévation réciproque L’attachement que l’on ressent à ces différents stades est naturellement très personnel. Il est parfois surprenant, parfois violent, et quelques fois incroyablement fort au-delà de toute rationalité. …