Jour: 4 décembre 2015

Avons-nous une bonne image des autres ? #removelabels

Dans une expérience réelle, la marque que nous reconnaissons entre toutes, l’une des plus aimées au monde (et paradoxalement l’une des plus décriées) a démontré que nous construisons un jugement a priori et entaché de clichés sur la personne avec qui nous dialoguons en moins de 10 secondes. L’apparence, l’image projetée à l’extérieur est donc très importante dans le ressenti, dans la capacité à nous accepter dans nos différences. C’est sans aucun doute ce qui justifie l’emploi d’un label, d’une marque sur un produit et qui déclenche automatiquement une perception qualitative dans un sens comme dans l’autre. Le vin est un excellent moyen de confirmer ce mécanisme d’évaluation à partir d’éléments visuels juxtaposés sur des contenus bien plus difficile à appréhender. On a réalisé de nombreuses expériences sur le vin en changeant contenus et étiquettes, et il est très rare que les goûteurs ne soient pas trompés par l’appellation… Notre aveuglement lié à l’adoration des images, n’est-il pas le premier responsable de nos erreurs de jugement et de notre incapacité à rencontrer l’autre ? Aller …