interview émotionnelle
Laisser un commentaire

La small data sur la route de l’Himalaya ? #IAParis

Disons-le tout de suite, l’Intelligence Artificielle n’existe pas ! #ahahah Voilà ce qu’on pouvait entendre ce matin en conclusion d’une conférence, ou comme réponse à une question impertinente de la salle, l’orateur faute d’argument n’a pas hésité à s’auto-détruire devant nous. L’autre point que mes lecteurs.trices pourraient aisément soulever, c’est la place de l’émotionnel dans cette foire aux savants de l’IA qu’est le salon IAParis.

Que diable suis-je venu faire ici ? hé bien, figurez-vous que j’y ai rencontré des gens très sympathiques. Certains que je connais de langue date, tel Yann fervent défenseur des contenus de haut vol et qui m’a annoncé la mort des réseaux sociaux (les augures sont-ils fâchés à ce point avec les algorithmes de Linkedin, Facebook et bien sûr le terrible Google qui non content de gérer 50% du marché publicitaire, alimente 95% de nos recherches sur internet de réponses que seul lui peut considérer comme pertinentes ?, ou encore Jean-Luc, toujours souriant, une galaxie bienveillante à lui tout seul, perdu dans un univers plutôt sinistre et en manque de couleurs.

J’ai rencontré également Simon le CEO de Mydatamodels, en compagnie du jeune Dimitri (sales man) sur leur stand (non sans que leur attaché de presse ne me rappelle à mon devoir de rencontre par plusieurs Sms ou mails ! merci Charles). Je n’avais pas la moindre idée du parcours enchanteur que nous allions prendre ensemble, empruntant des voies pour le moins impénétrables, tels des moines bouddhistes à la recherche du Nirvana ! Rien de moins, je te le garantis, cher.e lecteur.trice !

la foule sur l'everest.jpg

Simon a lancé cette aventure en rentrant des USA, et sa mission est désormais de « gravir au moins deux sommets dans la chaîne himalayenne, quitte à accepter que celui du Big Data est définitivement perdu au profit des GAFA et de nos amis chinois. Il en reste au moins une dizaine, et ce sommet inconnu désigné par small data est assez remarquable pour mériter tous nos efforts, avec ou sans Sherpa, poursuivis ou non par plusieurs Yetis, sans oxygène et même sans prendre de gants, pour que nous y mettions toute notre énergie et nos convictions« , me déclare-t-il sous le regard surpris du jeune Dimitri.

Vraiment ? Mais que propose votre société ? A qui s’adresse-t-elle ? et si on peut en parler, pourquoi n’y a-t-il aucune espèce de décoration, ou de posters, affiches et autres visuels pour habiller votre stand ? Un concept marketing innovant ?

Simon a sans doute été amusé par ma déclaration ironique sur l’incapacité chronique des marketers à comprendre les mathématiques, au point de ne pas comprendre la règle de 3 ou le théorème de Pythagore, ces lacunes culturelles débouchant sur leur fascination devant les modèles et les algorithmes en tout genre (tu vois comme tes propos résonnent chez Yann, « tout en informatique est basé sur des algorithmes, des modèles conçus par des hommes, en réalité…« ). Simon, disais-je, poursuis ses explications à mon intention, en m’indiquant que « la très grande majorité des entreprises ne disposent que de données très partielles et en faibles quantités pour, néanmoins, prendre des décisions ou anticiper celles de leurs clients. Ainsi s’il y a 4000 clients VIP dans votre base, alimentant votre CRM en informations plus ou moins personnelles, pourrez-vous toutefois, surveiller ceux ou celles qui seraient sur le point de vous quitter, ou à l’inverse comprendre pourquoi les plus fidèles le sont, et le resteront tant que certaines variables comportementales ne changeront pas ? »

Moine-bouddhiste.jpg

Il y a de très nombreuses applications possible à la vision small data promue par Mydatamodels, comme la santé, ou l’optimisation des outils de production (par exemple). Là où tous sont éblouis par les comètes hors de portée, ne faut-il pas se concentrer sur ce que nous pourrions réaliser concrètement ? Il est question ici de machine learning, d’apprendre du passé et d’imaginer un avenir probable. A l’échelle d’une entreprise réelle et non à celle des géants qui nous écrasent. Il me semble que l’humilité dont font preuve Simon et ses équipes, est un gage de crédibilité et, je l’espère, de succès. Une voie vers la sagesse ?…

Un outil, une solution de plus, pensez-vous ? Peut-être ! Mais ce qui m’a plu dans cette rencontre, c’est ce mélange de passion autour d’une vision qui consiste à aller là ou les autres ne vont pas, à escalader un sommet seul plutôt que de s’inscrire dans la longue queue qui serpente vers l’Everest, embouteillée de ces gens qui risquent leur vie à rester trop longtemps dans la zone mortelle ! Oui, il faut du courage pour être pionnier, et certainement que cette route là est plus longue et plus solitaire. La sagesse du moine habillé en orange consiste pourtant à ne pas chercher à se fondre dans la masse, mais au contraire à s’élever vers sa singularité !

Si vous rencontrez Simon, vous aurez alors cette incroyable sensation de prendre le métro à 3 heures du matin (si jamais la RATP voulait croire à ce nouveau concept marketing qui consiste à vendre des billets de visitent mode super VIP, pour ceux qui veulent voyager loin de la foule). Un instant rare et précieux !

Merci à Simon et Dimitri pour ce moment de partage dans la simplicité !

Cette entrée a été publiée dans : interview émotionnelle

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s