histoire et contenu de marque, Inbound marketing
Laisser un commentaire

Rennes c’est beau ! #IMF20 #InboundMarketing

Oui j’aurais bien voulu vous livrer un résumé de ma journée passée à Rennes (#IMF20) au milieu de plus de 1000 participants à ce qui est devenu l’événement incontournable de l’Inbound Marketing, sous l’impulsion de Michel Brébion, son organisateur dynamique. Et puis j’ai déjà lu plein de choses, ici ou là, publiées par d’autres et j’ai passé aussi beaucoup de temps à répondre à des gens sympathiques sur Linkedin, à propos d’une vidéo tournée dans ce magnifique couvent… (merci Loïc).

Alors voilà ! Je vais faire court : j’ai beaucoup aimé ! C’est tout !

Trop court ?…

Greg slide 3

Mais ce contenu ne fera rien vendre, j’en suis certain, alors pourquoi voudriez-vous que je vous en donne davantage ? Par passion ? Par plaisir, que j’espère vous envoyer et vous faire ressentir ? Je ne suis qu’un marketer, soyez-en sûrs ! Et je ne suis pas rémunéré par quiconque pour faire la promotion de l’événement ou même des speakers (autant que certains sont des « amis »).

Idée 1 : Tu peux écrire un article simplement parce que tu en as envie ! Mais pas pour raconter ta life !

Idée 2 : Tu devrais raconter une histoire, ce qui implique qu’il y ait un début et une fin, et autant que possible ton lecteur apprenne un truc, soit plongé dans la réflexion positive…

Alors ?

J’aimerais souligner ici la beauté et la puissance d’un speaker : Grégory Pouy ! Il a présenté sa vision du marketing, sous format trends pour 2020 et sans doute plus loin, en soulignant par exemple que si ton entreprise n’a pas encore commencé sa transformation digitale, c’est probablement mort ! Greg est très très bon sur une scène, et il a des slides incroyables ! Ceux qui bredouillent encore leurs powerpoint criblés de bullet points devraient au moins une fois, s’asseoir dans la salle et regarder. C’est beau ! Au moins autant que ce couvent des Jacobins où nous étions, dans cette belle ville bretonne.

Greg Slide 1

Pourtant, cher Greg, il m’a manqué quelque chose hier. La fin de ta présentation d’une belle fluidité, ne m’a pas emballé vers autre chose, n’a pas ouvert mon imaginaire, ni déclenché d’idée rebond… enfin pas immédiatement et j’ai eu l’outrecuidance de t’en faire part, là, tout de suite, à ta sortie de l’estrade !… Pourquoi me suis-je interrogé ?

Estomaqué par la qualité du contenu, par le choix des mots et la pertinence des visuels, captivé par ton flow suave et convaincant, j’ai attendu vainement la fin. Le truc, c’est qu’il n’y en avait pas ! Et vois-tu, je n’imagine pas une histoire sans fin. Je suis comme ça !

Alors pour tous ceux qui pensent que la fin, c’est inclure un slide avec un gros merci et… leurs coordonnées (au cas où on ne se souviendrait plus de qui ils sont), je dis ceci : faites un effort ! La fin de l’histoire, ou une invitation à imaginer la suite, est tout juste primordiale ! Trop peu des conférences pourtant brillantes vues hier, proposaient une fin, un moment que nous aurions ainsi emporté avec nous, pour plus tard. Pour y revenir dans un article qui, au lieu de vous décrire les interventions des uns et des autres, aurait soumis un questionnement, fait appel à l’intelligence collective, rebondi vers une idée nouvelle…

Evidemment il y avait beaucoup à apprendre de la conférence de Grégory et je vous invite à le voir, à l’écouter dans son podcast Vlan, et à vous inspirer de sa vision des marques et du monde de la communication et du marketing.

Greg slide 4

Retenez l’essentiel :si changement dans la stratégie marketing il doit y avoir, elle ne sera possible que si l’organisation de l’entreprise (et / ou sa gouvernance) évolue. Comment ? En nous rappelant que l’homme comme tout être vivant est cellulaire. Il est constitué de cellules qui jouent toutes un rôle et sont indissociables dans le fonctionnement de l’ensemble. Voila un propos qui fait écho au livre d’Antonio Damasio : « l’ordre étrange des choses », et qui m’a enchanté. Damasio nous apprend que c’est l’émotion qui a favorisé l’évolution de l’Homme (pour ceux qui doutent encore de l’importance de l’intelligence émotionnelle… comment vous dire ?).

Nous tentons tous de changer la vision, la raison d’être du marketing, cher.e lectrice.teur, mais sans doute est-ce un mirage si l’organisation / l’entreprise n’est pas capable d’accepter qu’elle est cellulaire. Parler de responsabilité, de mission, de why, d’engagement, d’amour des clients, n’a guère de sens si l’on ne respecte pas ce principe de base : chacun est indispensable à la vie de la marque.

Merci aux organisateurs et merci à Greg !

Cette entrée a été publiée dans : histoire et contenu de marque, Inbound marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s