semaine du happy marketing
Laisser un commentaire

Faut-il prévoir une sortie de crise pour votre stratégie marketing ? #oupas

On y est ! Et cela va durer un certain temps. Alors combien de temps ? Nous n’en savons rien encore. Faut-il se préparer à un après ? Pourquoi pas !… je lis tellement d’articles ou de post exposant les conseils de consultant, de coach, et d’autres marabouts. Enfin, quand je t’affirme que je les lis, tu peux entendre que je les survole, car de toi à moi, il y a une limite humaine et temporelle à ma curiosité !

Alors que va devenir ce plan marketing 2020 que vous aviez établi ? Il va directement dans la corbeille, et vous ne toucherez pas 20000 pour l’avoir écrit, ou alors, votre boss va vous les réclamer d’un instant à l’autre. Et c’est une merveilleuse nouvelle ! Ah comme je souris en écrivant ces mots ! Oui je sens en toi, ma.mon lectrice.teur chéri.e, une sourde colère montant de la prise de conscience que faire des plans n’a aucun sens. Tu ne le savais pas déjà ?… Vraiment tu insistes ? Attends, je ne. dis pas qu’on ne te réclame pas chaque année de présenter un plan, qui a tout de même pour objectif de justifier ton budget et par là-même ton indispensable présence. #ahahah

Si tu n’es pas encore trop fâché (et je l’espère vivement), tu as envie de savoir ce que je proposes (au lieu de rire de cette mésaventure imprévue). Alors voilà !

Je ne fais pas de plan ! La dernière fois que j’en ai fait un, joliment présenté à mon équipe, il a été balayé par la crise des sub-primes (tu vois que cela n’arrive pas qu’aux autres). Je ne fais pas non plus de plan de publication de contenus. J’ai les outils pour mais je n’y arrive pas. Comment pourrais-je écrire sur cette formidable démonstration faire par telle oui telle marque, d’une pertinence totale dans son engagement sur un combat précis, lequel remonte à l’instant dans l’actualité, ou pire encore, témoigner d’une conversation qui déclenche chez moi l’envie d’approfondir une question (ce que je fais à l’instant en réagissant à un post d’un expert qui tente de nous expliquer ce que nous devrions faire alors même qu’il vient de jeter tout ce qu’il avait prévu de faire… schizophrénie quand tu nous tiens !).

waze-560x273

Il est inutile de faire des plans en marketing. Il faudrait davantage réfléchir à la stratégie. une stratégie tient même dans la tempête, même dans le désert, et c’est ce qui fait toute la différence. Il existe différentes stratégies pour boucler le tour du monde à la voile en moins de 80 jours, mais quelque soit celle que tu choisiras, il faudra manoeuvrer tous les jours et adapter tes actions en fonction des variations du vent, de la mer, et de l’état de ton bateau voire de celui du capitaine !… Etre agile c’est donc avoir le pied marin (tiens je pense à toi Thierry, qui vogue sur la vague du conseil aux entreprises). C’est évoluer dans son environnement en temps réel (ou très légèrement décalé), sans un plan établi mais avec une stratégie. Tu connais Waze ? Forcément oui ! Et bien c’est ce qui a renvoyé dans ton placard, ta cave, ta poubelle municipale, ton feu de cheminée, les cartes routières sur lesquels nous tracions nos itinéraires de voyage ou de déplacements professionnels. Désormais, l’itinéraire se modifie au fil des péripéties de la route. Alors pourquoi pas tes actions marketing ?

Je pense ici à tous ceux qui qualifient d’opportunisme les décisions de certaines marques face à la crise sanitaire, de prendre la parole, de démontrer une empathie voire une générosité en accord avec les valeurs clés et leur mission. C’est au contraire, un virage bien pris, un sens de l’à propos apprécié par leurs communautés. On peut aussi bien critiquer ceux qui n’ont rien à dire.

Je ne prépare donc pas de plan de sortie de crise. Je réfléchis à ce que j’ai envie de faire cette semaine, puis le prochaine, pour me rendre compte que je reste fidèle à ma stratégie et que si les événements me sont contraires, alors il faudra modifier certaines actions. Un AfterEmotionnel deviendra virtuel, un fridayvideo devra prendre une autre forme, devenir un programme live ici ou ailleurs. Quant aux actions que je mène avec mes clients, pourquoi et comment vont-elles être importées ? Je t’avoue que je n’en sais rien, et pour cause, cela dépend d’abord et toujours d’eux, avant de dépendre de moi.

le chemin et la destination

Autrement dit, lorsque tu imagines ton plan marketing de l’après covid19 tu commets une erreur majeure : tu ne prends pas en compte l’impact que la crise aura eu sur les comportements de tes clients. Et ne crois-tu pas que tu pourrais davantage te consacrer à leur offrir autre chose maintenant ?… Je profite de cet article pour m’interroger sur les moyens de recenser objectivement les marques qui ont offert un réel service ou produit en toute logique avec leurs combats, leurs stratégies marketing, dans une période compliquée ou qui montrent déjà qu’elles vont évoluer dans le sens d’une plus grande solidarité après la crise actuelle. Quand le secteur industrielle de l’automobile en France prévoit que la sortie de crise se traduira par un plaide relance de l’Etat (oui c’est nous cher.e lectrice.teur !), je me demande si cela va dans le bon sens.

Alors, si tu réussi à la fois à imaginer ce que tu peux faire aujourd’hui pour créer de la valeur pour tes clients et comment conserver ta ligne stratégique tout en adaptant tes actions au contexte de l’après crise (lequel ? tu ne le sais pas), c’est probablement que tu n’as plus besoin d’un plan. Ouf ! Quel beau chemin parcouru pour en arriver là !

Quelles sont les étapes cruciales – les chek point – que tu ne dois pas manquer pour parvenir à ce but sain et sauf (oui, ceux qui n’ont pas de stratégie vont être engloutis par la déferlante) ?

1 – Avoir une mission sociale clairement définie

2 – Etre fort de valeurs suffisamment distantes les unes des autres (3 ou 4 valeurs clés) dont la composition crée la différence, un ADN identifiable

3 – Mener au moins un combat sans faiblir

4 – Prendre la parole sur son territoire d’expression avec légitimité et le faire encore pendant et après la crise

Simple ?… pas forcément pour tout le monde, j’en conviens. Si tu tiens ta feuille de route, il ne reste plus qu’à apprendre à raconter tout cela sous forme d’histoire que nous aurons envie de partager. N’est-ce pas un bel objectif ? Penses-tu l’atteindre avant la sortie du confinement ?

« Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin ». Lao-Tseu

 

PS : pour toi qui me lit jusqu’au bout, tu notes que les conseils apparaissent à la fin de l’article… comme une chute heureuse après une tension provoquée par le début de l’histoire… tu comprends le truc ?… si tu veux découvrir la suite va sur Eforbrands.com

Cette entrée a été publiée dans : semaine du happy marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s