Intuitions
Laisser un commentaire

Le masque et la plume ! Une stratégie pour l’été

Certains ont profité de ce break estival pour terminer leurs travaux d’écriture, et je voudrais commencer par les féliciter (Céline, Philippe, Angélique, et les autres auteurs publiés ou très. ientpot : bravo !). D’autres se sont baladés ici ou là et nous proposent des raccourcis allégoriques entre leurs activités et leur métier (qui du surf à la vente, qui encore de la randonnée à la prise de conscience de la diversité des équipes, du management au BBQ, et j’en passe). Pourquoi pas !

Et toi cher.e lectrice.teur ? Qu’as-tu fait de passionnant qui puisse inspirer tes clients, ta marque pour les prochains mois dont nous savons tous qu’ils seront encore plus incertains que les précédents ?… Porter le masque y compris là où tu aurais préféré lire dans les sourires des gens, un réconfort, une confiance, une fraternité, n’a-t-il pas contrarié ton enthousiasme de plagiste ou de marcheur ? Vas-tu, toi aussi, nous proposer une analyse de ce dernier bouquin « so tendance » qui éclaire d’une belle lumière l’avenir du marketing ou de la communication ? Si c’est la cas, n’hésite pas à nous proposer tes sources d’inspiration en commentaire. Partager c’est prendre soin des autres…

Marcher et penser aux autres. Ne pas penser au vide qui symbolise si bien ce que nous savons de demain : à trop le regarder nous y serons tombés sans même le savoir… Penser aux autres parce que c’est la seule chance que nous ayons de poursuivre un chemin heureux. Avancer vers les autres. Avancer parce que sinon, nous n’atteindrons aucun objectif, aucun sommet, aucun moment de joie qui justifie nos efforts consentis. Evoluer sans cesse, parce que notre humanité est évolutive.

Tu redescends et tu penses à tes clients, restés seuls un long moment, partis ailleurs, voir quelque chose de différent, de frais, de réjouissant. Tu penses aussi à ceux qui ne sont pas encore tes clients et que tu as peut-être déjà croisés quelque part. Que leur as-tu dit ? Quel signal as-tu envoyé, alors même que tu ne les imaginais pas comme client ? Drôle de question non ?… Tu n’étais pas là et moi non plus. Et ton empreinte digitale ? Et ces conversations qui se propagent en mentionnant ton nom, ton entreprise ou ton projet, sans même que tu ne le saches ? Oui il en restera quelques traces, qui comme un bulle d’air propulsé par le mouvement infini du glacier descendant vers l »homme, ressortiront au grand jour, sans crier gare. Dois-tu reprendre une à une ces pistes refroidies comme un enquêteur le ferait pour ne rien laisser au hasard ? Ou préfères-tu justement laisser la chance te sourire au prochain coin de rue ? Tout est dans la croyance que tu as choisie de privilégier. Celle du méthodique, du systémique, bien trop vite devenu automatisme forcené, qui poursuit ses efforts avec la régularité du métronome et sera, c’est certain, un jour récompensé par quelques résultats (s’il est toujours là pour les comptabiliser), ou à l’opposé, non qu’elle ne soit pas également inscrite dans un effort profond et durable, celle de l’optimiste, du partisan du french flair (s’il existe encore), qui voit dans chaque lendemain l’occasion d’une rencontre imprévue l’emportant là où il n’oserait se rendre seul.

Le marketing émotionnel est une croyance. Celles et ceux qui y croient, imaginent les marques comme des guides spirituels et des repères sociaux culturels puissants et attractifs. Leurs clients sont aimés et reconnus pour leur richesse affective. Peu importe où ils se trouvent, ou même depuis combien de temps ils sont partis. Croire que le marketing est et doit être émotionnel avant toute autre considération, exige de croire en l’humain.

Mais restons-en là pour aujourd’hui car après tout, en revenant de vacances, est-ce tellement essentiel ?

La plume nous offre sa légèreté. Le masque nous fige et nous étouffe. La prudence, le respect des autres, la distance « sociale » nous éloignent. Nous ne savons plus trop sur qui compter. Ecrire des messages, des livres, des e-book, partager nos croyances et nos élans, c’est inspirer les autres à nous rejoindre aujourd’hui et surtout demain. Je crois que le rôle des marques, des entreprises est justement crucial dans la communication positive dont nous avons besoin. Et toi ?

Prenez la plume et tombez le masque ! Ecrivez de nouvelles histoires qui nous donneront la force d’y croire. Dès que l’humain croit, il a confiance en l’avenir et s’efforce d’avancer sur son chemin. Le marketing émotionnel est un exercice d’écriture.

Promis, je vous écrirai !

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s