semaine du happy marketing
1 commentaire

2 jours au #HubForum en 10 tweets ça fait beaucoup de data !

Emmanuel ouvre les séances de conférence et il le fait vraiment très bien. Un peu de storytelling, quelques nouvelles idées livrées tôt, et de jolies images qui captent nos regards. Merci !

Et après ?

Comment te dire ? Après c’est une succession intense de témoignages, de conversations croisées entre responsables du digital, de E-Commerce ou du marketing, et leurs amis pourvoyeurs de solutions, ou d’outils, qui parfois sont passionnantes à suivre. Puisque tu n’as pas eu la chance d’en être cette année, et c’est dommage, tant l’organisation est excellente, les sushis délicieux et les participants bien élevés, je te propose un rapide résumé en images de ce que j’ai aimé. Est-ce que cela pourrait t’inspirer à ton tour ?

J’aime beaucoup ce débat sur la crétinisation des internautes, qui sont ce que nous sommes tous pour piquer un peu et que nous aurons trop vite oublié dans la suite de ce forum, hélas. Merci Emmanuel de nous inviter à ne plus opposer digital et monde physique. Les humains se promènent dans les deux avec autant de… bonheur.

Franchement des ambitions de ce niveau sont rarement énoncées comme cela avec autant d’audace et de sincérité. Bravo aux équipes embarquées dans un projet dont la réussite est très incertaine dans un environnement compliqué et une concurrence féroce.

Et soudainement, alors même que nous n’en somme qu’au début, un type monte sur scène et sonne le glas. Fini de rire, c’est l’apocalypse ! Enfin pas forcément, et pas si les marques, les retailers, comprennent que la digitalisation de l’expérience peut être très motivante et porteuse de valeur. D’autant plus vrai si l’on accepte de ne plus livrer la bataille du prix (celle que tout le monde perd à la fin) et d’aller sur le terrain de l’épanouissement et de l’émerveillement des clients. Beau moment, belle démonstration !

Et puis, il faut continuer d’innover et quelque soit son âge, comme cette vieille marque qu’est EDF, le démontre avec aisance. Julien nous bouscule et nous révèle en prime que l’on pourra demain, utiliser des serveurs green. Internet deviendra-t-il responsable ? Et pourquoi pas !

Alors quand Thomas entre en scène, on sent tout de suite que l’orateur est excellent. Il parle avec grace et se déplace dans la fluidité de ses propos (si cette phrase ne te convient pas, change l’ordre des mots et tu verras comme la rigidité est dans ta tête)… J’aime évidemment son discours sur la difficulté à mesurer nos émotions, qui devrait d’ailleurs alerter les nouveaux marketers, dont l’objectif principal demeure de présenter des chiffres et des indicateurs. Il se trouve que l’émotion est personnelle, souvent inconsciente ou indicible, et pour autant elle nous pousse à décider, à agir, à choisir, ce que les marques aimeraient tant comprendre.

Alors, quand tu entends qu’il faut 20 messages différents pour convaincre un prospect de se convertir en client, tu as envie de savoir d’où vient ce chiffre. Parce que sincèrement, si je devais t’envoyer 20 messages pour te compter parmi mes lecteurs.trices fidèles, je me demande si j’en aurais l’énergie. La patience oui. Les moyens, c’est peu probable. L’envie, surement pas. Mais l’Oréal tout de même ! Une marque que le monde nous envie, et qui est considérablement en avance sur le digital, avec déjà 20% de son business réalisé en e-commerce. Un exemple à suivre ? Peut-on le dupliquer, le copier ? Une question qui a dû parcourir les esprits dans la salle et qui restera sans doute sans réponse…

Là Merlin, tu m’épates ! C’est quoi ta question ? Oui, nous faisons tous et parfois même sans nous en rendre vraiment compte, des choses qui ne sont que trop éloignées de nos convictions. Et puis, nous tentons de faire mieux la prochaine fois, ou de ne plus faire ce que nous sommes convaincus ne pas devrai faire. Comme on me l’a rappelé autour du buffet de sushis, ce n’est pas la perceuse qui m’intéresse mais le trou dans le mur. Alors on bricole tous un peu avec nos convictions, jusqu’au jour où il est trop tard. Soyons forts !

Et quand tu vas chez un concurrent, c’est en renonçant à tes convictions ou simplement parce que l’histoire qu’il te raconte est différente et te plait davantage ce soir ? Père Castor ! Non sans blague, il revient ? Tu connais mon goût pour les histoires bien racontées, et l’importance du choix de ses héros. Père Castor ? Pour incarner le changement ? Attends, j’ai dû manquer quelque chose… Ah oui, père Castor prend sa bagnole, se branche sur Waze pour se déplacer et rejoindre ses petits-enfants et soudain, big. bam boum, un pub pour Castorama apparait pour lui signaler qu’il n’est qu’à 2 petites minutes du magasin bleu et jaune. Alors sans aucune hésitation Père Castor, se détourne et fonce rejoindre tout plein de joyeux clients sur le parking en oubliant totalement sa destination d’origine. Ah merci Waze disent tous les gentils employés de l’enseigne de nous envoyer autant de gentils clients !

Excuse-moi, mais si tu crois à cette histoire, tu pourrais aussi bien croire que 60% des personnes exposées à une pub sur Waze auront davantage tendance à se rendre chez Castorama. C’est simple le marketing, tu vois. Je te balance un indicateur de ouf et tu me crois. Ahahah !

Découverte d’un nouveau monde : les NFT (Non Fongible Tokens) qui changent totalement la notion de valeur (au sens où nous tentons de la construire à partir d’expériences réelles). Uniquement virtuel, le #Crytopunk est-il payable en crytomonnaie et si oui, peut-il avoir plusieurs dizaines de millers d’euros ? Qui achèterait un sac Gucci virtuel (autrement dit fait de pixels) pour plus cher que sa version réelle (physique) ? Balitiskart nous présente des chiffres et des prévisions qui laissent perplexe. Est-ce une innovation ? Serons-nous tous dingues de crytotrucs, pardon de NFT ? A suivre…

En attendant, viens danser ! Et c’est à ce moment que tu réalises que l’être humain est capable de tout. Si si, de tout, comm disait déjà Audiard avant le digital. Imagine que presque 9 millions de dans ont été postées sur Snapchat en trois semaines et à l’invitation d’une marque aussi vieille France que Perrier ! Wahou ! Qui sont ces gens ? Des humains qui s’amusent d’un rien, et qui, contrairement à ce que d’autres nous démontreront (presque) plus tard, n’ont aucunement besoin d’être influencé pour faire n’importe quoi. Et c’est une bonne nouvelle.

Je zappe quelques présentations pour éviter de tomber dans la caricature des kitchs vantant les mérites de la publicité, fut-elle locale, augmentée, mieux ciblée, etc, parce que je ne voudrais pas que tu crois que le microcosme des annonceurs n’a aucune conscience de sa responsabilité dans la sur-consommation qui menace notre espèce. Etre responsable, ce n’est pas dire aux autres que l’on pense à réduire les émissions de carbone dans la gestion des activités aéroportuaires. Etre responsable ce n’est pas nous expliquer que grâce à Avamind, nous allons acheter un climatiseur mobile dès qu’il fera 5 degrés de trop dans notre salon de gamer suréquipé.

Comprendre la data, ce serait déjà avoir envie d’en tirer des leçons sur nos comportements bizarres. Nous sommes pourtant tous convaincus qu’il est temps de changer et d’aller vers moins mais mieux. J’aurais adoré entendre cela et même lire des chiffres encourageants sur notre volonté de changer de vision.

Dis-moi Emmanuel, on en parle au prochain HubForum ?

Cette entrée a été publiée dans : semaine du happy marketing
Avec les tags : ,

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

1 commentaire

  1. Pingback: Les marques qui font du bien #ep4 #Marketing4Good | Marketing Emotionnel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s