histoire et contenu de marque
Laisser un commentaire

Quand les chinois partent au ski #frenchtouch #SeeYouOnSnow

Tu le sais bien, la Chine d’aujourd’hui, n’est plus composée de paysans maculés de boue pataugeant dans les rizières. Au contraire, la richesse du pays poursuit sa vertigineuse croissance et les habitudes de la classe aisée changent très vite. Ruée vers le luxe, qui soutient notre économie, découverte d’autres activités que le Tai-Chi, et aussi fermeture des frontières une fois la pandémie propulsée partout ailleurs… Alors pourquoi pas le ski ?

Les Jeux Olympiques d’hiver ouvrant le ciel étoilé des sportifs entre le 4 et le 20 février prochains, il est urgent que la population chinoise s’y intéresse. Et Tmall, plateforme géante d’e-commerce ouverte aux produits étrangers (comprendre importés de l’occident car non encore copiés sur place), lance une campagne d’invitation en ce sens. Amis chinois, partez faire du ski, vous verrez comme c’est fun !

Au-delà du choc éventuel que cela peut produire, la campagne a été confié à une agence française de renom : Fred & Farid. Y trouve-t-on les codes de nos appels à la montagne européens ? Pourquoi une french touch pour séduire les futur.e.s skieurs.euses et surfeurs.euses d’Asie ?

J’aimerais bien lire ton avis sur la question. Je me demande si la culture européenne est encore enviable, créatrice de désir au-delà des produits de luxe. Certes, le ski est un loisir de luxe. Mais c’est aussi un sport, un rapport à la montagne, une forme de culture de village, de vallée, de descentes mythiques. Raclette à Pékin ? Tartiflette à Shanghai ? Why not !

Ce voyage hors des villes peut-il nous inspirer ici ? Sommes-nous tellement différents et comment conserver cette différence si tous les peuples du monde s’imaginent en skieur alpin ?

Le marketing raconte de belles histoires pour faire rêver les publics, pour engager des conversations de nature à inspirer de nouveaux comportements. Pourquoi serait-ce différent en Chine ? Après tout, la différence culturelle de l’autre éveille naturellement notre curiosité. Etre curieux, c’est s’intéresser ouvertement. Eduquer, c’est montrer ce qu’il y a de positif dans la différence. Aimons nos différences quant elles font avancer les autres.

Si tu fais du marketing, n’oublies pas de t’inspirer des rencontres les plus improbables…

Allez, c’est parti, let’s go to Bejin ! #SeeYouOnSnow

Cette entrée a été publiée dans : histoire et contenu de marque
Avec les tags : , ,

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s