Tous les articles taggés : Aurélie Jean

L’influenceuse est-elle un modèle à copier ? #oupas

Soudainement on reparle de l’influence comme de la solution à nos difficultés marketing et même business. Les influenceurs sont-ils à ce point indispensables à la vie économique de nos nations ? Peut-on encore se passer d’elles et d’eux ? D’une part, Aurélie y va fort dans une tribune publiée sur le rayon de com – Culture RP, en affirmant qu’un grand nombre d’entre eux : « leur passe-temps préféré consiste à « faire du buzz pour du buzz » en dénonçant, en fustigeant, en insultant et allant à l’affrontement systématique« . D’autre part, l’ami Fabrice pointe dans le viseur malicieux de son objectif une mise en abime intrigante sur l’idée que celle ou celui qui copierait l’image proposée par une influenceuse deviendrait à son tour influente. Chacun son tour, comme dirait les amoureux du Tour de France. Mais surtout l’influence devient alors une chaîne difficile à stopper dans son élan, puisqu’il y aura toujours quelqu’un pour reprendre le flambeau et tenter d’entrainer à sa suite d’autres âmes influençables… Où allons-nous ? Où vont les influenceuses ? Et …

Mémoire sémantique ou épisodique ? #storytelling

Mon job est d’apprendre aux gens à raconter des histoires ! C’est plutôt sympa non ? Bon mais pourquoi est-ce aussi essentiel en marketing ? Pour tous ceux qui travaillent sur leur plateforme de marque, pour tous ceux qui ont compris que l’exigence du consommateur / client d’aujourd’hui est a minima de comprendre pourquoi il devrait vous faire confiance (vous, votre marque ou votre entreprise), il est devenu naturel de parler de storytelling. Enfin, je l’espère ! Mais est-ce que cela correspond uniquement à une tendance ou bien votre business dépend-il directement de votre talent de conteur ? A lire l’interview d’Aurélie Jean publiée par Le Point cette semaine, on comprend que c’est aussi un enjeu culturel. Nos amis américains du Nord ont appris, tout petit déjà, à raconter des histoires ; et nous, nous avons appris à apprendre par coeur tout un tas de concepts et de faits historiques et scientifiques, et à les réciter. Conséquence, nous sommes persuadés que c’est le fond qui prime sur la forme ! Nous sommes convaincus que la …

Connexion digitale ! #SOMDIG18

Bref, il y eut des temps pour la rencontre comme jamais dans ces Sommets du Digital version 2018. A tel point que me faire sortir de la télécabine enchantée par Jessica fut aussi compliqué que lorsque ma grand-mère tentait de m’expliquer que le manège devait fermer et qu’il fallait rentrer à la maison maintenant ! Quel sale gosse ! Alors oui, des connexions se créent et déboucheront peut-être un jour (qui sait ? où es-tu algorithme prédictif de mon business ?) et si cela est vrai pour Romain Sambarino et son cookie vocal, pourquoi pas pour vous, mes partenaires/sponsors préférés ? Tiens, en guise d’exemple et pour montrer un KPI à votre équipe sceptique restée sagement à Paris, je vous livre ce message perso, reçu de Robin sur mon compte Linkedin dès mercredi : Comme quoi il y avait de la place pour tout le monde dans ce rendez-vous pas comme les autres… Et surtout pour celles et ceux qui ont bougé les lignes avec talent sur la scène. Oui nous avons instauré une réelle …

L’homme est-il encore le seigneur des robots ? #IA #BotshoreTrainer

Le HubForum n’est pas seulement une belle scène sur laquelle se succède experts et grands témoins d’entreprise, tels Guillaume Pepy (@SNCF_Digital), Gilles Pelisson(@gillespelisson ‏) ou Jean-Marc Janaillac (@Jmjanaillac ‏). Il y a aussi de très beaux sponsors ! Ils ont payé leur place et on leu a donné un stand et une prise de parole (comme c’est la cas dans à peu près tous les événements du genre). Mais si l’on prend le temps de les écouter et donc de les rencontrer, on découvre de réels trésor d’innovation issus des visions prospectives de certains entrepreneurs armés d’audace et de convictions. Et puis je revois avec bonheur Vanessa (@V_BLestienne), DG de The Social Client, groupe Acticall, qui m’explique après quelques minutes que l’humain peut améliorer les Intelligences Artificielles (ou les robots). En effet, sa société développe un programme d’entrainement des Bots conversationnels par des humains spécialistes de la relation client. Développés pour de nombreux grands acteurs, les bots intelligents répondent et interagissent directement avec les consommateurs, comme par exemple pour Parions Sport de la FDJ. Soudainement les marketers …