Tous les articles taggés : chanel

Karl is dead ! Vive Chanel ! #Karl

A peine annoncée la mort d’une « icône de la mode », Chanel nous rassure en intronisant Virginie Viard comme nouvelle directrice de la création de la marque. C’est bien ! Est-ce suffisant ? Depuis longtemps Karl Lagerfeld est devenu le Dieu du style, et pas seulement de la mode. Quand Dieu meurt, que nous reste-t-il ? Et surtout Dieu n’est justement pas censé disparaitre de nos vies. En effet, en devenant lui-même une marque, Karl, ce personnage piquant comme un pointe de hérisson (ou comme une épine de rose pour les femmes), s’est auto-proclamé indémodable, inimitable, incontestable et « far far above the Sky ». Il a ainsi une marque à son nom, un univers pour ceux qui aiment Karl. Qui dit mieux ? Aussi, quelques heures après l’annonce qui nous a surpris en pleine journée, chacun y va de son selfie avec Karl et de sa gentille déclaration posthume : « c’était un grand homme et je l’aimais tellement… mon dieu quelle tristesse ! » (même Anne Hidalgo se met à twitter son émotion). C’est dégoulinant d’égo et de …

Les cinq marques les plus émotionnelles en 2018 ! #oupas #palmares

Oui, vous avez aimé les marques cette année et je vous félicite pour cet amour parfois cruel, parfois éblouissant, chers lecteurs.trices (tiens, pour une fois j’utilise le pluriel, ça me donne l’impression que vous êtes plusieurs à me lire… #ahahah). Oui, vous avez lu ici les articles qui ont mis en lumière leurs réussites ou leurs errances, et c’est rassurant. Alors sans plus tarder, place au palmarès 2018 ! 1 – la Fnac ! Oh my god ! Encore ce fleuron de la culture française en tête de liste, un peu comme si l’on avait quelque désir inassouvi à avouer au Père Noël. Non la Fnac n’est plus cet agitateur d’intelligence et ce centre culturel ouvert à tous et symboles de belles rencontres tout en musique, en images ou en textes choisis. Sa relation client est certes devenue digitale mais à quel prix. Oublier ainsi que les collaborateurs sont le fer de lance de la fidélité, et les réduire à presque rien, les cacher derrière des ordinateurs peu connectés à nos envies, à nos passions, …

Coco crush : l’expérience éphémère ultime ! #chanel

« Bienvenue au Coco Lab ! » … Désormais lorsque Jean-Philippe m’invitera quelque part, je dirai oui ! En toute confiance. Pourquoi ? Parce qu’il a su me parler avec les mots qui conviennent de l’expérience exceptionnelle que propose la marque pour laquelle il travaille depuis longtemps maintenant et qui est devenue sa préférence : Chanel. Chanel tente l’expérience d’une boutique éphémère installée au Bon Marché (#24sevres) pour aller à la rencontre de ses clients et les inviter à découvrir la gamme joaillerie « abordable » de ce symbole de l’élégance et du luxe à la française. Mais il s’agit avant tout de surprendre. Une simple boutique avec quelques présentoirs et quelques bagues ou bracelets ne pourrait suffire pour déclencher un véritable « crush ». Jean-Philippe m’explique que les clientes sont très réceptives dès lors qu’on leur propose un parcours fun et inédit. Un docteur à la chevelure platine prend les choses en main et établit un diagnostic farfelu pour chacune d’elle. « Testons votre addiction à Coco Crush ! » annonce-t-elle en enjoignant la cliente de s’installer dans un canapé pour y …

If it is cheap… then nothing helps !

Il est trop fort ce Karl ! Non Karl n’est pas seulement une marque comme nous le rappelle nos éminents confrères des Echos dans une interview de Pierre-Louis Desprez parue ce matin sous la signature de Arnaud Le Gal. Karl est dieu ! Il a fait de Chanel une marque divine, au sens où elle est inaccessible aux hommes, intouchable, indémodable, hors d’atteinte de la concurrence. Une marque que l’on adore, au sens religieux ou païen de l’adoration. Et ce n’est évidemment pas une question de prix ! Aussi lorsque Karl accepte le partenariat avec H&M, il anticipe les critiques, les railleries en les mettant en scène dans un film absolument remarquable, drôle, cynique et magnifique par sa direction artistique. Ce que Karl réalise dans ce film illustre à merveille ce que le partenariat peut apporter à une marque sur le plan des valeurs. C’est aussi une leçon de marketing pour tous les défenseurs de la cible et du prix comme positionnement d’une marque… Une marque n’existe pas pour son prix ni par sa cible. …

Les boutiques éphémères vont-elles envahir les villes ?

Tout le monde s’y met ! Depuis 2 ou 3  ans c’est devenu une « mode » dans le marketing : il est urgent de créer un pop-up store ou une boutique éphémère. A Cannes pendant le festival, mais aussi à Paris pour  le prochain Desperados Wild Club qui ouvrira le 7 juin prochain dans un lieu encore secret (?), les marques créent des « boutiques », des lieux de rencontre pour leurs clients. Pourquoi et d’où vient cet engouement pour l’éphémère ? Magnum et d’autres ont réussi leur pari l’été dernier de créer des endroits de convivialité où leur clientèle la plus fervente, sans doute fidèle, s’est rendu à la découverte de nouvelles sensations. Car c’est bien l’objectif du client que d’aller au devant de la nouveauté, de vivre des expériences différentes et quelque part uniques en leur genre dans ces lieux brandés. Moment de rencontre, partage d’émotions sont au coeur de ces réussites. (comme pour Converse ce printemps à Paris) Mais la boutique éphémère n’est pas seulement un moyen de redorer l’image des marques, elle crée aussi …