Intuitions
Laisser un commentaire

Les promesses de l’AI vont-elles améliorer notre santé ? #AI #CX

Tous les métiers sont touchés par la vague hystérique de l’Intelligence Artificielle et le médecin, autrefois notable, n’y échappe pas. Pourtant cet étudiant au long cours, ce redoutable esprit d’analyse, doué d’empathie et doté d’un sens de l’éthique enviable, n’a-t-il pas notre confiance lorsqu’il s’agit de prescrire, de détecter voire d’anticiper les failles de notre corps ? Certes, mais les avancées des start-ups françaises de la santé mettent en valeur une capacité de traitement des informations que l’homme de la médecine ne peut développer. Il devra donc évoluer avec l’AI. D’autant que le Big Data appliqué à l’univers médical, vise à améliorer les diagnostics mais aussi à surveiller, ou à évaluer l’état général ou une pathologie particulière du patient. Pour l’instant, on nous vante les mérites de Watson ou ceux de Google (et autres monstres de la Data). Ils seraient en mesure de traiter ‘toute’ l’information cumulée et d’aller vers des modèles prédictifs.

Alors, l’Intelligence Artificielle est-elle une source de progrès ? Améliorer la fiabilité du diagnostic est sans doute possible, via des analyses en masse de data. Pour le reste, rien n’est encore démontré et tout reste à faire. La vraie question que pose le recours à l’algorithme est un inversement de la causalité. En effet, si l’on s’en tient à vérifier une évaluation de praticien en la comparant à des data, nulle doute que la machine sera plus faible et plus précise. Si, à l’inverse, on demande à la machine de présenter un diagnostic à partir des seules données du patient, et du comparatif avec la base de données disponible, les conclusions sont bien moins heureuses… Heureusement nous disent les médecins comme l’agence de la santé !

En matière de Big Data, il me semble que le problème est finalement celui de l’Intelligence. Apprendre par itération et comparaison avec des données existantes, permet-il de ne pas se tromper dans l’évaluation d’un humain (de son corps ou de son esprit) ? Pour le dire autrement, n’est-ce pas « en voyant un patient se relever de son fauteuil que je détecte en quelques secondes son état de santé général mieux qu’un ordinateur » ?

L’interaction entre humains reste la base de la médecine, que ce soit en terme de confrontation d’avis entre praticiens, ou en terme de dialogue entre le médecin et son patient. Les causalités dans la recherche sur le cancer ont abouti à plus de finesse dans la classification des différentes formes de la maladie. Penser que les algorithmes peuvent déduire de la donnée, à la fois le diagnostic et le traitement, est sans doute encore un peu prématuré.

Jusqu’à quand ?

 

Voilà ce que j’ai retenu en substance d’un article faisant état de l’avancée des start-ups médicales qui utilisent l’Interligne Artificielle. Un article paru dans Le Monde la semaine dernière… J’aurais voulu vous en dire davantage sur les progrès de la science et de la médecine. Faut-il craindre de vivre plus longtemps ? Faut-il redouter cet envahissement des algorithmes, dont on commence à ressentir les limites dès qu’il s’agit d’être humainement intelligent ? Confier ma santé à un ordinateur me semble encore plus difficile (ou pas) que mettre ma vie entre les mains d’un médecin… Mais si je perds confiance en l’Homme pour résoudre nos problèmes, ne vais-je pas devenir un robot ?…

Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, je vous conseille la lecture de cet article là : http://bit.ly/2rh8RiQ  (qui explore les sujets du médecin augmenté, du deep learning, mais aussi de l’amélioration du système de santé et des robots conversationnels…) –

Etre émotionnel, c’est faire confiance à l’humain pour nous, pour les autres et pour l’avenir.

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s