l'humain dans le marketing, semaine du happy marketing, vive les marques !
Laisser un commentaire

Mission de marque : faut-il tout casser ? #furyroom

Je découvre cela en écoutant l’excellent Guillaume Meurice, chroniqueur de France Inter, et je suis comme lui, tout simplement ébahi ! Jusqu’où peut-on aller pour générer du business en jouant sur les émotions des humains que nous sommes ? Est-ce de la manipulation (douce ?), comme on me le suggère fréquemment ?

Imaginez un espace où vous pouvez vous défouler et tout casser ! Incroyable ! Les tarifs varient selon le nombre d’objets et l’espace/temps que l’on vous accorde pour en finir avec votre crise nerveuse et votre incapacité à gérer le stress. Prêts ? Partez ! Une batte de baseball en mains, votre combinaison de sureté enfilée et vous voila en pleine montée d’adrénaline, vibrant de toutes vos pores et hurlant votre haine de tout et de rien. C’est mieux que de taper sur son voisin ! Certes ! Une autre forme de thérapie qui vous sera, elle aussi, facturée ?.. Pourquoi pas ?

Quelle est l’idée derrière la Fury Room® ? (question sur le site web)

« Vivre dans une ville comme Paris peut être extrêmement stressant et nous avons tendance à garder à l’intérieur de nous nos frustrations et notre colère, sans moyen de la laisser s’échapper. C’est de cela que l’idée de la Fury Room® est née. Libérez votre colère intérieure dans un lieu sûr et hors de tout jugement. Ce n’est pas de l’aéronautique, c’est juste une nouvelle façon de se défouler. Sortez de votre style de vie et des codes et lâchez-vous, c’est exactement ce dont vous avez besoin. »

choose your weapon

Briser les codes de notre société, est-ce briser ses chaînes ? Le lâcher prise peut-il se transformer en destruction massive des objets de notre quotidien ou du bureau ?

Un why qui va aussi loin dans le négatif peut-il être porteur de business ? Il semble que oui puisque de nombreux clients sont déjà venus (sans doute un peu par volonté d’en être… comme toujours) et qu’ils se sont bien défoulés. Ouf ! Innovation destructrice quand tu nous tiens ! De quoi faire tousser un peu plus fort l’inoxydable Schumpeter ! Vous pouvez même venir avec vos propres objets (et ce sera payant aussi), afin de mieux vous en débarrasser et d’avoir la garantie qu’ils ne serviront pas à d’autres… Est-ce la fin du consumérisme ?

Je veux bien que l’on améliore la vie des gens, mais faut-il leur demander de choisir leur arme de destruction ? Ne devrait-on pas apprendre au gens à ne pas se mettre en colère, ni à détruire ? Le marketing devrait nous rendre plus heureux et nous aider à aimer notre monde.

Allez-y, défoulez-vous dans un commentaire ! 😉 #oupas

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s