le plaisir et la fidélisation, vive les marques !
Laisser un commentaire

Faut-il continuer à manger des burgers comme papa ? #oupas

Juste avant qu’ils ne ferment boutique pour cause de confinement, on m’envoie une information sur Les Burgers de Papa qui propose désormais une version mobile de son programme de fidélité. Ouf ! Il était temps ! Pendant ce temps-là, notre ami Fred le pilote de ligne polyglotte, fait plusieurs apparitions d’une drôlerie propre à #Buzman et bizarre coïncidence, je découvre aussi Bioburger, une autre jeune enseigne du burger. Embouteillage dans ma tête gourmande, comment vais-je choisir ma prochaine commande ?

Faut-il privilégier le fun comme le pense nos amis de #BurgerKing ? ou au contraire viser la qualité des ingédients français et la responsabilité comme tentent de nous le dire les deux marques challengers citées plus haut ?

Deux missions qui pourraient cohabiter si j’en crois Les Burgers de Papa, mais qui sont totalement remises en question, justement, par ce que leur responsable marketing croit être un programme de fidélité (pour le coup à la papa, est parfaitement choisi pour le qualifier).

« La satisfaction client est au cœur de notre stratégie. Les chiffres de mise en place du wallet montrent qu’il y a une vraie appétence pour ce service qui facilite le quotidien de notre clientèle adepte des services sur mobile. Grâce au wallet, nous informons en temps réel les porteurs de la carte de fidélité des actualités de l’enseigne, des nouvelles offres et avantages en fonction de leurs commandes », déclare Lisiane Barberet, Directrice Marketing et Communication, Les Burgers de Papa.

Lorsqu’une grande marque décide que sa mission assumée, c’est avant tout d’apporter du fun dans la vie de ses clients (et l’on comprend mieux pourquoi cela résonne dans l’esprit de sa clientèle en ce grand moment de déprime nationale), elle l’accomplit jusqu’au bout. Tout doit, avant tout, être fun ! Alignement oblige ! Y compris chez papa !

Lorsqu’une enseigne qui connait un certain succès (avec tout de même 38 restaurants ouverts en France, ce qui n’est pas rien sur ce marché), nous promet la modernité dans l’expérience client via le digital, elle ne peut pas nous proposer de gagner des points à chaque euro dépensé et encore moins de les transformer plus tard en burger gratuit (je ne te parle pas de la frite gratuite, premier niveau de récompense, par peur de te faire tordre de rire… je prends soin de toi, moi aussi). C’est tellement dommage ! C’est d’une telle pauvreté de réflexion ou de créativité que j’en suis resté… sur ma faim !

Quand allez-vous comprendre (jeunes gens que l’on a propulsé directrice.teur du marketing de ces nouvelles marques so New Gen) à quel point cette vision de la fidélité est hasbeen pour ne pas dire ridicule ? Croire qu’il est encore pertinent ou amusant de courir après des points, et donc de bouffer plus et plus encore de burgers, pour en obtenir un gratuit, est tout juste absurde ! Et surtout très très loin d’une quelconque responsabilité. Car vos clients veulent et doivent apprendre à moins manger et mieux manger en même temps. Dire que l’on a choisi un éleveur français d’un boeuf de belle qualité n’a d’intérêt que si je ne me goinfre pas, tant il est clair que manger trop de viande a un impact sur l’environnement. Donc non, ma fidélité ne doit pas, ne peut plus être dépendante de ma capacité à ingurgiter des tonnes de burger ! Plus jamais !

  » Notre idée : proposer des solutions aux clients pour adapter leurs modes de consommation, avec un minimum de contraintes possibles « , assure Louis Frack, cofondateur de Bioburger. Louis, s’il te plait, dis-moi que tu ne vas pas lancer ta carte de fidélité à la papa ! Il y a tant d’autres choses à me proposer, à moi et à tous tes jeunes clients aussi. Eux plus encore que moi, sont sensibles à la protection de la planète et s’ils apprécient que tu installes des fontaine à eau à la place de bouteilles plastiques dans tes restaurants, s’ils sont heureux que tu n’achètes plus d’avocat en provenance du bout du monde, trouve autre chose que des points pour valoriser leur amour du burger bio et responsable. Merci !

C’est difficile le marketing et cela le sera davantage encore dans les prochaines années. L’exigence est dans les têtes et les coeurs de tous les clients. leurs expériences, leurs choix, leurs préférences doivent être respectés et récompensés. C’est très mal reconnaitre leur envie de bien faire et de mieux vivre, que de continuer à leur proposer des vieilles et irresponsables recettes marketing. En marketing, faire comme les autres, ou faire comme avant, est voué à l’échec, et c’est tant mieux. Les clients que nous sommes tous méritent autre chose, c’est une évidence que la période de crise souligne d’autant plus durement.

Etre fidèle aujourd’hui, ce n’est pas forcément fun mais ce n’est clairement pas se comporter comme papa !

Allez, avant de vous jeter sur un bon gros burger des familles, regardez les consignes de sécurité et souriez ! C’est bon pour tout le monde ! Merci Fred !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s