Tous les articles taggés : fidélisation

Qu’est-ce que la néo-fidélisation ? #splio

Je m’étonne chaque fois que je reçois un communiqué de presse m’annonçant une révolution à venir dans les programmes de fidélité. En réalité, la plupart du temps, il s’agit de nous vanter les mérites d’une Appli qui va intégrer les points, les visites d’enseigne, les cartes de fidélité ou tout autre gadget, éventuellement pratique mais sans saveur nouvelle. Et puis il y a Splio Loyalty ! Certes, nous gagnerons encore des points (quand finirons-nous par nous en affranchir ? Faut-il infantiliser les gens pour qu’ils accrochent à notre discours ?), mais cette fois, ils seront déconnectés de nos achats et viendront en récompense de notre engagement. C’est mieux non ? Si vous récompensez la fidélité de vos clients, ce n’est pas tant le volume, ni la fréquence de leurs achats qui comptent, mais bien leur capacité à séduire les autres en vous recommandant. La force du bouche à oreille est telle qu’aucune technique marketing n’a jamais fait mieux… C’est difficile à admettre lorsqu’on prétend imaginer des actions marketing géniales, mais c’est la sévère réalité exprimée par les …

La fidélité sans les points, comment ça marche ? #celio

Depuis que j’évoque le nouveau programme de fidélité de Décathlon, cette enseigne préférée des français avec qui j’ai le plaisir de travailler, on me pose cette question : comment faire sans les points ? ou sans le fameux 11ème gratuit ?… Il existe fort heureusement des marques et des enseignes qui ont compris qu’elles ne peuvent ni ne doivent attendre la dixième preuve d’achat ou de visite, pour enfin déclencher un geste de remerciement, ou un cadeau. C’est le cas de Célio, par exemple. Ainsi lorsque vous avez effectué un achat dans l’un de leurs magasins, on vous propose le programme de fidélité (comme partout) mais on vous précise que vous auriez droit à un avantage (ici hélas encore matériel) dès tout de suite !… Et ça c’est tout de même un bon signal. Car pourquoi attendre pour faire plaisir à vos clients ? Sur quoi repose cette crainte que si vous étiez généreux avec votre client dès le premier jour, il n’aurait pas envie de revenir ? La réponse est dans votre CRM. Il …

Chez Castorama la fidélité vaut-elle un euro ? #oupas

Je ne suis pas tous les jours dans les magasins de bricolage, mais après tout, il faut bien se rendre compte que Leroy Merlin n’est pas la seule enseigne du secteur ! Heureusement, car la concurrence est toujours une source de progrès pour le client. Et le client est tout à fait capable d’aller voir ailleurs à la moindre occasion et surtout dès lors qu’il ne perçoit pas que sa fidélité lui vaut un quelconque retour, un intérêt, une récompense ou même un signe de reconnaissance. Alors Castorama une marque bleu et jaune mais pas suédoise pour autant, affiche en grand son programme de fidélité, aussi bien dans qu’autour de ses magasins. Obtenir 5% de remise de bienvenue, pourquoi pas ?  Mais aussi 10% de réduction dès que j’aurais dépensé 1500 euros dans le magasin. Où l’on retombe dans le travers de la fidélité liée au volume du CA réalisé par le client, comme malheureusement c’est encore le cas presque partout. Je ne reviens pas ici en détails sur le manque évident d’efficacité de ce …

Foodora ou pourquoi mes étudiants n’ont pas d’idée !

Oui je suis déçu ! Je vous le dis clairement ici pour ceux qui oseront lire cette note de blog, transmettre la vision d’un marketing émotionnel centré sur l’humain n’est pas forcément valorisé par la lecture des copies d’un devoir pourtant pensé pour éveiller l’imaginaire. Foodora est une start-up lancée par l’incubateur allemand Rocket et déferlant sur le marché français à grands coups de communication dans le métro parisien (et lyonnais ?). Livraison de vos plats préférés à domicile en 30 minutes par des coursiers en vélo, site et application mobile pour faciliter au maximum la découverte du bien cuisiné, le concept est à la fois évident et imité (voir inspiré par Allo Resto). Alors comment fidéliser des clients qui sont vautrés dans leur canapé et qui trouvent plus cool de se faire livrer un poulet tandoori que de se mettre en danger en tentant l’expérience de l’apprenti chef ? C’était une question difficile et je ne suis pas certain que les marketers de Foodora (s’il y en a) auraient pu y répondre en moins de …

Quand Intermarché prétend ré-inventer la fidélité #vraiment?

Faute d’avoir obtenu la moindre réponse des responsables communication et marketing de cette enseigne que je félicitais dans ce même blog pour la célèbre campagne des Légumes Moches, je vous livre aujourd’hui, ma réflexion sur ce qui s’annonce déjà comme un flop intégral… Ainsi, une série de spot est diffusée depuis quelques jours à la fois en télévision (oui ce média qui n’intéresse plus personne d’un âge inférieur à 30 ans comme Marc, le héros du spot) et sur Youtube. Comment ça dans le même format ? Oui ! Les mêmes 20 secondes, parce que chez Intermarché, on pense encore que c’est la même chose : la TV de papy et Youtube !… Laissons là cette critique un peu facile, bande de jeunes lecteurs que vous êtes ! En fait, Marc le client éberlué et si gentiment niais, trop stylé avec son sac d’écolier (qui me rappelle mes années lycée – autant dire un autre siècle…), a le droit de parler 3 secondes ! Pour nous déclarer qu’avant, la fidélité, c’était un concept qui lui …

Comment élaborer une stratégie de fidélisation ? #4clés

La réponse est-elle dans la question (comme d’habitude) ?… J’ai dû lire et relire des tonnes de dossiers et de copies avec espoir que la lumière revienne enfin… et je suis sans cesse confronter à des articles prétentieux et creux à la fois, qui prétendent que le marketing est mort, déclinant et hors sujet pour les entreprises et leurs clients. Stop ! Oui, il est possible de rendre des clients fidèles, en mettant en place une stratégie ! Oui être un marketer, c’est être un stratège ! C’est évidemment bien plus difficile que d’appliquer des outils, des remèdes de grand-papa, ou d’automatiser des tâches et d’industrialiser vos messages. C’est de la stratégie ! Et il y a 4 clés que je vous délivre ici : 1 – Quelle est la mission sociale de la marque et à qui s’adresse-t-elle ? (cf épisode 1 des vidéos du marketing émotionnel : https://youtu.be/7mAVFqvdDME) Si vous n’avez pas réussi à identifier clairement le « why » de votre marque/produit/service, comment voulez-vous qu’un client le comprenne ? Pourquoi rachèterait-il un produit, ou le …

De l’éphémère au permanent ??… et si on prenait un @Curly en attendant…

Allez, on débute par une petite citation de Bossuet sur la permanence : « L’homme sage est permanent comme le soleil ; le fou change comme la lune. » dans Politique. Oui mais encore ?… « Rien n’est permanent, sauf le changement. » déclarait Héraclite. Nombreux seraient ceux pour affirmer qu’aujourd’hui le changement est dû à la technologie, alors qu’il semble bien être également dans les comportements évolutifs de l’Homme face à la rupture de son espace temps traditionnel (plus l’humain vit vieux et plus il vit de changements de temps). Ainsi faire le tour du monde devient banal (on pourrait même le faire sur l’un des nombreux blogs consacrés à ce rite moderne), de même que dialoguer avec tous ses amis éparpillés aux quatre coins de la planète n’est guère plus difficile que de passer d’un marché financier à l’autre. Nous sommes partout à la fois, et toujours disponible où que nous soyons… Alors que deviennent nos relations ? Aurons-nous encore des amis (en vrai) à l’ère du tweet et du hashtag à tout va ? Si t’as pas d’ami, prends un Curly …

A la poursuite du client fidèle… cet inconnu !

Votre mission si vous l’acceptez… Suivre un client fidèle d’une marque ou d’une enseigne, pendant 4 semaines et observer puis étudier, via cette relation avec un inconnu, ce qu’est la fidélité ! Je me demande bien d’où me viennent de tels sujets d’étude pour mes étudiants ? J’en rigole encore ! Tous n’ont pas réussi, et c’est bien normal… Il fallait se mettre en danger, sortir de sa zone de confort et rencontrer l’inconnu. Oui l’inconnu ! Un client abordé sur une intuition, là dans la rue ou dans un magasin, ou pourquoi pas sur un réseau social… Oublié le questionnaire, ou le panel, le focus groupe réuni pour une heure : il faut du temps pour comprendre l’autre… Pour ceux ou celles qui ont osé, l’expérience a été riche. Riche en émotions, riche en découverte de l’autre et de ce qui fait sa fidélité, sa préférence, et finalement son amour d’une marque. Mieux encore, certains ont contribué à une prise de conscience chez le client de ses réelles motivations dans la fidélité. Improbable mais …

Le plaisir et la fidélité

Il est important de comprendre que le plaisir est éphémère. Ainsi lorsqu’on doit évaluer si le plaisir est essentiel à la fidélisation, on affirmera que le plaisir du client est un moteur de décision, un sentiment fugitif qu’il éprouve dans la réponse à une envie, un désir le plus souvent irrationnel. Naturellement, il éprouvera plus de plaisir à l’achat d’un pot de Nutella que pour celui d’un paquet de lessive ou de son pass Navigo ! La question n’est pas là. Elle se situe autour du pourquoi le client renouvelle le même achat, et s’il le fait avec envie, par préférence pour une marque (ou un produit) ou par simple habitude. Bref, ressent-il ce plaisir dans sa fidélité ou est-il victime du marketing ? La fidélisation est un moyen marketing et un objectif majeur pour l’entreprise. La fidélité est un sentiment et une attitude, elle est décidée par le client ; elle est d’ailleurs exprimée et vécue différemment par chacun d’entre nous, ce qui peut donner matière à débat sur sa nature profonde oscillant entre …

La génération Y en mal d’émotions ?…

Tu crois ?.. Le dossier de Marketing Direct daté avril-mai qui vient de paraître tente de nous en convaincre avec de nombreux exemples : « Ils attendent du web de l’émotion, de la récréation, de la création et des interactions. Bref, tout ce qu’ils ne trouvent pas dans une société en crise (laquelle ?). Pour séduire ces jeunes actifs, les marques ne peuvent plus se contenter de vendre un produit, mais elles doivent leur faire vivre une expérience. » Je rêve ou on dirait un extrait de mon cours ?!… Pour mieux cibler la génération Y, Ubisoft France, mise notamment sur les nouveaux relais de communication comme les Youtubers : « Ils ressemblent beaucoup à nos fans et nos joueurs s’abonnent à leurs chaînes et s’identifient à eux. Nous sommes dans une logique de teasing et d’animation de la communauté de fans. Ce sont des passionnés et un passionné le reste toute l’année. » Communauté de fans ou tribus, les passionnés se rassemblent via le web et les réseaux sociaux. On le savait, on pouvait le voir, le phénomène …