histoire et contenu de marque, Intuitions
Laisser un commentaire

C’est pas l’homme qui prend la mer ! #tadada #VendeeGlobe

Je ne te l’ai pas annoncé cher.e lectrice.teur mais j’ai pris le large ! Comme plus de 600 000 autres (à l’heure où j’écris ces lignes), je suis désormais sur mon bateau pour environ 80 jours ! Merci au Vendée Globe de me proposer cette très jolie escapade hors du confinement !

Tu noteras que je ne suis pas un débutant en matière de navigation périlleuse, pas plus que les éléments contraires ne m’effraient au moment de passer à l’action ou de prendre la parole. Je suis donc parti pour mon 3ème tour du monde grâce à l’application que tous les amateurs de vent dans les voiles connaissent depuis plus de 15 ans : Virtual Regatta. Voilà bien un exemple parfait de tribu dirigée par sa passion qui a été créée de zéro par des virtuoses du code et des Apps. Alors lorsque 33 skippers professionnels prennent le départ dimanche dernier, depuis les Sables d’Olonne, je suis envahi d’émotions iodées et je me demande comment ils ont réussi à embarquer avec eux tous ces beaux sponsors. Magnifique de lire la liste des inscrits, et d’y trouver Damien Seguin, parti sous les couleurs d’Apicil et que j’avais rencontré à Nice alors qu’il réalisait le Tour de France à la voile, avec les équipes de la FDJ. Un humain hors du commun, qui malgré un handicap que beaucoup trouveraient insurmontable est toujours prêt à aller plus loin, avec un sourire et une bienveillance très supérieurs à la moyenne. Damien pointait en tête hier soir, et je suis certain qu’il va se battre jusqu’au bout avec les meilleurs.

Mais ce qui est formidable c’est aussi une grande présence des femmes dans cette aventure au long cours. Challenge des temps modernes, le Vendée Globe ne fait aucune distinction entre les genres des partants pour les mers du sud. Tout le monde est à égalité. Tout le monde affrontera le Cap de Bonne Espérance comme le Cap Horn, seul.e à bord ! Evidemment, c’est beaucoup plus dur pour elles et eux que pour moi qui navigue depuis mon bureau chauffé et confortable (quand je ne suis pas dans mon canapé avec un verre de vin et un livre)… Respect et encouragements à ces aventurier.e.s !

Et puis j’ai découvert l’une des skippeuses engagées dans la course et son partenaire Medallia (spécialiste de l’expérience client). Une femme expérimentée et passionnée qui croit fort en son objectif de battre le record féminin de l’épreuve. « Medallia a une riche histoire d’aider ses clients et partenaires à atteindre l’excellence et le succès. L’objectif de Pip Hare en tant qu’athlète est de faire exactement cela. Dépasser les limites physiques et mentales et faire tomber les barrières en cours de route. » peut-on lire sur leur site internet.

Mais qui est donc Pip Hare ? Je suis certain que tu ne la connais pas… enfin presque… Interview vidéo qui donne un bel aperçu de l’extraordinaire mentalité de ces dingues de voile ! C’est ce que l’on peut imaginer de plus fort comme engagement. Etre engagé dans ce type de défi hors norme, c’est démontrer une force, une confiance, une croyance énormes. Je comprends que certaines marques aient encore envie de porter de telles valeurs en accompagnant financièrement les skippers du Vendée Globe 2020. Je les en remercie, pour la beauté du geste et pour l’inspiration au dépassement de soi.

Evidemment tu suivras le bateau qui te fait rêver, celui de Jean Le Cap (Yes we Cam) porte un joli nom marketing pour cet homme qui ne doit plus rien à la mer, ou celui de Samantha Davies, une autre passionnée qui sera sans nul doute une adversaire redoutable pour Tip Hare et tous les autres…

Ne cherche pas mon bateau, il est quelque part au milieu des autres. Je te dirai peut-être dans 80 jours comment j’ai terminé ce tour du globe…

Les expériences communes construisent les tribus et les animent. De telles aventures se partagent, et s’inscrivent dans la mémoire collective de nos communautés. Un très beau territoire de communication pour une marque que chacun peut s’approprier le temps d’une course au large.

#enjoy

PS : si toi aussi, tu t’es lancé dans la course, indique le nom de ton bateau en commentaire… et promis, on se connecte sur l’océan !

Cette entrée a été publiée dans : histoire et contenu de marque, Intuitions

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s