Inbound marketing, Intuitions
Laisser un commentaire

L’industriel est-il compatible avec la caméra ? #oupas

Tu crois que je vais te raconter une histoire d’industriel et j’ai envie de te donner raison. Lorsque je prends le rôle du metteur en scène pour aider ceux et celles qui osent s’exprimer face caméra pour transmettre une partie de leur savoir, pour expliquer comment les produits, les offres de leur entreprise peuvent créer de la valeur pour leurs clients, je ne me pose pas la question.

Industrielle est une simple qualification désignant une entreprise. L’homme, la femme qui raconte, est un être humain, quel que soit son métier, son secteur d’activité. Alors pourquoi serait-ce plus difficile, plus angoissant, plus contraignant de parler à un public imaginaire en regardant l’objectif ?

2 ou 3 choses que je sais des industriels (pardon que je crois savoir…) :

1 – Le monde de l’industrie est bien plus fermé que les autres.

Le secret de fabrication, l’usine, le savoir-faire et l’outillage y sont bien gardés, à l’abri des regards dans ces grands bâtiments le plus souvent perdus loin des villes. L’industrie ne se visite pas ou pas souvent. L’idée qu’on pourrait espionner ou pratiquer la copie industrielle hante les décideurs et les services de sécurité. Aussi, lorsqu’il s’agit de parler de ce que tu fais sans toutefois dévoiler comment ou pour qui, ça devient vite un peu tendu. Et puisque par habitude, tu n’en parles pas, ou uniquement en restant très abusif, voir mystérieux, comment franchir cette ligne continue lorsque la caméra débute son enregistrement. Si tu prenais l’habitude de raconter plus souvent ce que tu fais, ou comment tes clients utilisent avec bonheur tes solutions, ce serait plus naturel de le refaire face caméra.

2 – L’industriel est technique et détenteur d’un savoir

Préjugé comme dirait une mauvaise publicité ! Oui mais il est évident que nous, les français, pensons depuis fort fort longtemps, détenir le savoir voire la science. Et expliquer, ce qui par nature est compliqué à comprendre pour le commun des mortels, est… compliqué. Si cela n’était pas compliqué, ce ne serait d’ailleurs pas très scientifique et encore moins technique. Tu noteras au passage, toi qui fait du marketing, que lorsque tu industrialises tes techniques et tes idées, tu les présentes à grand renfort de mots jargonneux censés rendre le propos complexe. Et son auteur, plus savant, par la même occasion. Alors quant il s’agit de raconter et non plus de réciter des leçons apprises par cœur, quant il faut faire passer un message plutôt que de tenter une démonstration rigoureuse, ça se gâte Agathe ! Et c’est bien dommage… Après tout, il existe des univers complexes qui nous fascinent, des conversations érudites qui nous plongent dans des réflexions profondes et qui pour autant sont énoncées avec des mots simples. Etre technique n’est pas être abscons. Le plus souvent la technique n’est pas nécessaire à l’histoire.

3 – Le monde industriel n’attire pas les communicants.

Longtemps on a cru que l’industrie puait la sueur et transpirait la suie. Les images d’Epinal et d’ailleurs, ne donnaient pas envie. Le moche n’est pas facile à communiquer, tu comprends. Alors le marketing du moche, ce serait quoi ? Autant ne pas en parler. Mais c’était, une fois encore, une image du passé, de l’exploitation des ouvriers, des machines grasses et noires. Aujourd’hui, la technologie, la beauté des matériaux, le souffle de l’automatisme sont nettement plus agréables à regarder. La communication reste pourtant éloignée de ce monde, tant elle a cru qu’elle était légitime lorsqu’elle vendait du rêve (ah les beau mannequins, oh les belles voitures et autres accessoires de luxe). Si tu fais de la com, autant bosser pour Chanel ou Dior que pour des ensacheuses ou des conditionneuses. Personne ne se dirige donc vers l’usine lorsqu’il ou elle imagine propose son talent créatif. Erreur !

Ainsi les industriels sont mal équipés lorsqu’il s’agit de raconter une histoire, faute de culture et de goût pour la communication. C’est évidemment un raccourci, mais si tu devais conseiller des acteurs de l’emballage, tu te rendrais compte, avec moi, de tout ce qu’il y a à accomplir pour valoriser l’industrie française, alors même qu’elle regorge de talents et de prouesses techniques.

J’aime mon métier. J’aime les gens qui osent affronter l’oeil vitreux de la caméra, muni pour tout bagage d’un scénario écrit par Florence. Ils sont beaux. Je leur glisse à l’oreille (laisse-moi rêver que je peux transposer ici cette image romantique de Robert soignant ses chevaux par les mots), qu’ils sont les seuls à savoir ce qu’ils devaient dire et que leur audience ne se rendra jamais compte des éventuels oublis. Et dès lors qu’ils oublient non pas leur texte mais l’ombre de l’auto-censure qui les menace, ils se libèrent et entrent dans la conversation avec un public imaginaire. Ils ne sont plus industriels. Ils sont humains. Ils sont touchants et ils seront appréciés pour cela d’abord.

L’industriel mérite très largement notre attention. Il détient des histoires incroyables. Il faut l’encourager à nous les raconter avant que les robots ne le remplacent. Je compte sur toi !

PS : si tu veux entendre et voir des industriels parler d’eux, inscris-toi au P&P Forum organisé par le GEPPIA…

PS2 : si tu n’a jamais vu Robert parler à des chevaux, regarde son film.

Cette entrée a été publiée dans : Inbound marketing, Intuitions
Avec les tags : , ,

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s