Tous les articles taggés : GEPPIA

Alors on pitche ? 5 trucs pour éviter le flop…

Trois jours sur un salon qui réunit de très belles entreprises industrielles à Villepinte. Trois jours de rencontres formidables que je ne suis pas prêt d’oublier. Merci au GEPPIA (Laurent, Jean-Marc, Pierre et Alizée pour ne citer que les plus connus) et à tous celles et ceux qui auront accepté d’échanger avec moi sur leurs histoires, leur entreprise et leurs difficultés éventuelles. Alors oui on pitche ! On prend le micro et c’est parti pour 5 minutes maximum. Format apéro qui permet à l’audience de mordre dans le saucisson et de boire une coupe ou un verre de rouge, pendant que les speakers se succèdent. Garantie d’une audience. Audience difficile à captiver au fil des ravitaillements et des discours qui se ressemblent un peu… Pourquoi ça ne fonctionne pas ? Pourquoi personne n’a la moindre question à poser ? Dommage ! J’ai expliqué quelques trucs à Hervé, Alexandre, Pascal, Stéphane, Laurent, Patrice, Jonathan, Laetitia, Véronique et d’autres, alors puisque tu n’étais pas là, je les mets ici à ta disposition. C’est cadeau ! 1 – …

Sauver la planète, est-ce une raison d’être ? #oupas

Le rapport du GIEC nous donne trois ans pour enclencher un véritable changement de comportements de tous pour réussir à inverser (ou à freiner suffisamment) la dégradation de notre chère terre. Alors oui, il faut y aller ! Mais non, ce n’est pas une raison d’être pour une entreprise dans l’énorme majorité des cas, et encore moins pour celles qui ont été créées au siècle dernier (et avant). Je l’affirme sans te ménager : ton entreprise n’est pas un héros. Point final. Ta marque non plus. En revanche, tes salariés, tes clients, eux, peuvent être ces héros qui sauveront le monde pour peu que tu les aides, tu les inspires ou tu les félicites pour chacune des actions, chaque impact positif qu’ils ont et auront sur le changement profond dont nous avons besoin. Ce n’est pas du tout la même chose. Je m’agite à chaque fois que j’entends un dirigeant communiquer sur la raison d’être en transfigurant son entreprise en héros au service de l’humanité. Soyons clairs : l’entreprise est une communauté d’humains. Eux seuls …

Allez viens, je vais te raconter mon webinar au #Geppia ! #Vraiment ?

Je m’installe tranquille dans mon canapé, et, tu ne vas pas me croire, j’allume la télé. Envie de m’informer ou de me distraire à peu d’efforts. Je ne te dirais pas si j’ai pris un verre mais en revanche, je suis surpris d’entendre Anne-Charlotte qui nous apprend que le roi du biscuit est au placard. Mince ! Une affaire dont tout le monde parle, évoquant de possibles micro-fuites. Un biscuitleaks en direct ! On convoque un expert, Eric, un type sympa qui parle un langage abordable pour nous expliquer comment de telles catastrophes alimentaires peuvent survenir sans qu’on ait eu le temps de crier garde… Justement, à l’autre bout de la lucarne, voilà Régis qui monte sur le ring, fier et déjà chaud, pour en découdre avec un robot palettiseur. Un défi malicieusement présenté par Véronique, qui ne voudra finalement pas départager les protagonistes en nage après quelques rounds âpres. Du jeu de jambes, du panache, mais aussi le respect des qualités de l’adversaire, un combat de qualité qui satisfait les spectateurs amusés par les …

L’industriel est-il compatible avec la caméra ? #oupas

Tu crois que je vais te raconter une histoire d’industriel et j’ai envie de te donner raison. Lorsque je prends le rôle du metteur en scène pour aider ceux et celles qui osent s’exprimer face caméra pour transmettre une partie de leur savoir, pour expliquer comment les produits, les offres de leur entreprise peuvent créer de la valeur pour leurs clients, je ne me pose pas la question. Industrielle est une simple qualification désignant une entreprise. L’homme, la femme qui raconte, est un être humain, quel que soit son métier, son secteur d’activité. Alors pourquoi serait-ce plus difficile, plus angoissant, plus contraignant de parler à un public imaginaire en regardant l’objectif ? 2 ou 3 choses que je sais des industriels (pardon que je crois savoir…) : 1 – Le monde de l’industrie est bien plus fermé que les autres. Le secret de fabrication, l’usine, le savoir-faire et l’outillage y sont bien gardés, à l’abri des regards dans ces grands bâtiments le plus souvent perdus loin des villes. L’industrie ne se visite pas ou pas …