Intuitions, l'humain dans le marketing
Laisser un commentaire

La stratégie du commentaire sur Linkedin #TaDiKoi

Ce qui me saisit d’effroi en me rendant sur Linkedin, c’est cette facilité que nous avons à nous commenter les uns les autres. On dirait du Lelouch. Tout et même parfois n’importe quoi, nous invite au commentaire. Et tu en penses quoi toi ? ben… rien !

Alors, s’agit-il d’une stratégie ? Faut-il, dans l’affirmative, imaginer qu’elle puisse nous différencier, nous faire émerger du magma gluant de toutes ces conversations égotripées ? Peut-on ainsi passer entre les mailles du filet de ce méchant algorithme qui fait tellement peur aux nains bleus du contenu vide ?

Oui commenter peut parfaitement intégrer ta stratégie. Bonne nouvelle ! Si tu commentes un post, deux choses surviennent en même temps. Tu indiques à ton réseau, ce qui motive une réaction de ta part. Et, tu prends une (petite) place dans la conversation, te faisant ainsi « voir » de la communauté touchée par le sujet du post en question. Note rapidement pour ta réflexion stratégique, que lorsque tu commentes, tu existes aux yeux des autres (y compris de celles et ceux qui ne te connaissent pas).

Dès lors, si tu pousses un peu plus la logique, tu comprends vite que lorsque tu tagues quelqu’un en le citant dans ton commentaire, d’une part, tu lui signales une conversation à laquelle tu l’invites, et d’autre part, tu lui accordes généreusement une visibilité là où il n’en n’avait pas. Incitation bienveillante et réciprocité de la relation humaine plus tard, il n’est pas exclu que l’on te tague en retour, quelque part.

Oui mais voilà, es-tu légitime pour entrer dans la conversation ? Pire encore, quelle sera ton attitude, si d’aventure tu n’as rien de pertinent à ajouter ? Guess what ? A peu près tout le monde, répond à ce genre de sollicitation indirecte, même avec un simple merci ou like amélioré. Etonnant non ? Est-ce là le syndrome de cette peur de disparaitre aux yeux du monde, qui semble avoir envahi les apôtres du contenu pour le contenu ? La vacuité et l’insipide sont-ils les deux mamelles du commentaire Linkedin ?

Pas toujours ! Ne dit-on pas, partout où l’on disperse (note que j’ai bien failli écrire « dispense », mais la langue que j’affectionne me permet d’être plus pointu) des formations à qui mieux mieux, que chaque commentaire augmente la visibilité du post, et pourquoi pas la pertinence globale de l’échange que tu auras ainsi initié ? La grosse tactique que voici ! Imagine que tu souhaites lancer une discussion ouverte sur le contenu de marque (oui tu peux utiliser Brand Content, ça marche très bien dans le microcosme… #ahahah). Tu écris donc un post rempli de trois ou quatre évidences et tu lances une vague question sur son futur ou sa possible disparition. Bien. Tu risques l’inaperçu. Pas grave. Tu vas commenter ton propre post et taguer quelques camarades de jeu en leur demandant : « t’en penses quoi Gérard ? » Et hop, c’est le bingo.

Alors pourquoi se priver me demanderas-tu ?

Deux raisons de ne pas le faire : deux un … non sérieusement, comment peux-tu croire que je vais sombrer au point d’écrire ce que j’entends trop souvent et qui me ferait hurler si toutefois j’imaginais avoir la moindre chance d’expliquer ce non sens absolu… reprenons, la première raison est le respect de l’autre. Simple. Quand tu lances une discussion, est-ce que tu interpelles tout le monde autour de toi, pour être bien certain de les impliquer ? Jamais ! Te répondent celles et ceux qui ont envie de le faire, disons spontanément, par pure bonté. Deuxième raison, inclure une personne dans une conversation sans réel motif, pollue sa vie et, par ricochet sur l’océan débordant de contenus flottant non identifiés, celle des autres, de toute la planète.

Stop !

Ne me tagues plus dans tes commentaires, sauf à imaginer que j’ai réellement quelque chose à ajouter à la conversation (est-ce possible ? pose-toit d’abord la question). Arrête d’utiliser mon nom, mon compte pour tromper l’algorithme et te faire plaisir en imaginant que j’en suis. Si dans le cas le plus extraordinaire, je suis d’une quelconque aide à la résolution d’un problème, si par hasard le sujet que tu évoques est aussi le mien, je te le dirai et j’irai commenter. Si si.

Quelle leçon pour ta stratégie ?

Ne commentes que lorsque tu as vraiment une contribution positive à la conversation. Tu peux être critique, certes, mais pas trop, ou alors tape fort !… Attends-toi à être tagué et n’imagine pas devoir répondre à chaque fois. Rien, mis à part l’algorithme, ne devrait être automatique. Sois dans la sobriété du commentaire. Oui les commentaires longs peuvent tromper l’algorithme, mais sont-ils seulement lus ? Et puis si tu as tant à dire, pourquoi ne l’as-tu pas écrit ou dit plus tôt ?…

Bref ! Commenter est naturel et devrait le rester. Mais sur ce réseau, comme ailleurs, il règne une folie destructrice : l’obligation de faire comme les autres. Quand je vois des centaines (parfois des milliers) de commentaires sur des contenus risibles (au sens propre), je me dis que l’être humain pourrait bien sauter de la falaise, si on lui promettait la visibilité éternelle. Etre vu ne rend personne plus intelligent. C’est même souvent le contraire.

Allez, commente si tu es un homme ! (ça marche aussi pour les femmes)…

#onenparle ?

PS : je n’ai pas agrémenté ce post de jolies images, parce que c’est un sujet sérieux. Tu comprends ?

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions, l'humain dans le marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s