Tous les articles taggés : alexandre durain

Notre désir peut-il être responsable ?

Il ne s’agit pas d’un sujet de philosophie que j’aurais piraté quelque part, mais plus modestement d’une interrogation qui m’a traversé ce matin en lisant quelques commentaires sur des tendances marketing pour 2020. Sur le fond, je crois que nous serons d’accord pour dire que créer le désir est une mission essentielle du marketing  de ce siècle. Là où au siècle précédent on pensait répondre à des besoins, nous sommes désormais dans l’ère du surplus, du trop de tout, et en particulier du besoin de rien de plus. Reste que l’homme est mû par ses désirs, comme Spinoza l’annonçait déjà au 17ème siècle (oui nous n’avons pas su le lire ou voulu le comprendre). Le consommateur est également un être de désir, un animal émotionnel, doté d’une raison, d’une intelligence et d’une mémoire cognitive qui instille en lui chaos et contradictions au moment de se décider. Mettez donc de l’émotion dans votre marketing, ne cesse-t-on de vous tancer depuis une petite dizaine d’années. Certes ! Mais le désir ne s’argumente pas. Tout juste pouvons-nous tenter …

Comment transformer un salarié en ambassadeur ? #Lovefirst

Tu sais que c’est la rentrée lorsque tu regardes les minutes affichées sur les cadrans des quais de métro, et que tu calcules combien de station il te reste pour arriver à destination. Tu le sais aussi, lorsque tu crois être à l’heure en arrivant 5 minutes après le début de la matinée consacrée à l’Employee Advocacy (à laquelle tes amis Alexandre (@AlexDurain) et Caroline (@Carolinelavaret) t’ont gentiment convié) et qu’en ouvrant la porte de la salle « Mère Teresa » tu découvres que toutes les places sont prises et que la séance est sur le point de commencer ! Tu le sais enfin, quand tu n’as pas vu le temps passé, et que soudain, il est 13h et que tu penses à tout ce que tu devrais avoir déjà fait pour te remettre à jour avant que la foule des vacanciers ne débarque à son bureau lundi prochain ! Incroyable comme tu oublies vite les bienfaits de ces semaines passées sans penser aux enjeux professionnels ! Bref ! C’était hier, et la salle était pleine de personnes extrêmement …