Tous les articles taggés : Philippe Deliège

Tagge moi ou je te quitte ! #lovefirst!

Je me rends compte à l’instant que je suis taggé dans un post produit par l’intrépide et malicieux Philippe ! Qui lance d’ailleurs le sujet en se taggant lui-même puis en prenant à parti son compère Loïc et à sa suite une ribambelle de personnes sociales et engagées dans le Social Selling ou le Professional Branding… Excellente démonstration de l’efficacité du tag bien pensé et finement dissimulé sous une dose d’humour belge que l’on pourrait qualifier de second degré. Comme ils sont tous nominés en puissance pour les prochains César que le duo sus-cité produit régulièrement, toutes ces gentilles personnes ont d’un seul élan, pris soin de tagger d’autres camarades. Une chaîne de tag est en cours de propagation… Jusqu’où s’arrêtera-t-elle, comme diraient les Nuls ? Tagger semble donc une forme de générosité sociale. C’est, après étude des algorithmes des réseaux sociaux, une excellente tactique pour déclencher l’engagement et le partage des contenus. J’en conviens et je ne rechigne pas à employer la méthode. Pour autant, il y a un moment où la « popularité relative » …

Quand mon commercial vient d’ailleurs ! #SocialSeller

Merci Philippe ! Tu m’as gentiment dédicacé son livre dans sa deuxième édition (mon commercial est mort, vive le Social Seller !) et je suis ravi de partager ces quelques lignes avec mes lecteurs.trices qui cherchent à se renouveler ou à se réinventer dans l’exercice le plus exigeant qui soit. Je ne serai pas surpris que tu viennes commenter cet article qui tente maladroitement mais sincèrement de te rendre hommage. Tu as un vrai sens du rebond et une couverture exceptionnelle du terrain. La balle est toujours dans le camp de l’autre ! Bravo ! Ce livre recèle de nombreuses réflexions hyper pertinentes sur l’évolution de ce métier que je refuse de pratiquer mais que la vie professionnelle nous impose à un moment ou à une autre : vendre. Certes, l’ère digitale nous donne accès à bien d’autres moyens que le rendez-vous en face à face ou l’appel téléphonique et si cela semble une bonne nouvelle, il faut aussi admettre que cela rend la tâche bien plus compliquée. La vente est devenue complexe pour tout …

Lucy et le darwinisme du partage

Quand Philippe s’est mis à quatre pattes lundi au début de son intervention sur le partage comme moteur de développement du business des start-ups, je me suis fait surprendre ! Oui Lucy, notre ancètre est tombé d’un arbre bien avant la pomme de Newton ! Effectivement lorsque l’humain s’est dressé sur 2 pattes, il a gagné deux mains et plus tard des outils, mais il a perdu un peu d’équilibre et d’agilité. L’évolution de l’humain, lui a permis progressivement de développer son cerveau, son intelligence émotionnelle et sa communication. Après avoir utilisé sa bouche pour transmettre des messages, après la mise au point d’une langue propre à chaque tribu, chaque région, il s’est mis à raconter des histoires. De la tradition orale il en est vite venu à la transmission par l’écrit, et Gutemberg a démultiplié la puissance de l’écrit mais aussi de la lecture. Aujourd’hui le partage est propulsé au rang d’objectif majeur pour les marques mais aussi pour les humains. Or ce partage provient d’un nouvel outil qui prolonge notre main et notre cerveau …