Intuitions, l'humain dans le marketing
Laisser un commentaire

Confiance et vérité

Ecouter ou lire Vincent Cespedes est une inspiration. Une source de réflexion également qui m’invite à partager sur les valeurs absolument essentielles, non seulement à la vie sociale et quotidienne, mais bien entendu à la relation client. Pourquoi ?

vincent cepesdes- ambitionUn philosophe moderne, tel qu’il l’est, propose un discours ouvert sur la société d’aujourd’hui, une compréhension des métamorphoses relationnelles de l’humain dans un monde commercial. Ainsi lorsque Vincent évoque l’importance de la vérité ‘contenu’ face à l’omniprésence des vérités ‘forme’, on peut le traduire en langage marketing comme l’évidente émergence des contenus de qualité dans un océan de contenus sans intérêt, vides de substance et pour autant qu’ils soient populaires, finalement vite oubliés. Il est clair que la conversation entre les clients d’une marque peut parfois dériver vers des vérités forme, mais ce qui fera débat, ce que nous retiendrons et partagerons entre nous, proviendra du contenu. La vacuité de certaines vérités ne sauraient nous séduire durablement. Au même titre que les Tutos, elle nous amuse un instant mais nous lasse, nous abandonnant sec de toute réflexion au bord de notre parcours.

Mais peut-on faire confiance au contenu alors même que nous nous méfions des vérités, ou que nous les rejetons dès qu’elles sont dites par une marque (dès qu’elles sont corrompues par une relation commerciale) ?

Qu’est-ce que la confiance ? Dans son dernier ouvrage, Vincent Cespedes, nous remémore la chanson du serpent Kaa, du Livre de la jungle : « Aie confianccce, crois en moi ! »… La confiance dit-il, « c’est le repos de la foi en l’autre ; la croyance optimiste et sentimentale qu’il fera ce qu’il a dit, qu’il m’épaulera sans sourciller. Si je lui donne pleinement ma confiance, c’est que j’estime que je n’ai plus à tester sa fidélité. »

Tout est là ! Si nous avons confiance, nous croyons en l’autre. Nous le croyons fidèle à sa parole et à nous-même. Il n’est plus nécessaire de le tester ou de douter de lui.Est-ce encore possible dans la relation client / marque ? Pouvons-nous faire confiance à une marque si elle ne nourrit pas notre relation de vérités contenu ?

« La confiance ne s’enseigne pas : elle se transmet par l’affect, elle pénètre les corps par l’amitié. »

 

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions, l'humain dans le marketing

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s