Intuitions
Laisser un commentaire

Economie collaborative : faut-il y croire ?

 

Un vrai débat de société qui s’est prolongé jusque dans la rue Alibert, hier !

A lire sur Frenchweb l’article consacré à ce sujet, ou encore celui paru dans un gratuit ce matin, il est clair que les choses bougent et qu’une tendance forte à l’échange direct entre particuliers émerge. Mais est-ce durable, et surtout est-ce créateur de valeur ?

Discussion au co-tuesday organisé par Colunching, dans la semaine avec Anaïs qui me présente Sharewizz.com, un site qui permet aux uns de prêter directement et sans contrainte financière, des objets dont ils ne se servent pas et qui pourraient faciliter la vie des autres. Bonne idée ! Idée de bon sens, certes mais riche idée ? Pas sûr. Ou plus exactement pas tout de suite. C’est d’ailleurs le sujet de notre discussion : comment former, agréger animer cette communauté que par intuition nous savons existante, mais qui ne définit aucune cible visible pour notre marketing ? (remarquez que sans une cible le marketeur est souvent perdu…)

La réponse est dans un livre de Seth Godin : Tribus (que oui j’ai lu chère Anaïs..) et qui nous dit clairement que la communauté a besoin de leaders pour inspirer et recruter des membres actifs. Or les leaders sont des passionnés, des individus qui croient et qui ont cette ambition de partager leur croyance avec les autres. Il suffirait donc, d’après Godin, de les distinguer, de nourrir leur passion et de les envoyer porter la bonne parole !…

On peut sans doute imaginer d’autres moyens, qui nous feraient gagner du temps. Pourtant, le changement de comportement qu’induit l’économie collaborative, ne peut se traduire par la création de valeur que si l’expérience séduit et crée l’envie de la partager. Un message n’y parviendra pas. Une expérience collective, au contraire, est la clé du succès (Anaïs raconte très bien ses réunions entre amies qui propagent l’envie de prêter et créent un désir de partage). Parce que nous pourrions y rencontrer des gens sympas, avec qui nous serions disposés à échanger, des conversations d’abord, mais pourquoi pas des objets, plus tard …

Le secret est là, à portée de tous : la valeur créée, le résultat, c’est pour plus tard, c’est une conséquence… Ce qui prime aujourd’hui, c’est un état d’esprit, une passion à transmettre.

Sharing is the new hope !

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans : Intuitions

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s