vive les marques !
Laisser un commentaire

Pour en finir avec le black friday ! #sauvonslesmarques

C’est vraiment pénible de constater que l’édition du 20 minutes du jour a gonflé de volume (et donc tué des arbres supplémentaires… ok je plaisante) pour accueillir des publicités les plus nulles du moment : l’annonce du Black Friday ! Magique pour nous les clients qui avons sagement attendu la prochaine « promotion prix » que les marques ou les distributeurs en déroute ne manqueraient pas de nous proposer. Catastrophique pour les marques et les distributeurs qui n’ont toujours pas compris que la dernière des choses à faire, consiste à se jeter dans la mer morte du marketing : le prix cassé comme tout le monde ! Autant vous dire que personne ne viendra vous tirer de là !

C’est réellement pitoyable, et lorsque je vois qu’une marque comme Nespresso y va de sa réduction de 20% alors même qu’elle est statutaire et que ses clients font parti du club, j’ai envie de hurler : stop au moche marketing ! et vive les robots !

Il faut avoir le cerveau d’un robot pour « imaginer » que le Black Friday va vous rapporter quoi que ce soit ! Soit, il y aura un effet d’aubaine et ceux qui vont se précipiter pour acheter chez vous, l’aurait fait à une autre période y compris sans aucune réduction du prix, soit ceux qui viennent dans votre espace commercial sont tout simplement vos clients habituels (pour ne pas dire fidèles). Pourquoi ? Parce que tout le monde ou presque propose un Black Friday et donc ce n’est plus du tout un moyen de se faire remarquer ou d’attirer une nouvelle clientèle. L’autre évidence étant que vendre avec moins 30 ou moins 50% vos produits, est une déroute à la fois économique et commerciale,e envoyant un signal de faiblesse absolu à vos clients. C’est le meilleur moyen de détruire la valeur de votre marque ! SI un robot venait à vous remplacer dans votre service marketing, il ne ferait pas pire !

reason why tom's

Mais peut-on survivre sans tomber dans le piège du Black Friday ? Notez au passage que ce vendredi importé de nos amis américains n’a aucune espèce de signification chez nous ; en effet, le jeudi qui précède est la « thanksgiving » et il ne me semble pas avoir mangé de dinde hier soir !… Bref ! Oui une marque peut parfaitement éviter de brader sa marchandise, à la seule condition qu’elle soir désirable. Dans ce cas, le prix n’a aucune importance pour le client, sauf à permettre de fixer la valeur perçue et ressentie. Un T-shirt blanc proposé par Kaynee West à 80 euros, n’est pas une affaire et ne se vendra pas davantage à moins 40 ! La question n’est pas là !

La question est celle de la création de valeur et du why ! Si vos clients n’ont d’autre raison de venir dans votre boutique que le prix, c’est signe que vous aurez bientôt disparu. Si vous aviez une vraie mission de marque, alors ils viendraient pour cette raison là. Parce que cela fait sens pour eux. Vous me direz que même Tom’s remet jusqu’à -60% pour le Black Friday ! Et bim !

Et là… je suis KO ! 🙂

Cette entrée a été publiée dans : vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s