expérience client, vive les marques !
Laisser un commentaire

Quand @Decathlon met le Canada au sport ! #tiguidou

« Decathlon ne peut pas rester un épicier du sport et juste vendre des produits. On peut avoir un rôle dans la société en rendant l’activité physique nécessaire dans la vie des gens« , déclare Tristan Vendé, pionnier de l’installation de notre marque préféré chez nos cousins d’oute-atlantique.

Décidément ! Il y a quelques jours je découvrais que Décathlon ouvrait à San Francisco, aujourd’hui, je lis ailleurs, que le Canada est un véritable laboratoire du numérique pour l’enseigne. Je suis surpris de la surprise du journaliste qui considère comme incroyablement innovant d’accorder pratiquement un quart de la surface du magasin à des démonstrations ou des tests produits. Oui, l’idée du test n’est pas nouvelle ! Nous autres, les humains aiment jouer et apprendre, ce que promet n’importe quel test. Alors lorsqu’une enseigne comprend que ce ressort émotionnel est le plus efficace pour créer une expérience que l’on aime, elle organise ses magasins pour que nous testions le maximum de choses, pour que nous y vivions de belles expériences.

demo decathlon canada.jpg

Tester c’est apprendre de nous et du produit en même temps. Tester c’est avoir la volonté de confirmer un a priori positif et donc c’est espérer aimer le résultat du test. Changer la vie des gens ne peut se faire qu’avec leur accord ; la décision leur appartient. Or pour changer de comportement, pour se mettre au sport, il faut d’abord essayer, se tester. C’est ce principe de la vie que Decathlon applique depuis longtemps et autant qu’il le peut. Bientôt à Annemasse, là où toute une aventure humaine à débuter, le magasin va doubler de surface. Non pas pour être aux standards canadien, mais pour offrir plus d’espaces liés à l’essai, à l’expérience réelle. Evidemment, il. y aura aussi plus de place pour ls produits, et pour les équipes de la marque préférée des français.

Un magasin est avant tout un lieu d’expérience. Decathlon le sait. Au Canada comma ailleurs, les gens aiment qu’on leur accorde de l’espace. Chez eux, ils ont l’habitude qu’il y en ait davantage. Comme ils doivent aussi parcourir de plus grandes distances pour se rendre au magasin, ils espèrent y passer un bon moment. Plus on leur donne d’espace, et plus ils accordent de leur temps. Un équilibre entre les clients et le magasin qui consiste à créer une zone de confort. Exactement ce pourquoi un client deviendra fidèle !

« En rendant le sport plus accessible, on se dit qu’il y aura forcément un impact sur le business de Décathlon, mais on ne cherche pas à le mesurer particulièrement« , poursuit ce dernier. « Le CA n’est pas un objectif mais une conséquence« , ajoute Tristan Vendé.

Merci à  nos cousins canadiens de nous rappeler cette exigence.

PS : Tiguidou est un mot québécois pour signifier que c’est « cool »…

Cette entrée a été publiée dans : expérience client, vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Fondateur de LePartenariat et Eforbrands Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s