semaine du happy marketing, vive les marques !
1 commentaire

Les marques qui font du bien #ep3

Il y a toujours un moment où je suis en retard. Et là c’est le moment ! Tu ne t’en rends pas forcément compte, toi qui lit quand tu en as envie, et cela ne change pas vraiment ta vie. Mais trouver les marques qui font du bien cette semaine n’a pas été facile…

Et pourtant c’est octobre rose. J’aurais pu facilement te proposer de féliciter une vingtaine de marques qui communiquent ou même créent des offres pour ce mois de soutien à la lutte contre le cancer du sein. Seulement entre temps, notre ami Bernard s’en est allé, quittant les saints pères pour rejoindre le paradis (qui ne sera pas fiscal cette fois-ci).

Donc si on doit en conserver une, sachant que Kusmi reproduit exactement la même opération qu’en 2019, prenons par exemple Pylones. Rien de fou mais une idée créative bien réalisée qui donne le sourire et c’est essentiel à l’orée de l’automne. Chaque achat génère un don de 1 euro pour l’association Ruban Rose. Voilà c’est dit ! Tant qu’à faire pourquoi pas une jolie Queen Elisabeth rose pour décorer le salon…

Deuxième marque qui m’a fait du bien cette semaine de façon totalement inattendue : P&G. Les vendeurs de lessive les plus connus de la planète s’investissent dans une mission autrement plus délicate : celle de changer la manière dont nous regardons ceux et celles qui nous semblent étrangement différent.e.s. The look, c’est ce regard inquiet, méprisant, disgracieux, ironique, que nous percevons parfois et que nous lançons à d’autres occasions, sans nécessairement prendre conscience du trouble, du dégout, de l’énervement qu’il provoque chez l’autre. Je ne te jette pas la pierre, Pierre, mais avoue que cela t’arrive à toi aussi. Alors si les marques peuvent changer nos comportements, en nous indiquant ce que nous devrions faire, en nous aidant à corriger certains de nos défauts les plus embarrassants pour l’humanité, je leur dis merci sans attendre. Merci P&G de tenter de remédier à ces biais qui polluent nos relations humaines au quotidien, qu’il s’agisse des vieux, des femmes dans le monde du business, des gens de couleurs, des mal habillés, des handicapés, des moches ou de tout ce qui ne nous attirent ni ne nous rassurent.

Et la nature dans tout cela ? J’ai découvert l’engagement de Volvo à changer le monde du design pour lui impulser une responsabilité première dans l’évolution de notre rapport à la nature. Et outre que la marque suédoise est déjà très engagée dans la protection de l’espèce humaine en garantissant sa sécurité dans la mobilité. Désormais elle investit le design industriel dans sa globalité et de la durabilité de tous les matériaux utilisés par l’industrie automobile. Par exemple le tissu des sièges. « À l’aide d’un processus breveté, Renewcell (une autre entreprise suédoise) procède au déchiquetage de vêtements usagés contenant de la cellulose, comme le coton et la viscose, et transforme la pâte de fibres en Circulose, un nouveau matériau biodégrable ultradurable pour les vêtements…« 

Et si le cuir, matériau noble qui équipe aussi des véhicules haut de gamme, était produit à partir de pommes ? Impensable ?… « L’entreprise de matériaux Beyond Leather Materials, basée à Copenhague, a quant à elle créé son propre cuir de pomme, Leap – pour LEftover APples, restes de pommes. Cette start-up danoise a annoncé l’année dernière une levée de fonds initiale de 1,1 million d’euros. Le Leap peut être produit en un seul jour, avec 99 % moins d’eau et 85 % d’émissions de CO2 en moins que pour un processus de production de cuir traditionnel, et sans recourir à des animaux ou à des substances de tannage nocives. L’objectif de Beyond Leather Materials est de produire ce matériau à une échelle industrielle d’ici 2022« .

Et si le caoutchouc que nous aimons pour son élasticité légendaire, provenait d’une production de multiples essences d’arbres en Thaïlande, sans aucun impact sur la forêt primitive ? « La marque Timberland, quant à elle, est en train de construire une chaîne d’approvisionnement en caoutchouc régénératif en Thaïlande, où seront cultivées différentes espèces d’arbres afin d’imiter un écosystème forestier naturel. La marque espère utiliser son caoutchouc dans des produits d’ici 2023 et éventuellement permettre à d’autres marques de l’acheter.« 

Dans ce rapport de plus de 50 pages, Volvo souligne les très nombreuses initiatives de marques qui modifient leur design, leur production pour tenir compte des impératifs écologiques qui s’imposent à elles et à nous tous.

Alors quand j’entends Sébastien Tourné, responsable de la commission MPV (Marketing Point de Vente) de POPAI France, nous expliquer aujourd’hui que Sephora est en pleine refonte de son parc de 1000 magasins en Europe afin de réduire considérablement son empreinte carbone, je suis très attentif. Saviez-vous que tout est à revoir dans vos magasins préférés et que certains, à l’instar de Sephora, font des efforts considérables en ce sens ? Energie verte, remplacement de toutes les ampoules par des LED, élimination de tout ce qui est superflu dans les rayonnages (plastiques, aimants, etc), conception de nouvelles PLV plus durables et surtout produites en matériaux recyclables, tout est repensé pour devenir plus green. C’est mieux, lorsque la marque commence par travailler sur sa propre responsabilité avant de proposer à ses clients d’en faire autant. Nous expliquer que nous devrions être plus responsables est une bonne chose, voire une mission de marque, à la condition préalable de nous prouver que le job est fait aussi « en interne ».

Bravo à ces marques ! C’est tout pour cette semaine !

PS : N’hésitez pas à partager ce qui nous fait du bien… merci

Cette entrée a été publiée dans : semaine du happy marketing, vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

1 commentaire

  1. Pingback: Les marques qui font du bien #ep5 | Marketing Emotionnel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s