Tous les articles taggés : marketing zero

Les marques qui font du bien #ep1

Allez hop ! C’est décidé, tous les mardis je vous présente 4 ou 5 marques qui font du bien. Et si possible du bon marketing, semble-t-il cohérent et responsable, selon les principes du #MarketingZERO. Car oui c’est possible et on en parlera ensemble toute la saison à venir. C’est parti ! Pour débuter ce premier épisode, allons faire un tour du côté de chez Mamie. Mamie Mesure est installée à l’Ouest et sa co-fondatrice Maud Madic est brestoise. Son idée est de réduire les déchets à la maison, et elle a créée un réseau d’épiceries responsables, locales, en prônant le vrac, donc le zéro emballage. Bel engagement de deux femmes qui ont déjà conquis leur région et sans doute au-delà. Merci et bravo ! Si les entreprises sont les plus performantes, ce qu’affirmait au printemps dernier, Emery Jacquillat, le patron de la CAMIF, alors tout va bien pour cette coopérative d’achat ouverte puisque près de 80% des produits qu’elle vend sont d’origine française. Bientôt 100% ? En tout cas, une campagne pour le dire, ça …

Allez viens, on prend une bière (arrivée jusqu’ici en bateau à voiles) ! #tadikoi

Il fait beau à Paris et pourtant c’est l’heure de rentrer. En classe, au boulot, dans des réunions et même des événements avec des vrais gens. Alors vendredi, tu te dis que prendre un bière en terrasse ce sera cool. Vrai ! Et puis dans un quartier vivant où les parisiens alternent entre trottinette et tenues estivales légères et bariolées, tout le monde est en terrasse. La bière c’est sympa, d’autant plus que désormais elle est l’objet de tous les fantasmes des gens qui croient pouvoir envoyer un message aux autres. Si tu bois une blonde légère qui es-tu ? Si tu préfères une bière brassée localement, dans le village d’à côté, c’est parce que tu es un buveur responsable. Est-elle meilleure au Mont Blanc où dans les rues de Cabourg ou d’Anglet ? Si boire une bière devient autre chose qu’un plaisir simple, c’est parce que nous sommes entrés dans un cycle vertueux (oupas) de la responsabilité de chacune de nos actions, de chacun de nos actes. Alors pourquoi pas de la bière d’importation …

La sagesse peut-elle être radicale ? #onenparle

Le coeur et la déraison. C’est le titre d’un édito, le dernier avant l’été, que publie CB News en ce lundi matin, signé par Frédéric Roy. Entre l’amour et la haine, il a choisi. Doit-on te dire Frédéric que nous aussi ? Mais le sujet du jour est ailleurs et me vient en tête (et non au coeur) en écoutant à la fois Cyndie et Pierre. Pierre qui met fin à une aventure de 30 de chef d’entreprise comme on décide de ne pas aller au bureau mais de prendre le chemin de traverse et de s’assoir sur la pelouse d’un parc ombragé. Allez au cinéma un lundi au lieu de se présenter à la réunion de la semaine pour y présenter des résultats sans saveur des campagnes emails et autres suivi des leads transmis aux équipes commerciales n’est pas simple. Pas du tout ! Il ne s’agit pas ici de minimiser la douleur inouïe d’une mort d’entreprise. Il s’agit de rendre hommage à tous ceux qui, un jour, un matin, et pourquoi pas un …

Faut-il conserver la culture des chiffres ? #KPI

Hier j’ai bavardé en terrasse. En l’installant face à David, je me suis fixé une limite de temps imaginaire : une heure de conversation ! Et puis en partageant un Perrier tranche, nous avons abordé le métier de marketer sous le double point de vue, de celui qui est tributaire d’un Comex ou d’un patron, et de celui qui parfois leur prodigue un conseil. Je dois te dire que nous n’avons pas tenu l’horaire prévu. J’en ai trop dit ! Pour le dire autrement, le sujet est vaste et nous conduit tant sur les chemins de la Lead Generation, ce terrible fardeau qui épuise et écrase le marketer d’entreprise BtoB que sur ceux des programmes de fidélité à la papa, d’un ridicule achevé. Je pourrais être plus virulent, tu le sais. Mais le Marketing ZERO est un espoir de changement. Une volonté de faire bouger les lignes de la performance. Une performance qui n’est pas dans les chiffres mais dans le coeur des clients. Des clients qui aiment qu’on prenne soin d’eux et qu’on leur …

Stop au #washing des marques !? merci #Babel

Vous partez au soleil ou vous êtes sur le point de partir ? Cool ! Mais avant cela, pensez bien aux marques que vous emmenez avec vous et que vous n’abandonnerez pas sur un aire d’autoroute ! Depuis 3 ans on assiste, comme à chaque fois, à une débauche de communication pour laver les marques des soupçons honteux et frisant le complotisme, que leur ont collé les consommateurs invoquant leurs tromperies récurrentes ! (oui j’ai mis un maximum de principes actifs en forme de mots clés dans cette phrase un peu longue mais qui devrait te rincer la topette, chère lectrice.teur). Bim bam boum ! Une agence met la machine à laver en marche et une très charmante femme (naturellement chargée des tâches ménagères – tu lis ces deux mots et tu comprends 50 de manipulation marketing d’un seul coup), nous explique comment rendre les marques plus transparentes que jamais. Non pas seulement plus blanches que blanches, transparentes ! Quelle élégance, quelle douceur, quelle précision dans le geste et le mot, soigneusement exposés ! J’adore …

De l’air frais dans les voiles de #PetitBateau !

Je te l’ai annoncé en début de cette semaine, l’air qui souffle dans les campagnes marketing est frais, beaucoup plus frais qu’avant ! C’est une bonne nouvelle ! Et puis franchement, nous avons tous tellement envie de courir sur une plage ou de jouer au foot dans un champ, qu’il serait indécent de passer à côté des belles images que nous proposent une marque emblématique de l’enfance (mais pas que). Alors planter un jolie drapeau bleu et blanc dans le sable pour affirmer les valeurs d’une marque, voilà un message percutant et engagé ! Bravo ! Les enfants jouent, sont naturels et généreux dans ce film sensible mais hyper dynamique. Bref, on retiendra que Petit Bateau c’est d’abord la liberté ! Liberté de mouvement, dont nous manquons tous depuis trop longtemps, liberté de jouer dans le respect de la diversité, des lois du jeu simples et joyeuses, dans la lumière du soleil et la verdeur des jardins d’été. Et s’il n’y a pas vraiment d’histoire racontée par la marque, on suit avec allégresse les tribulations …

Marketing ZERO : un manifeste pour tout reprendre à zéro ! #teaser

Huit années (ou presque) séparent cet article du lancement du blog, qui lui-même annonçait la parution de mon premier livre : « Tout savoir sur la marketing émotionnel – aux éditions Kawa, que certains n’ont pas encore lu… (tu notes qu’il faudrait sans doute mettre plusieurs s à certains tant le pluriel s’apparente dans ce cas à la multitude !..). Bref ! Aujourd’hui, encore plus qu’hier, l’humain continue de croire qu’il faut faire du fric lorsqu’on parle de marketing. Et si la seule solution pour en sortir, était de tout reprendre à zéro ? Après avoir tenté d’expliquer qu’il serait intéressant d’oser le punk marketing, j’ai finalement opté pour la remise à zéro. Une sorte de punk minimaliste plutôt qu’outrancier ! Pourquoi pas ?! D’ailleurs, je n’y suis pas allé tout seul. En réalité, j’ai rejoint le projet mené dans la réflexion par un marketer actif, au sens du service dévoué à l’entreprise qui le rémunère pour diriger des actions, un plan, voire une stratégie, pour de vrai, avec de nombreux et réels clients. Philippe Guiheneuc, …

Le marketing dont nous sommes le héros : marketing zéro !

Demain matin, on remet les compteurs à zéro ! Promis, nous allons changer en mieux. Nous les marketers ! Hum… Comment réussir ce qui semble impossible (même en s’entrainant pour affronter Mike) ? Comment proposer aux marques un marketing vraiment responsable, au sens du respect des clients, des collaborateurs, de l’environnement, d’une décroissance assumée de la consommation, de la prise en compte réelle des intérêts des fabricants, des artisans, de ceux qui font les objets ou nous rendent service avec passion, avec leurs tripes, tout en racontant une histoire intense, inspirante et que l’on aimerait vivre ensemble ? Un programme ambitieux qui nous a été suggéré par Philippe et auquel nous vous proposerons de réfléchir (avec Christophe et Gabriel). Nous ne sommes pas des experts du marketing zéro. Mais nous envisageons d’évoluer vers cet objectif sublime de ne produire ou de faire que l’essentiel, le strict minimum afin d’engager nos clients dans une relation durable et équitable. Est-ce possible ? Restons positif et croyons-y avec force et détermination ! La première des questions que j’ai …