Inbound marketing
Laisser un commentaire

Les rois de la table ronde s’installent au couvent #IMF22

Tu fais ce voyage pour écouter, rencontrer et être inspiré par des intervenants qui sont là pour insuffler un air frais dans l’inbound marketing. Tu y vas en toute naïveté. Oui, parce que dans le cas inverse, tu te doutes bien qu’il ne te resterait que le cynisme irritant de ceux qui espèrent en tirer quelque chose financièrement, ou le scepticisme de celui qui n’y croit pas mais qui aime bien qu’on lui raconte comment le héros échoue à la fin. Etre naïf, c’est être prêt à apprendre, à changer de point de vue, d’opinion ou de conviction en rencontrant l’autre. C’est donc un voyage hors de soi.

Pourquoi à Rennes, est une question à laquelle Michel a déjà répondu de nombreuses fois depuis le lancement de cette aventure bretonne autour d’une journée consacrée à l’Inbound en France. Parce qu’il y avait Boston et Barcelone, et qu’il n’y avait rien dans notre beau pays, rien non plus chez les bretons. Là encore, cette naïveté de créateur a été indispensable et préalable au succès. Michel est soutenu par un éco-système qu’il rend heureux de se voir et revoir pour discuter des pratiques marketing du moment. C’est à la fois sain et à impact positif.

Je suis venu cette année pour discuter avec des gens que j’aime. Simplement. Ca prend du temps, tu sais. Et puis, il y a aussi ces instants où tu parles à des gens que tu ne connaissais pas avant. On se découvre, on s’intéresse, on est surpris, joyeux ou partiellement déçu. La liberté, la légèreté qui accompagnent ces conversations naissantes sont des performances dans une société tétanisée par le résultat de la stratégie d’acquisition. Oui, tu as bien lu ! Je te parle d’une performance, parce qu’il me semble que si tu ne rencontres l’autre qu’avec l’idée d’en faire une source de profit, tu dois souffrir terriblement lorsque l’événement ne te fournit pas assez de leads. Tu devrais essayer d’ère plus léger, plus déconnant, plus impertinent, plus bavard aussi tant que l’autre t’écoute. Te taire si tu n’as rien à dire. Aimer Delphine, Aurélie, Marc, Cyndie, Olivier ou Stéphane…

PPC, le maitre de cérémonie me pose une question, me demande de me lever afin que la salle sache qui ose parler ainsi. Il me dit en coulisses, lorsque je lui fait la remarque que personne autour de la table ronde n’y a répondu, que lui-même a eu un temps d’hésitation, se demandant ce quelle trait malicieux se cachait derrière la simplicité de son énoncé. Ah ? Et pourtant, nous en conviendrons plus tard, envoyer un questionnaire, fut-il attentionné, une fois par an à ses clients, n’est pas suffisant pour construire et nourrir une relation affective durable. L’aveu de Janine est douloureux. Alors qu’elle sait qu’elle envoie trop de messages à des supposés futurs clients, elle comprend que son attention n’est guère dirigée vers ceux qui devraient recevoir l’amour de la marque qu’ils aiment parfois depuis très longtemps.

La table est très ronde en cet après-midi monastique. L’audience sous le charme souriant du présentateur bienveillant, n’ose guère autre chose que quémander un renseignement, un conseil de nature à éclairer ses futures décisions marketing. Cela ronronne gentiment. Les intervenants sont éblouis par la lumière chaude que déverse généreusement sur eux, celui qui nous guide dans un débat sans contradiction. Sommes-nous plus rassurés pour autant ? Marc me dira en aparté que les gens ont besoin d’être rassurés. Ils manquent certainement de cet amour d’enfance perdu ou jamais reçu, et se trouvent finalement dans l’incapacité d’aimer les autres, ne sachant comment le dire, comment le transmettre dans leurs actes, leurs paroles. Tu crois ?

Les interventions, les masterclass sont agréables à suivre à Rennes pour cet IMF22 qui tamise les échanges dans le feutre d’un couvent propice à la confession plus qu’à la profession de foi. Non qu’il n’y ait de belles croyances à partager, mais parce que le public est avide de conseils, de solutions pour faire face à l’avenir. Alors les chevaliers des tables ronde se succèdent dans une douce harmonie et guidé par maître PPC, délivrent du stress ceux qui s’angoissent devant la fragilité de leur business ou la complexité du monde digital. Je suis parfois sévère avec eux. J’aimerais qu’ils soient moins mièvres, moins prompts à se réjouir de quelques résultats sortis d’un océan de doutes. Je les voudrais plus audacieux quant il s’agit de regarder les dégâts causés par les pratiques destructrices des apôtres du growth hacking (par exemple). Mais là, je crois un peu trop au miracle !

Finalement, le défilé est organisé sans que ne se confrontent les partisans. La fête reste douce et belle. Don Quichotte attendra. Comment ça ?

Oui Marc, je ne suis pas celui qui va taper du poing sur la table. Pas cette fois. J’aime trop les gens pour les bousculer davantage qu’ils ne le souhaitent. Et là, ce soir, dans la campagne qui défile à l’envers, en rentrant vers Paris, symbole d’un inexorable retour vers soi, je doute que la gentille doctoresse que j’ai consultée à la digital clinic me trouve une réponse à mon problème d’influence. Il ne suffit pas de dire aux gens ce qu’ils devraient ou ne devraient pas faire. Il faut leur en donner l’envie mais aussi les moyens.

C’était une belle journée ! Merci Heidi, Férréole et Marine d’avoir été des chevaliers ! Merci Michel de nous avoir réunis.

Cette entrée a été publiée dans : Inbound marketing

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s