Tous les articles taggés : intelligence émotionnelle

Faut-il avoir peur de l’intelligence émotionnelle ? #oupas

Lundi prochain, commencera une nouvelle aventure en mode radio : je serai l’un des trois co-host d’une room intitulée : Vidéo Canapé ! Drôle de nom pour une drôle de rencontre initiée par des belges (ou presque) qui m’ont très gentiment proposé de faire débat autour des vidéos qui nous inspirent et qui changent nos vies (à la marge ou fondamentalement). Et, bienveillance ou tentative de séduction, le premier sujet dont nous parlerons est justement l’intelligence émotionnelle, évoquée dans une conférence par Bernard Flavien (si tu veux un raccourci vers ce contenu, va vite en bas de cette page pour y cliquer sur le lien… #ahahah). Or, tu t’en doutes, toi qui me lit avec constance (et non il ne s’agit pas ici de savoir si Constance est dans ton lit… ta capacité à imaginer des scènes insolites m’étonnera toujours…), je ne suis pas d’accord avec tout et parfois même pas d’accord du tout ! Sacré Bernard ! Alors, quel est le point de discorde sur lequel nous pourrions débattre des heures ? Oui Bernard, …

La voix dans le monde de demain #VoiceTech 2020

Le salon est devenu digital. La voix est en conséquence, prépondérante. Nous en convenons tous, l’émotion que nous ressentons dans le face à face virtuel est moindre, moins chaleureuse, moins sensible et moins précise. C’est un réel enjeu pour tous ceux qui souhaitent prendre la parole dans les webinar : comment compense ce manque de ressenti ? Nous en parlions, hier avec les membres du GEPPIA, dans le club MarCom animé par l’excellent Laurent, il faudra jouer avec la voix pour captiver l’audience. 42% des propriétaires d’un assistant vocal à domicile, l’utilisent déjà pour réaliser des achats (selon une étude américaine – et l’on peut penser que la Chine n’est pas en retard sur cette pratique) ! Alors, allons-nous devoir travailler la voix des marques pour conserver une relation client de qualité ? Benoit Faucher de Corn, directeur de la stratégie digitale du groupe La Poste, se montrait positif en introduction de cette conférence de VoiceTech 2020, en expliquant : « avec les assistants vocaux, on va peut-être aller chercher des personnes qui étaient éloignées du …

Alerte ! Des algorithmes prétendent lire mes émotions sur mon visage ! #ausecours #AI

Mon ami Jean-Philippe (@jcunniet ) me signale un excellent  article (merci !) paru dans The Guardian, a propos des développements de la reconnaissance faciale, et du traitement par des algorithmes des expressions sur notre visage. Sans surprise, nous avons là, la confirmation qu’à force de scruter des millions de visages dans le monde, une machine pourrait reconnaître, voire détecter les humeurs basiques de passants ou de clients. La peur, la colère, peut-être aussi le dégout ou la tristesse seraient bien lisibles quant nous les ressentons. Des chercheurs, une entreprise spécialisée (Affectiva), publient de nombreux messages pour promouvoir leurs avancées et clament une amélioration décisive de la pertinence des machines, après un long apprentissage. Or, le médicament britannique nous prévient, il n’en est rien, ou presque ! En effet, les biais cognitifs sont encore énormes, les différences culturelles également et au final, appliqué à un individu unique, la performance de la machine reste très aléatoire. De mon côté, je m’étonne que l’on ne puisse analyser les deux émotions positives basiques que sont la joie et la surprise. …

Mettez de la chaleur dans votre relation client ! #influence

HBR nous pose ce mois-ci la question qui perturbe l’image et la communication de bien des leaders : vaut-il mieux être aimé ou craint ? Une question que l’enseignant, le marketer ou même le parent peut naturellement se poser chaque jour de sa vie et à mesure que son autorité lui paraît indispensable ou remise en cause. Dit autrement, en termes de relation client, devez-vous vous montrer fort ou aimable ? Inspirerez-vous une forme de respect teinté de peur, ou une évidente bienveillance trop vite taxée de mollesse ? L’étude en référence a été menée sur des leaders, des managers et c’est donc avec cette réserve que j’ose la transposer au métier de la relation client. Pour autant, sa conclusion est inspirante, au sens où elle donne une nouvelle preuve que l’intelligence émotionnelle prime sur la démonstration (de force) et surtout qu’elle doit la devancer. En effet, la peur engendrée par une posture, une communication (y compris non verbale) trop rigide, est une émotion chaude qui perdure dans notre mémoire. Elle peut déboucher sur une …

Pourquoi certains réussissent mieux que vous… y compris à l’école !

Dans tous les pays développés, on s’interroge sur le dramatique problème de l’échec scolaire, conduisant bien souvent (trop souvent) à un échec professionnel. Bien entendu, notre système éducatif est pointé du doigt et les réformes scolaires (en France comme ailleurs) s’enchaînent pour nous expliquer que cela tient au rythme puis aux activités pratiquées, quand ce n’est pas la formation des enseignants qui doit être améliorée ou revue totalement. On dépense des milliards chaque année pour tenter de remédier à ce fléau qui engendre d’ailleurs le plus grand stress dans la population (des parents) : si mes enfants ont de mauvaises notes, ils vont finir à la rue. Malheur et honte garanties ! Et si finalement l’échec ou la réussite, à l’école comme dans la vie professionnelle dépendait essentiellement de notre intelligence sociale ? Et si la côte d’amour d’un élève dans sa classe, permettait de prévoir sa réussite dans l’apprentissage de toute matière ? Il s’agit de (ou des ) l’élève préféré de la classe, pas forcément du (ou des) plus populaire. Bien entendu, vous vous souvenez …

Pourquoi Luc Besson n’a-t-il pas utilisé 10% de son cerveau pour réaliser Lucy ?

Ou même 2% diront certains critiques irrémédiablement déçus par cette nouvelle tentative du réalisateur français le plus déroutant qui soit. Lucy, c’est la première femme de l’humanité nous rappelle-t-il au début du film, dans un plan peut-être un peu long pour des enfants de 5 ans. Lucy, c’est ensuite l’héroïne du film (au moins au début), jouée par Scarlett Johansson, une vraie actrice de talent pour une fois dans sa carrière de cinéaste. Mais Lucy, ne serait-elle pas la vision rêvée de Luc, au féminin ?.. Vous avez dit transfert ? Il y a un vrai sujet passionnant en trame de ce film qui laisse croire pendant environ 30 minutes, que Besson a quelque chose à nous dire, à nous transmettre, comme c’est d’ailleurs sa fonction, son rôle de producteur d’entertainment de qualité et aussi d’être humain. D’ailleurs, cette mission est au coeur du suspense, puisqu’il faudra que Lucy choisisse entre l’immortalité et la reproduction, comme tout être humain qui doit assurer une meilleure vie aux générations suivantes. Nous voilà en pleine réflexion philosophique, et …