cinéma et émotions
6 commentaires

Comme un air de panache…

Wes Anderson est décidément un cinéaste hors du commun, un conteur d’histoires extravagantes autant que touchantes. Monsieur Gustave H nous guide dans un univers à mi-chemin entre le kitch des années 30 et le romantisme poétique de Stefan Zweig. C’est un guide euphorisant, jubilatoire, grand amateur de femmes et de savoir-être. Zéro Mustapha sera son fidèle Lobby Boy et digne héritier, et devra continuer la mission jusqu’au bout avant de partager ce destin incroyable avec un jeune auteur.

Gusrave et Zero

Magnifique film ! Drôle par ses séquences hommage au muet et par les péripéties sanguinolentes du méchant Jopling (joué par Dafoe), mais aussi extraordinairement romantique par ses décors, et ses personnages perdus dans la beauté en voie de disparition comme l’Europe d’avant le nazisme.

AfficheEt puis il y a la poésie. Elle n’est pas seulement dans l’image mais comme pour le déjà sublime Moonrise Kingdom, elle est aussi dans les mots. La référence à Stefan Zweig est dans chaque texte qu’adresse et que lit Monsieur Gustave à ses chers collègues, mi sermon, mi note de service spirituelle. Elle est dans ce vague à l’âme, dans ces amours improbables, dans ces relations hors d’âge, ambigües et au-delà des convenances. Zweig est aussi dans la transmission du savoir d’une génération à l’autre, dans cet admiration pour le beau même futile.

Enfin, il y a une histoire fantastique au déroulement inimaginable, aux rebondissements cruels qui débouchent sur un livre à écrire, et qui rendra le jeune auteur en visite, célèbre et immortalisé par une statue de bronze. Toutes les valeurs de Wes Anderson, son lyrisme, son romantisme, mais aussi sa joie de vivre, son innocence enfantine, sa gourmandise, sont présentes en même temps dans ce film. C’est admirable ! On peut le revoir, et on pourra le revoir encore, avec cette certitude que la richesse des images le dispute à la qualité des dialogues. De très belles émotions qu’on a envie de partager…

Merci Wes pour ce beau film et surtout pour ce panache ! Le romantisme n’est pas mort et c’est une bonne nouvelle !

Cadeau la bande-annonce :

voir aussi une analyse critique sur la référence à Stefan Zweig ici.

Cette entrée a été publiée dans : cinéma et émotions

par

Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour l'ESSAC, le MSc MBA Inseec Paris et Sup Career en relation client, inbound marketing et stratégies de fidélisation. Auteur du livre Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa Fondateur de LePartenariat Rédacteur du blog du partenariat et du blog marketingemotionnel.com

6 commentaires

  1. Anne Marie Vandenelsken dit

    J’ai, moi aussi, été transportée par ce film poétique. Les décors sont pittoresques et la relation que se lient les deux personnages est exceptionnelle.

  2. Anne Marie Vandenelsken dit

    Irez-vous voir le film « Her », cette improbable love story entre un homme sensible et sa bien-aimée voix féminine issus d’un programme informatique ?

    • Merci Anne-Marie, pour tous ces commentaires pertinents et encourageants ! Oui j’ai vu ce film brillant et intrigant dès hier soir.. la chronique à suivre, tandis que je discutais justement avec une personne qui projette d’écrire sur les films et les data ; je n’imaginais pas que quelques heures plus tard, je serai plongé dans un monde dominé par les OS (systèmes d’exploitation capable de ressentir les mêmes émotions que l’humain).. rencontres inattendues, voyages dans l’émotionnel et partage… la vie est belle !

  3. Anne Marie Vandenelsken dit

    Je suis allée le voir ce soir et j’en ai encore des frissons ! Je ne spoilerai pas pour éviter la frustration de ceux et celles qui projettent de s’y rendre, mais j’ai trouvé ce film puissant en émotions. Quelle plus belle conclusion que l’amour qui nous construit, nous renforce et nous donne la force de nous délivrer de nos peurs!
    Je conviens que certains moments du film sont dérangeants, un peu malsains, voire flippants mais l’évolution du personnage est remarquable. J’ai aussi interprété ce film comme la magie que les mots peuvent opérer sur un être humain. Magnifique !

    • Oui, c’est un film remarquable et qui ouvrent plusieurs lectures… le pouvoir du langage est mis en évidence et les mots écrits sont tout aussi forts (le seront-ils encore dans le futur ?). Il n’y a pas de rencontre possible sans un partage du langage émotionnel !

  4. Clémence Groseille dit

    Telle une bonne élève, je parcours votre blog curieusement. Et je tombe sur cet article qui me parle : j’ai vu ce film lors de sa sortie… et je suis un peu entre deux eaux. Pour être sincère je m’y suis rendue un soir de « complet » pour le gros blockbuster du mois. J’en suis ressortie un peu chamboulée… Dérangeant et carrément glauque par certains passages, ce film mérite tout de même d’être vu !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s