semaine du happy marketing, vive les marques !
Laisser un commentaire

Les marques qui font du bien #ep8

Vive la France ! Oui cela fait toujours du bien de l’entendre, fut-ce en ces temps de commémoration de périodes sombres que très peu ont connues. Mais si nous devons défendre encore les couleurs du drapeau, autant que ce soit en regardant devant nous et en saluant avec la plus grande dignité les entrepreneurs qui nous font du bien. Comme dirait Benoit Loizeau, un mentaliste très sympathique, nous sommes des gens normaux et notre cerveau va toujours nous fournir la réponse la plus simple à trouver, la moins consommatrice d’énergie, et ce quelle que soit la question. Autant qu’elle soit belle !

Après 7 épisodes des marques qui nous font du bien, quelle est celle qui vous a marqué ? (ok si tu as cru que c’état un sondage, tu peux reprendre tes activités normales et aller lire ailleurs)… Aucune est la seule bonne réponse !

Pas grave. Je t’ai trouvé quelques initiatives incroyables de générosité pour cette fin de semaine annonciatrice de longues soirées hivernales. On y va ?

1 – Et si tu rencontrais ma Mama ? Non pas vraiment la mienne, mais plutôt l’une de ces femmes d’exception qui font de la cuisine avec leur cœur et qui proposent leurs services comme un traiteur. Meet my Mama est une plateforme de mise en relation, mais pas que. Elle affiche des valeurs humaines extraordinaires qui en disent long sur la volonté de changer les choses. Parce qu’il s’agit aussi de transformer les talents des mamas en véritable entreprises à succès. Chacune peut s’inscrire à une école de formation et apprendre non seulement les obligations d’un traiteur, mais aussi les recettes d’une expérience culinaire partagée. J’aime beaucoup cette idée que les talents sont souvent mal exploités, mal connus d’avance (comme dirait mon ami Philippe), et qu’avec la générosité de quelques-uns, il y a matière à les propulser loin devant, vers la réussite imprévue.

Alors tu peux découvrir les plat concoctés par les mamas dans deux Monop à Paris (pour l’instant) et tu verras c’est top ! Tu peux également dire à ta mama préférée, qu’elle pourrait bien rejoindre cette aventure et offrir à d’autres palais ce qui t’enchante depuis l’enfance. Bienvenue à la Mama Académie !

2 – Et si vous aviez rêvé d’être responsable dans votre consommation ? Même dans votre choix de sneakers ? Dans ce cas, vous connaissez Dream Act !

« Entrez là où les marques émergent et se développent, là où les étiquettes ne cachent rien et vous racontent tout, là où respect et fierté sont inclus dans chaque panier. Ne cherchez plus, le responsable, c’est ici qu’il grandit« .

C’est le message de Claire et de Diane, deux ex étudiantes et ex colocataires qui ont eu cette vision d’un monde où, enfin, l’on nous dira sur l’étiquette quelle est l’empreinte carbone du produit que l’on souhaite acheter. Si ta marque n’est pas transparente sur ce sujet, si elle ne peut garantir une rémunération éthique et convenable tant de ses fournisseurs que de ses employés, alors elle ne figurera pas chez Dream Act. Facile et efficace. Reste que tu devras sans aucun doute payer certains produits plus cher. Mais tu es engagé.e, j’en suis certain, donc ce n’est pas un souci pour toi. J’ai confiance.

« Pour cela, nous allons continuer à dénicher et vous proposer, pour chaque situation du quotidien, l’alternative éthique et écologique qui vous permettra de faire des achats qui préservent la planète et améliorent la société« , confirment en chœur les deux fondatrices. Merci d’avance.

3 – Il est Minuit sur Terre, aurait soudain proclamé une participante de la COP26… A moins que ce soit une injonction à toujours plus d’éthique dans la fabrication de nos objets préférés. Et si l’on fabriquait la maroquinerie et les chaussures sans aucune matière animale ? En minimisant l’impact carbone également. Je découvre cette marque en surfant sur le site qui répertorie et analyse les sneakers selon leur équivalent poids en C02. Sérendipité merveilleuse.

« Cette saison, nous inaugurons une nouvelle matière exceptionnelle constituée de raisin, qui relève à la fois le défi de l’écoresponsabilité, mais aussi de la qualité et de l’esthétique. »

Tadikoi ? Des chaussures en pépin de raisin ? Pas facile de l’imaginer. Et pourtant c’est leur raisin d’être (tu peux rire de cette blague parce qu’elle n’est pas la mienne mais bien celle de la société). Tout est parfaitement aligné sur cette vision éthique : le site est fait en France, les semelles sont recyclées et surtout remplacées si trop usées, une politique d’amélioration constante est mise en place, la transparence est totale.

Mieux encore puisqu’après minuit vient l’Aurore… C’est le très inspiré et joli nom donné à la seconde main de Minuit sur Terre. Magnifique ! Décidément tout change à minuit…

4 – Les Déterminés de Moussa Camara sont des gens qui entreprennent avec une folle détermination. Évident. Cela fait un moment qu’on parle de lui, mais le voir sur scène et l’écouter dire en toute humilité ce qui le motive, ce qui secoue ses tripes chaque matin, est un moment de bonheur.

Et parfois la détermination n’est pas un vain mot. Alors pour porter ce message fort auprès des jeunes comme lui, pour les soutenir, les encourager à ne jamais baisser les bras, Moussa a transformé son succès en un mouvement collectif d’une force incroyable. L’énergie en mouvement provoque une certaine émotion. Les chiffres sont éloquents. Pas de mauvaise histoire ici. La méritocratie existe encore. Merci !

5 – Enfin, si tu souffres de surdité (même partielle) comment peux-tu lire sur les lèvres de ceux qui ont un masque et comment te faire comprendre de tes semblables ? Un jour Anissa est entrée dans une pharmacie et a posé cette question simple. Pas de masque anti-covid pour les sourds a été la réponse. Alors elle a créé « masque inclusif » pour répondre à ce vide. Et hop, une start-up est née, soutenue par les institutions et déjà choisie par de très gros acteurs économiques en France.

Anissa Mekrabech est une jeune toulousaine et sa société y est installée. Elle a mis une fenêtre dans les masques et reconnecté ainsi tout le monde, en face à face. Quand tu penses aux autres, tu peux leur apporter la réponse qui leur manquait. La générosité commence là. Bravo !

Voilà !

C’était une courte mais très intense semaine ! J’ai rencontré de formidables personnes animées par une volonté farouche de changer le monde. Et, tu sais quoi, ça fait du bien.

Cette entrée a été publiée dans : semaine du happy marketing, vive les marques !

par

CEO Eforbrands Consultant / Speaker / Formateur / Auteur du Marketing Emotionnel Fondateur du Club du Marketing Emotionnel - Intervenant pour les MSc MBA Inseec Paris et l'ISCOM en marketing émotionnel, stratégies de fidélisation, relation client... Auteur des livres : Tout savoir sur Le Marketing Emotionnel aux Editions Kawa - nov 2013 La Fidélité, du chaos à la zone de confort aux Editions Kawa - Janv 2017 Marketing ZERO avec Philippe Guiheneuc, chez 1min30 publishing - juin 2021 Fondateur de Eforbrands et de LePartenariat Rédacteur du blog marketingemotionnel.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s